Saison 1927-1928 de la LNH

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Saison LNH 1927-1928)
Aller à : navigation, rechercher

Saison 1927-1928

Ligue nationale de hockey
Vainqueur Rangers de New York
Nombre d'équipes 10
Nombre de matchs 44 (saison régulière)

La saison 1927-1928 est la onzième saison de la Ligue nationale de hockey. Les dix équipes ont joué 44 matchs chacune et la saison voit, pour la première fois de son histoire, la victoire en Coupe Stanley d'une équipe Américaine : les Rangers de New York.

Cette saison voit le retour du Trophée O'Brien anciennement donné pour le vainqueur du championnat et remplacé par le Trophée Prince de Galles. Le nouveau trophée O'Brien récompense le vainqueur de la division Canadienne tandis que le Trophée du Prince de Galles récompense celui de la division Américaine.

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Les Sénateurs d'Ottawa qui sont alors la franchise au plus petit budget sont en difficulté face aux nouvelles franchises américaines. Ils sont obligés de vendre leur ailier droit vedette Hooley Smith aux Maroons de Montréal en échange de Punch Broadbent et de 22 500 dollars puis leur défenseur Ed Gorman aux Maple Leafs de Toronto. Une partie des soucis financiers de l'équipe est dû aux spectateurs qui ne se déplacent, pour certains, que pour les matchs contre les équipes canadiennes[réf. nécessaire].

Howie Morenz domine le classement des buteurs et remporte trophée Hart.

Malgré les soucis financiers d'Ottawa, leur gardien de but Alex Connell, réalise une performance inégalée de six matchs consécutifs sans accorder le moindre but ; il reste invaincu pendant 460 minutes et 59 secondes.

Classements finaux[modifier | modifier le code]

Les trois premières équipes de chaque division sont qualifiées pour les séries éliminatoires. Les premiers de chaque division sont directement qualifiés pour les demi-finales alors que les quatre autres équipes jouent un quart de finale.

Division Canadienne[1]
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Pts
1 Canadiens de Montréal 44 26 11 7 116 48 59
2 Maroons de Montréal 44 24 14 6 96 77 54
3 Sénateurs d'Ottawa 44 20 14 10 78 57 50
4 Maple Leafs de Toronto 44 18 18 8 89 88 44
5 Americans de New York 44 11 27 6 63 128 28
Division Américaine[1]
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Pts
1 Bruins de Boston 44 20 13 11 77 70 51
2 Rangers de New York 44 19 16 9 94 79 47
3 Pirates de Pittsburgh 44 19 17 8 67 76 46
4 Cougars de Détroit 44 19 19 6 79 44 44
5 Black Hawks de Chicago 44 7 34 3 68 134 17

Meilleurs pointeurs[modifier | modifier le code]

Statistiques des meilleurs pointeurs[2]
Joueur Équipe PJ  B   A  Pts
Howie Morenz Canadiens de Montréal 43 33 18 51
Aurèle Joliat Canadiens de Montréal 44 28 11 39
Frank Boucher Rangers de New York 44 23 12 35
George Hay Détroit 42 22 13 35
Nels Stewart Maroons de Montréal 41 27 7 34
Art Gagne Canadiens de Montréal 44 20 10 30
Bun Cook Rangers de New York 44 14 14 28
Bill Carson Toronto 32 20 6 26
Frank Finnigan Ottawa 38 20 5 25
Bill Cook Rangers de New York 43 18 6 24
Duke Keats Détroit / Chicago 38 14 10 24

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

  • Dans la division Canadienne, les Maroons de Montréal battent les Sénateurs d'Ottawa et affrontent les vainqueurs de leur division, les Canadiens de Montréal. Le but qui permet aux Maroons d'accéder à la finale est inscrit pendant les prolongations.
  • Dans la division Américaine, les Rangers de New York battent les Pirates de Pittsburgh puis les Bruins de Boston pour accéder à la finale de la Coupe Stanley.
  • Tous les matchs de la finale ont lieu à Montréal en raison de représentations du cirque au Madison Square Garden, patinoire des Rangers.
    • Le premier match est remporté par les Maroons sur le score de 2 à 0 avec en vedette Nels Stewart et le gardien de but Clint Benedict.
    • Au cours du second match, un drame se produit : Nels Stewart effectue un tir au but qui se dirigé directement dans l'œil du gardien des Rangers Lorne Chabot et l'empêche de finir la partie. L'entraîneur des Maroons (Eddie Gerard) n'accepte aucun des deux gardiens proposés pour le remplacer (Alex Connell et Hugh McCormick). Lester Patrick, entraîneur des Rangers, décide alors d'assurer lui-même le rôle de gardien de but de son équipe. Les défenseurs des Rangers installent une zone de sécurité autour de leur entraîneur. Les Rangers prennent les devants par Bill Cook mais Nels Stewart inscrit un but et oblige le match à aller en prolongations. Frank Boucher, des Rangers, inscrit le but de la victoire et Lester Patrick est alors porté triomphe par ses équipiers du soir. Pour la suite de la série, Joe Miller, gardien des Americans de New York, est autorisé à prendre la place de Chabot dans les buts.
    • Au cours du 3e match, les Rangers perdent 2-0 malgré un bon match de Miller.
    • Franck Boucher est la vedette des deux autres matchs et permet aux Rangers de gagner la Coupe Stanley. Au cours du dernier match, Miller est coupé sur un tir mais peut continuer à jouer.

Honneurs remis aux joueurs et aux équipes[modifier | modifier le code]

Trophées individuels
Trophée Joueur Équipe
Trophée Hart Howie Morenz Canadiens de Montréal
Trophée Lady Byng Frank Boucher Rangers de New York
Trophée Vézina George Hainsworth Canadiens de Montréal
Trophées collectifs
Trophée Équipe
Trophée Prince de Galles Bruins de Boston
Trophée O'Brien Canadiens de Montréal
Coupe Stanley Rangers de New York

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « 1927-1928 Standings », sur www.nhl.com (consulté le 24 février 2013)
  2. (en) « NHL 1927-28 League Leaders », sur www.hockeydb.com (consulté le 24 février 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]