Salvatore Mannuzzu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salvatore Mannuzzu
Salvatore Mannuzzu.jpg
Fonction
Député de la République italienne
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (87 ans)
PitiglianoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Activités
Autres informations
Distinction

Salvatore Mannuzzu est un écrivain et homme politique italien né à Pitigliano le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Salvatore Mannuzzu est magistrat jusqu'en 1976 et député indépendant élu dans les listes du Parti communiste italien jusqu’en 1987.

En 1962, il écrit et publie un roman sous le pseudonyme de Giuseppe Zuri: Un Dodge a fari spenti[1].

En tant que romancier, il reçoit le Prix Viareggio en 1989 pour Procedura (La procédure, Plon 1990), et le Prix Grinzane Cavour en 1993 pour La figlia perduta (La fille perdue).

Il est considéré, avec Giulio Angioni [2] et Sergio Atzeni [3], l'un des initiateurs d'une Nouvelle Vague littéraire sarde[4], qui a suivi le travail de personnalités individuelles telles que Grazia Deledda, Emilio Lussu, Giuseppe Dessì, Gavino Ledda, Salvatore Satta.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Procedura 1988
  • Un morso di formica 1989
  • La figlia perduta 1992
  • Le ceneri del Montiferro 1994
  • II terzo suono 1995
  • Corpus 1997
  • Il catalogo 2000
  • Alice (romanzo) 2001
  • La ragazza perduta 2011
  • Snuff o l'arte di morire 2013

Traduites en français[modifier | modifier le code]

  • La Procédure [« Procedura », Einaudi 1988], trad. d’André Maugé, Paris, Plon, coll. «Feux croisés», 1990, 291 p. (ISBN 2-259-02245-6).
  • La Fille perdue, [« La figlia perduta »], trad. de Nathalie Bauer, Paris, Plon, coll. «Feux croisés», 1995, 277 p. (ISBN 2-259-02543-9).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Un Dodge a fari spenti. Scheda dettagliata », sur OPAC SBN (consulté le 10 juin 2013)
  2. Giulio Angioni, Cartas de Logu: Scrittori Sardi allo Specchio, CUEC 2007
  3. Sergio Atzeni, L'indagine di Mannuzzu nel torbido di una Sassari / Italia, dans "Linea d'ombra", janvier 1989
  4. Goffredo Fofi, Sardegna, che Nouvelle vague!, Panorama, novembre 2003 [1]