Sami El Djazairi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Samy El Djazairi
Nom de naissance Ali Kanouni
Naissance
Tizi Ouzou (Algérie)
Décès
Birtouta (Algérie)
Activité principale Chanteur, auteur-compositeur-interprète
Genre musical World music
Instruments Voix, guitare, darbouka
Années actives 1960 - 1980

Samy El Djazairi (né le à Tizi Ouzou en Algérie et mort le à Birtouta, Algérie) est un chanteur algérien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Samy El djazairi, de son vrai nom Ali Kanouni, est un chanteur algérien né à Tizi Ouzou le 6 septembre 1945. Il est originaire de Beni Douala. C'est l'un des plus grands interprètes de la chanson Algérienne moderne. En plus de sa voix exceptionnelle, il avait un physique de jeune premier. Il chante dans les deux langues : l'algérien (l'arabe Algérois) et le kabyle (langue berbère).

Il s’est distingué de par sa capacité à chanter des années 1960 aux années 1980 tous les styles de musique, aussi bien le chaabi, le moderne, le kabyle, le hawzi (musique arabo-andalouse), que l'occidentale. Les thèmes de ses chansons tournent majoritairement autour de l'amour et ses blessures. Il a beaucoup collaboré avec l'auteur-compositeur algérien Mahboub Bati.

Il est très connu en Algérie notamment grâce à ses chansons comme " errahla", " krit el houb fi aïnik ", " ya Radia " et notamment "Ya bnete el djazair " dédiée à la femme algérienne. Cette chanson est diffusée chaque année lors de "La journée de la femme" en Algérie. Il s'était aussi distingué dans quelques chansons kabyles telles Aya hadad elfadda et Wardia. Ses chansons ont connu une véritable ferveur populaire, et furent longtemps sur les ondes de la radio algérienne.

Sami Eldjazairi est décédé le 3 avril 1987 à la suite d'un accident de voiture à Birtouta, laissant des souvenirs intarissables dans la mémoire des mélomanes algériens.