Salles-Courbatiès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salles.

Salles-Courbatiès
Salles-Courbatiès
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Villefranche-de-Rouergue
Canton Lot et Montbazinois
Intercommunalité Communauté de communes du Grand Villefranchois
Maire
Mandat
Jérôme Massé
2014-2020
Code postal 12260
Code commune 12252
Démographie
Gentilé Salésiens
Population
municipale
409 hab. (2016 en augmentation de 0,25 % par rapport à 2011)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 28′ 21″ nord, 2° 04′ 42″ est
Altitude Min. 241 m
Max. 391 m
Superficie 13,35 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Salles-Courbatiès

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Salles-Courbatiès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Salles-Courbatiès

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Salles-Courbatiès

Salles-Courbatiès est une commune française, située dans le département de l'Aveyron en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 12252.png
Rose des vents Causse-et-Diège Naussac Rose des vents
Villeneuve N
O    Salles-Courbatiès    E
S
Saint-Igest Drulhe

Site[modifier | modifier le code]

Cette commune est située sur la Diège.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1812 1816 Jean François Leygue    
1816 1820 Louis Laraussie   Médecin
1821 1829 Jean François Leygue    
1829 1835 Charles Vazilieres    
1835 1837 Jean-Sulpice Mouly    
1837 1846 Pierre Bessières    
1846 1851 Clément Laraussie    
1851 1852 Jean Bessieres    
1852 1884 Emile Frayssinet    
1884 1892 Jean Soulie    
1892 1896 Pierre Marty    
1896 1910 Henri Turq    
1910 1925 Urbain Conte    
1925 1934 Félix Gailhard    
1934 1941 Charles Fontanges    
1945 1947 Pierre Tournemire    
1947 1963 Georges Marcastel    
1963 1965 Camille Mazenq    
1965 1971 Georges Savignac    
1971 1977 Julien Leygues    
1977 2001 Roger Miquel    
2001 2014 Gérard Marty    
2014 En cours Jérome Massé SE Chef d'entreprise
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2].

En 2016, la commune comptait 409 habitants[Note 1], en augmentation de 0,25 % par rapport à 2011 (Aveyron : +1,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
4424551 4161 6191 1411 0771 1021 1131 056
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3201 1701 1561 0971 0891 1011 1071 0351 020
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
859813790658649617600554485
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
458435348345354383391408409
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • jardin de la Mothe
  • Le trou de Gargantua et le tumulus de Courbatiès     La légende raconte que Gargantua qui se promenait dans le sud de la France s'est arrêté pour se rafraîchir au bord de la Diège. Observant que la terre devait être bonne, il en mis une poignée dans la poche de sa chemise. Seulement la poche était trouée si bien que deux pas plus loin, la terre tombe en un petit tas sur le sol. C'est ainsi que la légende explique la présence du trou de Gargantua - dépression que l'on peut observer à proximité du marais de Montaris - et du tumulus du lieu-dit de Courbatiès.
  • Le Marais de Montaris     Le marais de Montaris, alimenté par les sources de la Diège, s'étend sur une surface de 15 hectares. Il est composé de milieux très variés - roselières, prairies humides et petits étangs - d'où la richesse de sa flore et de sa faune.
  • Le colombier :En partant de la place de Salles Courbatiès, passez sous la voie de chemin de fer par le petit tunnel pour arriver au colombier.Une table de pique-nique est à disposition.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc + fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Jacques Dournes), Capdenac : Los Aures, Asprièras, Balaguièr, Bolhac, Causse-e-Diège, Foissac, Naussac, Salas, Sonnac / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton de Capdenac, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 240 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-23-8, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF36688708)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]