Samuel Rodigast

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Samuel Rodigast
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Gröben (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
BerlinVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Poète, écrivain, PsalmisteVoir et modifier les données sur Wikidata

Samuel Rodigast est un poète allemand et auteur d'hymnes religieux né en Thuringe, à Gröben, un quartier de Schlöben le 19 octobre 1649 et décédé le 19 mars 1708 à Berlin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un pasteur luthérien, il commence ses études à Weimar puis entre à l'université d'Iéna ou il obtient une maîtrise en 1671 qui lui permet de donner des cours de philosophie dans cette même faculté. Bien établi, Rodigast est membre du comité de promotion et son érudition est attestée par une bibliothèque de 180 ouvrages. En 1680, il arrive à Berlin et devient directeur adjoint au Collège Greyfriars puis en prend la totale direction à partir de 1698. Bien qu'on lui ait proposé plusieurs postes, notamment à l'université d'Iéna, il reste à Berlin et y mourra.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi beaucoup d'autres, Rodigast est l'auteur, en 1675, du cantique Was Gott tut, das ist wohlgetan (ce que Dieu fait est bien fait) qui a donné son titre à trois cantates de Johann Sebastian Bach : les BWV 98, 99 et 100. Le cantor de Leipzig l'a par ailleurs utilisé dans quatre autres cantates (BWV 12, 69a, 75 et 144) et un choral : le BWV 250.

Liens externes[modifier | modifier le code]