Samuel Hayat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Samuel Hayat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (40 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Bertrand Guillarme (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Samuel Hayat, né le , est un chercheur en sciences politiques français. Il est actuellement chargé de recherche CNRS au Centre d'études et de recherches administratives, politiques et sociales[1] à Lille.

Biographie[modifier | modifier le code]

Samuel Hayat obtient un master en sciences politiques à l'Institut d'études politiques de Paris en 2003 puis un autre en théorie politique à l'université Paris 8 en 2004. Le , il soutient une thèse également à Paris 8, sous la direction de Bertrand Guillarme. Celle-ci s'intitule "Au nom du peuple français" : la représentation politique en question autour de la révolution de 1848 en France[2] et obtient le prix Aguirre-Basualdo en Lettres et Sciences humaines en 2012.

Il s'intéresse principalement à la sociologie historique des mouvements ouvriers français, mais ses travaux portent plus largement sur l'histoire et la théorie de la représentation politique[3].

Il fait partie du comité de rédaction des revues Participations[4] et Tracés[5].

Intervention dans les médias et engagement politique[modifier | modifier le code]

Samuel Hayat est intervenu en tant que représentant de la coordination nationale des facs et labos en lutte face à la ministre Frédérique Vidal lors de la matinale de France Culture du , jour de présentation du projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche en conseil des ministres.[6]

Il estime en raison de l'utilisation de l'article 49.3 pour faire adopter la réforme des retraites en France en 2020 que « l'exécutif a une conception de la démocratie qui est très autoritaire »[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Aguirre-Basualdo en Droit et Sciences Politiques de la Chancellerie de Paris, France (2012)[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Enseignant.es chercheur.e.s titulaires: UMR 8026 », sur ceraps.univ-lille.fr (consulté le 22 juillet 2020)
  2. Samuel Hayat, "Au nom du peuple français" : la représentation politique en question autour de la révolution de 1848 en France, Université Paris 8, (lire en ligne)
  3. « Samuel Hayat : biographie, actualités et émissions France Culture », sur France Culture (consulté le 22 juillet 2020)
  4. « Participations » La revue » (consulté le 22 juillet 2020)
  5. « Comités », sur Tracés. Revue de Sciences humaines, (consulté le 22 juillet 2020)
  6. « Recherche, Université : la loi en débat, avec la ministre Frédérique Vidal », sur France Culture (consulté le 23 juillet 2020)
  7. Victor Le Boisselier, « Samuel Hayat : « Un usage autoritaire de la démocratie » », Politis,‎ (lire en ligne)
  8. Marie Trébous, « Samuel Hayat, 1848 : Quand la République était révolutionnaire. Citoyenneté et représentation », Lectures,‎ (lire en ligne)
  9. « Prix Aguirre-Basualdo en Droit et Sciences politiques », sur univ-paris8.fr (consulté le 22 juillet 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]