Salle Rameau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Salle Rameau de Lyon
Description de l'image Lyon salle Rameau façade.JPG.
Type Salle de concert
Lieu Lyon
Coordonnées 45° 46′ 06″ nord, 4° 49′ 51″ est
Architecte(s) François Clermont
Inauguration 8 novembre 1908
Capacité 865

La Salle Rameau est une salle municipale située dans le 1er arrondissement de Lyon, quartier des Terreaux, rue de la Martinière.

Historique[modifier | modifier le code]

Après la fermeture pour raison de sécurité de la salle philharmonique du quai Saint-Antoine, Georges Martin Witkowski souhaite que soit réalisée une nouvelle salle de concert pour y accueillir la Société musicale qu’il a créée (actuel Orchestre national de Lyon). La ville de Lyon possède la parcelle située entre la rue Hippolyte Flandrin et la rue Louis Vitet ; un arrangement habile entre la ville et la compagnie immobilière du 1er arrondissement est adopté par le Conseil Municipal le . Il prévoit que la ville cède à la compagnie le terrain utile à la construction mais qu'elle devienne propriétaire du nouvel édifice. Pour compenser les coûts de construction et d'installation, la compagnie obtient pour 60 ans la gérance de la salle.

Au printemps 1907, Armand Fallières, président de la République, et Georges Clemenceau, président du Conseil, sont à Lyon pour poser la première pierre de la nouvelle salle de concert. La compagnie immobilière du 1er arrondissement est dirigée par l’architecte lyonnais François Clermont qui, déjà assisté d'Eugène Ribout, a construit 25 immeubles le long des rues de la Martinière, Thimonnier et Louis Vitet. Ils vont donc construire, en à peine plus d’un an, dans le style « Art nouveau » qui leur est cher, la salle de concert qui à l’époque est d’une capacité de 1 535 places assises. Aujourd’hui, selon la configuration, elle ne peut plus accueillir que 670 à 865 spectateurs.

Le , l’orchestre de la Société des grands concerts de Lyon, constitué de plus de 200 musiciens, inaugure la salle avec l’air des Fêtes d’Hébé, de Jean-Philippe Rameau, et de la Neuvième Symphonie, de Ludwig van Beethoven. La salle Rameau est l’une des premières salles spécifiquement dédiées à la musique symphonique construites en France.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'architecte François Clermont délègue abondamment, non seulement à Eugène Riboud, mais également à une multitude d'artistes et d'artisans. Le décor sculpté des galeries de la salle Rameau est confié à Flachat ; celui des frontons à Penelle. La décoration est luxuriante, en particulier, la façade rue de la Martinière possède deux mosaïques de Mangier et de Guillermin, l’une représentant Polymnie (fille de Mnémosyne et Zeus, muse présidant aux hymnes et à la pantomime ; on la disait inspiratrice des hymnes sacrés) et l’autre Euterpe (muse qui présidait à la Musique). On y voit également deux têtes sculptées entourées de fleurs, l’une dédiée à l’éloquence et l’autre à la musique, quatre colonnes d’ordre composite et de nombreuses sculptures de châteaux, de tours et de cornes d’abondance au-dessus des fenêtres. Elle porte sur l’arrondi un blason de Lyon et le poème de Clément Marot, « suis le lion qui ne mord point, sinon quand l’ennemi me poingt ». Le mobilier est fourni par les grands magasins des Cordeliers.


Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

La salle Rameau accueille aujourd'hui de nombreux spectacles de théâtre, de café-théâtre, d'humour et de musique.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Adresse : 29, rue de la Martinière, 69001 Lyon

Ce site est desservi par la station de métro Hôtel de Ville - Louis Pradel.

  • Lignes de bus C13 C18 S6 arrêt Tobie Robatel
  • Stations Vélo'v : Place Tobie Robatel - Terreaux / Terme (Angle rue d'Algérie)

Documents[modifier | modifier le code]

Côtes aux Archives Municipales de Lyon

970 WP 012 Édifices communaux : salle Rameau (versement d’indemnités et reconstruction) - Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme. Rapport d’expertise pour les sinistres du 1er et 2 septembre 1944. - Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme. Procès verbal pour les sinistres du 1er et 2 septembre 1944. - Commissariat à la Reconstruction. Demande d’agrément des travaux. - Commissariat à la Reconstruction. État descriptif de la salle Rameau partiellement détruite.

938 WP 044 Édifice communal : salle Rameau (projet de construction, restauration, entretien…) - Plan des évacuations du bâtiment. Sous sol. Mars 1976. - Plan des évacuations du bâtiment. Rez-de-chaussée. Mars 1976. - Plan de la fosse. - Photographie de la façade principale (2) - Photographie de la construction des terrasses. - Photographie des galeries. - Photographie : vue intérieure (2).

914 WP 001 Salle Rameau : établissement et concessions. - Procès verbal de la prise de possession par la ville de Lyon. janvier 1919. - Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de Lyon pour le rachat de la concession de la salle Rameau. 1920.

772 WP 014 91 Discours du maire Francisque Collomb. Inauguration de la salle Rameau le 17 décembre 1987.

0480 WP 047 3 Salle de concert et de conférence : salle Rameau, construction, exploitation. - Mairie de Lyon : Note sur la décoration extérieure de la salle Rameau. septembre 1908 - Lettre de Clermont (architecte) au maire de Lyon pour l’amélioration des abords de la salle Rameau. janvier 1909. - Extrait du registre des délibérations du conseil municipal de Lyon pour l’amélioration des abords de la salle Rameau. juin 1909. - Plan - du rez-de-chaussée - de la fosse - de la première galerie - de la seconde galerie. - Plan général des abords de la salle Ech : 1/2000 Date : 1909.

0429 WP 069 Édifices communaux : salle Rameau. Plan de la loge des artistes. Ech : 1/100

1120 WP 011 Fête nationale du 14 juillet 1939. Affiche de la fête du 14 juillet 1939 (festivités de la salle Rameau).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :