Samar Yazbek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Samar Yazbek
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
سمر يزبكVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
Prix Oxfam Novib/PEN
Prix Tucholsky (d)
Prix Pinter International Writer of Courage (d) ()
Prix du Meilleur livre étranger ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Samar Yazbek (arabe : سمر يزبك), née le à Lattaquié[1], est une journaliste et écrivaine syrienne[2],[3]. Elle vit à Paris depuis 2013[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Lattaquié, Samar Yazbek et sa famille s'installe à Al-Tabqah près de Raqqa en 1987, puis en 1997, elle part avec sa fille pour Damas[1].

En 2013, elle fuit la Guerre civile dans son pays pour venir en France[1]. La même année, elle est lauréate du prix Oxfam Novib/PEN.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Feux croisés. Journal de la révolution syrienne [« Taqāṭuʿ nīrān »], traduit par Rania Samara, Paris, Éditions Buchet/Chastel, 2012, 204 p. (ISBN 978-2-283-02581-9)
- PEN Pinter Prize (en) 2012[4]
  • Un parfum de cannelle [« رائحة القرفة »], traduit par Houda Ayoub et Hélène Boisson, Paris, Éditions Buchet/Chastel, 2013, 131 p. (ISBN 978-2-283-02503-1)[5]
  • Les Portes du néant [« bawabât ard al-'adâm »], traduit par Rania Samara, Paris, Éditions Stock La Cosmopolite, 2016, 306 p. (ISBN 978-2234079830) ; réédition, Paris, LGF, coll. « Le Livre de poche » no 34447, 2017 (ISBN 978-2-253-07011-5)

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Jean-Louis Le Touzet, « Samar Yazbek, lettres face au néant » sur Libération, 20 mars 2016
  2. Frédéric Joignot, « Samar Yazbek : la Syrie au défi de la peur », sur Le Monde, (consulté le 3 février 2015)
  3. « Samar Yazbek: entre "deux monstres", l'amer exil d'une écrivaine syrienne à Paris », sur L'Obs, (consulté le 3 février 2015)
  4. « La Syrienne Samar Yazbek lauréate d'un prix littéraire », sur Le Point.fr, (consulté le 3 février 2015)
  5. Marianne Payot, « Mille et une fictions au Moyen-Orient », sur L'Express, (consulté le 3 février 2015)
  6. (en) Sahar Halaimzai, « Samar Yazbek, Enoh Meyomesse, Nargess Mohammadi, Deo Namujimbo and Busra Ersanli receive the Oxfam Novib/PEN Free Expression Award », (consulté le 24 février 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]