Samo (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Samo.
Samo
Description de cette image, également commentée ci-après

Jeune femme samo (1970-71)

Populations significatives par région
Autres
Langues samo
Ethnies liées Mandingues

Les Samo sont une population mandingue d'Afrique de l'Ouest vivant principalement au nord-ouest du Burkina Faso, également de l'autre côté de la frontière au sud du Mali.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe de multiples formes : Don, Matya, Matye, Maya, Ninisi, Saman, Samogo, Samorho, Samoro, Samorrho, Samos, Sanan, Saneno, Sane, San, Sanu, Semou[1].

Langues[modifier | modifier le code]

Ils parlent le samo ou le san, un ensemble de langues mandées[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Masques[modifier | modifier le code]

Musique[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Parmi les personnalités d'origine samo figurent notamment deux anciens présidents de la Haute-Volta, le colonel Saye Zerbo[4] et le général Sangoulé Lamizana[5], ainsi queAlfred Ki-Zerbo, réputé être le "premier Chrétien de Haute-VOlta", père de l'historien et homme politique Joseph Ki-Zerbo[6], codirecteur de l'Histoire générale de l'Afrique commanditée par l'UNESCO. Le Premier ministre du Burkina Faso (nommé le 6 janvier 2016), Paul Kaba Thiéba, est lui aussi d'origine samo[7].

Patronymes[modifier | modifier le code]

Toé, Paré, Zerbo, Ki, Kawané, Garané, Mossé, Kinané, Dalla, Yélémou, Toni, Dao

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source BnF [1]
  2. (en) Fiche langue (code «stj») dans la base de données linguistique Ethnologue. ; (en) Fiche langue (code «sym») dans la base de données linguistique Ethnologue. ; (en) Fiche langue (code «sbd») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Tropenmuseum
  4. Claudette Savonnet-Guyot, État et sociétés au Burkina, Karthala, Paris, 1986, p. 171 (ISBN 9782865371488)
  5. Pierre Englebert, La révolution burkinabé, L'Harmattan, Paris, 1986, p. 43 (ISBN 9782296382220)
  6. Florian Pajot, Joseph Ki-Zerbo : Itinéraire d'un intellectuel africain au XXe siècle, juin 2004, p. 20
  7. « Premier ministère : Paul Kaba Thiéba s’impose dans un court sprint », lesechosdufaso.net, 7 janvier 2016, [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aboubacar Barry, Alliances peules en pays samo, L'Harmattan, Paris, 2004, 124 p. (ISBN 2-7475-6012-0)
  • Françoise Héritier, L'Exercice de la parenté, Gallimard, Seuil, Paris, 1981, 199 p. (ISBN 2-02-005995-9)
  • André Nyamba, L'identité et le changement social des Sanan du Burkina Faso, Université Bordeaux 2, 1992, 2 vol., 758 p. (thèse d'Ethnologie)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Au pays du conte, film documentaire d'Alexandra Ena, CNRS images, Meudon, 2013, 32 min (DVD)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :