Sake (République démocratique du Congo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Sake (RDC))
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une localité de la République démocratique du Congo
Cet article est une ébauche concernant une localité de la République démocratique du Congo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sake.

Sake est une localité du territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu en République démocratique du Congo. La ville se situe à 20 km à l'Ouest de Goma et 7 km au Nord de Kirotshe sur le lac Kivu.

Sake est traversé par la route nationale 2, reliant la ville à Kirotshe et Goma. La RPI529 relie la localité avec Masisi et Walikale ; et la RPI530 avec Mweso.

La végétation dans les alentours de Sake est de type savane herbeuse. Plusieurs monts calcaires entourent Sake : Mushekera, Murambi, Chanzale, Male, Kanyachoa, Shebuseke.

Histoire[modifier | modifier le code]

Évolution de Sake
année habitants
1994 11 343
2004 (est.) 17 151

Sake a abrité des réfugiés rwandais dans les années 1990, et près de 20 000 réfugiés de Goma en 2002 à la suite de l'éruption du Nyiragongo[1]. En août 2006, une bataille entre les troupes de Laurent Nkunda et les FARDC lors de la guerre du Kivu a conduit à la fuite de 15 000 à 20 000 personnes[2].

Le 26 novembre 2006, la ville est prise par les forces armées de Laurent Nkunda[3]. Un jour plus tard, les FARDC et la MONUC reprennent le contrôle de la ville[4].

Cette ville de Sake était sous le contrôle du Mouvement du 23-Mars (baptisé depuis peu l'Armée Révolutionaie du Congo -ARC- et dont le commandement est majoritairement composé des Tutsis) depuis le mercredi 21/11/2012 à 14 GMT après que ce mouvement ait conquis la veille la grande ville de Goma, chef-lieu de la Province Nord Kivu[5]. Le vendredi 30/11/2012 ~1.000 miliciens du M23 sont partis de Sake[6]. Le prochain jour des miliciens du Maï-Maï Nyatura ont occupé la ville[7].

Références[modifier | modifier le code]