Salvatore Settis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’archéologie image illustrant les Étrusques
image illustrant un historien image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant l’archéologie, les Étrusques et un historien italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Salvatore Settis , né le à Rosarno, dans la province de Reggio de Calabre, est l'un des principaux archéologues et historiens de l'art italiens contemporains.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1963 Salvatore Settis a obtenu la laurea auprès de l'École normale supérieure de Pise et en 1965 il y a obtenu le diplôme de spécialisation.

À l'université de Pise il a été d'abord assistant (1968-1969), ensuite professeur (1969-1976), et enfin professeur attitré (1976-1985) d'archéologie grecque et romaine.

De 1977 à 1981 il a été directeur de l'Istituto di Archeologia et recteur de la Facoltà di Lettere e Filosofia de l'université.

À partir de 1985 il enseigne l'archéologie auprès de l'École normale de Pise.

De 1994 à 1999 il a dirigé le Getty Center for the History of Art and the Humanities de Los Angeles.

De 1999 à 2010, il a été directeur de l'École normale supérieure de Pise.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Fonctions[modifier | modifier le code]

  • Directeur de l'École normale supérieure de Pise
  • Professeur ordinaire de l'histoire de l'art et d'archéologie classique.
  • Directeur de LARTTE (Laboratorio Analisi, Ricerca, Tutela, Tecnologie ed Economia per il patrimonio culturale).

Publications[modifier | modifier le code]

  • La tempesta interpretata. Giorgione, i committenti il soggetto, Einaudi, Turin, 1978
  • La terra degli Etruschi dalla preistoria all’alto Medioevo, Scala, Milan, 1985.
  • La colonna Traiana, Einaudi, Turin, 1988.
  • Laocoonte. Fama e stile, Donzelli, Rome, 1999.
  • Civiltà dei Romani, Electa, Milan, 1990-1993.
  • I Greci. Storia, cultura, arte, società, Einaudi, Turin, 1996-2002.
  • Italia S.p.A. L'assalto al patrimonio culturale, Einaudi, Turin,2002
  • Futuro del classico, Einaudi, Turin, 2004
  • Battaglie senza eroi. I beni culturali tra istituzioni e profitto, Electa, Milan, 2005
  • La memoria dell'antico, Einaudi.
  • Se Venezia muore (2014) ; Si Venise meurt, édition française en 2015, Bibliothèque Hazan, Hachette (ISBN 9782754108522)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]