Salto (département)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salto.
Salto
Blason de Salto
Héraldique
Drapeau de Salto
Drapeau
Salto (département)
Administration
Pays Drapeau de l'Uruguay Uruguay
Capitale Salto
ISO 3166-2 SA
Démographie
Gentilé Salteño
Population 123 120 hab. (2004)
Densité 8,7 hab./km2
Géographie
Superficie 1 416 300 ha = 14 163 km2

Le département de Salto est situé dans le nord-ouest de l'Uruguay.

Géographie[modifier | modifier le code]

Au nord, le département est délimité par celui d'Artigas, à l'est par ceux de Rivera et de Tacuarembó au sud, il y a le Paysandú. À l'ouest, nous trouvons l'Argentine et entre les deux, le río Uruguay.

Le département possède un affluent du fleuve Uruguay, le río Arapey Grande dont la vallée est située entre les deux chaînes de collines, la cuchilla de los Arapeyes (au nord, elle sert également de frontière avec l'Artigas), et la cuchilla del Daymán (qui traverse le département du sud-est vers le nord-ouest), enfin, tout à l'est, à la frontière avec le Tacuarembó, il y a la cuchilla de Haedo et c'est là que naissent les rivières Arapeyes.
Le climat y est chaud et humide.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1756, la ville de Salto est créée par le gouverneur espagnol de Montevideo Don José Joaquín de Viana. C'était au départ un fort pour protéger les populations vivant plus au sud de la menace portugaise, et ce fort comptait environ 400 soldats. Puis la ville se construisit autour de ce fort.
En 1811, près de 11 000 personnes aidèrent le général Artigas à former un camp de rebelles sur les cataractes (d'où vient le nom de Salto du département, en effet Salto signifie, saut, chute ou cataracte) du fleuve Uruguay pendant presque un mois.
Le département de Salto fut quant à lui créé le 17 juin 1837. Il faisait alors partie du département de Paysandú, qui comprenait jusque-là tout le territoire situé au nord de la Rivière Noire (río Negro)[1].

Population[modifier | modifier le code]

Villes les plus peuplées[modifier | modifier le code]

La ville de Salto.

Selon le recensement de 2004[2].

Ville Population
Salto (capitale) 99 072
Constitución 2 844
Belén 2 030
Pueblo Lavalleja 1 049

Autres villes[modifier | modifier le code]

Station thermale de Salto Grande.
Ville Population
San Antonio 866
Colonia 18 de Julio 706
Rincón de Valentín 688
Albisu 464
Colonia Itapebí 371
Biassini 366
Termas del Daymán 331
Saucedo 326
Garibaldi 316
Fernández 299
Termas del Arapey 256
Sarandí del Arapey 215
Arenitas Blancas 210
Puntas de Valentín 203
Chacras de Belén 194
Laureles 190
Cuchilla de Guaviyú 151
Palomas 116
Pueblo Cayetano 88
Celeste 83
Paso Cementerio 75
Guaviyú del Arapey 63

Économie[modifier | modifier le code]

Le département vit principalement de l'élevage, en particulier bovin puisque qu'avec 674 363 bovins dont 217 404 vaches, il est le troisième producteur du pays. Il est aussi le premier producteur d'ovins avec 2 943 943 ovins, dont 1 276 943 brebis, d'où les éleveurs tirent la laine (10 500 000 kg par an) et la viande.

Dans le domaine de l'agriculture, la production est très importante avec 3 700 hectares de champs dont 150 ha sous serres. La production de tomates y est la plus importante avec une production de 160 000 kg par ha, il y a aussi les vignes. Le maïs et les autres céréales sont produits sur 4 000 ha, la production en est donc moins importante.

Le tourisme prend actuellement de plus en plus d'importance dans le département qui mise sur le thermalisme et sur les visites culturelles de ses villes à l'architecture ancienne.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]