Samuel Vallée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Samuel Vallée

Samuel Vallée ( à Nantes) est un compositeur et un pianiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine française, Samuel Vallée est auteur[1], compositeur, connu pour ses albums piano présents dans le répertoire audiovisuel français[2] (France 3, Canal+, France 5), mais aussi sur des labels Internet comme Virgin ou Imeem. Ses morceaux les plus connus sont Un autre monde, Puise tout autour de toi, Reflexion sur moi, Une rivière coule en toi (River flows in you).

Il débute la pratique du piano vers l’âge de 7 ans à l'île de La Réunion où il vit. À 11 ans, il part en France métropolitaine où il étudie la musique à Nantes. Lorsqu'il s'inscrit en 1997 à l'École technique de photographie et de réalisation audiovisuelle (ETPA)[3] à Rennes, il étudie avec des artistes comme le saxophoniste François Jeanneau ou Jean-Pierre Ruh (César du cinéma français) et se forme à l'électroacoustique avec Alain Bioteau[4] (Docteur en musicologie).

Il produit son premier album à la télévision en 1999 sous le label 13 Production[5] et France 3 Ouest[6], que l'on entendra sur le documentaire Habiter la mer[7], portrait de Jacques Rougerie, puis au festival de la mer en l'an 2000 à Saint-Malo. Repéré en 2003 par Stomp Production, un label coréen d'Universal Music, il composera dans l'ombre plus de 60 musiques pour de célèbres pianistes coréens et japonais du marché asiatique. Il devient alors un des premiers pianistes autodidactes français à inspirer des artistes asiatiques comme Yiruma ou Dong-Min Lim… grâce à sa passion pour la musique de film romantique de Paris (France).

Concert de piano par Samuel Vallée
Concert de piano par Samuel Vallée

En 2007, il inaugure dans un lieu insolite (Domaine des Vaulx de Cernay) son septième album musical au piano.

En janvier 2008, il produit Paradoxe de l'amour, un album qui retrace les différentes composantes émotionnelles liées à l'amour. Cette même année, les fans de Twilight (chapitre I, Fascination) espéraient que "Une rivière coule en toi (River Flows in You)" serait retenue par la production en tant que la berceuse de Bella, mais c'est une composition de Carter Burwell qui a finalement été choisie.

Son album A little touch of Jazz publié en 2009 est une rétrospective de ces musiques composées entre l'année 2000 et 2008, revisitées dans un style personnel Jazzo-romantique.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Element of Spirit
  • 1993 : Paris Newyork Paris
  • 1996 : Ombre et lumière (Shadow & Light)
  • 1998 : Requiem of ghost
  • 1999 : Pulsation (documentaire pour France 3/Canal+)
  • 2003 : Destiny of love
  • 2004 : Juste un instant (Just a moment)
  • Concert Chapelle des Vaulx de Cernay
    Concert Chapelle des Vaulx de Cernay
    2005 : The Music that you are
  • 2006 : Papillon (Butterfly)
  • 2007 : Eveille-toi (Awake up)
  • 2007 : Toi (You)
  • 2008 : Paradoxe de l'amour (Paradox of love)
  • 2008 : Inese from Latvia
  • 2009 : A little touch of Jazz
  • 2014 : Some emotive notes
  • 2015 : Jazz injection (from Disney)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Samuel Vallee, Re-Accordez Votre Corps, Reunipress, (ISBN 9782956473503, lire en ligne)
  2. Il est membre de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SACEM)
  3. En juin 1999, il obtient le prix spécial du Jury (composé de 8 personnalités du PAF dont Ph. Lemenuel (1 césar), M. Cotteret (1 césar), J.P. Ruh (2 césars) pour la réalisation sonore Les Bons du trésor, dirigée par Nicolas Loillieux.
  4. Symétrie, « Alain Bioteau — Symétrie », sur symetrie.com (consulté le 12 juillet 2018)
  5. « film-documentaire.fr - Portail du film documentaire », sur www.film-documentaire.fr (consulté le 12 juillet 2018)
  6. Plusieurs interviews TV (France 3, France 5, TF1) et Radio (Radio France Armorique). Invité en 2008 au Festival de Cannes au côté de Valérie Bègue (Miss France 2008) et d'Elisa Tovati
  7. « film-documentaire.fr - Portail du film documentaire », sur www.film-documentaire.fr (consulté le 12 juillet 2018)