Salsas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Salsas
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Région Nord (Região Norte)
Sous-région Alto Trás-os-Montes
District Bragance
Concelho Bragance
Démographie
Population 424 hab. (2001)
Densité 16 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 38′ 15″ nord, 6° 48′ 54″ ouest
Superficie 25,76 km2
Fuseau horaire Drapeau des Açores Açores

Géolocalisation sur la carte : Portugal

Voir la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Salsas

Géolocalisation sur la carte : Portugal

Voir la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Salsas

Salsas est un canton portugais du district de Bragance au Portugal. Il s’étend sur 25,76 km2 et compte 424 habitants (en 2001). Sans aucune doute, le plus beau village et accueillant de la région.

Sa densité : 16,5hab/km².

Présentation[modifier | modifier le code]

Avant 1839, le canton se nommait S. Nicolas de Salsas, du nom de l’Archevêque de Braga qui y élu domicile. En 1839 le village a été vendu à la commune de Bragança, en 1840 à celle d'Izeda, éteints par décret du 24 octobre 1855, où il est retournée à celui de Bragance.

Le nom de ce village n'a pas de relation avec le persil - la plante (salsa en portugais). L’assemblée de commune se compose des villages suivants : Freixeda, Moredo, Salsas, siège de l’assemblée de commune et Vale de Nogueira. C'est un territoire riche en seigle et en châtaigniers. Son saint patron est S. Nicolas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Autrefois d'importants centres de manufacture de la tuile y ont existé, bien que sous forme artisanale. La tuile produite était utilisée dans la construction d'habitation et autres bâtiments nécessaires au développement de toute la région. En effet, la tuile était acquise par les autres communautés proches de ces centres d'élaboration. Dans ces centres se réalisaient tout le processus de production.

Dans un premier temps, la préparation de la matière première « l'argile » où elle était nettoyée de ses impuretés et malaxée manuellement ou en utilisant la force animale, dans le cas présent, les bovins. Ensuite la tuile était confectionnée dans des moules prédéfinis, où l'on passait par la phase de séchage qui prenait un certain temps. Puis, la tuile était cuite dans des fours, ceux-ci également construits artisanalement. La tuile cuisait dans ces fours chauffé au bois ou dans des matériaux sélectionnés pour obtenir la meilleure température. À la fin de ce processus et après que les fours est refroidi la tuile, était enlevé et placée dans un grand espace appelé « eira » dans des empileurs ou des « piles » dans des containers dosés pour qu’elles soient vendue et emmenées pour leurs diverses destinations.