Salon international de l'automobile de Genève 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Salon international de l'automobile de Genève - Édition 2009
Salon international de l'automobile de Genève - Édition 2009
Salon international de l'automobile de Genève - Édition 2009
Type Salon automobile
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Localisation Genève, Palexpo
Commissaire Rolf Studer
Exposition précédente 2008
Exposition suivante 2010
Date d'ouverture
Date de clôture
Fréquentation 648 000 visiteurs
Prix d'entrée Adultes : 14 CHF
Groupes : 9 CHF
6-16 ans : 8 CHF
Site web www.salon-auto.ch

Le Salon international de l'automobile de Genève 2009 est un salon automobile qui s'est tenu du 5 mars au à Genève. Il s'agit de la 79e édition internationale de ce salon, organisé pour la première fois en 1905. 120 nouveautés y sont présentées par 55 constructeurs.

Enjeux[modifier | modifier le code]

L'automobile low-cost face à la crise[modifier | modifier le code]

Une Dacia Sandero, nouvelle automobile low-cost du groupe Renault.

Le secteur industriel automobile demeure marqué par la crise débutée en juillet 2007, « une crise sans précédent »[1]. Les marchés automobiles chutent, pour le mois de février, dans de nombreux pays européens : de 48,8 % en Espagne, de 24,5 % en Italie et de 13,1 % en France[1]. Néanmoins, les constructeurs semblent confiants en un avenir meilleur. 85 nouveautés sont présentées en première mondiale et l'ensemble des marques automobiles sont présentes, contrairement au précédent Salon de Détroit tenu en janvier, où Ferrari, Land Rover, Mitsubishi, Nissan et Porsche avaient préféré s'abstenir[2]. Rolf Studer, commissaire général du salon, pense d'ailleurs qu'il « est particulièrement important que l'industrie automobile montre aux clients ce qu'elle est capable de réaliser malgré la crise financière »[3].

L'automobile est certes globalement en crise, mais certains secteurs comme les automobiles low-cost sont à l'inverse en forte hausse. Les commandes d'automobile Dacia ont été multipliées par cinq sur le mois de février. Patrick Pelata, numéro deux du groupe Renault dont Dacia est une filiale, constate que « la dépense des ménages pour l'automobile stagne voire diminue. Cela signifie soit qu'ils ont moins d'argent, soit qu'ils veulent en affecter moins à l'automobile. » C'est donc dans cette optique de ventes que de nombreux constructeurs se lancent[1].

L'électricité, solution technique anti-pollution[modifier | modifier le code]

L'Étude Pininfarina-Bolloré B0, voiture entièrement électrique.

Comme le Mondial de l'automobile de Paris 2008, le salon de Genève 2009 s'affirme comme un salon écologique. D'ailleurs, Martin Winterkorn, président de Volkswagen, déclare que « l'avenir est [au] vert » et que « l'écologie n'est pas une mode, mais une lame de fond » visant à combattre la crise. Hormis quelques véhicules hybrides prenant de plus en plus d'ampleur sur les salons, notamment la troisième génération de Toyota Prius, les constructeurs se limitent à la réduction des émissions de CO2 de leurs moteurs thermiques[1].

L'automobile tout électrique semble par ailleurs se concrétiser. La Bolloré Bluecar, également connue sous le nom de Blue Car, du groupe Bolloré, développée en coopération avec Pininfarina, est officiellement disponible en pré-réservation, et sera livrée à partir de 2010. Il s'agit de la première automobile moderne 100 % électrique, qui laisse présager le futur du parc automobile mondial. Le groupe annonce une autonomie de 250 km grâce à des batteries au lithium polymère et non au lithium-ion[Note 1], solution technique adoptée par beaucoup d'autres constructeurs[4].

Le vert, couleur omniprésente[modifier | modifier le code]

Le vert, couleur de l'écologie, imprègne la plupart des automobiles développées par les constructeurs, mais également le salon en lui-même. En effet, pour la première fois, un salon automobile consacre une zone entière de son espace pour y installer un « Pavillon vert », tel qu'il est appelé au Salon de Genève. Il s'agit d'un lieu - dans le hall 3 - dédié uniquement aux technologies dites « propres » : électricité, biocarburant ou encore hydrogène[5].

Ce pavillon est l'occasion pour des « entreprises reconnues et hautement qualifiées, mais aussi des start-up spécialisées et des hautes écoles, de présenter dans un cadre global spécifique, les derniers fruits de leurs recherches au grand public, mais aussi de nouer des contacts avec les constructeurs d’automobiles ». La société lyonnaise MCE-5 présente ainsi au salon, le résultat du développement d'un moteur à taux de compression variable. Ce moteur présente l'avantage de diminuer la consommation et les émissions de CO2 « sans préjudice pour les performances et l’agrément de conduite »[6].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Malgré la crise du secteur automobile, le salon de Genève affiche près de 648 000 visiteurs sur dix jours de présentation, soit une légère baisse de 9,3 % par rapport à l'année précédente. Il n'en demeure pas moins que le salon fait partie des cinq salons majeurs approuvés par l’Organisation internationale des constructeurs automobiles (OICA). Rolf Studer, directeur du salon, conclut que « la fréquentation, la bonne ambiance et la satisfaction des exposants sont la preuve que le Salon de l'automobile a sa raison d'être et intéresse le public, même quand les temps sont durs[7],[8]. »

Les stars du salon[modifier | modifier le code]

Citroën DS Inside[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Citroën DS Inside et Citroën DS3.
Le concept Citroën DS Inside.

La Citroën DS Inside, présentée en avant-première au salon de Genève, n'est pas une nouvelle automobile reprenant le nom de la Citroën DS des années 1950, mais bien un concept car préfigurant le haut de gamme de la futur Citroën C3, dénommée DS3. Présenté dans une version quelque peu différente des photos publiées sur la DS3 quelques jours avant le salon - le toit et les rétroviseurs sont tout particulièrement visibles dans une couleur rose clair - ce concept laisse présager quelles seront les lignes des futurs modèles et notamment de la gamme DS, pour « Different Spirit », qui intégrera la DS3 mais également une DS4 et une DS5, versions luxueuse des Citroën C4 et C5[9]. Olivier Henry, responsable Positionnement Nouveaux Projets Citroën, considère que les lignes de cette future DS3 « parlent de désir, de bout en bout. La Citroën DS3 ne sacrifie rien des sensations automobiles, du plaisir de conduire. Elle esquisse également une alternative séduisante au regard des prix de plus en plus inaccessibles des produits Premium de la concurrence »[10]. D'ailleurs, selon un sondage réalisé par Auto News pour élire la « star du salon », la DS Inside rassemble 50 % des votes[11].

Renault Mégane RS[modifier | modifier le code]

La Renault Mégane III version RS.
Article détaillé : Renault Mégane.

Après avoir présenté au Mondial de l'automobile de Paris 2008 la nouvelle Mégane III, berline et coupé, Renault dévoile cette fois-ci la version sportive, la Mégane RS. Présentée dans l'habituelle couleur « jaune Trophy » des automobiles siglées Renault Sport, cette nouvelle version de la Mégane RS développe, grâce à son moteur essence 4 cylindres de 2 L 16V issu de la précédente Mégane R26.R, 250 ch à 5 500 tr/min et 340 Nm dès 3 000 tr/min[12]. Certains la considèrent comme une rivale toute désignée de la Ford Focus RS pourtant dotée de 300 ch[13].

D'un point de vue esthétique, la nouvelle Mégane reprend les lignes du coupé en y intégrant deux bandeaux de LED dans la partie inférieure de la calandre pour un éclairage de jour, ainsi que des jantes de 18 pouces et une sortie d'échappement centrale[14].

Mercedes Classe E coupé[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Mercedes-Benz Classe E.

À la suite du concept Mercedes Fascination dévoilé en octobre 2008 à Paris lors du Mondial de l'automobile, Mercedes présente la version de série, la Mercedes Classe E coupé. Abandonnant la dénomination CLK, cette nouvelle Mercedes arbore un style nouveau à l'image des optiques de phares avant carrés et non plus ronds. La carrosserie opte pour un profil aérodynamique comme en témoigne le Cx de 0,24, le meilleur du segment[15].

De nombreuses technologies issues de la berline sont de même installées sur le coupé : la suspension pilotée « Agility Control », la détection de somnolence du conducteur. En nouveauté, elle reçoit la technologie « Dynamic Driving » octroyant la possibilité de régler le châssis en mode sport en appuyant sur un bouton. Plusieurs motorisations sont également disponibles dont la plus puissante est une version essence V8 de 388 ch. Dans l'objectif de rivaliser avec la concurrence et notamment l'A5 d'Audi et la Série 3 coupé de BMW, la Classe E coupé n'est disponible qu'à partir du mois de mai 2009[15].

Audi TT-RS[modifier | modifier le code]

L'Audi TT-RS.
Article détaillé : Audi TT.

Audi présente une version suralimentée dénommée TT-RS. Propulsée par un cinq-cylindres - comme le fut l'Audi Quattro - d'une cylindrée de 2,5 L et équipée d'un turbocompresseur et d'une injection directe essence, la TT-RS affiche une puissance de 340 ch et 450 Nm. Les performances du moteur se traduisent par un 0 à 100 km/h en 4,6 s[16].

L'esthétique n'en est pas pour autant délaissée, mais d'autant plus affirmée pour exprimer une sportivité accrue. Un imposant aileron arrière fait donc son apparition pour, outre le design, apporter un appui aérodynamique à haute vitesses. Un diffuseur arrière davantage prononcé intègre deux sorties d'échappement ovales. Les grandes prises d'air encadrées sont protégées par des grilles dont le dessin prend la forme de losanges. Les habituels phares de jour à LED ainsi que la calandre Single Frame sont également présents[16].

Fiat 500C[modifier | modifier le code]

Fiat 500C pour Cabriolet.
Article détaillé : Nouvelle Fiat 500.

Alors que la Mini du groupe BMW opte pour un système entièrement décapotable, la Fiat 500C (« C » pour « cabriolet ») présentée au salon conserve ses montants sur lesquels coulissent une capote en toile. Outre le fait que la petite Fiat conserve sa rigidité, le constructeur italien ajoute que « grâce à son innovante capote, véritable « fenêtre ouverte sur le ciel », la nouvelle 500C garde les dimensions du modèle de base »[17].

L'écologie étant la toile de fond du salon, la Fiat 500C n'y échappe pas. Dans l'objectif de réduire les émissions de CO2, Fiat installe sur sa 500 un système Start & Stop, technologie déjà présente sur certains modèles de luxe d'autres marques[18].

Alfa Romeo MiTo GTA Concept[modifier | modifier le code]

Alfa Romeo MiTo GTA Concept.
Article détaillé : Alfa Romeo MiTo.

Alfa Romeo MiTo GTA, pour « Gran Turismo Allegerita », est annoncé depuis quelques mois déjà et c'est sous la forme d'un concept qu'Alfa Romeo présente ce à quoi elle ressemblera. C'est essentiellement d'un point de vue esthétique que la future GTA se distingue de la MiTo classique. L'avant demeure fidèle à la version de base hormis l'aileron plus prononcé. Néanmoins, c'est à l'arrière que la plus grande différence a lieu : un « énorme » diffuseur et une double sortie d'échappement centrale forgent le style. Des jantes de 19 pouces parachèvent la sportivité[19].

Mais la nouveauté qui intéresse les acheteurs est bel et bien le moteur, une évolution du nouveau quatre-cylindres turbo à injection directe 1750 TBI. La puissance développée est dès lors de 240 ch pour une puissance spécifique de 137,3 ch/l. La GTA profite également d'un système de suspension active inédit, développé en collaboration avec Magneti-Marelli, permettant de « compenser les transferts de charge en interagissant les suspensions avec les freins et la direction »[19].

BMW Série 5 GT Concept[modifier | modifier le code]

BMW Série 5 GT Concept.
Article détaillé : BMW Série 5.

La plupart des spécialistes automobiles s'accordent à dire que ce concept BMW préfigurant les prochaines BMW Série 5 F10 et F11, dénommé BMW Série 5 Gran Turismo Concept, est un « mélange des genres ». À la fois berline sur la taille, break sur le volume et sur la double ouverture du coffre (classique et avec un hayon), coupé sur le profil ou encore SUV sur la garde au sol, cette BMW étonne sans révolutionner le style[20].

Le communiqué officiel de BMW explique même que « la BMW Concept Série 5 Gran Turismo transpose les caractéristiques d’une grand tourisme classique à une quatre portes à quatre places ». Ce concept est la première expression de la mise en place de la politique PAS de BMW, pour « Progressive Activity Sedan »[21].

Listes des nouvelles automobiles présentées[modifier | modifier le code]

Concept cars[modifier | modifier le code]

Rolls Royce 200EX Concept.

Automobiles de série[modifier | modifier le code]

Vue panoramique du Salon

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le groupe Bolloré, les batteries lithium-ion peuvent surchauffer contrairement au lithium polymère.[réf. nécessaire]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « A Genève, les constructeurs automobiles essaient d'oublier la crise », sur Le Monde.fr (consulté le 8 mars 2009)
  2. « Genève 2009 : le salon anti-crise », sur Le Blog Auto (consulté le 8 mars 2009)
  3. « Le Salon de l'auto de Genève veut chasser la morosité », sur swissinfo.ch (consulté le 8 mars 2009)
  4. Nathalie Brafman, « M. Bolloré : « Nos voitures électriques seront louées 330 euros par mois » », Le Monde, no 19940,‎ , p. 15
  5. « Le Salon de l'automobile de Genève se met au vert », sur Le Monde (consulté le 12 mars 2009)
  6. « Le hall 3 devient le Pavillon vert : une vitrine des technologies du futur », sur Site officiel du salon (consulté le 12 mars 2009)
  7. « Salon Genève 2009 : une fréquentation en baisse... mais acceptable », sur Turbo.fr (consulté le 25 mars 2009)
  8. « 648 000 entrées enregistrées : fréquentation en baisse », sur Caradisiac (consulté le 25 mars 2009)
  9. « Citroën : le concept car "DS Inside" est à Genève », sur Challenges (consulté le 8 mars 2009)
  10. « Citroën au Salon de Genève », sur Passion Citroën (consulté le 8 mars 2009)
  11. « La star du Salon de Genève ? », sur Auto Titre (consulté le 8 mars 2009)
  12. « Genève 2009 : Renault Mégane 3 RS, le démon jaune », sur Auto Moto (consulté le 8 mars 2009)
  13. « En direct de Genève : Renault Mégane RS », sur Auto Titre (consulté le 8 mars 2009)
  14. « Renault Mégane RS : Elle va faire parler la poudre », sur Le Nouvel Obs (consulté le 8 mars 2009)
  15. a et b « Mercedes Classe E Coupé, ne l'appelez plus CLK », sur Autodeclic (consulté le 8 mars 2009)
  16. a et b « L'Audi TT RS : un engin de course puriste de 340 ch », sur Audi Passion (consulté le 9 mars 2009)
  17. « Genève 2009 : La Fiat 500C Cabriolet », sur Autojournal (consulté le 9 mars 2009)
  18. « Genève 2009 : Fiat compte beaucoup sur ses 500 », sur L'Actualité Automobile (consulté le 9 mars 2009)
  19. a et b « Salon Genève 2009 : Alfa Romeo MiTo GTA Concept », sur Turbo.fr (consulté le 12 mars 2009)
  20. « Genève : [[BMW Série 5 Gran Turismo]], mélange des genres », sur Entreprise automobiles (consulté le 12 mars 2009)
  21. « BMW Série 5 Gran Turismo Concept : un grand PAS pour [[BMW]], un petit pas pour l'automobiliste », sur Caradisiac (consulté le 12 mars 2009)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]