Sakae Tsuboi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sakae Tsuboi
Sakae Tsuboi 02.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière de Kodaira (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
壺井栄Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
Distinction
Prix littéraire féminin (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales
Nijushi no Hitomi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sakae Tsuboi (壺井 栄, Tsuboi Sakae?), - est une romancière et poétesse japonaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Sakae Tsuboi naît dans le village de Sakate (à présent intégré dans la ville de Shōdoshima), préfecture de Kagawa, cinquième fille de Tokichi Iwai, tonnelier pour sauce de soja. Malgré la faillite de l'employeur de son père et la conséquente aggravation de la situation économique de sa famille, elle est encore en mesure de terminer huit années de scolarité, avant de commencer à travailler dans un bureau de poste et à la mairie. En 1925, à l'âge de 26 ans, elle se rend à Tokyo où elle épouse Shigeji Tsuboi.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après la publication de son premier ouvrage Daikon no Ha (Feuilles de radis) en 1938, elle écrit abondamment et remporte entre autres prix, celui du Ministère de l'éducation pour les beaux-arts. En 1954, le réalisateur Keisuke Kinoshita tourne une adaptation, avec Hideko Takamine, de son roman Nijushi no Hitomi (1952) (Vingt-quatre prunelles) et Shodoshima devient un nom familier au Japon. En 1967, elle est faite citoyenne d'honneur de la ville d'Uchinomi (Kagawa) avant de mourir cette même année à l'âge de 67 ans.

Prix Sakae Tsuboi[modifier | modifier le code]

Afin d'honorer l’œuvre de Tsuboi, la préfecture de Kagawa fonde en 1979 le prix Sakae Tsuboi pour les enfants de la préfecture.

Œuvres importantes[modifier | modifier le code]

  • Daikon no Ha (« Feuilles de radis »)
  • Kaki no Ki no Aru Ie (« La maison au kaki »)
  • Haha no Nai Ko to Ko no Nai Haha to (« L'enfant sans mère et la mère sans enfant »)
  • Sakamichi (« la pente »)
  • Nijushi no Hitomi (« Vingt-quatre prunelles ») -
  • Kaze (« Le vent »)
  • Tsukiyo no Kasa (« Parapluie au clair de Lune »)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]