Samuel Bland Arnold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samuel Bland Arnold
Samuel Arnold - Lincoln conspirator - LoC Civil War.jpg

Portrait de Samuel Bland Arnold par Alexander Gardner.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
Sépulture
Green Mount Cemetery (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité

Samuel Bland Arnold ()[1],[2],[3] est un soldat confédéré réformé pour raisons de santé qui prit part à la conspiration, conduite par John Wilkes Booth, qui conduisit à l'assassinat du président Abraham Lincoln, le . Il fut condamné à la prison à vie, le 30 juin 1865, puis gracié par le président Andrew Johnson en 1869.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Samuel Arnold naît à Georgetown, un quartier de Washington DC le 6 septembre 1834. Sa famille s'installe ensuite à Baltimore où Samuel étudie à l'académie militaire de St. Timothy's Hall que fréquente également John Wilkes Booth[1]. Pendant la Guerre de Sécession, il rejoint l'Armée des États confédérés mais est réformé pour raisons de santé.

Complot contre Lincoln[modifier | modifier le code]

En 1864, John Wilkes Booth a l'idée d'un plan d'enlèvement du président Lincoln. Il imagine de l'emmener au Sud comme otage pour forcer le Nord à négocier[4]. À cette fin, Booth met en place un cercle de conspirateurs. Les autres conjurés sont John Surratt, George Atzerodt, David Herold, Michael O'Laughlen et Lewis Powell.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b John Wilkes Booth 1997, p. 138
  2. (en) « Abraham Lincoln's Assassination - Samuel Arnold », Abraham Lincoln Research, (consulté le 20 janvier 2009)
  3. (en) Douglas Linder, « The Trial of the Lincoln Assassination Conspirators 1865 », Faculté de droit de l' University of Missouri–Kansas City (consulté le 20 janvier 2009)
  4. Michael Kauffman 2004, p. 130–134

Bibliographie[modifier | modifier le code]