Samardo Samuels

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Samuels.
Samardo Samuels Portail du basket-ball
Samardo Samuels.jpg
Samardo Samuels en 2011
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Jamaïque Jamaïque
Naissance (26 ans)
Paroisse de Trelawny, Jamaïque
Taille 2,04 m (6 8)
Poids 109 kg (240 lb)
Situation en club
Club actuel Drapeau : Espagne FC Barcelone
Numéro --
Poste Ailier fort, Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2008-2010 Cardinals de Louisville
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2010-2011
2010
2011-2012
2012-2013
2012
2013
2013
2013-2014
2014-2015
2015-
Cavaliers de Cleveland
BayHawks d'Érié
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
Charge de Canton
Bighorns de Reno
Hapoel Jérusalem
Olimpia Milan
Olimpia Milan
Barcelone
07,8
14,50
05,4
03,2
20,50
19,75
-
-
14,0
-

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Samardo Samuels (né le 9 janvier 1989 à la Paroisse de Trelawny, Jamaïque) est un basketteur jamaïcain. Samuels joue aux postes d'ailier fort et de pivot.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en NBA[modifier | modifier le code]

Après une solide saison universitaire avec les Cardinals de Louisville entraînés par Rick Pitino, Samuels s'inscrit à la draft 2010 mais n'y est pas choisi. Mais le joueur, déjà connu des Cavaliers de Cleveland, se fait remarquer d'une belle manière lors des NBA Summer League où il tourne à 12,6 points et 7,4 rebonds par match. Le 17 août 2010, il signe un contrat de trois ans et 2,3 millions de dollars avec les Cavaliers[1]. Le 29 octobre 2010, il joue son premier match NBA contre les Raptors de Toronto et marque 7 points[2]. Le 27 décembre 2010, il est envoyé chez les BayHawks d'Érié, l'équipe de D-League affilié aux Cavaliers. Le 1er janvier 2011, après deux matchs en D-League, il est rappelé par les Cavaliers. Le 30 janvier 2011, il réalise sa meilleure rencontre en marquant 16 points contre le Magic d'Orlando[3].

Le 2 mars 2011, Samuels est titularisé pour la première fois de sa carrière, contre les Spurs de San Antonio à la place d'Antawn Jamison, blessé, et bat des records avec 23 points et 10 rebonds.

Le 28 décembre 2012, il est envoyé chez le Charge de Canton en D-League. Le 31 décembre 2012, il est rappelé par les Cavaliers. le 6 janvier 2013, il est coupé par les Cavaliers. Il rejoint ensuite les Bighorns de Reno en D-League le 17 janvier 2013.

Poursuite en Europe[modifier | modifier le code]

En avril 2013, il signe un contrat de deux mois en Israël à l'Hapoel Jérusalem.

Le 25 juillet 2013, il signe un contrat de deux ans en Italie à l'Olimpia Milan.

En février 2015, Samuels est choisi meilleur joueur de la 8e journée du Top 16 de l'Euroligue avec une évaluation de 47. Lors de la victoire de l'Olimpia Milan chez le BK Nijni Novgorod, Samuels marque 36 points à 14 sur 16 au tir de champ et prend 9 rebonds. Son évaluation est la meilleure de la saison mais aussi la troisième plus élevée de l'histoire du Top 16 (ex æquo avec Arvydas Sabonis mais derrière Bobby Brown et Jaka Lakovič). Il établit aussi un nouveau record du nombre de paniers marqués dans l'histoire du Top 16 (battant le précédent record de Luka Žorić)[4],[5].

En juillet 2015, il rejoint le FC Barcelone[6]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Italian League champion (2014)
  • First-team Parade All-American (2008)
  • McDonald's All-American (2008)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cleveland signe Samardo Samuels », sur www.basket-ball.com,‎
  2. (en) « Cleveland Cavaliers @ Toronto Raptors : 81 - 101 », sur NBA.com,‎
  3. (en) « Cleveland Cavaliers @ Orlando Magic : 87 - 103 », sur NBA.com,‎
  4. (en) « Top 16 Round 8 bwin MVP: Samardo Samuels, EA7 Emporio Armani Milan », Euroligue,‎
  5. « Statistiques : Évaluation en Top 16 de l'Euroligue », Euroligue
  6. Vincent Couty, « Samardo Samuels en route vers Barcelone », sur insidebasketeurope.com,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :