Samuel P. Ferguson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Samuel P. Ferguson est un mathématicien américain, connu pour sa contribution à la démonstration de la conjecture de Kepler avec Thomas Hales.

Ferguson a obtenu en 1991 son Bachelor en mathématiques à l’université Brigham Young et en 1997 un Ph. D. à l’université du Michigan sous la direction de Thomas Hales avec un thèse intitulée « Sphere packings V »[1]. Il travaille à la National Security Agency[2].

Une partie de sa thèse de doctorat est sa contribution à la solution de la conjecture de Kepler sur l’empilement de sphères. Hales avait décomposé le problème en environ 5000 cas particuliers. Le plus difficile de ces cas « pentahedral prism »[3] est le sujet de la thèse de Ferguson. Ferguson a également écrit une part importante des programmes qui constituaient une partie essentielle pour la solution du problème, et a optimisé les algorithmes impliqués.

En 2007, Ferguson obtient avec Hales le prix David P. Robbins et en 2009 le prix Fulkerson.

Publications[modifier | modifier le code]

Premier article :

  • Thomas C. Hales, « A proof of the Kepler conjecture », Annals of Mathematics, vol. 162, no 3,‎ , p. 1063–1183. — La partie 5 de cet article est de Ferguson.

Le numéro 1 du volume 36 de Discrete and Computational Geometry, édité par Gábor Fejes Tóth (de) et Jeffrey Lagarias, est un numéro spécial dédié à la preuve de la conjecture de Kepler. Il contient notamment :

  • Samuel P. Ferguson, « Sphere Packings, V. Pentahedral Prisms », Discrete and Computational Geometry, vol. 36, no 1,‎ , p. 167–204 (Math Reviews 2229661).
  • Samuel P. Ferguson et Thomas C. Hales, « A Formulation of the Kepler Conjecture », Discrete and Computational Geometry, vol. 36, no 1,‎ , p. 21-69.

Un ouvrage regroupant les six articles constituant la preuve originale est :

  • Jeffrey Lagarias (éditeur), Samuel P. Ferguson et Thomas C. Hales, The Kepler conjecture : the Hales-Ferguson Proof, New York, Springer, , xiv+456 p. (ISBN 978-1-4614-1128-4). — Le chapitre « Sphere Packings, V. Pentahedral Prisms », p. 235-274, est une réimpression annotée de l’article paru dans Discrete and Computational Geometry

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Thomas C. Ferguson » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) Samuel P. Ferguson sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  2. « 2007 Robbins Prize », Notices of the AMS, vol. 54, no 4,‎ , p. 534-535.
  3. Sally Pobojewski, « Hales solves oldest problem in discrete geometry », The University Record, University of Michigan,‎ (lire en ligne).

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque universitaire de Pologne • Base de bibliothèque norvégienne • WorldCat