Salvatore Lombardo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lombardo.
Salvatore Lombardo
Art sud Michel SERRA6284.jpg

Salvatore Lombardo au théâtre du Chêne Noir à Avignon, pour l'anniversaire des 20 ans de sa revue « Art Sud ».

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Salvatore, Carlo, Luigi Lombardo, Baron de Roseto et Apricena, Comte de Gambatesa, né le 2 novembre 1953 est un écrivain, journaliste et commissaire d'expositions d'art contemporain français d'origine italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parmi ses ancêtres italiens, l'architecte et sculpteur Pietro Lombardo (1435-1515) à qui l'on doit notamment le tombeau de Dante à Ravenne, Giacomo Lombardo (1438-1469) fait évêque de Troia par le pape Callisto III.

Esthète radical, intellectuel rebelle et journaliste engagé, il n'hésite jamais à prendre la plume pour défendre une cause « sudiste ». Tout en ne se réclamant jamais de ses antiques titres nobiliaires, il avoue volontiers une amitié pour Amedeo di Piemonte-Savoia, l'un des prétendants au trône d'Italie.

En Tunisie, en Afghanistan ou au Liban, il est de tous les combats, menés à la fois contre la pensée unique néocoloniale et pour la liberté. Avec des conséquences quelquefois douloureuses, telle son interdiction de séjour au Liban durant dix années, pour avoir critiqué l'occupation syrienne dans son ouvrage Liban libre. Ou encore son arrestation brutale par les parachutistes russes alors qu'il fuyait l'Afghanistan par la frontière tadjik après la chute de la cité de Taloqan où il avait rendez-vous avec le Commandant Massoud.

Il a par ailleurs écrit plusieurs livres à succès sur le thème du Liban, de l'Afghanistan, de l'Algérie et de la Tunisie. Il a fondé puis dirigé la maison d'édition Transbordeurs (partenaire du Seuil) créée 2003, et Art Sud, revue d'art internationale créée en 1987. Il a animé plusieurs années les éditions AC. Il dirige aujourd'hui l'éditeur ISAC éditions.

Il a également réalisé, avec Alain Melka, plusieurs films et documentaires, dont "Yesterday Taloqan" présenté à la Biennale de Venise et aux Journées cinématographiques de Carthage.

À son actif, l'organisation d'une centaine de manifestations culturelles, de colloques et d'expositions d'art contemporain internationales. Dont "Marseille 2003, l'Année Gao" dédiée à son ami prix Nobel de littérature Gao Xingjian ( Théatre en partenariat avec la Comédie Française, Opéra en partenariat avec l'Opéra de Taïpei, colloque poétique, film long métrage, exposition de peinture), "Jacobo Borges, au delà du miroir" pour la Fondation Vasarely, "Art Sud, l'hommage au Sud" pour le Centre Georges Pompidou...Et des participations à de nombreux jurys, dont ceux de la Biennale d'Alger, de la Biennale de Venise...

Parmi ses compagnons de route, citons notamment l'architecte Rudy Ricciotti, le général Michel Aoun et les commandants Massoud et Daoud, les peintres Charles-Louis La Salle et Jacobo Borges, les poètes Rhissa Rhossey et Salah Stétié, les écrivains Paule Constant, Daniel Rondeau et Gao Xingjian, le dramaturge Gérard Gelas et l'homme politique Jacques Barrot.

Salvatore Lombardo est à l'origine du romantisme baroque, un mouvement culturel sudiste dont se réclament de nombreux créateurs. Il s'est lié d'amitié avec le photographe Lucien Clergue et de nombreux peintres et plasticiens, dont Bob Rauschenberg, Antoni Clavé, Franta, Roland Bousquet, Corinne De Battista, Thierry Lambert, Laurent Dessupoiu, Buddy Di Rosa et Janusz de Rola à qui il a consacré un article dans le premier numéro d'Art Sud et un recueil de poèmes.

Outre sa passion pour l'écriture, l'histoire et les arts, Salvatore Lombardo voue une fascination romantique au cyclisme des temps héroïques des Campionissimi Gino Bartali et Fausto Coppi. Pour lui le sport cycliste pratiqué au plus haut niveau est une discipline littéraire qui relève de la poésie romantique et baroque. Ce qui l'a poussé a accepter de prendre un temps la direction de la rédaction du magazine L'Acheteur Cycliste. Et à diriger désormais le magazine premium Top Vélo et le site topvelo.fr

Parallèlement à ses multiples activités littéraires, journalistiques et artistiques, Salvatore Lombardo collabore à plusieurs médias. Dont Inferno magazine où il anime une chronique de géopolitique.

Principaux ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • Manifeste pour un romantisme baroque, éditions Noir et Blanc
  • Double Fantaisie ( avec Lucien Clergue), éditions Autres Temps
  • Lettres à Massoud, éditions Autres Temps
  • Un rêve plus loin, éditions Autres Temps
  • Un printemps tunisien, éditions Autres Temps
  • Éternelle Algérie (avec Yacine Ketfi), éditions Georges Naef
  • Algéries ( avec Yacine Ketfi), éditions Transbordeurs
  • Algérie, Terre de contrastes (avec Yacine Ketfi), éditions National Geographic
  • Liban libre, éditions Autre Temps puis éditions Transbordeurs
  • Sur les traces de Massoud, éditions Transbordeurs
  • Retours à Beyrouth, éditions Transbordeurs
  • Blitzkrieg avec Rudy Ricciotti, éditions Transbordeurs
  • Chroniques tunisiennes, éditions Transbordeurs
  • Le XXème Kamikaze" (avec Lotfi Raïssi) , éditions Jacob Duvernet et éditions LR
  • Planète Bab el Oued" , éditions LR
  • Les métaphysiques de la modernité, éditions LR
  • Méditerranée nouvelle, le mythe du printemps, éditions LR
  • Marie Madeleine, itinéraire spirituel d'une femme libérée (avec Monseigneur David Macaire), Éditions de la Licorne
  • Funérailles en jaune, les confessions du Cobra, avec Riccardo Riccò, AC éditions
  • Funerale in giallo, le confessioni del cobra, avec Riccardo Riccò, AC éditions - Libreria dello Sport
  • Roland Bousquet, le Temps revient, AC éditions
  • Basilique Sainte Marie Madeleine de Saint Maximin, avec Florian Racine, AC éditions
  • Sauvons Les Comores, avec le Président Sambi, AC éditions

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :