Salim at-Toumi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Toumi (homonymie).

Salim at-Toumi ou Salim al-Thoumi est un chef de la tribu des Thaâliba, désigné émir d'Alger au début du XVIe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Salim at-Toumi est le chef de la tribu des Thaâliba auquel l’oligarchie citadine commerçante d’Alger laisse le pouvoir pour régner sur la ville au début du XVIe siècle[1]. Favorable à un compromis avec les Espagnols, il accepte de leur payer tribut et reconnaît la suzeraineté de Ferdinand le Catholique et voit les marabouts comme des agitateurs et des rivaux[1].

Les habitants d’Alger, séduits par la protection dont bénéficiaient les habitants de Jijel et excités par les anciennes antipathies des monarchistes, font appel aux corsaires Frères Barberousse pour les délivrer de la menace espagnole[2]. Discrédité et devenu impopulaire[1], Salam al-Toumi perd toute emprise sur la population algéroise; il cède aux exigences de la population et accepte l’intervention des frères Barberousse[3].

Les Algérois font un accueil triomphal à Arudj Barberousse[4]. Ce dernier s'empare du pouvoir en 1516 après avoir fait assassiner dans son bain Salim at-Toumi qui avait intrigué avec les Espagnols et sa tribu pour se débarrasser des corsaires[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Gilbert Meynier, L’Algérie, cœur du Maghreb classique : De l’ouverture islamo-arabe au repli (698-1518), Paris, La Découverte, , 358 p. (ISBN 9782707152312), p. 313
  2. Kamel Filali, L'Algérie mystique : Des marabouts fondateurs aux khwân insurgés, XVeXIXe siècles, Paris, Publisud, coll. « Espaces méditerranéens », , 214 p. (ISBN 2866008952), p. 56
  3. L'Algérie mystique ..., op.cité, p. 57
  4. Mahfoud Kaddache, L'Algérie durant la période ottomane., Alger, Alger : O.P.U., , 239 p. (notice BnF no FRBNF35498970), p. 8

Articles connexes[modifier | modifier le code]