Salacgrīva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Salacgrīva
Salats
Blason de Salacgrīva
Héraldique
Drapeau de Salacgrīva
Drapeau
L'estuaire de la rivière Salaca.
L'estuaire de la rivière Salaca.
Administration
Pays Drapeau de la Lettonie Lettonie
Maire Dagnis Straubergs
Code postal LV-403(2-4)
Démographie
Population 3 010 hab.[1] (2016)
Densité 239 hab./km2
Géographie
Coordonnées 57° 45′ nord, 24° 21′ est
Superficie 1 257 ha = 12,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lettonie

Voir sur la carte administrative de Lettonie
City locator 14.svg
Salacgrīva

Salacgrīva ( en live: Salats) est une ville de la région de Vidzeme en Lettonie. Elle a 3 269 habitants pour une superficie de 12,57 km2[2]. Salacgrīva a un port situé à l'embouchure de la rivière Salaca dans le Golfe de Riga Salacgrīva est situé à 104 km de Riga, et à 10 km de la frontière estonienne.

Historique[modifier | modifier le code]

La région a été d’abord occupée par les Livoniens. À partir de 1207 existait, à l'embouchure de la rivière Salaca, un centre de commerce appartenant à l'archevêque de Riga et qui fut sécurisée par une forteresse à partir de 1226. Le château fut détruit pendant les guerres avec la Suède. Après l'entrée de la ville dans l'Empire russe en 1721, la langue livonienne s’éteignit peu à peu. En 1870 on approfondit le lit de la rivière et un port s'ouvrit. Cela conduisit à la création d'entreprises industrielles et artisanales. Cependant, l'importance de Salacgrīva diminua quand en 1903 eut été ouvert dans le voisinage à Ainaži un port, qui fut connecté au chemin de fer (à voie étroite) en 1912.

Ce n'est qu'après la Seconde Guerre mondiale que le nombre d'habitants a recommencé à augmenter après la construction d'une grande usine de transformation du poisson.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Hans Feldmann, Heinz von zur Mühlen (Éd.): Baltisches historisches Ortslexikon, Deuxième partie : Lettland (Südlivland und Kurland). Böhlau, Cologne 1990, ISBN 3-412-06889-6, p. 541.
  • Astrīda Iltnere (Red.): Latvijas Pagasti, Enciklopēdija. Preses Nams, Riga 2002, ISBN 9984-00-436-8.

Références[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]