Salacgrīva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Salacgrīva
Salats
Blason de Salacgrīva
Héraldique
Drapeau de Salacgrīva
Drapeau
Salacgrīva
L'estuaire de la rivière Salaca.
Administration
Pays Drapeau de la Lettonie Lettonie
Maire Dagnis Straubergs
Code postal LV-403(2-4)
Démographie
Population 3 010 hab.[1] (2016)
Densité 239 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 45′ nord, 24° 21′ est
Superficie 1 257 ha = 12,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lettonie

Voir sur la carte administrative de Lettonie
City locator 14.svg
Salacgrīva

Salacgrīva (en live: Salats) est une ville de la région de Vidzeme en Lettonie. Elle a 3 269 habitants pour une superficie de 12,57 km2[2]. Salacgrīva a un port situé à l'embouchure de la rivière Salaca dans le Golfe de Riga Salacgrīva est situé à 104 km de Riga, et à 10 km de la frontière estonienne.

Historique[modifier | modifier le code]

La région a été d’abord occupée par les Livoniens. À partir de 1207 existait, à l'embouchure de la rivière Salaca, un centre de commerce appartenant à l'archevêque de Riga et qui fut sécurisée par une forteresse à partir de 1226. Le château fut détruit pendant les guerres avec la Suède. Après l'entrée de la ville dans l'Empire russe en 1721, la langue livonienne s’éteignit peu à peu. En 1870 on approfondit le lit de la rivière et un port s'ouvrit. Cela conduisit à la création d'entreprises industrielles et artisanales. Cependant, l'importance de Salacgrīva diminua quand en 1903 eut été ouvert dans le voisinage à Ainaži un port, qui fut connecté au chemin de fer (à voie étroite) en 1912.

Ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale que le nombre d'habitants a recommencé à augmenter après la construction d'une grande usine de transformation du poisson.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hans Feldmann, Heinz von zur Mühlen (Éd.): Baltisches historisches Ortslexikon, Deuxième partie : Lettland (Südlivland und Kurland). Böhlau, Cologne 1990, (ISBN 3-412-06889-6), p. 541.
  • Astrīda Iltnere (Red.): Latvijas Pagasti, Enciklopēdija. Preses Nams, Riga 2002, (ISBN 9984-00-436-8).

Références[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]