Salix myrsinifolia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Saule noircissant

Salix myrsinifolia, le saule noircissant, est un arbrisseau de 1 à 3 mètres de haut de la famille des Salicaceae.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Selon BioLib (31 déc. 2016)[1] :

  • Salix kolaënsis Schljakov
  • Salix myrsinites Hoffm. non L.
  • Salix nigricans Sm.

Description[modifier | modifier le code]

Chatons femelles cotonneux

Les jeunes rameaux et les bourgeons du saule noircissant sont pubescents. Le bois nu et strié en long porte des feuilles pétiolées, ovales ou oblongues-lancéolées, aiguës ou acuminées, ondulées-crénelées, vertes en dessus, glauques-pubescentes et faiblement nervées-réticulées en dessous, noircissant sur le sec. Les stipules sont à sommet droit.

Chatons de saule noircissant émergeant des bourgeons

Les chatons sont précoces, courtement pédonculés, avec des feuilles à la base. Les chatons mâles sont ovoïdes, chaque fleur porte 2 étamines libres, à anthères jaunes. Les chatons femelles sont longs et lâches, à écailles barbues et brunâtres au sommet, chaque fleur possède un long style. La capsule est glabre ou poilue, à pédicelle 3 à 4 fois plus long que la glande. La floraison a lieu d'avril à juillet.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

Ce saule pousse dans les lieux humides des montagnes : Vosges, Jura, Alpes, Pyrénées-Orientales, Corse.
Plus généralement, on le trouve en Europe montagneuse et en Sibérie[2].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Etymologisches Wörterbuch der botanischen Pflanzennamen (ISBN 3-937872-16-7) (de)