Salle opératoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Salle d'opérations.
Une salle opératoire.

Une salle opératoire est une partie d'un bloc opératoire servant à pratiquer une intervention chirurgicale.

Description[modifier | modifier le code]

Elle contient le matériel approprié à chaque intervention. Au centre, se trouve la table d'opération. La salle opératoire est une salle de grandes dimensions, d'environ 35 m2 dans la plupart des cas.

L'accès est strictement réservé aux personnels de santé et aux opérés, afin favoriser des conditions d'asepsie maximales, et ainsi limiter au mieux les problèmes d'infections nosocomiales, dites « post-opératoire ».

Table d'opération[modifier | modifier le code]

La table d'opération est une table standard respectant un ensemble de normes précises, permettant plusieurs options. Celle-ci peut être équipée de « bras », pour écarter les jambes d'un patient (pour des interventions gynécologiques, par exemple). De plus, une pédale ou télécommande permettent de régler la position du malade par rapport au chirurgien, l'inclinaison de la table (ou de certaines parties de celle-ci), la hauteur, le roulis.

La table se doit d'être la plus confortable possible pour l'opéré qui, en général, est anxieux avant l'intervention et l'anesthésie.

Celle-ci est aussi désignée « billard » dans le langage familier. L'origine de cette expression, viendrait du fait qu'il a plusieurs siècles, faute de tables de bonne qualité, on opérait certains patients sur d'authentiques tables de billard.
Une autre hypothèse plausible, relate qu'à la fin du XIXe siècle, la maison Heymen-Billard, fondée à l'origine par Louis Alexandre Billard (v 1809-1884), médecin et dentiste, fabrique sous le nom Billard des fauteuils dentaires. De par leur succès, le patient passait sur le billard, au sens de passer sur le fauteuil dentaire, l'expression aurait ainsi été étendue à l'ensemble des opérations chirurgicales[1].

Contenance[modifier | modifier le code]

Cette salle contient donc la table opération, un respirateur d'anesthésie, bistouris électrique, l'ensemble des machineries chirurgicales nécessaires à chaque type d'intervention (par exemple, dans un bloc opératoire de chirurgie cardiaque, on pourra trouver une machine cœur-poumons…), des tables roulantes servant à porter les instruments chirurgicaux tels que les pinces, les ciseaux, etc. (cette table roulante est nommée dans le jargon opératoire « l'assistant muet »). La salle opératoire contient aussi une source lumineuse accrochée au plafond (appelée éclairage opératoire ou Scialytique) puissante et spécifique : cette lampe n'est pas semblable à une lampe ordinaire puisque celle-ci émet de la lumière sans ombre, afin de faciliter le travail chirurgical. De plus, suivant les options il est possible de focaliser afin d'améliorer la qualité d'éclairage.

Bloc opératoire[modifier | modifier le code]

Il ne faut pas confondre "salle opératoire" et "bloc opératoire". Un bloc est un ensemble de salles opératoires (entre 5 et 10 salles d'opération par bloc en général), de couloirs, de vestiaires chirurgicaux, de salle de réveil, de bureau.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Morgenstern, Les dentistes français au XIXe siècle, Editions L'Harmattan, Paris, (lire en ligne), p. 13.

Voir aussi[modifier | modifier le code]