Samuel Cogolati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Samuel Cogolati
Fonctions
Député fédéral à la Chambre des représentants
En fonction depuis le
(3 ans, 3 mois et 3 jours)
Élection 26 mai 2019
Circonscription Province de Liège
Législature 55e
Biographie
Date de naissance (33 ans)
Lieu de naissance Huy (Province de Liège, Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique Ecolo
Diplômé de KU Leuven

Samuel Cogolati, né le à Huy est un homme politique belge, membre du parti Ecolo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est juriste de formation spécialisé en droit international public et droits humains. De 2014 à 2019, il fut assistant doctorant FWO et coordonnateur du programme de mémoire en droit international de la faculté de droit de l'université de Leuven. Il est titulaire d'un LL.M. de la faculté de droit de Harvard (2014) où il était boursier Fulbright, Rotary et BAEF Cleary Gottlieb. Il est également diplômé de du King's College London. En 2021, il obtient son doctorat en droit international, sa thèse portant sur la protection juridique internationale des biens communs en développement[1].

Au début de l’année 2021, comme d'autres députés européens, il est l'objet de sanctions de la part de la Chine (interdiction d'y entrer ou d'y faire des affaires), en raison de son soutien à la minorité persécutée des Ouïghours[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

  • 2015-2019: Conseiller communal à Huy
  • 2019- : Député fédéral

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. International law to save the commons. The international legal protection of the commons in development, Samuel Cogolati, 2021, Louvain https://limo.libis.be/primo-explore/fulldisplay?docid=LIRIAS3193251&context=L&vid=Lirias&search_scope=Lirias&tab=default_tab&lang=en_US&fromSitemap=1
  2. Mathilde Loire, « Ouïghours: qui sont les parlementaires et universitaires européens sanctionnés par la Chine ? », sur lexpress.fr, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]