Salade liégeoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salade liégeoise
Image illustrative de l'article Salade liégeoise
Salade liégeoise réalisée avec des haricots mangetout beurre et des lardons légèrement frits

Lieu d’origine Blason de la Principauté de Liège Principauté de Liège
Place dans le service Entrée, plat principal
Température de service Tiède
Ingrédients Haricot vert, pomme de terre à chair ferme (type A) comme la kwène di gate (« corne de chèvre » en wallon liégeois), lardons, vinaigre
Mets similaires Potée liégeoise, confectionnée avec des pommes de terre à chair farineuse (type C) ou réchauffée[1]

La salade liégeoise est une spécialité culinaire belge, originaire de la région de Liège.

Il s'agit d'une salade composée, à base de haricots verts, de pommes de terre, et de lardons, qui se déguste tiède. Elle peut être proposée en entrée mais sert, le plus souvent, de plat principal voire de plat unique. Bien qu'actuellement parfois servie en été, c'est une spécialité culinaire typiquement hivernale.

Bien qu'elle se suffise à elle-même, elle est parfois accompagnée de saucisses, ou de tranches de lard, ou servie sur une frisée.

Composition[modifier | modifier le code]

Cuire, réserver et enfin mélanger au dernier moment les ingrédients suivants avec un peu de vinaigre d'alcool :

Si les éléments sont réchauffés[1], ou préparés avec une pommes de terre à chair friable du type C, la salade porte alors le nom de « potée liégeoise[3] ».

Historique[modifier | modifier le code]

La légende voudrait que la rive gauche des quartiers bourgeois de l'Île et du palais l'agrémente d'éléments riches, comme la crème fraiche, et que le quartier plus populaire d'Outremeuse l'assaisonne de pelures d'oignons.[réf. nécessaire]

Touches personnelles[modifier | modifier le code]

Comme tous les plats régionaux, elle comporte autant de variantes que de cuisiniers qui y apportent leur touche personnelle[4],[5].

Selon les chefs, les quartiers et la rive du fleuve on trouve les ingrédients suivants[6] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b La pomme de terre à chair ferme ayant alors tendance à se désagréger.
  2. Nicole Hanot et Charles Ménage, Nos recettes anciennes et belges, Bibliothèque de la Gourmandise, Hermalle-sous-Huy, 2002, D/2002/8066/1 (CD-rom).
  3. Sans chichis - RTBF Vidéo.
  4. Le goût des Belges
  5. CyberLiège.
  6. Le Guide des connaisseurs
  7. Chef de La Barbe d'Or.
  8. Chef des Vieux Gamins, Armand.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :