Samuel-Leonardus Verveer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Salomon Leonard Verveer)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Samuel-Leonardus Verveer
Salomon Leonardus Verveer.jpg
Samuel Leonardus Verveer
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
La HayeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Salomon Leonardus VerveerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Fratrie
Maurits Verveer (d)
Elchanon VerveerVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Salomon Leonardus dit Samuel-Leonardus Verveer (La Haye, 30 novembre 1813-La Haye, 5 janvier 1876) est un peintre hollandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Bartholomeus van Hove, on lui doit des paysages et des scènes de genre. Il participe en 1845 au Salon de Bruxelles où deux de ses toiles sont achetées par le ministre belge Van de Weijer (Het vertrek naar de Markt) et l'ambassadeur de Grande-Bretagne George Hamilton Seymour (Een Gezigt op Dordrecht).

En 1851, le roi Léopold lui remet la croix de l'Ordre de Léopold et en 1855, Napoléon III achète deux de ses tableaux lors de l'Exposition universelle de Paris. Il participe au Salon de 1857 et, en 1863, est nommé officier de l'Ordre de la Couronne de chêne par Guillaume III. En 1874, il est aussi nommé Chevalier de l'Ordre du Lion néerlandais

Il fut le maître, entre autres, de Jan Weissenbruch et de Frederik Hendrik Kaemmerer.

Il est inhumé au cimetière juif de La Haye.

Galerie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • C. Kramm, De levens en werken der Hollandsche en Vlaamsche kunstschilders, beeldhouwers, graveurs en bouwmeesters, van den vroegsten tot op onzen tijd, vol.5-6, 1861, p. 1742
  • J. Gram, Salomon Leonardus Verveer, Bladzijde, 1880, p. 215-216
  • Isidore Singer, Frank Cramer, Verveer, Samuel Leonardus , in Jewish Encyclopedia, 1906, p. 423
  • Bénézit, 1976, 1999

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :