Salopette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salopette de travail

Une salopette (du mot français sale) est un vêtement composé d'un pantalon à taille haute dont le devant se prolonge vers le haut et qui s'attache à l'aide de bretelles. Quand les jambes sont courtes à la manière d'un short, on parle de combishort.

Histoire[modifier | modifier le code]

Salopette en jeans

D'abord destinée à être un vêtement de travail, la salopette est créée en 1844 par Louis Lafont qui, ayant ouvert un magasin d'articles textile à Lyon, fabriqua une cotte de travail résistante en cousant une « poche mètre » à la ceinture pour que son beau-père charpentier de profession puisse y mettre son mètre pliant. Son petit-fils Adolphe Lafont perfectionne et brevette ce modèle en 1896, améliorant le « largeot », pantalon haut de taille avec le tablier, couvrant la poitrine, développé en bavette ou plastron. L'entreprise Adolphe Lafont[1] devient la première marque de vêtements professionnels créée en France en 1896, elle se dote d'une usine de confection en 1904. En 1954, elle sort la « 406 », une salopette modernisée avec des couleurs vives et bariolées : le vêtement populaire rentre dans l'univers de la mode, notamment dans la première boutique d'agnès b. en 1975[2].

Levi's crée le waist overall en denim, littéralement la « salopette à la ceinture » servant de bleu de travail[3].

Usages[modifier | modifier le code]

Fréquemment utilisé comme vêtement de travail, notamment en milieu rural, ou comme vêtement de sport, en particulier pour la voile et le ski. Une salopette de sport peut être faite en toile, notamment en toile de jean, en plastique pour la voile, ou molletonnée pour le ski. Elle est souvent complétée par une veste coordonnée.

La salopette était aussi le vêtement de grossesse adapté à celles qui désirairent continuer à porter un pantalon avant que des découpes spécifiques n'apparaissent sur ceux-ci. C'est un vêtement courant dans les garde-robes d'enfant où le mode de fixation par bretelle permet d'éviter que le pantalon ne soit sur les chevilles.

Une salopette « Lafont » à rayures bleues et blanches faisait partie du costume de scène de Coluche porté pour la première fois dans un sketch en 1974[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Webographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :