Saison 2 de Sur écoute

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 2 de Sur écoute
Série Sur écoute
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine HBO
Diff. originale
Nb. d'épisodes 12

Chronologie

A new case begins

Compilation des critiques
Périodique Note
Metacritic[1] 95/100
IGN[2] 8/10
Quickflix[3] 4 étoiles sur 5

Cet article présente le guide de la deuxième saison de la série Sur écoute (The Wire), Cette saison contient 12 épisodes, diffusés sur la chaîne américaine HBO du 1er juin au 24 août 2003. Cette saison inclut de nouveaux personnages comme les dockers du port de Baltimore et une organisation criminelle internationale contrôlée par un homme dont on ne connait que le surnom : "le grec". En parallèle de ces nouveaux évènements, la série continue à s'intéresser au sort de l'organisation criminelle du clan Barksdale et à celui des services de police de la ville de Baltimore.

Déroulement de l'intrigue[modifier | modifier le code]

Le port, centre névralgique d'un vaste réseau de contrebande[modifier | modifier le code]

L'intrigue de la première saison était concentrée sur le trafic de drogue mis en place par le clan Barksdale. À cette intrigue s'ajoutent les évènements qui se déroulent au port. La série s'intéresse au port comme plateforme de multiples trafics en tout genre. Cette saison met notamment en scène un groupe de dockers qui est tantôt complice de ce trafic, tantôt victime des trafics qui se déroulent à leur insu.

Du côté des policiers, le détective McNullty a été affecté par son ancien commandant à la brigade marine qui patrouille sur le fleuve Patapsco. Il en veut à son ancien commandant de l'avoir affecté à cette mission qui ne lui plait pas du tout. La découverte du cadavre d'une jeune fille dérivant dans l'estuaire et celle, plus tard, des cadavres de 13 jeunes filles mortes asphyxiées dans un conteneur va toutefois rapprocher McNullty de son ancien équipe. En effet, McNullty a tout fait pour que son affaire (celle du corps de la jeune fille à la dérive) soit reliée à celle des jeunes filles asphyxiées dans le conteneur.

Pendant ce temps le Major Stan Valchek va confier au lieutenant Cedric Daniels le soin de mettre en place une brigade chargée d'enquêter en profondeur sur les activités du syndicat de dockers. Il est animé par une rancune personnelle contre Franck Sobotka, délégué du syndicats des dockers du port et membre comme lui de la communauté américano-polonaise. La mission de l'équipe dirigée par le Lt Daniels (à peu près la même que celle qui a enquêtée sur l'affaire Barksdale) est de prouver l'implication supposée du syndicat de Dockers dans un réseau de contrebande internationale. La mission du lieutenant Daniels va peu à peu dériver, pour se focaliser sur le réseau international et non sur les dockers, au grand dam du Major Valchek.

À la tête du syndicat des dockers, Franck Sobotka tente de redonner un nouveau souffle à l'activité portuaire en convainquant des membres de la classe politique de réaliser des investissements nécessaire à la reprise de l'activité. Pour exercer ses activités de lobbying, le syndicat a besoins de fonds importants. C'est ainsi que Sobotka devient impliqué dans un réseau de contrebande, en permettant l'introduction sur le territoire de certains conteneurs dans le cadre d'un trafic de drogue et de jeunes filles destinées à intégrer un réseau de prostitution. Autour de lui, son neveu Nicholas et son fils Ziggy basculent aussi dans la criminalité, trouvant là une opportunité pour gagner de l'argent rapidement.

Pour les policiers il apparait clair que l'affaire des jeunes filles asphyxiées dans le conteneur est liée au réseau de contrebande internationale. Ils mettent au point un nouveau dispositif d'écoutes téléphoniques pour infiltrer la chaîne de commandement de l'organisation, en espérant parvenir jusqu'au "Grec", le mystérieux chef de l'organisation. Mais le Major Valchek, déçu que l'enquête délaisse le cas Sobotka pour s'intéresser au réseau, demande l'intervention du FBI. Le grec est alors prévenu par un agent corrompu de l'ouverture d'une enquête fédérale sur l'organisation.

Après une dispute dans le cadre d'un recel de marchandises volées, Ziggy, le fils de Franck Sobotka, est accusée du meurtre d'un des membres de l'organisation. Franck Sobotka est lui-même arrêté pour contrebande. Au cours de son interrogatoire, il accepte de collaborer avec la police afin d'éviter à son fils une trop longue peine de prison. Malheureusement, le grec est prévenu par l'agent du FBI des aveux de Sobotka, il le fait donc exécuter.

L'enquête s'achève par la résolution du meurtre des jeunes filles (le responsable de la tuerie avait en fait été éliminé à la demande du Grec, furieux de ce manque à gagner). Plusieurs trafiquants de drogues de niveau inférieur sont arrêtés, ainsi que plusieurs membres de l'organisation. Malheureusement, le Grec, et son bras droit, Spiros "Vondas" Vondopoulos parviennent à s'enfuir.

Finalement l'affaire est considérée comme un succès par la hiérarchie, notamment par le Major Valchek, ravi de l'arrestation de Sobotka. En revanche, les membres de la brigade dirigée par le Lieutenant Daniels, sont profondément déçus de l'issue de l'enquête, les dirigeants de l'organisation étant parvenus à passer au travers des mailles du filet. Ils n'ont par exemple, même pas parvenu à mettre un nom derrière le sobriquet du "Grec".

Le clan Barksdale privé de son chef[modifier | modifier le code]

L'intrigue secondaire de cette saison concerne les évènements qui arrivent au clan Barksdale. Depuis l'emprisonnement du leader du clan, Avon Barksdale, c'est son bras droit Stringer Bell qui assure le commandement de l'organisation. D'Angelo Barksdale a écopé d'une lourde peine (20 ans) car il a été convaincu par sa mère et par Avon, de ne pas collaborer avec la police. Ceci sera son dernier sacrifice ; il choisit en effet de se reconstruire en prison, loin du clan et de ses intrigues.

Stringer Bell, qui craint que D'Angelo passe aux aveux, décide, à l'insu d'Avon, de faire exécuter D'Angelo et de maquiller ce meurtre en suicide. Avon, qui ne se doute pas du double jeu de Stringer Bell pleure la perte de son neveu.

Avon emprisonné, c'est Stringer Bell qui est seul chargé du management du clan. Il se retrouve confronté à un grave problème d'approvisionnement. L'héroïne qu'on lui fournit est de mauvaise qualité et les junkies commencent à fuir le Westside, contrôlé par le clan Barksdale, pour aller s'approvisionner dans le Eastside, contrôlé par Proposition Joe. Stringer Bell est donc contraint de céder une part de son territoire, en l'occurrence deux des tours de la cité Franklin, en échange d'un approvisionnement en héroïne de qualité supérieure, celle-là même importée à Baltimore par l'organisation du « Grec » et de Spiros Vondas.

Avon, qui n'est pas au courant de l'accord passé entre Stringer Bell et Prop Joe, fait appel à un assassin New-Yorkais redouté de tous, Frère Mouzone. Stringer Bell craint que l'intervention de Mouzone fasse voler en éclats son accord passé avec Prop Joe, a recours à un stratagème pour le faire éliminer. Il entre en contact avec Omar, et lui fait croire que frère Mouzone est le responsable de la mort et des terribles torture infligées à son ancien amant, Brandon. Omar parvient alors à traquer Mouzone jusqu'à sa chambre d'hôtel, il lui met une balle dans le ventre (en prenant garde à ne pas lui infliger une blessure mortelle) et commence à l'interroger. Au cours de l'interrogatoire, la supercherie de Stringer Bell est révélée, Omar contacte alors les services d'urgences, avant de prendre la fuite. Frère Mouzone se rétablit et rentre à New-York et Stringer Bell peut continuer son business avec Prop Joe, avec cette fois-ci l'aval d'Avon.

Article détaillé : Liste des épisodes de Sur écoute.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : La marée basse[modifier | modifier le code]

Titre original
Ebb Tide
Numéro de production
14 (2.1)
Première diffusion
Réalisation
Ed Bianchi
Scénario
Résumé détaillé

« Ain't never gonna be what it was. » « et plus rien ne sera jamais comme avant » - Little Big Roy

Jimmy McNulty est désormais affecté à la Brigade de surveillance de l'estuaire. Il découvre le corps d'une jeune fille dérivant dans la baie. Grâce à une enquête sur le mouvement des marées, il établit que le meurtre a bien eu lieu sur le comté indépendant de Baltimore, l'enquête revient donc à la brigade criminelle de la police de Baltimore. Pendant ce temps le Major Valchek découvre avec beaucoup de jalousie que Franck Sobotka, dirigeant du syndicat de dockers du port de Baltimore a offert un magnifique vitrail à la paroisse polonaise. Le syndicat se réunit pour parler de la fermeture prochaine d'une installation portuaire, ce qui signifierait une baisse d'activité problématique pour les dockers. Franck Sobotka envoie son neveu Nick (Nicholas) récupérer auprès du « grec », l'argent promis en échange de l'introduction d'un conteneur par le port. Plus tard, "Beadie" Russell, découvre les corps d'une douzaine de jeunes filles, asphyxiées dans un conteneur.

Épisode 2 : Dommage collatéral[modifier | modifier le code]

Titre original
Collateral Damage
Numéro de production
15 (2.2)
Première diffusion
Réalisation
Ed Bianchi
Scénario
Synopsis

“They can chew you up, but they gotta spit you out.” (Ils peuvent te macher, mais ils devront te recracher..)

—McNulty
Résumé détaillé

Au port, L'inspecteur beadie Russel ne sais pas à quelle agence l'enquête sur la mort des jeunes filles va être confiée. Pendant ce temps, un médecin légiste établit que les jeunes filles sont mortes par suffocation. Toutefois,la mort des jeunes filles apparait comme accidentelle..

Bunk Moreland apprend que McNullty a consacré de longues heure à établir que les jeunes filles étaient mortes dans la circonscription gérée par le colonel Rawls. McNulty et Beadie Russel se penchent ensemble sur ce cas, ils en concluent que la jeune fille retrouvée à la dérive dans l'estuaire était liée aux autres dans le conteneur. De plus, McNulty établit que le tuyau d'alimentation en air du conteneur a été bouché intentionnellement..

La brigade criminelle de la ville de Baltimore inclut maintenant Lester Freamon. Lui et Bunk en veulent à McNulty d'avoir fait en sorte que l'enquête sur la mort des jeunes filles leur soit confiée. En effet, Bunk et Freamon sont chargés de l'enquête sous prétexte qu'ils sont les meilleurs éléments de la brigade.

Pendant ce temps, le lieutenant Cedric Daniels annonce à sa femme son désir de démissionner de la police pour se consacrer à une carrière de juriste.

Épisode 3 : Dose mortelle[modifier | modifier le code]

Titre original
Hot Shots
Numéro de production
16 (2.3)
Première diffusion
Réalisation
Elodie Keene
Scénario
Résumé détaillé

Nick doit trouver de l'argent pour subvenir aux besoins de sa femme et de sa petite fille. Il va rejoindre son cousin Ziggy et d'autres dockers afin de détourner de nouveaux conteneurs pour les Grecs. Pendant ce temps, en prison, Stringer Bell s'inquiète des problèmes d'approvisionnement en crack et de l'éloignement croissant de D'Angelo par rapport à sa "famille". Les méthodes d'intimidation d'Avon sur les agents de la prison l'horrifient.

Frank Sobotka tente de favoriser sa politique en faveur de l'élargissement du canal du port en versant des pots-de-vin aux autorités de la Ville.

Épisode 4 : Sacrées affaires[modifier | modifier le code]

Titre original
Hard Cases
Numéro de production
17 (2.4)
Première diffusion
Réalisation
Elodie Keene
Scénario
David Simon et Joy Lusco
Résumé détaillé

D'Angelo se confronte à Avon et lui demande de ne plus l'approcher puisqu'il se retire définitivement du business. Avon négocie en parallèle un accord afin de réduire sa propre peine de prison. Sobotka châtie son fils et son neveu au sujet de leur contrebande non autorisée avec les Grecs et défend ses propres affaires illicites comme un moyen de sauver le port. Ziggy continue lui de profiter de sa nouvelle richesse, attirant les attentions.

Enfin, Valcheck demande personnellement au lieutenant Daniels de prendre en charge l'enquête dirigée contre Sobotka.

Épisode 5 : Envers et contre tous[modifier | modifier le code]

Titre original
Undertow
Numéro de production
18 (2.5)
Première diffusion
Réalisation
Steve Shill
Scénario
Résumé détaillé

Ziggy essaye de vendre sa drogue en direct à Baltimore Est mais il se fait tabasser et incendier sa voiture. Nick tente de venir en aide à son cousin mais sans succès. Daniels intensifie son enquête sur les trafics au port et se rend compte qu'il peut pirater les ordinateurs des docks afin de suivre précisément les conteneurs "disparus". Sobotka cherche à rencontrer son commanditaire dit "le Grec" mais ce dernier refuse de le voir, ce qui le rend méfiant malgré un triplement de son paiement.

D'Angelo, en prison, se montre de plus en plus distant et cynique. Le commerce de la drogue de la famille Barksdale s'affaiblit en raison de problèmes d'approvisionnement.

Épisode 6 : Tour de passe-passe[modifier | modifier le code]

Titre original
All Prologue
Numéro de production
19 (2.6)
Première diffusion
Réalisation
Steve Shill
Scénario
Résumé détaillé

Les inspecteurs de Daniels cherchent à comprendre la source de l'argent du syndicat et surveillent les mouvements des conteneurs. Stringer, préoccupé par l'éloignement de D'Angelo, rencontre Avon pour régler le problème définitivement. Nick demande de l'aide aux Grecs pour aider son cousin Ziggy, menacé par les dealers de l’Est. Sobotka, qui décrit ses plans pour l'aménagement futur du port de Baltimore, éveille les soupçons de ses collègues syndicaux à propos de la source de ses revenus.

Enfin, Omar sort de sa cachette pour témoigner contre Bird et le faire tomber.

Épisode 7 : Retour aux sources[modifier | modifier le code]

Titre original
Backwash
Numéro de production
20 (2.7)
Première diffusion
Réalisation
Thomas J. Wright
Scénario
David Simon et Rafael Alvarez
Résumé détaillé

Rawls tente de persuader Daniels de prendre à sa charge les quatorze homicides de Jane Doe, mais sans succès. Alors que la filature et les écoutes continuent sur le trafic de conteneurs du port de Baltimore, Lester Freamon et Russell suivent un conteneur jusqu'à l'entrepôt des Grecs et surprennent ensemble Sergei Malatov et Proposition Joe.

Stringer discute en direct avec Proposition Joe afin de relancer son business : il accepte de céder du terrain en échange d'un approvisionnement en drogue de bonne qualité ; mais Avon refuse un tel arrangement.

Épisode 8 : On fait le mort[modifier | modifier le code]

Titre original
Duck and Cover
Numéro de production
21 (2.8)
Première diffusion
Réalisation
Daniel Attias
Scénario
Résumé détaillé

McNulty se confronte au refus de son ex-femme en revenant à ses habitudes de consommation d'alcool et en sombrant dans la dépression. Préoccupé par les finances du syndicat, Sobotka décide de payer ses factures et découvre que son compte de téléphone a été signalé afin qu’il ne soit pas déconnecté même en cas d’impayé. Devenu paranoïaque, il passe clandestinement un conteneur hors des docks pour voir le résultat, et ses soupçons se confirment lorsque la police arrête le camion en question.

Frank et Nick vont rendre visite au « Grec » ; ce dernier leur demande de livrer quelques conteneurs sans drogue à l'entrepôt afin de vérifier si la police les surveille.

Épisode 9 : La balle perdue[modifier | modifier le code]

Titre original
Stray Rounds
Numéro de production
22 (2.9)
Première diffusion
Réalisation
Tim Van Patten
Scénario
Résumé détaillé

La police se rend compte que la filature a été repérée car les trafics illicites de conteneurs et les appels téléphoniques des dockers s’arrêtent. Nick prend une place croissante dans le trafic d’héroïne en traitant en direct avec les Grecs, ce qui rend Ziggy furieux car, en drogue aussi, il s’avère moins brillant que son cousin. Au cours d’une dispute entre deux gangs de la drogue, un enfant meurt d’une balle perdue, ce qui provoque une intervention musclée des forces de l’ordre devant la presse.

Pendant ce temps, Stringer accepte le deal avec Proposition Joe mais en se passant de l’accord d’Avon qui, toujours en prison, embauche un tueur à gage, Frère Mouzone, afin de chasser les dealers rivaux de "son" territoire.

Épisode 10 : État d'alerte[modifier | modifier le code]

Titre original
Storm Warnings
Numéro de production
23 (2.10)
Première diffusion
Réalisation
Rob Bailey
Scénario
Résumé détaillé

Les luttes de pouvoir au sein du syndicat des dockers s’intensifient alors que Sobotka a toujours la ferme intention de concourir malgré un accord de longue date. Ziggy conduit son propre business en détournant des voitures des docks mais, au moment de se faire payer, Glekas réduit de moitié la paye originalement convenue. Ziggy est furieux et tire sur Glekas ainsi que son employé grec. Incapable de conduire, il se rend compte de son acte et avoue tout à la police. Nick est le premier au courant de l’arrestation de son cousin et coure prévenir son oncle. A la fois furieux et inquiet, Sobotka doit trouver une solution pour aider son fils.

Valchek décide de transférer l’enquête sur les docks auprès du FBI ce qui ne réjouit pas vraiment le lieutenant Daniels.

Épisode 11 : Mauvais rêves[modifier | modifier le code]

Titre original
Bad Dreams
Numéro de production
24 (2.11)
Première diffusion
Réalisation
Ernest Dickerson
Scénario
David Simon et George P. Pelecanos
Résumé détaillé

Stringer manipule Omar pour qu'il aille tuer le Frère Mouzone. Omar tire sur Mouzone mais se rend compte de son erreur et le laisse vivant. La perquisition de la police dans la maison des parents de Nick permet de découvrir de grandes quantités d'argent et d'héroïne, mais Nick lui-même échappe à l'arrestation. Frank Sobotka est arrêté lorsque le FBI débarque dans les bureaux du syndicat, et Valchek triomphe personnellement en livrant Sobotka à la presse. Sobotka accepte de livrer les Grecs à la police en échange de clémence pour son neveu Nick et son fils Ziggy.

Sobotka va à la rencontre du Grec qui lui a fait la promesse d'aider Nick et Ziggy. Mais entre temps, ce dernier est informé de la volonté de Sobotka de collaborer avec le FBI...

Épisode 12 : Port dans la tourmente[modifier | modifier le code]

Titre original
Port in a Storm
Numéro de production
25 (2.12)
Première diffusion
Réalisation
Ed Bianchi
Scénario
Résumé détaillé

Les dockers se rassemblent autour du cadavre flottant de Frank Sobotka tiré de l'eau.

Le Grec décide de ne pas poursuivre Nick car il s’est déjà livré à la police et qu’ils ne peuvent plus l’empêcher de parler. Ils décident de quitter Baltimore au plus vite.

Le FBI visite le syndicat du port et leur explique qu'ils ont besoin de changer de leader et de se blanchir de toutes les magouilles du passé. Mais le syndicat reste fidèle à ses valeurs et scelle ainsi sa future disparition, alors que la réforme urbaine commence à frapper Baltimore et ses docks.

Stringer consolide son contrat avec Proposition Joe maintenant qu’il croit Frère Mouzone hors de portée. Omar lui comprend que Stringer a voulu le manipuler et veut maintenant se venger…

Notes et références[modifier | modifier le code]