Salve Regina (Scarlatti, II)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Première page d'une copie du début du XIXe siècle du Salve Regina [II] (Munich, Bayerische Staatsbibliothek, Mus. Ms. 652).

Le second Salve Regina (R. 519.10) du compositeur italien Alessandro Scarlatti est une antiphonie mariale, écrite sur l'antienne catholique. L'œuvre est conçue pour chœur à quatre voix (SATB), cordes et basse continue, en mineur et composée avant 1706[1].

Elle fait partie de la sélection d'œuvres latines publiées dans les Concerti sacri, opus 2, à Amsterdam chez Estienne Roger en 1707/1708[1]. La pièce dure environ 9 minutes.

Manuscrits[modifier | modifier le code]

Le manuscrit autographe étant perdu, il reste quatre copies manuscrites.

Édition moderne[modifier | modifier le code]

  • Salve Regina, éd. Lajos Rovatkay, Möseler, 2010

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Salve Regina [II] ; Missa defunctorum ; Magnificat [II] ; Miserere - Ensemble Odhecaton, dir. Paolo Da Col (5-8 décembre 2015, Arcana)[4],[5],[6] (OCLC 965738049)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Poensgen 2004, p. 50.
  2. « Copie manuscrite : D-Mbs, Mus. Ms. 652 », sur Bayerische Staatsbibliothek.
  3. Copie manuscrite : BnF, Ms. D-9155 (2) disponible sur Gallica
  4. Lors de sa sortie ce disque a été distingué d'un « Choc » dans le magazine Classica.
  5. Bernard Postiau, « Des ténèbres à la lumière : le riche univers d'Alessandro Scarlatti », sur crescendo-magazine.be, .
  6. Jean-Baptiste de La Taille, « Odhecaton explore le versant sacré d'Alessandro Scarlatti », sur resmusica.com, (consulté le 2 juillet 2018)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Edward J. Dent, Alessandro Scarlatti : his life and works, Londres, E. Arnold, (1re éd. 1905), 259 p. (lire en ligne)
  • (de) Benedikt Johannes Poensgen (thèse de doctorat), Die Offiziumskompositionen von Alessandro Scarlatti : vol. 1. Zur Biographie und zu den Offiziumskompositionen Alessandro Scarlattis ; vol. 2. Verzeichnis der Offiziumskompositionen, Hambourg, Université de Hambourg, , xiii-276 et 159 (462) p. (OCLC 76146656, lire en ligne [PDF])

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]