Sami Tchak

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sami Tchak
Description de cette image, également commentée ci-après

Sami Tchak lors du salon du livre de Paris 2011.

Naissance
Togo
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

Sami Tchak, pseudonyme de Sadamba Tcha-Koura, écrivain, est né au Togo en 1960.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une licence de philosophie obtenue à l’université de Lomé, capitale de son pays, en 1983, il enseigne dans un lycée pendant trois ans. Il arrive en France en 1986 pour des études en sociologie. Il obtient son doctorat à la Sorbonne (Paris V) en cette matière en 1993.

C’est dans le cadre de ses activités de sociologue que le hasard le conduira à Cuba en 1996 pour sept mois de recherches sur la prostitution. Il écrira La Prostitution à Cuba. Communisme, ruses et débrouilles (préfacé par l’écrivain cubain Eduardo Manet). La découverte du Mexique, puis de la Colombie par la suite vont influencer ses choix littéraires. Ces espaces et les grands écrivains qu’ils ont donnés au monde lui ouvrent de nouveaux horizons.

Depuis son roman Hermina en 2003, chez Gallimard, tous ses livres se passent dans une Amérique latine « imprécise » qui fait aussi beaucoup penser à l’Afrique.

En 2004, il a gagné le grand prix littéraire d'Afrique noire, pour l'ensemble de son œuvre[1]. Ses romans ont été traduits en italien, espagnol et allemand. Outre des articles publiés dans des encyclopédies, des revues scientifiques, et des nouvelles dans des recueils collectifs, il a publié à ce jour six romans et quatre essais.

Publications[modifier | modifier le code]

Signé Sami Tchak[modifier | modifier le code]

Romans 
  • Place des Fêtes, 2001, Paris, Gallimard (traduit en allemand et en espagnol)
  • Hermina, 2003, Paris, Gallimard
  • La Fête des masques, 2004, Paris, Gallimard (traduit en italien : La festa delle maschere, Morellini, 2005)
  • Le Paradis des chiots, 2006, Paris, Mercure de France
  • Filles de Mexico, 2008, Mercure de France
  • Al Capone le Malien, 2011, Mercure de France
Essais 
  • La Sexualité féminine en Afrique, 1999, Paris, L’Harmattan
  • La Prostitution à Cuba, 1999, Paris, L’Harmattan
  • L’Afrique à l’épreuve du sida, 2000, Paris, L’Harmattan
  • La Couleur de l'écrivain, 2014, Ciboure, La Cheminante

Signé Sadamba Tcha-Koura[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Grand prix littéraire de l'Afrique noire. Liste des lauréats, [lire en ligne], consulté le 14 avril 2016

Liens externes[modifier | modifier le code]