Saison 2 des Petits Meurtres d'Agatha Christie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saison 2 des Petits Meurtres d'Agatha Christie
Série Les Petits Meurtres d'Agatha Christie
Pays d'origine Drapeau de la France France
Chaîne d'origine France 2
Diff. originale en production
Nb. d'épisodes 24

Chronologie

Cet article présente les épisodes de la deuxième saison de la série Les Petits Meurtres d'Agatha Christie, mettant en scène le trio Laurence-Avril-Marlène.

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

  • Dominique Thomas : le commissaire divisionnaire Ernest Tricard (24 épisodes)
  • Christophe Piret puis François Godart : Robert Jourdeuil, rédacteur en chef de La Voix du Nord (12 épisodes)
  • Cyril Gueï : Timothée Glissant, nouveau médecin légiste (9 épisodes)
  • Éric Beauchamp : Martin, policier (7 épisodes)
  • Natacha Lindinger : Euphrasie Maillol, médecin légiste (3 épisodes)

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Swan Laurence[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Swan Laurence.

Laurence est le commissaire du commissariat de Lille et l'un des personnages principaux. Froid et dur, il est cependant d'une grande intelligence et son charisme fait tomber beaucoup de femmes. Il est souvent forcé de travailler avec Alice Avril, qu'il trouve souvent insupportable et trop curieuse bien qu'il tienne beaucoup à elle. Sa secrétaire est Marlène, qui est folle amoureuse de lui, mais il est souvent rude avec elle, même s'il l'aime beaucoup. La femme dont il est vraiment amoureux est le premier médecin légiste, le docteur Euphrasie Maillol. Celle-ci meurt dans un accident d'avion. Lorsqu'il l'apprend, Laurence fait une grave dépression.

Alice Avril[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Alice Avril (personnage).

Avril est une jeune reporter à La Voix du Nord et l'un des personnages principaux. Envahissante et curieuse, elle commence en écrivant les courriers du coeur et finit par vouloir participer aux enquêtes de Laurence qu'elle trouve souvent hautain et froid mais qu'elle apprécie. Toujours à la recherche d'information sur ses enquêtes, elle passe beaucoup de temps à son bureau et est une grande amie de Marlène.

Marlène Leroy[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Marlène Leroy.

Marlène est la secrétaire personnelle de Laurence. Féminine, attentionnée et gentille, Marlène est cependant très naïve et est souvent utilisée par Laurence, qui la sait amoureuse de lui. Son icône est Marilyn Monroe et elle passe souvent plus de temps à se faire les ongles qu'à répondre aux appels. Elle prendra de plus en plus d'importance au fil des épisodes. Marlène tient énormément à Laurence et Avril.

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : Jeux de glaces[modifier | modifier le code]

Numéro de production
12 (5-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,636 millions de téléspectateurs (18,5 % PDA)[1] (première diffusion)
Invités
  • Catherine Mouchet : Rose-Marie Bousquet
  • Olivier Rabourdin : Étienne Bousquet
  • Stéphane Caillard : Juliette
  • Guillaume Bienvenu : Antonin Lambert
  • Shane Woodward : Jimmy White
  • Solveig Maupu : Jacqueline Cassard
  • Vincent Londez : Léonard Jeandel
  • Gérard Linteau : Pierre Montauban
Résumé détaillé
Le Dr Étienne Bousquet tient un centre de réinsertion pour les délinquants. Mais la présence de voyous perturbe sa famille. Lorsque deux meurtres sont commis, le nouveau commissaire, Swan Laurence, enquête avec, dans ses pattes, la trop curieuse journaliste Alice Avril. Si on y regarde d'un peu plus près, cette famille ne semble pas unie par les liens d'amours, et chacun des membres a un petit secret. Peut-être que ce ne sont pas les voyous les plus inquiétants...
D'après
le roman Jeux de glaces (1952)
Commentaires
Le nouveau duo tourne le premier épisode de la deuxième saison du 25 mai au [2],[3].

Épisode 2 : Meurtre au champagne[modifier | modifier le code]

Numéro de production
13 (5-02)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,246 millions de téléspectateurs (16,8 % PDA)[4] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Elvire Morenkova a tout ce dont on peut rêver. Elle est belle, riche, et c'est une star de cinéma. Pourtant, l'actrice adulée par son public met fin à ses jours en plein tournage. Le commissaire Laurence qui ne croit pas au suicide, entreprend alors d'étudier sa vie d'un peu plus près. Elvire était immensément riche et collectionnait les amants. Elle était détestée par les autres femmes. Au fil de l'enquête, le commissaire comprend que les mobiles pour le meurtre de la belle Elvire ne manquaient pas. Pendant ce temps, le tournage continue, et Avril, qui n'a peur de rien, passe le casting pour remplacer la star défunte.
D'après
le roman Meurtre au champagne (1945)
Commentaires
Le deuxième épisode est tourné du 22 octobre au [5],[6].

Épisode 3 : Témoin muet[modifier | modifier le code]

Numéro de production
14 (6-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 3,927 millions de téléspectateurs (15,4 % PDA)[7] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Deux meurtres sont commis dans un même château avec pour seul témoin, un chien. Dans cette grande demeure, des fantômes serait également présents pour dévoiler le nom de l'assassin. Cette affaire sent mauvais, pour Laurence, qui ne croit ni aux fantômes ni aux revenants. Mais lorsqu'il décide de s'en mêler, il découvre sa mère, la fantasque Alexina, en pleine séance de spiritisme. Pire, sa mère est soudainement prise d'affection pour Avril, et s'est mise en tête de la marier à son fils ! De gros maux de têtes en perspective pour notre commissaire.
D'après
le roman Témoin muet (1937)
Commentaires
Le tournage a eu lieu au château de Steene près de Dunkerque[8].

Épisode 4 : Pourquoi pas Martin ?[modifier | modifier le code]

Numéro de production
15 (6-02)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,3 millions de téléspectateurs (17,3 % PDA)[9] (première diffusion)
Invités
  • Alix Poisson : Suzanne Delavallée
  • Arly Jover : Alma Sarrazin
  • Charlie Dupont  : Roland Delavallée
  • Didier Vinson : André Delavallée
  • Eric Caruso : Philippe Sarrazin
  • Luc Samaille : Alain Langevin
Résumé détaillé
Alice est témoin d'un accident alors qu'elle se promène sur une falaise. Elle voit un inconnu chuter et tente de le secourir, mais l'homme meurt dans ses bras, après avoir prononcé ces dernières paroles « Pourquoi pas Martin ?». Dans la poche de la victime, se trouve la photo d'une très belle femme. Dans l'esprit d'Alice, le doute s'installe : s'agit-il vraiment d'un accident, ou bien d'un assassinat ? Peu après cet épisode troublant, la journaliste échappe à une tentative de meurtre. Le commissaire Laurence enquête : qui était la victime ? Qui est la femme mystérieuse sur la photo ? Nos deux héros vont risquer leur vie pour résoudre cette énigme troublante.
D'après
le roman Pourquoi pas Evans ? (1934)

Épisode 5 : Meurtre à la kermesse[modifier | modifier le code]

Numéro de production
16 (7-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 3,659 millions de téléspectateurs (15,0 % PDA)[10] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
À la suite d’une agression, le commissaire Laurence se retrouve temporairement aveugle. Au même moment, une petite fille est assassinée pendant la kermesse de son école, la tête maintenue dans une bassine d’eau. Laurence ne veut laisser à personne le soin de découvrir l’assassin. Il décide de cacher sa cécité. Pour une fois, il a besoin de l’insupportable Avril pour enquêter : elle sera ses yeux. Laurence et Avril plongent dans les secrets d’une petite ville du Nord où les notables comme les bonnes âmes ont quelque chose à cacher…
D'après
le roman La Fête du potiron (1969)
Commentaires
C'est à partir de cet épisode que le duo devient un trio avec le développement du personnage de Marlène. Son interprète, Élodie Frenck, figure désormais au générique d'ouverture.

Épisode 6 : Cartes sur table[modifier | modifier le code]

Numéro de production
17 (7-02)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 3,793 millions de téléspectateurs (15,4 % PDA)[11] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Le commissaire Laurence et Alice Avril sont invités à dîner par un étrange collectionneur, Shaïtana. Celui-ci est fasciné par les assassins et veut leur présenter quatre meurtriers qui ont réussi le crime parfait, crime qui est resté impuni. Parmi ces criminels se trouvent un médecin de famille jovial, un jeune homme organisant des safaris en Afrique, une veuve au caractère bien trempé et une douce dame de compagnie. Mais au cours de cette étrange soirée, Shaïtana s’écroule, assassiné. Lequel des quatre est le coupable ? Un jeu de piste commence, si embrouillé que le commissaire Laurence et Avril vont se retrouver accusés de meurtre.
D'après
le roman Cartes sur table (1936)

Épisode 7 : Le crime ne paie pas[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le crime ne paie pas (téléfilm).
Numéro de production
18 (7-03)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,035 millions de téléspectateurs (16,7 % PDA)[12] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Sale ambiance au cabaret l’Éden. Une des serveuses est assassinée sauvagement, et le patron est enlevé par de mystérieux inconnus. Ça tombe bien : Avril a toujours rêvé de chanter sur scène et elle ne va pas rater cette occasion ! Laurence, quant à lui, ne décolère pas : la police des polices le soupçonne d’être un ripou et veut lui retirer l’enquête. La loyauté d’Avril vis-à-vis de son meilleur ennemi va être mise à rude épreuve.
d'après
le roman Le Crime du golf (1923)

Épisode 8 : Pension Vanilos[modifier | modifier le code]

Numéro de production
19 (8-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,16 millions de téléspectateurs (19,8 % PDA)[13] (Leader de la soirée) (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
La sœur de Marlène tient une pension pour étudiants, qui s'avère être le théâtre d'événements très inquiétants. Une des jeunes pensionnaires a en effet été assassinée. Laurence découvre bientôt que l'établissement pourrait être également la plaque tournante d'un gros réseau de drogue. Mais comment le prouver ? D'autant plus, que sa plus fidèle collaboratrice, Marlène, n'est pas de l'avis du commissaire et compte bien défendre sa sœur chérie, si différente. L'enquête s'annonce donc difficile. Tandis qu'Avril s'installe à la Pension Vanilos, en se faisant passer pour une apprentie dactylo, la vie de Marlène ne tarde pas à être menacée...
D'après
le roman Pension Vanilos (1955)
Commentaires
L'épisode fut tourné à Douai (scène de la mort de Solange, et scènes des bars) à Wattrelos (le décor principal de la pension y fut tourné dans une maison d'un particulier) et à Tourcoing. Élodie Frenck joue deux rôles à la fois : elle interprète son rôle habituel de Marlène ainsi que celui de sa sœur Solange Vanilos. Lors d'un entretien téléphonique avec son confrère de Scotland Yard, Laurence donne le nom de l'inspecteur chargé de l'affaire de trafic de drogue, il s'agit de l'inspecteur Japp, l'un des personnages récurrents des aventures d'Hercule Poirot.

Épisode 9 : Un meurtre est-il facile ?[modifier | modifier le code]

Numéro de production
20 (8-02)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,34 millions de téléspectateurs (18.6 % PDA)[14] (première diffusion)
Invités
  • Philippe Nahon : Émile Deboucke
  • Anne Benoît : Annick Devassène
  • Alexandre Steiger : Jean Castor
  • Emilie Wiest : Sabine Toulemonde
  • Marcelle Fontaine : Josiane Lallin
  • Manon Petit-Lenoir : Ginette Hansel
  • Béatrice Courtois : Françoise Loisée
  • Pierre Kiebbe : Baptiste
Résumé détaillé
Un certain Émile Deboucke, grand directeur des filatures du même nom, demande Avril en mariage. Refusant la proposition au début, elle finit par accepter et commence doucement à changer et à se tremper dans la richesse. Mais la belle vie ne dure pas, puisqu'une série de meurtres à l'usine Deboucke va gâcher la vie des futurs mariés. Laurence a le grand patron dans le collimateur et le croit capable de tuer. Avril, elle, le défend avec sa fougue habituelle. Mais Marlène, devenue assistante personnelle en anglais, comprend vite que la vie de sa copine Alice est en danger.
D'après
Commentaires
Il est fait mention du nom de l'ancien mari d'Alice Avril qu'elle a quitté et qui s'appelle Robert Vasseur. On connait le nom de famille de Marlène qui est « Leroy ».

Épisode 10 : Mademoiselle MacGinty est morte[modifier | modifier le code]

Numéro de production
21 (8-03)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,33 millions de téléspectateurs (18,7% PDA)[15] (Leader de la soirée) (première diffusion)
Invités
  • Arnaud Perron : Robert Vasseur
  • Serge Riaboukine : Léopold Santini
  • Jeanne Bournaud : Hélène Schmit
  • Gilian Petrovski : Michael Doutremont
  • Eléonore Joncquez : Régine Molon
  • Annette Lowcay : Déborah Santini
  • Mélissandre Fortumeau : Béatrice Santini
  • Christine Brücher : Louise Doutremont
Résumé détaillé
L'ex-mari d'Alice Avril est accusé d'avoir égorgé une vieille dame pour lui voler ses économies. Véritable porte-poisse, ce mari encombrant se réfugie chez Alice pour tenter d'échapper à la police et se faire oublier quelque temps. Malheureusement pour lui, les enquêteurs lui mettent la main dessus. Qui plus est, Alice se retrouve par la même occasion soupçonnée de complicité. Elle est donc mise sous les verrous par le commissaire Laurence. La presse se déchaine sur eux. Mais Laurence pense qu'Alice est innocente. Il doit trouver un moyen de pousser l'enquête plus loin pour le prouver. Réussira-t-il à sauver la tête d'Alice ?
d'après
le roman Mrs McGinty est morte (1952)

Épisode 11 : Murder Party[modifier | modifier le code]

Numéro de production
22 (8-04)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,20 millions de téléspectateurs (17,4 % PDA)[16] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
« Un meurtre sera commis le à 20 h au haras de Leticia Salvan. » Cette étrange annonce parue dans La Voix du Nord affole Marlène et pique la curiosité d'Avril tandis que pour le commissaire Laurence ce n'est qu’une plaisanterie d’un goût douteux. Mais, à 20 h, un homme est assassiné. L’autopsie est réalisée par le nouveau médecin légiste, le Dr Maillol, dont Laurence tombe vite amoureux mais qui est vite détestée par Avril et Marlène. Malgré ces perturbations à répétition, Laurence doit se rendre à l'évidence : un meurtrier rôde.
d'après
Commentaires
Le haras de la commune de Blingel, dans le Pas-de-Calais a servi de décor pour cet épisode. L'action se déroule en 1960, ainsi que l'indique une date inscrite sur le tableau noir d'une salle de classe "Jeudi 25 avril 1960". À noter que le 25 avril 1960 était un lundi et que le premier meurtre a eu lieu le 21 avril, quatre jours auparavant.

Épisode 12 : L'Étrange Enlèvement du petit Bruno[modifier | modifier le code]

Le château d'Antoing.
Le château d'Antoing.
Numéro de production
23 (9-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,169 millions de téléspectateurs (21,1 % PDA)[17] (première diffusion)
Invités
  • Natacha Lindinger : Euphrasie Maillol
  • Valérie de Dietrich : Éloïse Zennefort
  • Fabio Zenoni : Hadrien Debaer
  • Vincent de Bouard : Gilles Vanberten
  • Victor Le Blond : Gaspard
  • Serge Dubois : Gérard Kerner
  • Marylise Doctobre : Régine Bouchon
Résumé détaillé
Marlène et Avril assistent éplorées à l’enterrement de Laurence, mort sur le terrain... Trois semaines plus tôt, le commissaire était chargé de surveiller le petit Bruno, fils de la richissime auteure de romans policiers Eloïse Zennefort. Mais l’enfant est kidnappé sous le nez de Laurence, malgré un grand dispositif de sécurité. Cette distraction est peut-être due à l'attirance grandissante du commissaire Laurence pour le docteur Maillol, ce qui exaspère Marlène et Avril. Mais attention, le ravisseur veut jouer avec les nerfs du commissaire et ce jeu s'annonce dangereux, très dangereux...
d'après
Commentaires
Le château d'Antoing en Belgique a servi de décor.

Épisode 13 : Le Cheval pâle[modifier | modifier le code]

Numéro de production
24 (9-02)
Première diffusion
Réalisation
Olivier Panchot
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,047 millions de téléspectateurs (17,9 % PDA)[18] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Sybille, une ténébreuse voyante, affirme pouvoir tuer un ennemi à distance. Marlène venue acheter un philtre d'amour, y entend des menaces de mort. Pour Laurence, les pouvoirs occultes ne sont qu'une blague au goût douteux. Mais quand une jeune femme, riche héritière et amie d'Alice, meurt dans des circonstances étranges, Laurence est forcé d'admettre que les voyantes disent parfois des choses vraies. Marlène qui a acheté un philtre d'amour pour le commissaire, compte bien tout faire pour que celui-ci tombe amoureux d'elle. Mais Laurence préfère vivre enfin son histoire d'amour avec le docteur Maillol, qui lui tombe dans les bras, malheureusement pas pour longtemps..
D'après
le roman Le Cheval pâle (1962)
Commentaires
Le décor de la fête foraine a été tourné à Pont-à-Vendin[19],[20].

Épisode 14 : L'Affaire Protheroe[modifier | modifier le code]

Numéro de production
25 (9-03)
Première diffusion
Réalisation
Olivier Panchot
Scénario
Pierre Linhart avec l'aide de Marc Angelo, Thierry Debroux et Daniel Saint-Hamon
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,173 millions de téléspectateurs (18,7 % PDA)[21] (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Une jeune secrétaire est retrouvée pendue dans l'entrée de l'agence de publicité où elle travaillait. Laurence s'intéresse au patron de la société, Alexandre Protheroe, qu'il soupçonne de harcèlement sexuel envers ses jeunes et jolies employées. Alice Avril parvient alors à se faire engager comme secrétaire afin de servir d'appât. Elle ne tarde pas à subir à son tour les avances du directeur. Mais avant qu'elle n'ait pu découvrir le moindre secret sur lui, il est assassiné dans son bureau
D'après
le roman L'Affaire Protheroe (Murder at the Vicarage) (1932)
Commentaires
Épisode tourné d'octobre à décembre 2015 en même temps que le treizième dans la Douai Business School.

Épisode 15 : La Mystérieuse Affaire de Styles[modifier | modifier le code]

Numéro de production
26 (9-04)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,553 millions de téléspectateurs (19,1% PDA) (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Emilie Beauregard, soixante ans, riche propriétaire d'un hôtel thalasso de luxe, a épousé Adrien, un jeune masseur de 30 ans beau comme un dieu. Lorsque la sexagénaire meurt empoisonnée, tous soupçonnent le jeune mari, convaincus qu'il a pu trouver un intérêt financier à la mort de sa femme. Mais pour Laurence, cette solution semble trop évidente et commode. Le commissaire entend bien trouver le vrai coupable. Sans prévenir le commissaire Laurence qui fête ses 50 ans, Marlène, toute émoustillée de pouvoir jouer les clientes, convainc Alice de l'accompagner pour mener leur propre enquête. La journaliste s'apprête à faire une rencontre tout à fait inattendue. En effet, elle retrouve sa mère, qui n'est autre qu'Émilie, qui l'avait abandonnée étant petite. Mais mère et fille, n'auront pas le temps de discuter très longtemps, puisqu'Émilie meurt empoisonnée. Alice veut absolument venger sa mère et décide de mener son enquête tout en aidant Laurence.
d'après
Commentaires
Le château de Tilques a servi comme décor de l'Institut de beauté.

Épisode 16 : Albert Major parlait trop[modifier | modifier le code]

Numéro de production
27 (9-05)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Bruno Dega et Jeanne Le Guillou
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,147 millions de téléspectateurs[22] (17,6 % PDA) (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Alice Avril et Marlène circulent en scooter et commettent une imprudence. Si la première n'a rien, la deuxième a de sérieuses blessures et doit séjourner à l'hôpital. Elle est alors conduite dans un étrange hôpital, où des chirurgiens procèdent à des expérimentations de greffes de coeur dans un laboratoire secret. Lorsqu'un malade trop curieux est retrouvé assassiné d'une seringue plantée dans l'oeil, Alice comprend que sa vie est en danger. A cause d'une erreur d'analyse, Laurence et Marlène croient Alice condamnée. Pensant qu'il ne lui reste que quelques semaines à vivre, Laurence dévoile son affection à la journaliste...

Épisode 17 : L'Homme au complet marron[modifier | modifier le code]

Numéro de production
28 (10-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,659 millions de téléspectateurs[23] (20,6 % PDA) (première diffusion)
Invités
  • Thierry Gimenez : Gilbert Loyson
  • Grégoire Oestermann : Alexandre Latour
  • Marie Celine : Tatiana Pochenko
  • Alice Dufour : Lisa Bonfanti
  • Mikaël Chirinian : Patrick Mallet
  • Benjamin Gauthier : Eustache Miller
  • Céline Cuignet : Martine Touchard
  • Anton Yakovlev : Sergueï Pochenko
  • Rodrigue Bauchet : Jules Touchard
  • Gaëlle Fraysse : Nadine Mercuret
  • Emmanuel Rausenberger : le témoin
  • Sébastien Ricard : le pianiste
  • Patrick Médioni : Franck
  • Laurine Ristroph : Doublure danse Tatiana
  • Stoyan Zmarzlik : Jeune danseur
Résumé détaillé
Mortellement touchée par balles, Nadine, un agent des services secrets français, a tout juste le temps de se rendre chez le commissaire Laurence, un ancien ami, avant de mourir. Elle pensait avoir identifié le fameux Colonel, chef d'un réseau qui fournit des renseignements à l'Union soviétique. Nadine s'était fait engager à l'Opéra de Lille pour surveiller une célèbre danseuse russe, Tatiana Pochenko, soupçonnée d'être une proche du Colonel. Pour coincer l'espion, Laurence accepte d'aider les services secrets et se déguise en femme pour remplacer la secrétaire de l'opéra assassinée. Il devient ainsi Brigitte. Marlène n'a que quelques heures pour faire de lui une bonne secrétaire. Quand à Avril, elle trouve cette Brigitte particulièrement antipathique, mais surtout ne l'a-t-elle pas déjà vu quelque part ?
D'après
le roman L'Homme au complet marron (1924)
Commentaires

Le tournage a eu lieu à l'Opéra de Lille.

Episode tourné après "Le miroir se brisa" pour une diffusion avant.

Épisode 18 : Le miroir se brisa[modifier | modifier le code]

Numéro de production
29 (10-02)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Jennifer Have et Zina Modiano
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,660 millions de téléspectateurs[24] (19,5 % PDA) (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
La célèbre actrice Blanche Dulac échappe de peu à une tentative de meurtre sur le tournage de son dernier film, réalisé par son mari. Le commissaire Laurence doit à tout prix découvrir qui en veut à la vedette. Or, le docteur Maillol, vient de mourir dans un accident d'avion. Le commissaire Laurence sombre alors dans une grave dépression. Alice et Marlène décident de mener leur propre enquête en se faisant engager incognito. Avril devient l'assistante de la photographe de plateau, qui devient rapidement son amante. Quant à Marlène, elle devient la doublure main de Blanche Dulac, son idole, et se voit confier par Laurence, la mission de protéger la grande actrice. Mais attention, un assassin rôde derrière les projecteurs et il n'hésitera pas à retenter sa chance..
D'après
le roman Le miroir se brisa (1963)
Commentaires
Le site d'Arenberg Creative Mine, rue Michel Rondet à Wallers-Arenberg a servi de décor.

Épisode 19 : Crimes haute couture[modifier | modifier le code]

Numéro de production
30 (10-03)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Jennifer Have et Zina Modiano
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,770 millions de téléspectateurs[25] (20,5 ℅ PDA) (première diffusion)
Invités
  • Yannik Landrein : Édouard Paget
  • Camille Claris : Patricia Nollet
  • Raphaëline Goupilleau : Louise Charpentier
  • Clara Antoons : Françoise Vermeer
  • Charline Paul : Gigi
  • Émilie Wiest : Julie Lemon
  • Laurent Richard : Narcisse Vermeer
  • Franckie Defonte : Paco Gomez
Synopsis
Derrière sa façade élégante, la célèbre maison de haute couture Paget abrite haines et rancœurs. Patricia, le bras droit du couturier, est une jeune femme fragile et instable. Aussi, lorsqu'elle s'accuse d'un meurtre, le commissaire Laurence n'y croit pas une seconde. Il est persuadé que Patricia est manipulée. De son côté, Alice se fait engager à l'atelier de couture sous une fausse identité. Indignée par les conditions de travail des ouvrières, la journaliste déclenche une grève générale, à quelques jours du défilé de la nouvelle saison. Marlène, elle aussi, se rebelle et refuse dorénavant d'être le souffre-douleur de son patron. Elle saisit une opportunité pour devenir mannequin, mais va très vite déchanter.
D'après
le roman La Troisième Fille (1966)
Commentaires
L'ancienne Banque de France de Roubaix a servi de décor pour la maison Paget. Pour la scène du défilé, ce fut le château de Condé-sur-l'Escaut qui fut emprunté. L'épisode se situe chronologiquement en 1962 : on l'apprend de la bouche même des protagonistes de l'histoire ainsi que l'affiche du défilé de mode. De plus, Laurence fête sa cinquième année de collaboration avec Marlène lorsqu'il lui offre un cadeau, on en déduit donc que le premier épisode de cette seconde saison commence en 1957. Clara Antoons, quant à elle, est connue pour incarner la fille aînée de Candice Renoir dans la série éponyme.

Épisode 20 : Le Crime de Noël[modifier | modifier le code]

Numéro de production
31 (11-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 6,063 millions de téléspectateurs[28] (25,3 % de PDA) (Leader de la soirée) (première diffusion)
Invités
  • Christiane Millet : Mme Hautin
  • Julien Bouanich : Gaston Vernet
  • Franck Andrieux : Max
  • Elina Solomon : Louison Sauvage
  • Merlin Delarivière : Rudy
  • Mathieu Maricau : Bouboule
  • Julien Ledet : Baptiste Sauvage
  • Éric Leblanc : Hubert Dopagne/Père Noël
  • Loïc Legendre : Geoffroy Dopagne
  • Zoé Schellenberg : Mireille Dopagne
  • Sophie Bourdon : Delphine Sauvage
Synopsis
Un père Noël est tué par balle, la nuit, sur un marché de Noël. Louison, 6 ans, est témoin du meurtre. La fillette s'est enfuie de l'orphelinat où elle réside avec son frère. Louison est désormais une cible. Tandis que Marlène est aux anges de jouer à la maman, Swan, qui déteste les enfants, doit s'improviser garde du corps. Alice, quant à elle, se fait engager comme institutrice à l'orphelinat où elle a vécu enfant.
Commentaires
C'est le premier épisode de la série qui n'est pas adapté d'un roman d'Agatha Christie. L'épisode réalise la meilleure audience historique de la série en nombre de téléspectateurs et en part de marché et reste leader de la soirée.

Épisode 21 : Drame en trois actes[modifier | modifier le code]

Numéro de production
32 (12-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,537 millions de téléspectateurs (22,2 % de PDA) (Leader de la soirée) (première diffusion)
Invités
Résumé détaillé
Le mois d'août s'annonce sinistre pour Avril. Ne pouvant pas partir en vacances pour cause de découvert à la banque, elle décide alors de s'inscrire aux cours de théâtre de Macha Semenoff. Herbert Michel, comédien en devenir, se trouve être le sosie parfait du commissaire Laurence. Mais lorsqu'un des étudiants meurt assassiné, tous les soupçons se portent sur Herbert. Laurence veut tout faire pour coincer son mystérieux sosie, le croyant capable de tuer. Mais l'irritation qu'il porte envers Herbert empire lorsque Marlène tombe follement amoureuse du comédien, démissionne, et se marie avec. Elle est alors remplacé par la très différente Arlette Carmouille. Mais attention, un assassin rôde dans les coulisses.
D'après
le roman Drame en trois actes (1934)
Commentaires
Le collège Saint-Paul à Lille a servi de décor pour le théâtre. L’église Saint-Vaast de Béthune a été empruntée pour le mariage de Marlène.

Épisode 22 : Meurtres en solde[modifier | modifier le code]

Numéro de production
33 (12-02)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Catherine Hoffmann, Bertrand Lorel, Zina Modiano
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,823 millions de téléspectateurs (23,5 % de PDA) (Leader de la soirée) (première diffusion)
Invités
  • Aurore Clément : Elisabeth Krepps
  • Jacques Frantz : Simon Krepps
  • Alexandre Labarthe : Thierry Noël
  • Lara Guirao : Mathilde Noël
  • Dorcas Coppin : Francesca
  • Alexandre Blazy : Albert Krepps
  • Alexis Manenti : David Krepps
  • Olivier Brabant : Gaspard Carpentier
  • Philippe Rebbot : Docteur Locart
  • Stéphanie Cliquenois : Cliente
Résumé détaillé
Un représentant en cognac et sa supposée compagne sont retrouvés morts au pied d'une falaise, visiblement après un accident de la route. Mais une autopsie révèle que la femme a en réalité été assassinée. De plus, on retrouve dans l'une de ses poches les coordonnées d'Alice Avril. Problème, cette dernière se réveille amnésique après avoir été assommée devant le Bon Temps, célèbre grand magasin, où elle venait d'effectuer un reportage sur les soldes. Pour compliquer encore un peu les choses, le propriétaire du magasin est bientôt retrouvé assassiné. Les suspects se bousculent. Pourrait-il s'agir de Mathilde, amour de jeunesse de Laurence qui refait soudainement surface dans la vie du commissaire et que le patron venait de renvoyer de manière ignoble ?...
D'après
le roman Le Noël d'Hercule Poirot (1938)
Commentaires
Il s'agit d'une seconde adaptation d'un même roman d'Agatha Christie, une première pour la série : en effet, ce roman avait déjà été adapté en 2006 pour la mini-série Petits meurtres en famille qui donna naissance aux personnages de Jean Larosière et Emile Lampion. La façade du cinéma Les Lumières à Armentières a servi de décor pour la façade du magasin, et la Banque de France à Roubaix a servi d’intérieur au magasin. La villa de la famille Krepps est en réalité la villa Cavrois.

Épisode 23 : Mélodie mortelle[modifier | modifier le code]

Numéro de production
34 (12-03)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Jennifer Have et Anne Peyregne
Audiences
  • Drapeau de la France France : 4,798 millions de téléspectateurs (22,7 % de PDA) (Leader de la soirée) (première diffusion)
Invités
  • Roxane Bret : Nicky
  • Clément Moreau : Marlon
  • Natacha Lindinger : Euphrasie Maillol
  • David Ayala : Franck Soler
  • Arthur Defays : Mike
  • Pascal Vannson : Tony Sibony
  • Nicolas Cornille : Jeff
  • Camille Hersant : Ray
  • Laure Josnin : Chantal Lavigne
Résumé détaillé
Nicky, une jeune chanteuse de variété, et son fiancé Mike, qui est aussi son guitariste, sont tous les deux d'immenses stars, habitués à faire la une des grands magazines. Lorsque Mike est retrouvé assassiné, Nicky est désespérée et doit annuler tous ses concerts, mettant sa carrière en péril. Laurence doit enquêter dans un milieu qu’il méprise royalement, celui d’une maison de disques et de ses chanteurs yéyés. Le producteur de Nicky repère le beau brin de voix d’Avril et veut en faire une vedette, la nouvelle Sheila ! Mais un assassin rôde dans les studios d’enregistement. Laurence et Marlène, devenue Présidente du fan-club d’Alice, ne quittent plus la nouvelle star pour la protéger. Car dans le monde du show-business, les haines deviennent vite mortelles.
D'après
le roman Cinq heures vingt-cinq (1931)
Commentaires
Le tournage a commencé fin mars 2018. La Douai Business School, déjà utilisée pour L'Affaire Protheroe, a servi de décor pour la maison de disques.

Épisode 24 : Ding Dingue Dong[modifier | modifier le code]

Numéro de production
35 (12-04)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Invités
Synopsis
Un jeune patient est sauvagement assassiné dans la clinique psychiatrique du Docteur Rodier. Laurence enquête parmi les malades mentaux, mais il est lui-même très perturbé : sa fidèle secrétaire Marlène ne se maquille plus, ne se coiffe plus, elle n’a plus goût à la vie. Le diagnostic du Docteur Rodier est sans appel : une dépression. Laurence convainc Marlène de faire un séjour dans sa clinique. C’est elle qui découvrira le corps de Clarisse, la très belle femme du Docteur Rodier, étranglée dans le parc. Pas vraiment idéal pour retrouver sa joie de vivre… D’autant plus que le suspect numéro un n’est autre que le commissaire Laurence lui-même. Convaincue de son innocence, Alice s’invente de faux diplômes et se fait engager comme infirmière à la clinique psychiatrique pour reprendre l’enquête.
D'après

Audiences[modifier | modifier le code]

Titre Date de diffusion Téléspectateurs Part d'audience
1 Jeux de glaces vendredi 29 mars 2013 4 636 000 18,5 %
2 Meurtre au champagne vendredi 5 avril 2013 4 246 000 16,8 %
3 Témoin muet vendredi 22 novembre 2013 3 927 000 15,4 %
4 Pourquoi pas Martin ? vendredi 27 décembre 2013 4 300 000 17,3 %
5 Meurtre à la kermesse mercredi 26 septembre 2014 3 659 000 15,0 %
6 Cartes sur table mercredi 3 octobre 2014 3 793 000 15,4 %
7 Le crime ne paie pas vendredi 10 octobre 2014 4 035 000 16,7 %
8 Pension Vanilos vendredi 28 août 2015 4 160 000 * 19,8 %
9 Un meurtre est-il facile ? vendredi 4 septembre 2015 4 340 000 18,6 %
10 Mademoiselle McGinty est morte vendredi 11 septembre 2015 4 330 000 * 18,7 %
11 Murder Party vendredi 18 septembre 2015 4 200 000 17,4 %
12 L'Étrange Enlèvement du petit Bruno vendredi 26 août 2016 4 169 000 21,1 %
13 Le Cheval pâle vendredi 2 septembre 2016 4 047 000 17,9 %
14 L'Affaire Protheroe vendredi 9 septembre 2016 4 173 000 18,7 %
15 La Mystérieuse Affaire de Styles vendredi 16 septembre 2016 4 553 000 19,1 %
16 Albert Major parlait trop vendredi 23 septembre 2016 4 147 000 17,6 %
17 L'Homme au complet marron vendredi 1 septembre 2017 4 659 000 20,6 %
18 Le miroir se brisa vendredi 8 septembre 2017 4 660 000 19,5 %
19 Crimes haute couture vendredi 15 septembre 2017 4 770 000 20,5 %
20 Le Crime de Noël vendredi 22 décembre 2017 6 063 000 * 25,3 %
21 Drame en trois actes vendredi 31 août 2018 4 537 000 * 22,2 %
22 Meurtres en solde vendredi 7 septembre 2018 4 823 000 * 23,5 %
23 Mélodie mortelle vendredi 28 septembre 2018 4 798 000 * 22,7%
24 Ding Dingue Dong %

Légende :

  •      Les plus hauts chiffres d'audience
  •      Les plus bas chiffres d'audience
  • (*) : Programme leader de la soirée

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julien Lalande, « Audiences : Les Enfants de la télé leader, Agatha Christie fait mieux que le NCIS, D8 en forme », sur PureMédias, .
  2. « Un nouveau duo dans Les Petits Meurtres d'Agatha Christie », sur le site du Nouvel Observateur, (consulté le 12 septembre 2016).
  3. « Tournage des Petits meurtres d'Agatha Christie : Nouveau duo, nouvelle époque », sur leblogtvnews.com, (consulté le 12 septembre 2016).
  4. « Audiences du 5 avril 2013 », sur fan2tv.com, .
  5. « Les Petits Meurtres... : ça tourne ! », sur le site de TV Magazine,
  6. « Petits meurtres d'Agatha Christie : tournage de Meurtre au champagne », sur leblogtvnews.com, (consulté le 12 septembre 2016).
  7. « Audiences du 22 novembre 2013 », sur fan2tv.com, .
  8. Ludovic Boutin, « Témoin du tournage d'un téléfilm », sur lepharedunkerquois.fr, (consulté le 1er décembre 2013).
  9. Marion Olité, « Les Petits Meurtres d'Agatha Christie : les enquêtes d'Alice et Laurence suivies par plus de 4 millions de Français », sur toutelatele.com, .
  10. « Audiences du vendredi 26 septembre 2014 », sur fan2tv.com, .
  11. « Audiences du vendredi 3 octobre 2014 », sur le site de Première, .
  12. Kevin Boucher, « Audiences du vendredi 10 octobre 2014 », sur PureMédias, .
  13. Benjamin Lopes, « Les petits meurtres d’Agatha Christie : France 2 en tête des audiences avec la saison 2 inédite », sur toutelatele.com, .
  14. Benjamin Lopes, « Les petits meurtres d’Agatha Christie : Marlène quitte le commissaire Laurence, nouveau succès d’audience pour France 2 devant Secret Story », sur toutelatele.com, .
  15. Benoit Daragon, « Audiences : France 2 bat TF1 avec Les Petits meurtres d'Agatha Christie, M6 et Arte en forme », sur PureMédias, (consulté le 13 septembre 2016).
  16. Benjamin Lopes, « Les petits meurtres d'Agatha Christie : France 2 résiste à la Coupe du monde de rugby », sur toutelatele.com, (consulté le 13 septembre 2016).
  17. Joshua Daguenet, « Audiences TV du vendredi 26 août 2016 », sur toutelatele.com, (consulté le 13 septembre 2016).
  18. Olivier Sudrot, « Audiences TV du vendredi 2 septembre 2016 », sur toutelatele.com, (consulté le 13 septembre 2016).
  19. Stéphanie Loeb, « Les Petits meurtres d'Agatha Christie : de nouveaux épisodes en tournage dans le Nord », sur culturebox.francetvinfo.fr, (consulté le 12 septembre 2016).
  20. « Les Petits Meurtres d'Agatha Christie : 2 épisodes en tournage », sur leblogtvnews.com, (consulté le 12 septembre 2016).
  21. Joshua Daguenet, « Audiences TV du vendredi 9 septembre 2016 », sur toutelatele.com, (consulté le 13 septembre 2016).
  22. Joshua Daguenet, « Audiences TV du vendredi 23 septembre 2016 : Koh-Lanta domine sur TF1, Les petits meurtres d’Agatha Christie au-dessus des 4 millions, RMC découverte frôle les 500 000 » sur toutelatele.com, 24 septembre 2016
  23. Joshua Daguenet, « Audiences TV du vendredi 1er septembre 2017 : Koh-Lanta redémarre bien, Les petits meurtres d’Agatha Christie résiste, Les routes de l’impossible fédérateur sur France 5 » sur toutelatele.com, 2 septembre 2017
  24. [1]
  25. [2]
  26. [3]
  27. [4]
  28. [5]