Sam Karpienia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sam Karpienia
Image dans Infobox.
Sam Karpienia (premier plan) et Thomas Lippens. St André les Alpes, 2019
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaine
Instruments
Genres artistiques

Sam Karpienia, né Samuel Serge Karpienia le à Evreux est un auteur, compositeur, musicien et interprète.

Biographie[modifier | modifier le code]

Aux origines mêlées de Pologne et de Normandie Sam Karpienia s'installe à Port de Bouc (Bouches-du-Rhône) avec ses parents alors qu'il n'a pas 1 an.

Son enfance est marquée par le contexte ouvrier de la ville provençale dominée par les usines et les hautes cheminées industrielles. Il grandit et évolue dans la culture ouvrière de ses parents, attentif aux engagements de sa mère, militante communiste dans la vie familiale et sociale (locale).

Port de Bouc étant aux confluents de vagues d'immigrations, il y découvre avec une certaine fascination la culture gitane, le flamenco, Camaron de la Isla, Paco de Lucia mais aussi Youssou N Dour et Bob Marley, révélateurs d'une passion pour la musique et pour le chant.

Pour ses 17 ans, sa mère et son père lui offrent sa première guitare électrique.

Fin des années 1980, il rassemble quelques amis pour créer un premier groupe de musique : Kanjar'Oc.

En 1994 il quitte le groupe et s'oriente vers la culture occitane.

Confluences musicales[modifier | modifier le code]

Plutôt que des influences musicales, Sam Karpienia se trouve à la confluence de plusieurs univers musicaux. Si l'Occitan, et, en particulier, le Provençal ont marqué d'une forte empreinte ses compositions, c'est toujours mêlé de sources variées d'inspirations et de styles musicaux, avec une place particulière pour son amour de jeunesse, le rock.

De Kanjar'oc à De La Crau en passant par Dupain[modifier | modifier le code]

Dès la fin des années 1990, Sam Karpienia se découvre une passion pour le chant et fera ses premières armes aux côtés de Manu Théron et Barbara Ugo au sein de la formation polyphonique Gacha Empega. L'instrument qui l'accompagne à ce moment là, outre la voix, est le tambourin qu'il découvre en Italie du Sud, dans les Pouilles, le Salento.

En 2000 il forme le groupe Dupain, et accompagne sa voix d'un tambourin.

Dupain mêle les inspirations méditerranéennes et occitanes au courant de musiques actuelles Electro-Rock.

Le tambourin (Sam Karpienia), la vielle à roue (Pierre-Laurent Bertolino), et la batterie (Sam de Agostini) se rencontrent pour former une musique singulière qui sera repérée par le label Virgin. Il signera avec le groupe pour 2 albums (L'Usina, 2000 et Camina, 2002.).

Pour le 2e album de Dupain, Noël Baille (basse) vient compléter la formation. Sam Karpienia pose le tambourin pour le Mandole Algérois, Instrument qui l'accompagnera sur la suite de son parcours musical jusqu'à aujourd'hui.

Le troisième album, Les Vivants (majoritairement en français), sera produit par Corida et signé chez le Label Bleu (2005).

C'est une nouvelle formation qui compose le 4e album du groupe, La Sorga, sorti en 2015 sous le label Buda Musique produit par Full Rhizome : Sam Karpienia, mandole et voix - Pierre-Laurent Bertolino vielle à roue,

François Rossi, batterie - Manu Reymond, contrebasse - Gurvant Le Gac, flûte.

Parallèlement au parcours de Dupain qui multiplie les concerts, Sam Karpienia mène 2 autres projets.

Le premier, en 2009 où il sort un album en français, Extactic Malanconi, qui sort sous le label Dfragment. C'est la première fois que Sam Karpienia (chant mandole) compose un album solo en collaboration avec Daniel Gaglione (mandole). L'album est joué aux percussions par Bijan Chemirani, Mathieu Goust les accompagne à la batterie en concert.

En 2012, il forme le groupe Forabandit (qui signifie « exclu » en occitan) avec Bijan Chemirani et Ulas Urum Ozdemir.

Le mandolocelle (mandole accordé comme un violoncelle) et la voix de Sam Karpienia se mêlent cette fois au Zarb iranien de Bijan Chemirani et au Saz turc, le baglama et la voix de Ulas Urum Ozdemir.

Ils créent un dialogue entre la culture troubadours Occitans et les Asik d' Anatolie.

Le premier album qui porte le nom du groupe, sort en 2012 sous le label Buda Music.

En 2017, après une pause de 2 ans (dans la marine marchande comme matelot) il forme le groupe De La Crau (référence à la steppe de la Crau, Bouches-du-Rhône) avec Manu Reymond à la contrebasse et Thomas Lippens à la batterie.

Cette formation révèle l'occitan dans une dimension catégoriquement moderne. La musique aux influences rocks et la voix puissante s'élèvent entre mandole (acoustique ou électrique), guitare (en alternance), batterie et contrebasse pour revendiquer l'alliance entre héritages occitan, méditerranéen et musique actuelle.

Albums[modifier | modifier le code]

Gacha Empega

Empreintes Digital 1998

Dupain[modifier | modifier le code]

  • L'Usina, 2000, Virgin music
  • Camina, 2002, Virgin music
  • Les Vivants, 2005, Label bleu
  • La Sorga, 2015, Buda Music

Forabandit[modifier | modifier le code]

  • Forabandit, 2012, Buda Musique
  • Port, 2014, Buda Musique

Sam Karpienia[modifier | modifier le code]

  • Extatic Malanconi, 2009, Dfragment Music

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]