Salau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salau dans la haute vallée du Salat

Salau est un hameau français situé sur la commune de Couflens (Ariège). Il est le dernier village au fond de la vallée du haut Salat. Le port de Salau (2 087 m d'altitude) est le point de passage privilégié pour rejoindre à pied l'Espagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Activité minière[modifier | modifier le code]

Salau fut réputé dans les années 1970 et 1980 pour ses mines de tungstène, dans le cirque d'Anglade, dirigées par la SMA (Société Minière d'Anglade) associée au BRGM. Les mines d'Anglade ont cessé toute activité en 1987, ce qui engendra le départ des anciens mineurs et de leurs familles.

En février 2017, le secrétaire d'État à l'Industrie, Christophe Sirugue, annonce l'accord d'un permis de recherche de tungstène à une société privée pour évaluer les réserves et la faisabilité d'une exploitation sur le plan industriel et sanitaire avant une éventuelle réouverture des mines[1],[2].

La catastrophe de novembre 1982[modifier | modifier le code]

Le 6 novembre 1982 à partir de 16 heures, les eaux du Cougnets, un affluent qui dévale du cirque d'Anglade, grossissent rapidement celles du Salat, et les flots s’accumulent contre le pont qui traverse le torrent à hauteur de l’église. À la tombée de la nuit, plusieurs chalets le long du Cougnets sont emportés par les eaux, la pile du pont s’incline et finit par obstruer le lit du torrent, dont les eaux sont alors déviées vers l’église : la nef et l'abside vont s’effondrer durant la nuit ainsi que la moitié du cimetière situé à quelques mètres. Le jour révèle un vrai désastre, le village a également été dévasté et coupé en deux par un amas de gravas, arbres, rochers et débris en tous genre. Pendant de nombreux jours, les habitants furent ravitaillés par des hélicoptères, le village étant inaccessible par la route. Salau était à cette époque habité par une population nombreuse : des logements HLM avaient été construits pour abriter le personnel de la mine toute proche.

Monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame de Salau

Salau abrite une magnifique église romane édifiée au XIIe siècle par les Chevaliers hospitaliers de l'Ordre de l'Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem[3]. Gravement endommagée durant l'inondation de 1982, l'abside et la nef de l'église ont été reconstruites à l'identique.

Randonnées transfrontalières[modifier | modifier le code]

« Sur les traces de Charlemagne »[modifier | modifier le code]

C'est une boucle de six jours qui débute côté français à Salau, continue en Espagne en passant par le port de Salau, et descend aux villages de Guingueta d'Aneu et Tavascan. Le chemin revient côté français par le port du Marterat et finit par Rouze d'Ustou.

Toutes les indications sont dans le topo-guide réf. 1098 D'Ariège-Pyrénées vers l'Andorre et la Catalogne édité par la Fédération française de randonnée pédestre.

La Pujada[modifier | modifier le code]

Pujada du port de Salau en 2015.

La Pujada est une randonnée d'altitude organisée le premier dimanche d'août de chaque année menant à une rencontre occitano-catalane sur le port de Salau[4]. Le départ est organisé le matin, vers sept heures à Salau et le trajet dure environ 3h30. Une fois réunis, Catalans et Occitans partagent des moments de grande festivité avant de redescendre vers leur village respectif avant la tombée de la nuit.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :