Salvador Borrego

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Borrego et Escalante.
Salvador Borrego
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 102 ans)
MexicoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Salvador Borrego EscalanteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion
Catolico (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Salvador Borrego Escalante, né le à Mexico et mort le dans la même ville, est un journaliste et essayiste négationniste mexicain.

Principalement connu pour Derrota Mundial (« Défaite mondiale »), publié en 1953, il est considéré comme l'un des premiers représentants, avec Joaquín Bochaca, du négationnisme dans le monde hispanique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Salvador Borrego écrit plusieurs livres, parmi lesquels Derrota Mundial (Une défaite mondiale), publié en 1953 et où il affirme que la défaite d'Adolf Hitler et de l'Allemagne nazie a été une défaite pour le monde entier parce que les nazis se battaient contre ce qu'ils croyaient être un mal juif international, et contre leur dessein de dominer l'économie mondiale avec le capitalisme et le communisme. Dans América Peligra (L’Amérique en danger), publié en 1964, il met l’accent sur ce qui, à son point de vue, est une cabale, une conspiration internationale juive et tente de présenter ce qu’il estime le véritable déroulement des événements historiques au Mexique et en Amérique latine.

En 1996, la police catalane ferme une librairie dirigée par Pedro Varela, et confisque un grand nombre de livres et de publications nazis, y compris ceux de Salvador Borrego. Varela est arrêté, mais la librairie est rouverte quelques mois plus tard. Salvador Borrego Escalante fête ses 100 ans le  ; il est alors considéré comme le plus vieux journaliste mexicain en vie[1]. En mai de la même année, un hommage lui est rendu à l'occasion du 1er Congreso Internacional Identitario à Guadalajara, en présence notamment de David Duke, Michèle Renouf (en), Mark Weber (en) et Ernst Zündel[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Periodismo Trascendente (1951)
  • Derrota Mundial (1953)
  • América Peligra (1964)
  • Infiltración Mundial (1968)
  • México Futuro (1972)
  • Batallas Metafísicas (1976)
  • Juventud 1977-2006 (1977)
  • Inflación Empobrecedora. Deflación Empobrecedora. Tenazas del Supracapitalismo (1980)
  • Metas Políticas (1983)
  • Arma Económica (1984)
  • Cómo García Valseca Fundó y Perdió 37 Periódicos y Cómo Eugenio Garza Sada Trató de Rescatarlos y Perdió la Vida (1984)
  • ¿Qué pasa con EE. UU.? (1985)
  • Dogmas y Crisis (1985)
  • Pueblos Cautivos (1987)
  • Años Decisivos: 1993-2003 (1988)
  • Acción Gradual (1989)
  • Soy la Revolución Neoliberalizada (1989)
  • Diálogos (1990)
  • Yatrogenia: Daño causado por el médico (1991)
  • Psicología-Guerra y la Nueva Era 2000 (1994)
  • Reflexiones: 38 Voces del Sentido Común (1994)
  • Neoliberalismo: Lo que es realmente (1995)
  • Economía Destructora (1995)
  • Un Posible Fin de la Crisis (1997)
  • Panorama (1998)
  • La Cruz y la Espada (1998)
  • Disolución Social (2000)
  • 2001-2006. Lo que se Puede Esperar (2000)
  • Waffen SS: ¿Criminales o Soldados? (2001)
  • Energía en Movimiento es Acción (2001)
  • A dónde nos quieren llevar (2002)
  • Imperialismo y Teología (2003)
  • Luftwaffe (2004)
  • Guerra submarina (2003)
  • Desilusión traumática (2004)
  • Democracia asfixiante (2005)
  • Semblanza. Pintor, Soldado, Fuehrer (2005)
  • Calderón: 2006-2012. Lo que se puede esperar (2006)
  • Globalización (2007)
  • Revolución en Marcha (2009)
  • Alemania Pudo Vencer (2009)
  • México Traicionado (2008)
  • La Cúpula Gubernamental Va Haciendo Trizas a México (2010)
  • Síntesis (2010)
  • México en Guerra Ajena (2011)
  • Desorden Mundial Económico y Moral (2011)
  • III Guerra Mundial con Distintos Medios (2012)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]