Saison 2014-2015 du Stade Malherbe Caen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Stade Malherbe Caen
Saison 2014-2015
Description de cette image, également commentée ci-après
Scène de match de préparation

Généralités
Président Drapeau : France Jean-François Fortin
Entraîneur Drapeau : France Patrice Garande
Résultats
Ligue 1 13e
46 pts (12V 10N 16D, -1)
Coupe de France 32es de finale
Éliminé par le Dijon FCO (2-3 a.p.)
Coupe de la ligue 1/8 de finale
Éliminé par Bastia (3-2 a.p.)
Meilleur buteur

Ligue 1 :
Drapeau : France Hervé Bazile (7)

Toutes compétitions :
Drapeau : France Hervé Bazile
Drapeau : France Mathieu Duhamel (8)
Meilleur passeur Drapeau : France Julien Féret (4)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Autre

Chronologie

La saison 2014-2015 du Stade Malherbe de Caen, club de football français, voit le club évoluer en Ligue 1. C'est la 14e saison du club normand à ce niveau.

Le SM Caen termine la saison au 13e rang, le 5e meilleur classement de l'histoire du club, malgré une 20e et dernière place à la trêve hivernale. Le club assure son maintien en Ligue 1, son objectif déclaré, à l'avant-dernière journée. Il est le seul des trois promus à y parvenir.

L'équipe caennaise reçoit en fin de saison le prix du « beau jeu et de l'audace » de la part des Cahiers du football[1]. Elle s'est illustrée notamment par le nombre de buts marqués (54 en championnat, soit la 4e meilleure attaque de la compétition), malgré l'absence de buteur attitré, ainsi que par le très grand nombre de pénaltys concédés (15, un record[2]).

Historique[modifier | modifier le code]

Avant-saison[modifier | modifier le code]

À la suite de la promotion dans l'élite, le budget prévisionnel est largement en hausse, de 11 à 26 millions d'euros[3].

Après deux saisons en Ligue 2, le club doit d'abord gérer ses joueurs en fin de contrat. Mathieu Duhamel, buteur décisif la saison précédente, prolonge son contrat de deux ans, ainsi que le défenseur Alexandre Raineau[4]. Les autres joueurs en fin de contrat (Aurélien Montaroup, Laurent Agouazi, Thomas Bosmel...) et joueurs prêtés (Jonathan Kodjia, Mathias Autret, Kim Kyung-Jung) ne sont par contre pas reconduits. Le meilleur passeur de Ligue 2 Fayçal Fajr et le défenseur international malien Molla Wagué refusent par ailleurs de prolonger leur contrat et signent respectivement au Elche CF et à l'Udinese

Le club cherche ensuite à se renforcer avec plusieurs joueurs d'expérience. Le 16 juin 2014, les signatures de Julien Féret, milieu de terrain venu du Stade rennais, et Rémy Vercoutre, gardien de but de l'Olympique lyonnais, sont officialisées. Les deux joueurs, en fin de contrat, signent respectivement pour un et deux ans[5]. Le lendemain, le prêt de l'attaquant Sloan Privat, sous contrat avec La Gantoise, est à son tour officialisé. Il est annoncé à cette occasion le recrutement de trois joueurs venus de Ligue 2 et National, les défenseurs Jordan Adéoti et Damien Da Silva et le milieu offensif Hervé Bazile, ainsi que la prolongation de l'ailier Lenny Nangis[6]. Le 24 juin, le club dévoile une nouvelle recrue : Emmanuel Imorou, latéral gauche arrivé de Clermont, qui signe pour trois ans. Le 4 juillet, le club officialise l’arrivée de Florian Raspentino en provenance de l'Olympique de Marseille [7]

Mercato d'été Tableau des transferts du mercato d’été
Nom Nationalité Transfert Provenance/Destination Division
Arrivées Arrivées
Rémy Vercoutre Drapeau de la France France Transfert (libre) Olympique lyonnais Drapeau : France Ligue 1
Julien Féret Drapeau de la France France Transfert (libre) Stade rennais Drapeau : France Ligue 1
Florian Raspentino Drapeau de la France France Transfert (400 000 euros[8]) Olympique de Marseille Drapeau : France Ligue 1
Sloan Privat Drapeau de la France France Prêt (avec option d'achat) KAA La Gantoise Drapeau : Belgique Jupiler Pro League
Emmanuel Imorou Drapeau du Bénin Bénin Transfert (libre) Clermont Foot Drapeau : France Ligue 2
Jordan Adéoti Drapeau du Bénin Bénin Transfert (libre) Stade lavallois Drapeau : France Ligue 2
Damien Da Silva Drapeau de la France France Transfert (300 000 euros[9]) Clermont Foot Drapeau : France Ligue 2
Hervé Bazile Drapeau de la France France Drapeau d'Haïti Haïti Transfert (libre) Le Poiré-sur-Vie Drapeau : France National
Yrondu Musavu-King Drapeau du Gabon Gabon Retour de prêt Uzès Pont du Gard Drapeau : France National
Riffi Mandanda Drapeau de la France France Retour de prêt Uzès Pont du Gard Drapeau : France National
Départs Départs
Aurélien Montaroup Drapeau de la France France Fin de contrat US Créteil-Lusitanos Drapeau : France Ligue 2
Jonathan Kodjia Drapeau de la France France Retour de prêt Stade de Reims Drapeau : France Ligue 1
Mathias Autret Drapeau de la France France Retour de prêt FC Lorient Drapeau : France Ligue 1
Kim Kyung-Jung Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Retour de prêt
Fayçal Fajr Drapeau de la France France Drapeau du Maroc Maroc Transfert (libre) Elche CF Drapeau : Espagne Liga
Molla Wagué Drapeau du Mali Mali Transfert (libre) Udinese Drapeau : Italie Serie A
Thomas Bosmel Drapeau de la France France Fin de contrat AC Arles-Avignon Drapeau : France Ligue 2
Romain Poyet Drapeau de la France France Fin de contrat Amiens SC Drapeau : France National
Laurent Agouazi Drapeau de l'Algérie Algérie Fin de contrat Atromitos Athènes[10] Drapeau : Grèce Superleague Elláda

Récit de la phase aller[modifier | modifier le code]

Le Stade Malherbe affronte lors des matches amicaux de l'été le Stade rennais (Ligue 1) le 9 juillet (victoire 2-0, buts de Koïta et Musavu-King), le Havre AC (Ligue 2) le 14 juillet lors du traditionnel « Trophée des Normands » (0-0, victoire aux tirs au but 4-2), le FC Chambly (National) le 23 juillet (victoire 3-1, buts de Duhamel, Raspentino et Privat), le RC Lens le 26 juillet (victoire 4-2, buts de Duhamel (3) et Koita) et Amiens SC (National) le 2 août (défaite 0-1)[11].

Dans la suite de ces matchs de préparation prometteurs, les Caennais débutent la saison par deux victoires sur le terrain d'adversaires directs : Évian TG (0-3), lors de la première journée, puis le Stade de Reims (0-2) lors de la 3e journée. La victoire face à Évian offre au club, pour la première fois de son histoire, la première place du championnat. Du fait de l'indisponibilité du stade Michel-d'Ornano, réservé aux Jeux équestres mondiaux de 2014, les Caennais jouent leurs deux premiers matchs de championnat à domicile au MMArena, au Mans, à environ 160 km de Caen[12]. Les deux réceptions, du Lille OSC puis du Stade rennais, se concluent par deux défaites similaires et frustrantes, sur le même score de un but à zéro, scellé par deux pénaltys qui sont aussi les deux seuls tirs cadrés de leur adversaire, alors que les Caennais ont été les deux fois réduits à dix (Appiah et Kanté ayant été respectivement expulsé). L'arbitrage face à Lille fait particulièrement polémique[13]. Les semaines suivantes sont difficiles puisque avec quatre déplacements en six journées, conclus par trois matchs nuls et une défaite, et la réception du Paris SG puis de l'Olympique de Marseille, qui l'emportent tous deux en Normandie. À Toulouse et contre Marseille, les Caennais laissent échapper de précieux points en toute fin de partie. Après dix journées, Caen tombe à la 18e place avec neuf points.

Lors de la onzième journée, Caen gagne enfin à domicile contre Lorient. En novembre 2014, le club se trouve impliqué dans l'affaire des « matchs présumés truqués » du Nîmes Olympique, au cours de laquelle le président Jean-François Fortin et le directeur de la sécurité Pilou Mokkedel sont mis en examen. Xavier Gravelaine, recruté comme directeur général pendant l'été, assure l'intérim à la tête du club[14].

La fin d'année est catastrophique, les Caennais ne remportant aucun match entre le 1er novembre et le 10 janvier, ne récoltant en Ligue 1 que 3 points sur 27 possibles. Cette série de neuf matchs sans victoire fait plonger Malherbe à la dernière place. Le maintien parait alors compromis car après vingt journées le club ne compte que 15 points, à 5 points du premier non-relégable (le FC Metz). L'équipe se démarque notamment par le nombre exceptionnellement important de pénaltys concédés[15].

Transferts de mi-saison[modifier | modifier le code]

À la fin du mois de janvier, devant la volonté de Florian Raspentino et Mathieu Duhamel, en difficulté sportive, de quitter le club, le Stade Malherbe conclut plusieurs prêts : Emiliano Sala arrive d'abord de Bordeaux comme attaquant, puis Raspentino est prêté à Dijon FCO. Après plusieurs jours de négociation, le SM Caen et Evian TG FC, un concurrent direct pour le maintien, s'accordent sur un échange : Duhamel, remplacé par Sala, rejoint la Savoie, tandis que Nicolas Benezet, un ailier droit comme Raspentino, arrive en Normandie.

Enfin, le défenseur Jean-Jacques Pierre, qui a perdu sa place de titulaire, signe au SCO Angers, en Ligue 2[16].

Mercato d'hiver Tableau des transferts du mercato d'hiver
Nom Nationalité Transfert Provenance/Destination Division
Arrivées Arrivées
Emiliano Sala Drapeau de l'Argentine Argentine Prêt Girondins de Bordeaux Drapeau : France Ligue 1
Nicolas Benezet Drapeau de la France France Prêt Evian TG FC Drapeau : France Ligue 1
Départs Départs
Florian Raspentino Drapeau de la France France Prêt Dijon FCO Drapeau : France Ligue 2
Mathieu Duhamel Drapeau de la France France Prêt Evian TG FC Drapeau : France Ligue 1
Jean-Jacques Pierre Drapeau d'Haïti Haïti Prêt SCO Angers Drapeau : France Ligue 2

Récit de la phase retour[modifier | modifier le code]

Scène de joie entre joueurs et supporters après la victoire contre le RC Lens.

La trêve et le stage de remise en forme, où intervient un préparateur mental, Gérard Baglin, permet au groupe de se remobiliser. Le Stade Malherbe se redonne espoir en janvier en réalisant une série inattendue d'excellents résultants : les Caennais remportent quatre victoires d'affilée contre le Stade de Reims (4-1), le Stade rennais à l'extérieur (4-1), l'AS Saint-Étienne (1-0) et enfin le Toulouse FC (2-0) qui lui permettent de se replacer dans la course au maintien[17]. Lors de la 25e journée, le club étire sa série d'invincibilité en faisant match nul au Parc des Princes contre le Paris SG, tenant du titre (2-2). Les Caennais profitent de la réduction de l'équipe parisienne à neuf joueurs, due aux sorties sur blessure de quatre joueurs parisiens, pour marquer deux fois dans les derniers instants du match. Puis ils l'emportent à domicile face au RC Lens, un concurrent direct pour le maintien (4-1), et renversent au Stade Vélodrome l'Olympique de Marseille, 3e au classement (2-3). Sur les huit premiers matchs de la phase retour, le club caennais a engrangé 19 points, soit quatre de plus que sur toute la phase aller. Ces résultats sont notamment marqués par les niveaux de performance élevés du meneur de jeu Julien Féret, décevant jusque-là, et des buteurs Sloan Privat et Emiliano Sala, qui remplacent Duhamel, parti fin janvier.

En mars, le Ligue de football professionnel disculpe finalement le club et le président Fortin dans l'affaire des matchs présumés truqués[18]. Durant cette période, le club n'engrange qu'un seul point en trois matchs face à Bordeaux, Lorient et Metz, réduisant à trois points son avance sur le 18e. Après la trêve internationale, les Caennais remportent in extremis la victoire à Nantes, avant de concéder de nouvelles défaites, à domicile face à Monaco (0-3) et Guingamp (0-2), et à Montpellier dans des conditions de jeu qui font polémique (0-1)[19].

Cette inquiétante série prend fin à Nice où Malherbe réalise un match de qualité, conclu par un match nul prometteur (1-1), puis en battant brillamment l'Olympique lyonnais, pourtant en pleine lutte avec le Paris SG pour le titre. Les Caennais l'emportent 3-0, grâce notamment à un doublé de Nicolas Benezet, déjà décisif à Nice. Cette victoire mémorable permet à l'équipe d'atteindre les 42 points[20]. Le maintien est officialisé lors de la journée suivante après un match nul (1-1) à Bastia, qui permet au club de compter six points d'avance sur Évian TG, 18e[21].

Le club annonce dès la fin de saison plusieurs prolongations de contrat, parmi lesquelles ceux de l'entraîneur Patrice Garande et de l'emblématique milieu de terrain Nicolas Seube.

Bilan[modifier | modifier le code]

Le SM Caen termine la saison au 13e rang avec 46 points, grâce à douze victoires et dix matchs nuls, et se classe 7e sur la phase retour uniquement. Avec 54 buts inscrits, il présente la quatrième meilleure attaque de Ligue 1, derrière le Paris SG, l'Olympique de Marseille et l'Olympique lyonnais. L'équipe affiche le 7e meilleur bilan pour les matchs à l'extérieur[22]. L'équipe caennaise pratique cette saison-là un jeu rapide et direct, passant par les ailes, adapté aux matchs à l'extérieur. Ce constat est illustré par le taux de possession de balle moyen (45 %) et le nombre de ballons joués (18544), parmi les plus faibles du championnat, et le nombre de centres (975) et de tirs (451, dont 150 cadrés), parmi les plus élevés du championnat[23].

Dans le classement produit par le site classementvideoligue1.fr, qui calcule un classement virtuel de Ligue 1, corrigé en fonction des erreurs d'arbitrage[24], le SM Caen termine à un inattendu 8e rang, avec 56 points, signe que le club n'a pas toujours eu les faveurs de l'arbitrage[25]. Les Caennais ont connu d'ailleurs un nombre élevé d'expulsions (5, seuls l'EA Guingamp et l'OGC Nice en ont subi davantage) tout en étant sanctionné du plus faible nombre de cartons jaunes (42) parmi les pensionnaires de Ligue 1[26].

Au classement des affluences, le public caennais est le 12e de Ligue 1, avec une moyenne de 16 991 spectateurs[27]. Le club termine aussi à la 3e place du championnat des tribunes organisé par la LFP[28].

Joueurs et club[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

L'équipe-type est basée sur les trois principaux joueurs d'expérience de l'effectif : le gardien de but Rémy Vercoutre et le meneur de jeu Julien Féret, les deux recrues majeures de l'été, ainsi que le milieu défensif Nicolas Seube, redevenu titulaire à la mi-saison. Féret est promu capitaine, Seube est son vice-capitaine. Ils sont entourés de joueurs plus jeunes, souvent novices en Ligue 1. Parmi ces derniers, le défenseur Damien Da Silva, le milieu de terrain N'Golo Kanté et l'ailier Lenny Nangis sont des « révélations »[29].

Si l'équipe brille par le nombre de buts qu'elle inscrit (54 en championnat), elle ne dispose pas d'un buteur attitré. Hervé Bazile est le meilleur buteur avec sept buts en Ligue 1 et un en Coupe de la Ligue. Il est suivi de Julien Féret, auteur de six buts en championnat entre fin décembre et fin février, lors de l'incroyable remontée du club au classement, et des buteurs Mathieu Duhamel, parti pendant l'hiver après avoir inscrit six buts en championnat et deux en Coupe de la Ligue, Sloan Privat, auteur de six buts après avoir remplacé ce dernier, après une longue période de remise en forme, et Emiliano Sala, arrivé en prêt en janvier et auteur de cinq buts en treize apparitions. Au classement des passeurs, les meilleurs Caennais sont Féret et Thomas Lemar (4 en championnat)[30].

Effectif du Stade Malherbe Caen de la saison 2014-2015[31]
Joueurs Staff
# P. Nat.[note 1] Nom Âge Sél.[note 2] Ch.
M.
 
B.
CF
M.
 
B.
CL
M.
 
B.
1 G Drapeau de la France Vercoutre, RémyRémy Vercoutre 34
38 0 1 0 0 0
16 G Drapeau de la France Perquis, DamienDamien Perquis 28
0 0 0 0 2 0
30 G Drapeau de la France Reulet, PaulPaul Reulet 20
0 0 0 0 0 0
5 D Drapeau de la Tunisie Yahia, AlaeddineAlaeddine Yahia 32
18 2 0 0 2 0
12 D Drapeau de la France Appiah, DennisDennis Appiah 22
30 0 1 0 2 0
13 D Drapeau d'Haïti Pierre, Jean-JacquesJean-Jacques Pierre 33
12 0 1 0 1 0
15 D Drapeau du Bénin Imorou, EmmanuelEmmanuel Imorou 25 Bénin 30 0 1 0 1 0
19 D Drapeau du Brésil Saad, FelipeFelipe Saad 31
10 0 0 0 1 0
22 D Drapeau de la France Raineau, AlexandreAlexandre Raineau 28
0 0 0 0 1 0
23 D Drapeau de la France Calvé, JeanJean Calvé 30
16 2 0 0 1 0
28 D Drapeau de la France Da Silva, DamienDamien Da Silva 26
35 1 1 0 0 0
29 D Drapeau du Gabon Musavu-King, YronduYrondu Musavu-King 22 Gabon 6 1 0 0 0 0
2 M Drapeau de la France Seube, NicolasNicolas Seube 34
24 1 1 0 2 0
7 M Drapeau de la France Benezet, NicolasNicolas Benezet 23
12 4 0 0 1 0
3 M Drapeau du Cameroun M'Bone, YannickYannick M'Bone 21
0 0 0 0 0 0
17 M Drapeau de la France Kanté, N'GoloN'Golo Kanté 23
37 2 1 1 1 0
18 M Drapeau du Bénin Adéoti, JordanJordan Adéoti 25 Bénin 28 0 1 1 1 0
21 M Drapeau de la France Saez, JoséJosé Saez 32
2 0 1 0 2 1
25 M Drapeau de la France Féret, JulienJulien Féret 32
37 6 0 0 1 1
26 M Drapeau de la France Beaulieu, JonathanJonathan Beaulieu 21
0 0 0 0 0 0
27 M Drapeau de la France Lemar, ThomasThomas Lemar 18 France -20 25 1 0 0 1 0
7 A Drapeau de la France Duhamel, MathieuMathieu Duhamel 30
19 6 1 0 1 2
9 A Drapeau de la France Joueur en prêt entrant Privat, SloanSloan Privat 25
20 6 0 0 2 1
10 A Drapeau de la France Nangis, LennyLenny Nangis 20
34 4 1 0 2 0
11 A Drapeau de la France Koita, Bengali-FodéBengali-Fodé Koita 23
29 3 1 0 0 0
14 A Drapeau de l'Argentine Joueur en prêt entrant Sala, EmilianoEmiliano Sala 23
13 5 0 0 0 0
20 A Drapeau de la France Bazile, HervéHervé Bazile 24
30 7 1 0 2 1
24 A Drapeau de la France Raspentino, FlorianFlorian Raspentino 25
17 1 1 0 2 0
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute
  • Drapeau : France Bruno Gacoin
Médecin(s)
  • Drapeau : France Hervé Schulc

Légende

Consultez la documentation du modèle

Staff technique[modifier | modifier le code]

Patrice Garande est maintenu à son poste. Le club recrute par ailleurs un directeur général, en la personne de son ancien attaquant vedette Xavier Gravelaine.

Sponsors et équipementier[modifier | modifier le code]

L'équipementier du club est l'Américain Nike, sous contrat avec le SM Caen depuis 2007.

Les rencontres de la saison[modifier | modifier le code]

Championnat de Ligue 1[modifier | modifier le code]

Le championnat débute le 9 août 2014 et se termine le 23 mai 2015.

Date Journée Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour le SM Caen Points Place Affluence
samedi 9 août 2014 J01 Evian TG FC Ext. Symbol support vote.svg 0-3[f 1] Kanté But inscrit après 12 minutes 12e, Duhamel But inscrit après 32 minutes 32e, But inscrit après 37 minutes 37e 3 1er 9 915
vendredi 15 août 2014 J02 LOSC Lille Dom. (Le Mans)[12] Symbol oppose vote.svg 0-1[f 2] 3 9e 12 664
samedi 23 août 2014 J03 Stade de Reims Ext. Symbol support vote.svg 0-2[f 3] Kanté But inscrit après 83 minutes 83e, Bazile But inscrit après 90+1 minutes 90+1e 6 4e 12 015
samedi 30 août 2014 J04 Stade rennais FC Dom. (Le Mans)[12] Symbol oppose vote.svg 0-1[f 4] 6 9e 12 767
samedi 13 septembre 2014 J05 AS Saint-Etienne Ext. Symbol oppose vote.svg 1-0[f 5] 6 12e 26 293
samedi 20 septembre 2014 J06 Toulouse FC Ext. Égal 3-3[f 6] Raspentino But inscrit après 7 minutes 7e, Nangis But inscrit après 76 minutes 76e, Calvé But inscrit après 86 minutes 86e 7 10e 13 058
mercredi 24 septembre 2014 J07 Paris Saint-Germain Dom. Symbol oppose vote.svg 0-2[f 7] 7 14e 19 988
dimanche 28 septembre 2014 J08 RC Lens Ext. (Amiens) Égal 0-0[f 8] 8 13e 8 525
samedi 4 octobre 2014 J09 Olympique de Marseille Dom. Symbol oppose vote.svg 1-2[f 9] Musavu-King But inscrit après 84 minutes 84e 8 17e 20 501
dimanche 19 octobre 2014 J10 Girondins de Bordeaux Ext. Égal 1-1[f 10] Bazile But inscrit après 77 minutes 77e 9 18e 19 798
samedi 25 octobre 2014 J11 FC Lorient Dom. Symbol support vote.svg 2-1[f 11] Nangis But inscrit après 3 minutes 3e, Duhamel But inscrit après 53 minutes 53e (pén.) 12 15e 15 963
samedi 1 novembre 2014 J12 FC Metz Ext. Symbol oppose vote.svg 3-2[f 12] Calvé But inscrit après 65 minutes 65e, Koïta But inscrit après 83 minutes 83e 12 15e 17 864
samedi 8 novembre 2014 J13 FC Nantes Dom. Symbol oppose vote.svg 1-2[f 13] Duhamel But inscrit après 24 minutes 24e 12 17e 17 900
samedi 22 novembre 2014 J14 AS Monaco FC Ext. Égal 2-2[f 14] Koïta But inscrit après 50 minutes 50e, Kondogbia But inscrit après 59 minutes 59e (csc) 13 16e 7 508
samedi 29 novembre 2014 J15 Montpellier Hérault SC Dom. Égal 1-1[f 15] Duhamel But inscrit après 40 minutes 40e 14 17e 14 976
mercredi 3 décembre 2014 J16 EA Guingamp Ext. Symbol oppose vote.svg 5-1[f 16] Yahia But inscrit après 17 minutes 17e 14 18e 13 423
samedi 6 décembre 2014 J17 OGC Nice Dom. Symbol oppose vote.svg 2-3[f 17] Duhamel But inscrit après 39 minutes 39e (pén.), Nangis But inscrit après 45 minutes 45e 14 19e 13 487
vendredi 12 décembre 2014 J18 Olympique lyonnais Ext. Symbol oppose vote.svg 3-0[f 18] 14 20e 32 972
samedi 20 décembre 2014 J19 SC Bastia Dom. Égal 1-1[f 19] Féret But inscrit après 73 minutes 73e 15 20e 14 021
samedi 10 janvier 2015 J20 LOSC Lille Ext. Symbol oppose vote.svg 1-0[f 20] 15 20e 34 334
samedi 17 janvier 2015 J21 Stade de Reims Dom. Symbol support vote.svg 4-1[f 21] Féret But inscrit après 3 minutes 3e, Privat But inscrit après 9 minutes 9e, Yahia But inscrit après 29 minutes 29e, Koïta But inscrit après 76 minutes 76e (pén.) 18 20e 13 193
dimanche 25 janvier 2015 J22 Stade rennais FC Ext. Symbol support vote.svg 1-4[f 22] Privat But inscrit après 4 minutes 4e, Nangis But inscrit après 50 minutes 50e, Féret But inscrit après 85 minutes 85e, Da Silva But inscrit après 89 minutes 89e 21 18e 18 091
dimanche 1er février 2015 J23 AS Saint-Etienne Dom. Symbol support vote.svg 1-0[f 23] Féret But inscrit après 41 minutes 41e 24 15e 19 432
samedi 7 février 2015 J24 Toulouse FC Dom. Symbol support vote.svg 2-0[f 24] Privat But inscrit après 17 minutes 17e, Féret But inscrit après 72 minutes 72e (pén.) 27 14e 13 960
samedi 14 février 2015 J25 Paris Saint-Germain Ext. Égal 2-2[f 25] Sala But inscrit après 89 minutes 89e, Bazile But inscrit après 90+2 minutes 90+2e 28 15e 45 571
samedi 21 février 2015 J26 RC Lens Dom. Symbol support vote.svg 4-1[f 26] Féret But inscrit après 7 minutes 7e (pén.), Sala But inscrit après 35 minutes 35e, But inscrit après 75 minutes 75e, Bazile But inscrit après 36 minutes 36e 31 14e 17 751
vendredi 27 février 2015 J27 Olympique de Marseille Ext. Symbol support vote.svg 2-3[f 27] Seube But inscrit après 67 minutes 67e, Sala But inscrit après 70 minutes 70e, Benezet But inscrit après 87 minutes 87e 34 12e 44 614
samedi 7 mars 2015 J28 Girondins de Bordeaux Dom. Symbol oppose vote.svg 1-2[f 28] Privat But inscrit après 72 minutes 72e 34 14e 20 067
samedi 14 mars 2015 J29 FC Lorient Ext. Symbol oppose vote.svg 2-1[f 29] Bazile But inscrit après 41 minutes 41e 34 14e 12 877
samedi 21 mars 2015 J30 FC Metz Dom. Égal 0-0[f 30] 35 14e 15 810
dimanche 5 avril 2015 J31 FC Nantes Ext. Symbol support vote.svg 1-2[f 31] Sala But inscrit après 80 minutes 80e (pén.), Lemar But inscrit après 90+2 minutes 90+2e 38 12e 25 560
dimanche 12 avril 2015 J32 AS Monaco FC Dom. Symbol oppose vote.svg 0-3[f 32] 38 13e 20 065
vendredi 17 avril 2015 J33 Montpellier Hérault SC Ext. Symbol oppose vote.svg 1-0[f 33] 38 13e 11 308
samedi 25 avril 2015 J34 EA Guingamp Dom. Symbol oppose vote.svg 0-2[f 34] 38 15e 18 807
samedi 2 mai 2015 J35 OGC Nice Ext. Égal 1-1[f 35] Benezet But inscrit après 15 minutes 15e 39 14e 19 009
samedi 9 mai 2015 J36 Olympique lyonnais Dom. Symbol support vote.svg 3-0[f 36] Benezet But inscrit après 41 minutes 41e But inscrit après 44 minutes 44e, Privat But inscrit après 85 minutes 85e 42 13e 19 842
samedi 16 mai 2015 J37 SC Bastia Ext. Égal 1-1[f 37] Privat But inscrit après 10 minutes 10e 43 15e 14 902
samedi 23 mai 2015 J38 Evian TG FC Dom. Symbol support vote.svg 3-2[f 38] Bazile But inscrit après 60 minutes 60e But inscrit après 68 minutes 68e,Sougou But inscrit après 66 minutes 66e (csc) 46 13e 19 937

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Le Stade Malherbe participe à la 98e édition de la coupe de France, une compétition à élimination directe mettant aux prises les clubs de football amateurs et professionnels à travers la France métropolitaine et les DOM-TOM. Elle est organisée par la FFF et ses ligues régionales.

Date Tour Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour le SM Caen Affluence
dimanche 4 janvier 2015 32es de finale Dijon FCO Caen Symbol oppose vote.svg 2-3[f 39] Kanté But inscrit après 17 minutes 17e, Adéoti But inscrit après 45 minutes 45e 4 684

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Coupe de la Ligue 2014-2015.

La Coupe de la Ligue 2014-2015 est la 21e édition de la Coupe de la Ligue, compétition à élimination directe organisée par la Ligue de football professionnel (LFP) depuis 1994, qui rassemble uniquement les clubs de Ligue 1, Ligue 2 et ceux de National ayant conservé leur statut professionnel[32]. Depuis 2009, la LFP a instauré un nouveau format de coupe plus avantageux pour les équipes qualifiées pour une coupe d'Europe.

Date Tour Adversaire Lieu Résultat Buteurs pour le SM Caen Affluence Diffuseur
mardi 28 octobre 2014 1/16 de finale Clermont Foot Dom. Symbol support vote.svg 4 - 3 a.p.[f 40] Féret But inscrit après 56 minutes 56e, Duhamel But inscrit après 73 minutes 73e, Bazile But inscrit après 83 minutes 83e, Duhamel But inscrit après 120+2 minutes 120+2e 8 635
mardi 16 décembre 2014 1/8 de finale SC Bastia Ext. Symbol oppose vote.svg 3 - 2 a.p.[f 41] Privat But inscrit après 12 minutes 12e, Saez But inscrit après 72 minutes 72e 3 034 France 4

Équipe réserve[modifier | modifier le code]

L'équipe réserve, dirigée par l'ancien professionnel Grégory Proment, évolue dans le groupe C de CFA 2. À la trêve hivernale, elle pointe au 9e rang sur 14, mais connaît par la suite un passage à vide difficile (une seule victoire en dix matchs, de janvier à mars). Elle parvient en fin de championnat à assurer son maintien grâce à plusieurs victoires d'affilée[33].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Buteurs (toutes compétitions)[modifier | modifier le code]

Rang Joueur Ligue 1 Coupe de France Coupe de la Ligue Total
1 Drapeau : France Hervé Bazile 7 0 1 8
Drapeau : France Mathieu Duhamel 6 2
2 Drapeau : France Julien Féret 1 7
Drapeau : France Sloan Privat 1
4 Drapeau : Argentine Emiliano Sala 5 0 5
5 Drapeau : France Nicolas Benezet 4 4
Drapeau : France Lenny Nangis
7 Drapeau : Guinée Fodé Koïta 3 3
Drapeau : France N'Golo Kanté 2 1
9 Drapeau : France Jean Calvé 0 2
Drapeau : Tunisie Alaeddine Yahia
11 Drapeau : France Damien Da Silva 1 1
Drapeau : France Thomas Lemar
Drapeau : Gabon Yrondu Musavu-King
Drapeau : France Nicolas Seube
Drapeau : France Florian Raspentino
Drapeau : Bénin Jordan Adéoti 0 1
Drapeau : France José Saez 0 1

Passeurs (toutes compétitions)[modifier | modifier le code]

Rang Joueur Ligue 1 Coupe de France Coupe de la Ligue Total
1 Drapeau : France Julien Féret 4 0 0 4
2 Drapeau : France Hervé Bazile 3 3
Drapeau : France Florian Raspentino
4 Drapeau : France Dennis Appiah 1 1 2
Drapeau : France Lenny Nangis
6 Drapeau : Haïti Jean-Jacques Pierre 0 1
Drapeau : France N'Golo Kanté
Drapeau : France Jean Calvé
Drapeau : Guinée Fodé Koita
Drapeau : Bénin Jordan Adéoti
Drapeau : France Thomas Lemar 0 1
Drapeau : France Nicolas Seube

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Certains joueurs ont une double nationalité, mais un même joueur ne peut jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seules les sélections de la saison apparaissent.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Spirales 2014/2015 : le palmarès », sur Les Cahiers du football, (consulté le 22 juin 2015)
  2. Aurélien Renault, « Penalties, une mode de Caen », sur sofoot.com, (consulté le 19 mai 2015)
  3. Stade Malherbe de Caen : Ligue 1, budget, transferts, Xavier Gravelaine parle, france3, 20 mai 2014
  4. Duhamel et Raineau prolongent, lequipe.fr, 26/05/2014
  5. « Féret et Vercoutre au SMC », sur smcaen.fr,
  6. « Ligue 1: Sloan Privat prêté au Stade Malherbe de Caen », sur francebleu.fr,
  7. « Florian Raspentino rejoint le SM Caen », sur smcaen.fr,
  8. « Mercato - OM : Raspentino finalement vers Caen », sur le10sport.com, Le 10 Sport,
  9. « Le Clermont Foot enrôle le gardien amiénois L’Hostis », La Montagne,
  10. http://www.franceinfo.fr/sports/sports/article/atromitos-agouazi-en-renfort-567453
  11. Ce Stade Malherbe-là a laissé dubitatif, ouest-france, 3 aout 2014.
  12. a b et c « Caen jouera deux matchs au MMArena en août », Le Maine libre, .
  13. Ligue 1: Caen s'incline 1-0 face à Lille sur un penalty imaginaire, francebleu.fr, 15 août 2014.
  14. « Xavier Gravelaine a "carte blanche pour la gestion du quotidien" du Stade Malherbe », France 3, (consulté le 1er décembre 2014).
  15. « Caen, champion d'Europe du penalty », So Foot.com, (consulté le 18 mars 2015).
  16. « Mercato / Ligue 1: Evian et Caen échangent Duhamel et Benezet », France Bleu, (consulté le 2 février 2015)
  17. « SM Caen : les raisons du renouveau », France Bleu, (consulté le 23 février 2015)
  18. « Soupçons de matchs truqués: La LFP frappe fort contre Nîmes, rétrogradé en National », 20 minutes, (consulté le 18 mars 2015)
  19. « Ligue 1. Défait à Montpellier, Caen n'est pas plus avancé (0-1) », Ouest-France, (consulté le 12 mai 2015)
  20. « Ligue 1: en battant Lyon, Caen offre (presque) le titre au PSG », sur liberation.fr, AFP, (consulté le 12 mai 2015)
  21. « Ligue 1 : Caen se maintient après son match nul à Bastia (1-1) », France Bleu, (consulté le 18 mai 2015)
  22. « Classements de la Ligue 1 2014-2015 », LFP.fr (consulté le 27 mai 2015)
  23. « Statistiques de la Ligue 1 », LFP.fr (consulté le 27 mai 2015)
  24. « Football. Insolite : malgré les "fautes d'arbitrage", le FC Nantes toujours 7e », Presse Ocean, (consulté le 27 mai 2015)
  25. « Classement », sur classementvideoligue1.fr (consulté le 27 mai 2015)
  26. « Classement du fair-play », LFP.fr (consulté le 27 mai 2015)
  27. « Classement des affluences », LFP.fr (consulté le 27 mai 2015)
  28. « Championnat de France des tribunes », LFP.fr (consulté le 27 mai 2015)
  29. « Da Silva - Kanté - Nangis, les indispensables novices du SM Caen », France Football, (consulté le 23 février 2015)
  30. « Classement des passeurs », LFP.fr (consulté le 27 mai 2015)
  31. « Effectif », sur Site officiel
  32. « Règlement de la coupe de la Ligue », sur lfp.fr, LFP
  33. « CFA2 : La réserve Malherbiste se maintient », sur tendanceouest.com,

Feuilles de match[modifier | modifier le code]

  1. « Feuille de match Evian TG FC - SM Caen », sur lfp.fr,
  2. « Feuille de match SM Caen - LOSC Lille », sur lfp.fr,
  3. « Feuille de match Stade de Reims - SM Caen », sur lfp.fr,
  4. « Feuille de match SM Caen - Stade Rennais FC », sur lfp.fr,
  5. « Feuille de match AS Saint-Etienne - SM Caen », sur lfp.fr,
  6. « Feuille de match Toulouse FC - SM Caen », sur lfp.fr,
  7. « Feuille de match SM Caen - Paris Saint-Germain », sur lfp.fr,
  8. « Feuille de match RC Lens - SM Caen », sur lfp.fr,
  9. « Feuille de match SM Caen - Olympique de Marseille », sur lfp.fr,
  10. « Feuille de match Girondins de Bordeaux - SM Caen », sur lfp.fr,
  11. « Feuille de match SM Caen - FC Lorient », sur lfp.fr,
  12. « Feuille de match FC Metz - SM Caen », sur lfp.fr,
  13. « Feuille de match SM Caen - FC Nantes », sur lfp.fr,
  14. « Feuille de match AS Monaco - SM Caen », sur lfp.fr,
  15. « Feuille de match SM Caen - Montpellier Hérault SC », sur lfp.fr,
  16. « Feuille de match EA Guingamp - SM Caen », sur lfp.fr,
  17. « Feuille de match SM Caen - OGC Nice », sur lfp.fr,
  18. « Feuille de match Olympique Lyonnais - SM Caen », sur lfp.fr,
  19. « Feuille de match SM Caen - SC Bastia », sur lfp.fr,
  20. « Feuille de match SM Caen - LOSC Lille », sur lfp.fr,
  21. « Feuille de match SM Caen - Stade de Reims », sur lfp.fr,
  22. « Feuille de match Stade Rennais FC - SM Caen », sur lfp.fr,
  23. « Feuille de match SM Caen - AS Saint-Etienne », sur lfp.fr,
  24. « Feuille de match SM Caen - Toulouse FC », sur lfp.fr,
  25. « Feuille de match SM Caen - Paris Saint-Germain », sur lfp.fr,
  26. « Feuille de match SM Caen - racing club de Lens », sur lfp.fr,
  27. « Feuille de match Olympique de Marseille - SM Caen », sur lfp.fr,
  28. « Feuille de match Girondins de Bordeaux - SM Caen », sur lfp.fr,
  29. « Feuille de match FC Lorient - SM Caen », sur lfp.fr,
  30. « Feuille de match FC Metz - SM Caen », sur lfp.fr,
  31. « Feuille de match FC Nantes - SM Caen », sur lfp.fr,
  32. « Feuille de match SM Caen - AS Monaco », sur lfp.fr,
  33. « Feuille de match Montpellier Hérault SC - SM Caen », sur lfp.fr,
  34. « Feuille de match SM Caen - EA Guingamp », sur lfp.fr,
  35. « Feuille de match OGC Nice - SM Caen », sur lfp.fr,
  36. « Feuille de match SM Caen - Olympique Lyonnais », sur lfp.fr,
  37. « Feuille de match SC Bastia - SM Caen », sur lfp.fr,
  38. « Feuille de match SM Caen - Evian TG FC », sur lfp.fr,
  39. « Feuille de match SM Caen-Dijon FCO », sur lfp.fr,
  40. « Feuille de match SM Caen - Clermont Foot », sur lfp.fr,
  41. « Feuille de match SC Bastia - SM Caen », sur lfp.fr,