Salix OS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salix OS
Logo
Bureau Xfce de Salix OS 13.1
Bureau Xfce de Salix OS 13.1

Famille GNU/Linux
Type de noyau monolithique modulaire
État du projet en développement
Plates-formes i686 et x86-64
Entreprise /
Développeur
Cyrille Pontvieux, George Vlahavas, Pierrick Le Brun, Thorsten Mühlfelder et al.[1]
États des sources ouvertes et libres
Première version 13.0 16 septembre 2009
Dernière version stable 14.1 (4 mars 2014)
Environnement graphique Xfce, LXDE, KDE, Fluxbox, Ratpoison, MATE
Site web www.salixos.org

Salix OS est une distribution généraliste, légère et conviviale basée sur Slackware.

Objectifs[modifier | modifier le code]

Salix OS se veut rapide et simple d'utilisation. Elle apporte à Slackware la résolution automatique des dépendances, des dépôts plus consistants et des outils d'administrations spécialement conçus pour cette distribution. Tout en se rapprochant de l'utilisateur débutant, Salix OS conserve la philosophie KISS de Slackware et reste très proche de celle-ci[2].

Installation[modifier | modifier le code]

L'installation de Salix OS se fait en mode texte.

Un Live CD est également disponible pour tester Salix OS sans modifier le système actuel et dispose d'un installateur en mode graphique[3].

Les architectures i486/i686 et x86-64 sont supportées.

Gestion des paquets[modifier | modifier le code]

Salix OS propose slapt-get comme interface à pkgtool de Slackware. slapt-get possède les mêmes fonctionnalités qu'apt-get, utilisé par Debian et ses dérivées. Gslapt est l'interface graphique correspondante.

Salix OS propose également slapt-src[4], qui permet de simplifier les processus de récupération et de compilation des logiciels disponibles sur le dépôt de scripts slackbuilds.org. Sourcery est l'interface graphique correspondante.

Framakey[modifier | modifier le code]

Framasoft propose une version Live USB de Salix OS. Ce Live USB est prêt à l'utilisation, il faut juste décompresser le contenu du dossier fsx dans la clé USB prête à cet effet et exécuter le fichier /boot/install-on-USB.cmd (ne jamais exécuter ce ficher sur l'ordinateur, cela pourrait gravement l'endommager, il ne pourrait plus démarrer).

Le Live USB est organisé comme ceci :

     * 550 Mo pour la Framakey Windows (une interface permettant de lancer ses logiciels portables inclus dans la clé USB)
     * 650 Mo pour Salix OS (ne pas y toucher)
     * 256 Mo pour le fameux disque persistant (la taille du disque peut être modifiée une fois le système lancé)
     * ~600 Mo de libre pour les données personnelles (avec une clé USB de 2 Go)

Historique[modifier | modifier le code]

Salix OS a été fondée en 2009 par des anciens membres, contributeurs, et développeurs du projet Zenwalk afin de revenir à une meilleure compatibilité avec Slackware et d'adopter une philosophie plus libre et communautaire. Le projet est hébergé sur SourceForge.net depuis le 5 août 2009.

La première version de Salix OS (13.0) est sortie le 16 septembre 2009[5]. La version stable actuelle est la 14.1, publiée le 4 mars 2014[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Salix OS:Team », sur docs.salixos.org (consulté le 25 octobre 2010).
  2. (en) « Desktop comparison - Zenwalk Linux, Salix OS and GoblinX », sur DistroWatch, 1er mars 2010.
  3. (en) « Salix Live 13.1.1 Xfce and LXDE editions », sur forum.salixos.org, 16 septembre 2010.
  4. (en) « Salix Xfce 13.1.2 images are released! », sur forum.salixos.org, 9 novembre 2010.
  5. (en) « Salix 13.0 is released! », sur forum.salixos.org, 16 septembre 2009.
  6. (en) « Salix Xfce 14.1 », sur forum.salixos.org, 4 mars 2014 (consulté le 9 novembre 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]