Salvatore Curaba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Salvatore Curaba
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Spécialité

Salvatore Curaba, né le à La Louvière (Belgique), est un ancien joueur de football professionnel devenu entrepreneur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les parents de Salvatore Curaba quittent l'Italie pour la Belgique en 1956. Son père travaille dans les mines de Saint-Vaast, Fontaine-l'Évêque et Sainte-Marguerite. Il est le dernier enfant d'une famille d'origine italienne (Sicile) de cinq enfants.

Il étudie l'informatique à l'ICET Cuemes pendant deux ans.[réf. nécessaire]

Salvatore Curaba épouse Patricia en mai 1990. Ils ont deux enfants : Céline (née en 1993) et Stéphane (né en 1995).

Carrière footballistique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Royale Association Athlétique Louviéroise[modifier | modifier le code]

1972-1982

Passionné par le football, Salvatore Curaba commence à jouer à la Royale Association athlétique louviéroise à 9 ans et intègre l'équipe Première en 1982, à 19 ans, en seconde division.

Pour sa saison 1982-1983 en Division 2, il a pour entraîneur André Gorez.

Royal Charleroi Sporting Club[modifier | modifier le code]

Le , le RCSC a remporté le « Round final » et est monté en division 1.

À la fin de cette saison, après avoir joué 70 matches en première division, Salvatore Curaba fit le choix d'entamer une carrière en informatique tout en continuant à jouer pour la RAAL (troisième division).

Retour à la Royale Association Athlétique Louviéroise[modifier | modifier le code]

  • 1988-1989 : Division 3. Coach : Casimir Jagiello
  • 1989-1990 : Division 3. Coach: Guy Fromont

Stade Louvaniste[modifier | modifier le code]

  • 1990-1991 : Division 2. Coach: Vince Biganti

Formation d'entraîneur[modifier | modifier le code]

À 27 ans, après quelques blessures, Salvarore Curaba arrête de jouer au football et se lance dans une formation d'entraîneur.

  • 1991-1993 : École des entraineurs (Diplôme UEFA B)

Carrière en informatique[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Tout en travaillant pour SBAI, Salvatore Curaba joue comme footballeur professionnel pour le Royal Charleroi Sporting Club.

IBS[modifier | modifier le code]

Directeur commercial[modifier | modifier le code]

En 1994, Salvatore Curaba doit choisir entre une carrière en tant qu'entraineur de football ou un avenir dans le secteur IT. Il opte pour l'IT et est promu Sales Manager de IBS.

En 1998, après avoir passé 10 ans dans l'entreprise, et quelques mois avant d'être nommé General Manager d'IBS Bruxelles, Salvatore quitte la société pour fonder sa propre entreprise, EASI.

Entrepreneur[modifier | modifier le code]

EASI[modifier | modifier le code]

Fondateur et Managing partner[modifier | modifier le code]

Le , Salvatore Curaba fonde EASI avec Christian Castelain. Il a alors 35 ans.

EASI est une société de services informatiques qui propose des solutions développées à partir des dernières technologies dans des secteurs tels que les logiciels, les applications mobiles[2], l'infrastructure informatique et le cloud computing. En 2012, la société compte 90 employés.

Après plus de dix années de collaboration fructueuse entre Christian Castelain et Salvatore Curaba, les deux fondateurs décident qu'EASI doit désormais être gérée par une seule personne. Salvatore Curaba rachète les parts de son partenaire et devient l'unique Managing Partner d'EASI.

Dès lors, Salvatore Curaba gère son entreprise de la façon dont il l'a toujours voulu en développant une stratégie de management unique, basée sur la liberté, le partage et la transparence[3],[4]. Son objectif principal en tant que CEO est la performance de l'entreprise combinée au bonheur de ses employés.

Il fait le choix de vendre régulièrement ses parts EASI à ses collaborateurs.

Élue « Best Workplace » (« entreprise où il fait bon travailler »[5]) de Belgique en 2015[6],[7],[8] et 2016 et 8e « Best Workplace d'Europe », EASI apporte énormément d'attention au bien-être de ses 150 employés.

Salvatore Curaba a été nominé au titre de Manager de l'année[9],[10],[11],[12],[13],[14] (Trends-Tendances) en 2014 et EASI a été nominé au titre d'entreprise de l'année[15],[16] 2015 par Ernst & Young.

Clubs de football[modifier | modifier le code]

En 2015, après avoir passé plus de 30 ans loin du secteur footballistique, Salvatore Curaba est approché par le Royal Albert Elisabeth Club de Mons pour reprendre le club[17],[18],[19],[20],[21],[22],[23]. Les négociations n'ont jamais abouti.

Plus tard, cette même année, l'Union Royale La Louvière Centre le contacte également pour lui proposer la reprise du club[24],[25]. Dans ce dossier, les négociations n'aboutissent pas non plus.

Au printemps 2017 mène a bien des contacts avec le Racing Charleroi-Couillet-Fleurus, porteur du matricule 94 et qui milite en D2 Amateur ACFF. Devenu CEO du club qu'il a acheté, il le déménage au Stade du Tivoli de La Louvière et le renomme RAA La Louvière, avec comme ambition première de faire renaître l'esprit de l'ancienne R. AA Louviéroise, disparue pour cause de faillite[26].

Conférencier[modifier | modifier le code]

Depuis 2014, Salvatore Curaba donne régulièrement des conférences en Belgique mais aussi en France et au Luxembourg pour partager son histoire, sa philosophie, les clés du succès d'EASI et les bénéfices du bonheur au travail.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. sudinfo.be, « Sporting Charleroi: Curaba avait terrassé le Standard en 1985 (VIDEO) » (consulté le 28 septembre 2016)
  2. « Inbox Zero, l'App belge qui veut détroner Gmail » (consulté le 27 septembre 2016)
  3. « Comment le bonheur au travail peut-il garantir le succès? », sur www.b4c.be (consulté le 27 septembre 2016)
  4. lesoir.be, « Quelques conseils pour passer un été serein » (consulté le 27 septembre 2016)
  5. Site du label Best Workplaces, « Les entreprises où il fait bon travailler » (consulté le 22 novembre 2016)
  6. RTL Newmedia, « Voici Salvatore, considéré comme le Meilleur Employeur belge: son histoire et sa méthode valent le détour » (consulté le 27 septembre 2016)
  7. « Salvatore Curaba: Le Zèbre qui se voulait capitaine », (consulté le 27 septembre 2016)
  8. « Salvatore Curaba, meilleur employeur belge » (consulté le 27 septembre 2016)
  9. Christophe Charlot, « «Viser un million d'utilisateurs sur un marché inconnu » », hebdomadaire,‎ (lire en ligne)
  10. Romain Van Der Pluym, « Salvatore Curaba, de Zèbre à top manager », sur www.dhnet.be (consulté le 27 septembre 2016)
  11. « Salvatore Curaba, Manager général-fondateur de « EASI » », sur Une brique dans le Centre, (consulté le 27 septembre 2016)
  12. (en-US) « Salvatore Curaba: « J'ai toujours eu l'esprit de competition » - Fokus Entrepreneur » (consulté le 27 septembre 2016)
  13. http://www.tvcom.be, « Salvatore Curaba CEO de EASI », sur www.tvcom.be (consulté le 27 septembre 2016)
  14. « RCSC - Sporting de Charleroi », sur www.sporting-charleroi.be (consulté le 27 septembre 2016)
  15. « EASI, entreprise de l'année, pourquoi pas ? », sur CCI mag ' (consulté le 27 septembre 2016)
  16. « EASI Nivelles sera-t-elle l'Entreprise de l'année 2015? » (consulté le 27 septembre 2016)
  17. « Mons ne sera pas repris par Salvatore Curaba » (consulté le 27 septembre 2016)
  18. http://www.antenne-centre.be, « Salvatore Curaba candidat à la reprise du RAEC Mons » (consulté le 27 septembre 2016)
  19. « Rien à Foot - 23/03/2015 », sur www.carrementsteph.be (consulté le 27 septembre 2016)
  20. http://www.telemb.be, « TéléMB : RAEC Mons - Salvatore Curaba dit non à la reprise !! - Les reportages » (consulté le 27 septembre 2016)
  21. « Salvatore Curaba ne reprendra pas le RAEC Mons », (consulté le 27 septembre 2016)
  22. Kevin Centorame et Romain Van der Pluym (avec V. T.), « Faillite du RAEC Mons: un homme d'affaires hennuyer intéressé par la reprise », sur www.lalibre.be (consulté le 27 septembre 2016)
  23. « Curaba : Je confirme un intérêt pour Mons », (consulté le 27 septembre 2016)
  24. lanouvellegazette.be, « Salvatore Curaba: «Je serai un jour président de La Louvière» » (consulté le 27 septembre 2016)
  25. lanouvellegazette.be, « Football: approché par La Louvière Centre, Salvatore Curaba botte en touche » (consulté le 27 septembre 2016)
  26. Article du Site de la TV locale Telésambre

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Site officiel de la société EASI - ICT solutions & services