Salangane des Seychelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Aerodramus elaphrus

La Salangane des Seychelles (Aerodramus elaphrus) est une espèce d'oiseau de la famille des Apodidae, endémique des Seychelles.

Description[modifier | modifier le code]

Elle mesure de 10 à 12 cm de long avec une envergure de 28 cm et un poids d'environ 10,7 grammes. Les parties supérieures sont gris-brun et sont légèrement plus pâles sur la croupe. Les parties inférieures sont gris beige plus sombre sous les plumes caudales. Le bec et les pattes sont noirs. La queue est sombre et légèrement fourchue. Les ailes sont longues et étroites, mais moins pointues que celles des autres espèces qui, parfois viennent visiter les îles.

Elle émet un doux gazouillis en vol lorsqu'elle s'alimente en bande et un petit cliquetis métallique utilisé pour l'écholocation dans des grottes.

Systématique[modifier | modifier le code]

La Salangane des Seychelles est apparentée à la plus petite, plus pâle Salangane des Mascareignes (Aerodramus francicus) de l'île Maurice et la Réunion et a été considérée comme une sous-espèce de celle-ci dans le passé. Les deux sont censées avoir été séparées il y a environ 500 000 ans.

Répartition[modifier | modifier le code]

Elle se reproduit sur les îles de Mahé, Praslin et La Digue. Elle se reproduisait autrefois sur la Félicité et a été enregistrée en tant que visiteur sur Aride.

Habitat et alimentation[modifier | modifier le code]

Cette espèce se nourrit souvent sur les étendues d'eau douce et les cols de montagne mais peut être vue dans la plupart des habitats. Elle se nourrit d'insectes volants en particulier de fourmis ailées.

Reproduction[modifier | modifier le code]

La reproduction a lieu toute l'année dans un petit nombre de grottes. Le nid est plaqué contre la paroi et fait de brindilles de lichens et de casuarina maintenues ensemble par de la salive. Un œuf blanc est pondu et incubé pendant environ 25 à 30 jours. Les jeunes sont nourris par les deux parents et s'envolent après 42 jours.

Population et conservation[modifier | modifier le code]

L'espèce est classée vulnérable par l'UICN en raison de sa faible population (2 500 à 3 000 oiseaux) et du nombre limité de sites de reproduction. Les menaces comprennent la perturbation des zones de reproduction, l'utilisation d'insecticides et la prédation par les effraies et les chats introduits dans les îles.

Informations complémentaires[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :