Samia Yusuf Omar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Samia Yusuf Omar
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
سامية يوسف عمرVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Taille
1,62 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Poids
44 kgVoir et modifier les données sur Wikidata

Samia Yusuf Omar (en somali : Saamiya Yuusuf Cumar, en arabe : سامية يوسف عمر), née le 25 mars 1991 à Mogadiscio, et présumée morte en avril 2012, est une athlète somalienne spécialiste des courses de demi-fond ayant participé aux Jeux olympiques de Pékin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Mogadiscio, elle est l'aînée de six frères et sœurs[1]. Son père a été assassiné[1].

Elle participe aux Jeux olympiques d'été de 2008 où elle est l'une des deux seules athlètes à représenter son pays[1] et dont elle est le porte-drapeau lors du défilé de la cérémonie d'ouverture[1].

Lors d'un entretien avec une journaliste du Corriere della Sera[2], l'ancien athlète Abdi Bile indique qu'elle est portée disparue à la suite du naufrage d'une patera (bateau clandestin) sur laquelle elle se trouvait, entre la Libye et l'Italie en mer Méditerranée[1], quelques mois avant les Jeux olympiques de Londres. Saamiya Yusuf Omar s'est noyée dans la Méditerranée le 2 avril 2012, alors qu'elle tentait d'atteindre les cordes lancées d'une embarcation italienne.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Œuvres en hommage[modifier | modifier le code]

  • Le livre Ne me dis pas que tu as peur de Giuseppe Catozzella, sorti en mai 2014, retrace le parcours de cette athlète.
  • La pièce De Pékin à Lampedusa de Gilbert Ponté, écrite et mise-en-scène en 2017. Le spectacle, avec l'actrice Malyka Johany, reçoit "Le Like d'or" de l'émission de télévision Tout le sport en octobre 2017[3].
  • La bande-dessinée Rêve d'Olympe, le destin de Samia Yusuf Omar de Reinhard Kleist retrace son parcours. 2016

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Article de Salvatore Aloïse, « Des JO à la mort, la tragédie de Saamiya la Somalienne », publié dans l'édition du Monde du 22 août 2012. (Consulté le 22 août 2012).
  2. (it) Article de Corinna De Cesare, « Samia, l'atleta somala di Pechino 2008 morta su un barcone per raggiungere l'Italia », publié dans l'édition du Corriere della Sera du 19 août 2012. (Consulté le 22 août 2012).
  3. « tout le sport », sur france 3, (consulté le 29 octobre 2017)

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]