Saison 4 d'Alice Nevers : Le juge est une femme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saison 4 d'Alice Nevers : Le juge est une femme
Série Alice Nevers : Le juge est une femme
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine TF1
Diff. originale
Nb. d'épisodes 3
Durée 90 minutes

Chronologie

Cet article présente les épisodes de la quatrième saison de la série télévisée Alice Nevers : Le juge est une femme.

Distribution[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : La Petite Marchande de fleurs[modifier | modifier le code]

Numéro de production
9 (4-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Francis Paoli, directeur d'Olfasens, une société de création de parfums, est retrouvé mort dans son bureau par Julie de Berg, une célèbre parfumeuse. Alice et Romance soupçonnent quelqu'un de l'entreprise : Jean-Louis Sampers, un collaborateur de la victime, avait eu des mots avec cette dernière, tandis que Stéphane Villemonde, directeur commercial, était en concurrence avec la victime pour le poste de directeur général de la société.

Épisode 2 : La Loi du marché[modifier | modifier le code]

Numéro de production
10 (4-02)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Laurent Vachaud et Mathias Gavarry
Audiences
Invités
Résumé détaillé
Julien Charvet, inspecteur sanitaire au marché de Rungis, est retrouvé mort dans le coffre d'une voiture accidentée dont le conducteur s'est enfui. Le directeur de la sécurité du marché apprend à Alice et Romance que la victime a eu, quelques jours plus tôt, une violente altercation avec un jeune boucher.

Épisode 3 : Feu le soldat du feu[modifier | modifier le code]

Numéro de production
11 (4-03)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Résumé détaillé
Nathalie Perros, une jeune femme officier des sapeurs-pompiers a été tuée par balles lors d'une intervention dans un quartier difficile. Les soupçons se portent sur Tony Serrano, un jeune de la cité qui a déjà agressé des pompiers par le passé. Mais Alice se tourne vers l'hypothèse des collègues de la caserne Saint-Marc, pensant que le meurtre a été prémédité. Le sergent Armandin et le commandant Roissy, chef du centre de secours, ont tous les deux un mobile.