Saison 2014-2015 des Gamyo Épinal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 2014-2015 des Gamyo Épinal
Description de l'image Logo GamYo.png.
Informations générales
Ligue Ligue Magnus
Directeur général Drapeau : France Anthony Maurice
Entraîneur Drapeau : France Philippe Bozon
Capitaine Drapeau : Canada Maxime Ouimet
Patinoire Patinoire de Poissompré
Saison régulière
Classements 8e de Ligue Magnus
Meilleurs joueurs Ján Plch (14 buts, 27 points)
Michal Petrák (19 aides)
Séries éliminatoires
Progression Tour préliminaire :
victoire 3-2 Étoile noire de Strasbourg
Quart de finale :
victoire 3-1 Dragons de Rouen
Demi-finale :
victoire 4-3 Ducs d'Angers
Finale :
défaite 3-4 Rapaces de Gap
Meilleurs joueurs Michal Petrák (9 buts)
Ján Plch (16 aides, 20 points)

La saison 2014-2015 des Gamyo Épinal est la quarante-cinquième de l'histoire du club, cent-neuf ans après sa fondation.
Surnommée les Dauphins depuis 1997, l'équipe se voit renommée en Gamyo le 4 juillet à la suite d'un contrat de naming signé avec la société du même nom, éditrice de jeux vidéo.
Philippe Bozon devient le nouvel entraîneur du club en remplacement de Raphaël Marciano.

Avant-saison[modifier | modifier le code]

L'assemblée générale du club du 19 juin 2014 intègre deux nouveaux membres dans les dirigeants du club : Romain Casolari et Thierry Beaumont, tous deux auparavant partenaires du club[1]. L'effectif est présenté lors d'une soirée de présentation organisée le 4 juillet à Poissompré et réunissant 800 supporters. Le coach aurait dû initialement être l'américain Dan Brooks mais celui-ci fait volte-face en signant un contrat à Berne[2]. Le club engage alors l'un des grands noms du hockey français : Philippe Bozon, premier français à avoir joué en LNH[3]. Alors que le club a longtemps été critiqué pour la gestion de son contingent français[4], les Gamyo décident de recruter 6 français, Azziz Baazzi, Maxime Moisand, Mathieu Le Blond, Vincent Kara, Peter Valier et Grégory Béron, afin de porter le total de joueurs tricolores à 14, ainsi que 2 étrangers, le canadien Alain Goulet et le slovène Ken Ograjensek. Cette orientation marque une rupture avec l'ancienne politique du club qui avait recours à plus d'étrangers auparavant, mais aussi par rapport au reste des équipes de Ligue Magnus qui profitent de la levée du quota d'extra-communautaires autorisés dans chaque équipe pour enregistrer un nombre record d'arrivées de joueurs nord-américains alors qu'Épinal n'en compte que deux. Au cours de la saison l'équipe enregistre les renforts de l'attaquant suisse Nicolas Leonelli, prêté par le Genève-Servette, et du défenseur tchèque Vojtech Kloz, initialement arrivé en tant que joker médical mais qui restera finalement jusqu'à la fin de la saison.

Effectif[modifier | modifier le code]

Effectif[5],[6]
No Nom Nat. Position Arrivée
+031, Hočevar, AndrejAndrej Hočevar Drapeau : Slovénie Gardien de but 2013
+033, Mauffrey, PierrePierre Mauffrey Drapeau : France Gardien de but Formé au club
+039, Ravel, NicolasNicolas Ravel Drapeau : France Gardien de but Formé au club
+003, Ouimet, MaximeMaxime OuimetC Drapeau : Canada Défenseur 2012
+008, Goulet, AlainAlain Goulet Drapeau : Canada Défenseur 2014
+009, Charpentier, MartinMartin Charpentier Drapeau : France Défenseur Formé au club
+011, Baazzi, AzizAziz Baazzi Drapeau : France Défenseur 2014
+012, Slovak, PeterPeter Slovak Drapeau : Slovaquie Défenseur 2005
+019, Ganz, NathanNathan Ganz Drapeau : France Défenseur Formé au club
+028, Susanj, GasperGasper Susanj Drapeau : Slovénie Défenseur 2012
+050, Kloz, VojtechVojtech Kloz Drapeau : République tchèque Défenseur 2014
+090, Moisand, MaximeMaxime Moisand Drapeau : France Défenseur 2014
+004, Kara, VincentVincent Kara Drapeau : France Attaquant 2014
+010, Martin, MaximeMaxime Martin Drapeau : France Attaquant Formé au club
+014, Plch, JánJán PlchA Drapeau : Slovaquie Attaquant 2005
+015, Rapenne, AnthonyAnthony Rapenne Drapeau : France Attaquant Formé au club
+016, Leonelli, NicolasNicolas Leonelli Drapeau : Suisse Attaquant 2014
+018, Ograjensek, KenKen Ograjensek Drapeau : Slovénie Attaquant 2014
+021, Valier, PeterPeter Valier Drapeau : France Attaquant 2014
+023, Offret, YannickYannick OffretA Drapeau : France Attaquant 2011
+025, Beron, GrégoryGrégory Beron Drapeau : France Attaquant 2014
+040, Petrák, MichalMichal Petrák Drapeau : République tchèque Attaquant 2006
+057, Hordelalay, Pierre-CharlesPierre-Charles Hordelalay Drapeau : France Attaquant 2013
+080, Le Blond, MathieuMathieu Le Blond Drapeau : France Attaquant 2014
+092, Kuralt, AnžeAnže Kuralt Drapeau : Slovénie Attaquant 2013

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques collectives[modifier | modifier le code]

Bilan sportif des Gamyo Épinal
Compétition Débute au tour Termine Matches joués Victoires Défaites a.p. Défaites t.a.b. Défaites Buts pour Buts contre Différence
Saison Régulière - - 25 12 1 0 13 78 85 -7
Play-offs Tour préliminaire Finale 23 13 0 0 10 73 65 +8
Coupe de France 1/16 de finale 1/4 de finale 3 2 0 0 1 16 11 +5
Coupe de la Ligue Phase de poules 1/2 finale 10 7 0 0 3 47 32 +14
Total - - 61 34 1 0 26 213 193 +20

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Compétitions[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Pré-saison 2014
no  Date Domicile Score Extérieur Prolongation Bilan Référence
1[a] 22 août Lyon 7-3 Épinal 0–1–0 Recap
2[a] 23 août Grenoble 7–2 Épinal 0–2–0 Recap
3[a] 24 août Épinal 1–2 Saryarka Karaganda 0–3–0 Recap
4 28 août La Chaux-de-Fonds 5–2 Épinal 0–4–0 Recap
5 2 septembre Épinal 2-1 Ajoie Fus 1–4–0 Recap
6 6 septembre Ajoie 2-1 Épinal Fus 1–4–1 Recap

Notes : a  Matchs joués à Vaujany dans le cadre du Tournoi de Vaujany.

Légende:

  •      Victoires
  •      Défaites
  •      Défaites en prolongation ou en fusillade

La reprise de l'entraînement est fixée le 13 août avec des tests physiques hors-glace, la reprise des entraînements sur glace étant fixée au lendemain. Cependant la glace de la patinoire de Poissompré souffre d'un problème technique empêchant son utilisation, c'est donc à Amnéville que les Gamyo effectuent leur premiers entraînements[7]. C'est ensuite à Vaujany que l'équipe continue sa préparation avec un stage en altitude suivi d'un tournoi du 22 au 24 août[8]. Un tournoi marqué par l'arrivée dans l'équipe du défenseur Aziz Baazzi et par le test des deux centres Matthieu Le Blond et David Croteau[9]. Après le tournoi, ponctué par 3 défaites (7-3 contre Lyon, 7-2 contre Grenoble et 2-1 contre Sary Arka), les dirigeants officialisent la signature de Matthieu Le Blond[10]. Alors que la préparation doit se poursuivre par un match amical à Lyon, match qui devait initialement avoir lieux à Épinal mais inversé à la suite des problèmes techniques de Poissompré, le match est annulé en raison d'un problème de glace à la patinoire Charlemagne[11]. Le match suivant se déroule en Suisse, à La Chaux de Fonds avec une nouvelle défaite (5-2) le 28 août. La pré-saison se termine par une double confrontation face aux suisses d'Ajoie qui voit la première victoire de la saison, le 2 septembre à Poissompré (2-1 t.a.b.) et une nouvelle défaite en terre helvétique (2-1 t.a.b.)

Championnat[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Saison régulière Ligue Magnus 2014-2015
Date Domicile Score Extérieur Pr. Affluence Points Bilan Référence
1 13 septembre Épinal 5-0[12] Morzine 1 400 2 1–0–0 Recap
2 20 septembre Angers 3–4 Épinal PRL 820 4 2–0–0 Recap
3 27 septembre Épinal 5–3 Rouen 1 500 6 3–0–0 Recap
4 4 octobre Chamonix 6–2 Épinal 1 072 6 3–1–0 Recap
5 11 octobre Épinal 3-2 Strasbourg PRL 1 500 8 4–1–0 Recap
6 18 octobre Gap 5-4 Épinal 2 435 8 4–2–0 Recap
7 25 octobre Épinal 3-1 Caen 1 480 10 5–2–0 Recap
8 1er novembre Lyon 0-5 Épinal 3 105 12 6–2-0 Recap
9 14 novembre Dijon 1-4 Épinal 972 14 7–2–0 Recap
10 16 novembre Épinal 2-6 Briançon 1 450 14 7–3–0 Recap
11 22 novembre Brest 3-2 Épinal PRL 1 080 15 7–3–1 Recap
12 29 novembre Épinal 1-4 Grenoble 1 500 15 7–4–1 Recap
13 5 décembre Amiens 4-0 Épinal 2 790 15 7–5–1 Recap
14 13 décembre Épinal 4-3 Amiens PRL 1 450 17 8–5-1 Recap
15 23 décembre Morzine 7-6 Épinal 1 284 17 8–6–1 Recap
16 26 décembre Épinal 1-6 Angers 1 450 17 8-7-1 Recap
17 28 décembre Rouen 2-1 Épinal 2 742 17 8-8-1 Recap
18 2 janvier Épinal 4-3 Chamonix PRL 1 469 19 9–8–1 Recap
19 10 janvier Strasbourg 4-2 Épinal 1 650 19 9-9-1 Recap
20 13 janvier Épinal 3-5 Gap 1 400 19 9-10-1 Recap
21 17 janvier Caen 4-3 Épinal 1 100 19 9-11-1 Recap
22 20 janvier Épinal 5-4 Lyon 1 350 21 10–11-1 Recap
23 23 janvier Épinal 3-1 Dijon 1 480 23 11–11–1 Recap
24 31 janvier Briançon 2-0 Épinal 1 948 23 11-12-1 Recap
25 10 février Épinal 1-2 Brest 1 500 23 11–13–1 Recap
26 13 février Grenoble 4-5 Épinal PRL 3 500 25 12-13-1 Recap

Légende:

  •      Victoires
  •      Défaites
  •      Défaites en prolongations/tirs aux buts

Le premier match de championnat de l'histoire des Gamyo se déroule le 13 septembre à Poissompré et se solde par une large victoire 9-2 face aux Pingouins de Morzine-Avoriaz-Les Gets[13],[14] ce qui leur permet d'être le premier leader du classement de la saison, une place occupée une seule fois jusqu'alors depuis la fondation du club. Les Gamyo réussissent l'exploit de s'imposer (4-3 après prolongations)[15],[16],[17] à Angers lors de la 2e journée de championnat, là où il ne s'était jamais imposé en saison régulière[18]. C'est ensuite Rouen qui vient chuter à Poissompré (5-3 le 27 septembre[19],[20]). Un premier coup d'arrêt intervient le 4 octobre avec la première défaite en championnat à l'occasion d'un déplacement à Chamonix [21]. Puis ce sont des strasbourgeois affrontés quelques jours plus tôt en Coupe de la Ligue qui viennent s'incliner à Poissompré (3-2 a.p.[22],[23]. À cette occasion le club présente aux supporters une nouvelle recrue, le suisse Nicolas Leonelli arrivé en prêt du Servette-Genève[24]. Une défaite amère à Gap (5-4 après avoir remonté 4 buts d'écart[25] et une petite victoire contre la lanterne rouge caennaise (3-1[26],[27]) viennent insinuer les premiers doutes de la saison. Mais en déplacement à la patinoire Charlemagne de Lyon chez un adversaire alors invaincu à domicile les Gamyo s'imposent largement 5-0 ([28]. Andrej Hočevar signant à cette occasion son premier blanchissage pour Épinal alors qu'il jouait son 50e match de saison régulière en France[29]. Ce match est le dernier avant la trêve internationale de 10 jours. Lors de cette trêve 6 spinaliens rejoignent leur équipe nationale: Aziz Baazzi, Grégory Beron, et Maxime Moisand avec la France, Andrej Hočevar, Anze Kuralt et Ken Ograjensek avec la Slovénie. Ce chiffre constitue un record historique pour le club et représente le plus haut total en Ligue Magnus à ce moment-là.

Le 6 novembre, le club annonce que le tchèque Vojtech Kloz initialement engagé pour pallier les indisponibilités de Martin Charpentier et Maxime Ouimet est finalement conservé pour le reste de la saison[30]. L'apport du massif tchèque consolide la défense et permet une probante victoire à Dijon (4-1 [31],[32]).

L'élimination en demi-finale de Coupe de la Ligue intervient au cœur d'une série de 4 défaites en championnat (contre Briançon 2-6[33] et Grenoble 1-4[34], à Brest 3-2[35] et Amiens 4-0[36]) Cette série marquera le début d'une fin de saison régulière très compliquée pour les spinaliens avec 2 victoires (5-4 contre Lyon[37] et 3-1 contre Dijon[38]) et 3 victoires en prolongations (4-3 contre Amiens[39], 4-3 contre Chamonix[40] et 4-5 à Grenoble[41]) contre 8 défaites[42].

La saison régulière s'achève donc sur une huitième place obtenue lors de la dernière journée dans un duel à distance avec Strasbourg[43].

Classement et statistiques[modifier | modifier le code]
Classement[modifier | modifier le code]
Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D  DP BP BC Diff Pts
+001, Grenoble 26 18 4 4 94 67 +27 40
+002, Rouen 26 19 7 0 121 73 +48 38
+003, Gap 26 18 6 2 88 71 +17 38
+004, Angers 26 17 5 4 97 66 +31 38
+005, Briançon 26 16 8 2 94 78 +16 34
+006, Chamonix 26 14 7 5 96 85 +11 33
+007, Amiens 26 14 8 4 100 81 +19 32
+008, Épinal 26 12 13 1 78 85 -7 25
+009, Strasbourg 26 11 13 2 74 101 -27 24
+010, Morzine-Avoriaz-Les Gets[Note 1] 26 12 14 0 76 102 -26 23
+011, Dijon 26 9 15 2 72 88 -16 20
+012, Brest 26 8 14 4 73 98 -25 20
+013, Lyon 26 8 15 3 87 115 -28 19
+014, Caen 26 6 14 6 66 106 -40 18
  •      Qualifié pour les quarts de finale
  •      Qualifié pour le tour préliminaire
  •      Dispute la poule de maintien
Statistiques[modifier | modifier le code]
Équipe PJ Supériorité numérique Infériorité numérique
BPSUP NB % BCSUP BCINF NB % BPINF
Amiens 26 19 87 21,84 3 23 125 81,6 6
Angers 26 24 108 22,22 3 27 102 90,24 8
Brest 26 15 106 14,15 3 27 102 73,53 4
Briançon 26 14 115 12,17 4 26 116 77,59 3
Caen 26 13 100 13 2 30 135 77,78 1
Chamonix 26 23 134 17,16 7 19 107 82,24 8
Dijon 26 16 94 17,02 5 14 113 87,61 4
Épinal 26 26 149 17,45 3 24 101 76,24 2
Gap 26 23 136 16,91 3 22 100 78 0
Grenoble 26 24 99 24,24 6 19 110 82,73 5
HCMAG 26 23 123 18,7 5 21 121 82,64 4
Lyon 26 26 115 22,61 4 18 114 84,21 3
Rouen 26 31 111 27,93 3 21 124 83,06 7
Strasbourg 26 22 123 17,89 5 23 109 78,9 1

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Séries éliminatoires Ligue Magnus 2014-2015

Légende:

  •      Victoires
  •      Défaites
  •      Défaites en prolongations/tirs aux buts

Les deux équipes se rencontrent au premier tour des séries éliminatoires dans une série trois de cinq. Poussés dans un cinquième match couperet, les spinaliens remportent finalement la série 3 manches à 2 après avoir gagné les matchs un (4-2[45]), trois (2-6[46]) et cinq (6-2[47]) tout en encaissant des défaites lors des matchs deux (3-4[48]) et quatre (2-1 aux t.a.b.[49]).

Cette qualification voit les Gamyo affronter Rouen en quart de finale. Les Dragons, vainqueurs de 6 des 10 derniers titres de champions de France dont 4 consécutifs entre 2010 et 2013, font figure d'épouvantail dans ces séries éliminatoires. Les rouennais, après un début de saison compliqué, ont enchaîné 16 victoires sur leur 17 derniers matchs de saison régulière qui leur a permis de terminer la saison régulière à la deuxième place du classement. Un parcours agrémenté d'une finale en Coupe de la Ligue et d'une victoire en Coupe de France. Le premier match de la série se conclue par un blanchissage de Nicolas Riopel, le gardien seinomarin (3-0[50]). Alors que le deuxième match semble également s'offrir aux rouennais, Grégory Béron égalise à 2-2 à seulement 4 secondes du terme de la rencontre. Ken Ograjensek offrant la victoire à son équipe en prolongations[51], les spinaliens reviennent de Normandie en ayant repris l'avantage de la glace. Dans une patinoire de Poissompré archi-comble, les rouennais maîtrise la rencontre en menant 4-1 à l'entame du dernier tiers en contraignant totalement les spinaliens (seulement 11 tirs cadrés lors des deux premiers tiers temps). Les Gamyo vont alors réussir un incroyable retournement de situation en revenant à 4-4 dans la dernière période. Après une prolongation vierge de but ce sont les tirs aux buts qui départagent les deux équipes. Après trois arrêts du gardien Hočevar, Grégory Béron offre la victoire à son équipe en convertissant sa tentative[52]. Après ce retentissant exploit, les deux équipes se retrouvent le lendemain à Poissompré dans un match où les Gamyo ont l'occasion de s'offrir une qualification pour la deuxième demi-finale de l'histoire du club, deux ans après la première. Après un match où aucune des deux équipes n'arrive à s'imposer c'est une nouvelle séance de tirs aux buts qui les départage. Et comme la veille, Grégory Béron réussit sa tentative décisive en battant le gardien Fabrice Lhenry et qualifie les spinaliens pour le tour suivant[53].

La deuxième demi-finale dans l'histoire du hockey spinalien est un remake de la première avec un affrontement face aux Ducs d'Angers portés par le gardien aux 200 matchs en Ligue Nationale, Jean-Sébastien Aubin. Comme lors de la série précédente le premier match s'achève par un blanchissage adverse (2-0[54]). Mais contrairement aux quarts de finale, la seconde manche voit les angevins s'imposer à nouveau (4-1[55]), la petite glace de la patinoire du Haras gênant la mise en place du système de jeu du coach Philippe Bozon. Le retour à Poissompré démontre l'importance de la taille de la glace. En effet, les spinaliens s'imposent très largement lors du match 3 (9-1[56]) avant de s'imposer plus difficilement lors du quatrième match (3-2[57]), remettant les compteurs à zéro entre les deux équipes. Le match 5 qui se dispute à nouveau à Angers ne fait que confirmer l'importance de s'imposer à l'extérieur sur une glace de taille différente. Les spinaliens s'inclinent lourdement 5-1[58] en Anjou. Obligés de s'imposer à nouveau à Poissompré pour espérer la tenue d'un match 7 décisif, les Gamyo rendent la pareille à leurs adversaires en s'imposant à leur tour 5-1[59] sur leur glace. Un match couperet se déroule donc dans le Maine et Loire le 22 mars pour désigner l'adversaires des Rapaces de Gap lors de la finale du championnat. Avec le soutien d'une centaine de supporters sur place et alors qu'environ 600 personnes assistent à la retransmission du match sur écran géant à la patinoire de Poissompré, les spinaliens réalisent un nouvel exploit et s'imposent 4-1[60] pour s'offrir une finale historique, la première dans l'histoire du sport vosgien.

À peine deux jours après la qualification obtenue à Angers, la finale débute le 24 mars à Gap. Malgré très peu de repos depuis leur dernier match à cause d'un trajet de 12 heures pour rejoindre les Hautes-Alpes, les spinaliens s'imposent à nouveau, sur le score de 2-3[61], et s'offrent le premier point de cette finale. Cependant, le lendemain tous les efforts consentis jusque là font craquer l'équipe qui s'incline très lourdement 9-0[62]. Le retour à Poissompré et quelques jours de repos se révèlent plus que bénéfiques puisque l'équipe impose à son tour une très large défaite à son adversaire en s'imposant 8-2[63]. Lors du match 4, les joueurs de Philippe Bozon arrivent à tirer profit de l'avantage de jouer à domicile et s'imposent 3-2[64] dans un match de haute volée. Cette victoire permet aux Gamyo de mener la série 3-1 et de se rapprocher à une seule victoire du titre. La première balle de match se joue le 31 mars à l'Alp'Arena de Gap. Malgré l'ouverture du score, les gapençais arrivent à arracher la victoire 3-1 après avoir égalisé à moins d'une seconde de la fin du deuxième tiers-temps[65] pour rester en vie dans cette finale. De retour à Poissompré pour tenter d'obtenir le titre devant son public, les Gamyo s'inclinent à nouveau, sur le score de 2-4[66] ce qui oblige les deux équipes à retourner dans les Hautes-Alpes le dimanche 05 avril pour la tenue d'un match 7 décisif. Devant 3000 spectateurs dont 200 spinaliens, les spinaliens s'inclinent encore (5-3[67]), laissant échapper un titre qui leur tendait les bras une semaine auparavant. À la suite de ces séries éliminatoires historiques pour le club, les joueurs retrouvent près de 400 partisans le lendemain pour une fête Place des Vosges à Épinal. Au passage, les trois matchs de la finale diffusés sur la chaîne nationale gratuite L'Équipe 21 ont attiré un nombre de téléspectateurs moyens trois fois plus élevés que les matchs de la finale 2014 diffusés sur la même antenne, le match 6 atteignant un chiffre de 164 000 téléspectateurs ce qui constitue un record pour un match de hockey français à la télévision[68].

Tableau[modifier | modifier le code]
   Tour préliminaire 
au meilleur des 5 matches
 Quarts de finale 
au meilleur des 5 matches
 Demi-finales 
au meilleur des 7 matches
 Finale 
au meilleur des 7 matches
                                     
        
  3  Rapaces de Gap 3  
    7  Gothiques d'Amiens 2  
7  Gothiques d'Amiens 3
10  Pingouins de Morzine-Avoriaz-Les Gets 0  
  3  Rapaces de Gap 4  
  11  Ducs de Dijon 1  
        
        
  1  Brûleurs de loups de Grenoble 2
    11  Ducs de Dijon 3  
6  Chamois de Chamonix 0
11  Ducs de Dijon 3  
  3  Rapaces de Gap 4
  8  Gamyo Épinal 3
        
        
  4  Ducs d'Angers 3
    5  Diables Rouges de Briançon 0  
5  Diables Rouges de Briançon 3
12  Albatros de Brest 2  
  4  Ducs d'Angers 3  
  8  Gamyo Épinal 4    
        
        
  2  Dragons de Rouen 1       
    8  Gamyo Épinal 3         
8  Gamyo Épinal 3
9  Étoile noire de Strasbourg 2  

Coupes[modifier | modifier le code]

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Coupe de la Ligue 2014-2015

Légende:

  •      Victoires
  •      Défaites
  •      Défaites en prolongations/tirs aux buts

Les matchs officiels débutent le 9 septembre par la réception de Strasbourg dans le cadre de la Coupe de la Ligue, match qui se solde par une victoire nette 6-1[69],[70]. La première défaite en match officiel de l'ère Gamyo intervient quelques jours plus tard, à Rouen dans la même compétition (6-4)[71],[72]. Profitant d'un début de saison idéal les spinaliens s'impose ensuite contre Amiens en Coupe de la Ligue (5-4 a.p. à domicile le 23 septembre[73],[74]) puis 4-2 à l'extérieur le 30 septembre[75],[76]). Des succès acquis dans la douleur puisque sur ces deux confrontations les défenseurs Martin Charpentier et Maxime Ouimet se blessent pour une longue période. Ces blessures conduisent à l'arrivée d'un renfort médical, le tchèque Vojtech Kloz. Cela n'empêche pas les Gamyo d'entériner leur qualification pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue à la faveur d'un succès 6-4 à Strasbourg[77]. La "finale" du groupe B de Coupe de la Ligue a lieu le 14 octobre à Poissompré entre Épinal et Rouen. Ce match entre deux équipes déjà qualifiées pour la suite de la compétition doit déterminer le classement final voit les Dragons s'imposer 2-4[78]. À la suite de ce match les Gamyo se classent 2e du groupe B ce qui les conduit à affronter le premier du groupe A en quart de finale, les Ducs d'Angers..
Une période plus compliquée dans les résultats suivants laisse présager un quart de finale aller de Coupe de la Ligue compliqué face aux angevins. Cependant les spinaliens vont largement dominer des Ducs privés de leur gardien aux 200 matchs en LNH, Jean-Sébastien Aubin (9-2[79]), un match qui va relancer la dynamique positive du début de saison. Cette dynamique permettra à l'équipe de s'imposer également au match retour à Angers (2-4[80]). Cette qualification en demi-finale est historique pour le club qui n'avait jusqu'alors jamais atteint le dernier carré de cette compétition.
Au tour suivant les Gamyo se voient affronter Grenoble alors leader du championnat et restant sur une série de 17 succès consécutifs. Le match aller confirme cet état de fait avec une défaite à Poissompré (1-3[81]). C'est donc avec un retard de 2 buts que les spinaliens se rendent à la patinoire de Pole Sud. Bien que victorieux de ce match retour, le score (4-5[82]) ne suffit pas à effacer le retard de deux buts accumulé au match aller.
Le parcours historique des hommes de Philippe Bozon s'arrête donc en demi-finale face à Grenoble, futur vainqueur de l'épreuve à la faveur d'un succès 3-2[83] lors de la finale à Méribel.

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Le tirage au sort de la Coupe de France voit le club de Neuilly-sur-Marne proposé comme adversaire aux Gamyos pour leur entrée en lice, en 1/16ème de finale. Pensionnaires de D1, les "Bisons" s'inclinent lourdement 9-3 à Poissompré[84].
Dans une période très difficile où les résultats négatifs s'enchaînent, une difficile victoire en huitièmes de finale de Coupe de France à Caen (3-2[85]) vient casser la mauvaise série et donner le droit aux spinaliens d'accéder au tour suivant de la compétition.
En quart de finale le tirage au sort désigne Rouen comme adversaire, une nouvelle fois à l'extérieur. Malgré une belle résistance, les Gamyo s'inclinent 7-4[86] et sortent de la compétition.
Tout comme en Coupe de la Ligue, l'avenir montrera que les spinaliens se seront fait éliminer par le futur vainqueur de l'épreuve. En effet, Rouen ira s'imposer 5-3[87] face à son grand rival Amiens dans une finale disputée à Marseille.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

À l'issue de ces séries éliminatoires, le défenseur Maxime Moisand et l'attaquant Grégory Béron sont nommés dans la première équipe-type des séries tandis que le gardien Andrej Hočevar, le défenseur Vojtech Kloz et l'attaquant Jan Plch sont nommés dans la seconde équipe-type[88].

Joueurs en sélection nationales[modifier | modifier le code]

Au cours de la saison 2014-2015, 9 joueurs des Gamyo Épinal ont été appelés en sélection nationale : les français Aziz Baazzi, Maxime Moisand, Grégory Béron, Peter Valier et Vincent Kara ainsi que les slovènes Andrej Hočevar, Gasper Susanj, Ken Ograjensek et Anze Kuralt.

Équipe de France[modifier | modifier le code]

Nom Équipe de France
PJ B A Pts +/- Pun
Drapeau : France P.Valier 3 1 0 0 0 0
Drapeau : France M.Moisand 6 0 0 0 -1 25
Drapeau : France G.Béron 3 0 0 0 -1 2
Drapeau : France A.Baazzi 11 1 1 2 -3 4
Drapeau : France V.Kara 1 0 0 0 0 2

Équipe de Slovénie[modifier | modifier le code]

Nom Équipe de Slovénie
PJ B A Pts +/- Pun
Drapeau : Slovénie K.Ograjensek 8 3 2 5 +3 6
Drapeau : Slovénie A.Kuralt 4 2 0 2 +2 0
Drapeau : Slovénie G.Susanj 2 0 0 0 0 2
Gardiens
Nom
PJ V Bl BC Moy % Arr
Drapeau : Slovénie A.Hočevar 3 3 1 2 0.67 96.7

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le HCMAG est sanctionné par un retrait d'un point par la fédération pour avoir fait jouer des joueurs non qualifiés lors de plusieurs matchs dont un de championnat[44].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « ÇA DEVRAIT FAIRE LE COMPTE », sur www.vosgesmatin.fr, (consulté le 5 juillet 2014)
  2. « LA VOLTE-FACE DE DAN BROOKS », sur http://www.vosgesmatin.fr (consulté le 17 avril 2015)
  3. « Philippe Bozon nouvel enraîneur des Gamyo Épinal ! », sur http://www.gamyo.com (consulté le 23 juillet 2014)
  4. « L’IC EPINAL VIRE AU TRICOLORE », sur http://www.vosgesmatin.fr (consulté le 17 avril 2015)
  5. « Effectif », sur www.gamyoepinal.com (consulté le 9 août 2014)
  6. « Effectif », sur www.eliteprospects.com (consulté le 5 juillet 2014)
  7. « DES DOSSIERS SUR LE FEU-UNE REPRISE TRONQUÉE », sur http://www.vosgesmatin.fr (consulté le 17 avril 2015)
  8. « Les Gamyo prennent de la hauteur », sur http://www.vosgesmatin.fr (consulté le 17 avril 2015)
  9. « DÉCISION EN FIN DE SEMAINE POUR L’ATTAQUANT », sur http://www.vosgesmatin.fr (consulté le 17 avril 2015)
  10. « MATHIEU LE BLOND REJOINT EPINAL », sur http://www.vosgesmatin.fr (consulté le 17 avril 2015)
  11. « Gamyo Epinal privé de match », sur http://www.vosgesmatin.fr (consulté le 17 avril 2015)
  12. Match gagné 8-2 puis déclaré gagné par forfait le 13 janvier : « LE HCMAG SANCTIONNÉ », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 17 avril 2015)
  13. « Épinal - Morzine-Avoriaz-Les Gets (Ligue Magnus, 1re journée) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 18 septembre 2014)
  14. « Épinal - HCMAG », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 18 septembre 2014)
  15. « Angers - Épinal 20/09/2014 », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 21 septembre 2014)
  16. « C’EST VRAIMENT TRÈS FORT ! », sur http://www.vosgesmatin.fr (consulté le 21 septembre 2014)
  17. « Ligue Magnus : Rouen régale, Chamonix surprend », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 21 septembre 2014)
  18. « Ligue Magnus (2e journée) : Briançon à la relance », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 21 septembre 2014)
  19. « Épinal - Rouen (Ligue Magnus, 3e journée) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 3 novembre 2014)
  20. « Feuille de match Épinal-Rouen (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  21. « Feuille de match Chamonix-Épinal (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  22. « Epinal - Strasbourg (Ligue Magnus, 5e journée) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 3 novembre 2014)
  23. « Feuille de match Épinal-Strasbourg (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  24. « UN SUISSE POUR RENFORCER L’ATTAQUE », sur http://www.gamyoepinal.com (consulté le 3 novembre 2014)
  25. « Feuille de match Gap-Épinal (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  26. « Feuille de match Épinal-Caen (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  27. « Epinal - Caen (Ligue Magnus, 7e journée) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 3 novembre 2014)
  28. « Feuille de match Lyon-Épinal (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  29. « Épinal », sur http://www.vosgesmatin.fr (consulté le 3 novembre 2014)
  30. « Kloz spinalien jusqu’à la fin de la saison! », sur http://gamyoepinal.com (consulté le 7 novembre 2014)
  31. « Dijon - Epinal (Ligue Magnus, 9e journée) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 1er avril 2015)
  32. « Feuille de match Dijon-Épinal (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 1er avril 2015)
  33. « Feuille de match Épinal-Briançons (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  34. « Feuille de match Épinal-Grenoble (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  35. « Feuille de match Brest-Épinal (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  36. « Feuille de match Amiens-Épinal (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 1er avril 2015)
  37. « Feuille de match Épinal-Lyon (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  38. « Feuille de match Épinal-Dijon (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 1er avril 2015)
  39. « Feuille de match Épinal-Amiens (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  40. « Feuille de match Épinal-Chamonix (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  41. « Feuille de match Grenoble-Épinal (Ligue Magnus 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  42. « Calendrier Ligue Magnus Épinal 2015 », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  43. « Classement Ligue Magnus 2015 », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  44. G. N., « Morzine-Avoriaz perd un point », sur L'Equipe.fr (consulté le 20 avril 2015)
  45. « Feuille de match Épinal-Strasbourg (Playoffs Ligue Magnus 2015-1er tour, match 1) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  46. « Feuille de match Strasbourg-Épinal (Playoffs Ligue Magnus 2015-1er tour, match 3) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  47. « Feuille de match Épinal-Strasbourg (Ligue Magnus 2015-1er tour, match 5) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  48. « Feuille de match Épinal-Strasbourg (Ligue Magnus 2015-1er tour match 2) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  49. « Feuille de match Strasbourg-Épinal (Playoffs Ligue Magnus 2015-1er tour, match 4) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  50. « Feuille de match Rouen-Épinal (Playoffs Ligue Magnus 2015-1/4 finale match 1) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  51. « Feuille de match Rouen-Épinal (Playoffs Ligue Magnus 2015-1/4 finale, match 2) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  52. « Feuille de match Épinal-Rouen (Playoffs Ligue Magnus 2015-1/4 finale, match 3) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  53. « Feuille de match Épinal-Rouen (Playoffs Ligue Magnus-1/4 finale, match 4) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  54. « Feuille de match Angers-Épinal (Playoffs Ligue Magnus-1/2 finale, match 1) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  55. « Feuille de match Angers-Épinal (Playoffs Ligue Magnus-1/2 finale, match 2) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  56. « Feuille de match Épinal-Angers (Playoffs Ligue Magnus-1/2 finale, match 3) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  57. « Feuille de match Épinal-Angers (Playoffs Ligue Magnus-1/2 finale, match 4) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  58. « Feuille de match Angers-Épinal (Playoffs Ligue Magnus-1/2 finale, match 5) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  59. « Feuille de match Épinal-Angers (Playoffs Ligue Magnus-1/2 finale, match 6) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  60. « Feuille de match Angers-Épinal (Playoffs Ligue Magnus-1/2 finale, match 7) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  61. « Feuille de match Gap-Épinal (Playoffs Ligue Magnus-Finale, match 1) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  62. « Feuille de match Gap-Épinal (Playoffs Ligue Magnus-Finale, match 2) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  63. « Feuille de match Épinal-Gap (Playoffs Ligue Magnus-Finale, match 3) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  64. « Feuille de match Épinal-Gap (Playoffs Ligue Magnus-Finale, match 4) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  65. « Feuille de match Gap-Épinal (Playoffs Ligue Magnus-Finale, match 5) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  66. « Feuille de match Épinal-Gap (Playoffs Ligue Magnus-Finale, match 6) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  67. « Feuille de match Gap-Épinal (Playoffs Ligue Magnus-Finale, match 7) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  68. « Communiqué FFHG-07/04/15 », sur http://www.hockeyfrance.com (consulté le 8 avril 2015)
  69. « Épinal - Strasbourg (Coupe de la Ligue, poule B, 1re journée) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 18 septembre 2014)
  70. « Épinal-Strasbourg 09/09/2014 », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 18 septembre 2014)
  71. « Rouen - Épinal 16/09/2014 », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 18 septembre 2014)
  72. « Rouen - Epinal (Coupe de la ligue, poule B, 2e journée) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 21 septembre 2014)
  73. « Épinal - Amiens (Coupe de la Ligue, poule B, 3e journée) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 3 novembre 2014)
  74. « Feuille de match Épinal - Amiens (Coupe de la Ligue 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  75. « Amiens - Epinal (coupe de la Ligue, groupe B, 4e journée) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 3 novembre 2014)
  76. « Feuille de match Amiens - Épinal (Coupe de la Ligue 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  77. « Feuille de match Strasbourg-Épinal (Coupe de la Ligue 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  78. « Feuille de match Épinal-Rouen (Coupe de la Ligue 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  79. « Feuille de match Épinal-Angers (Coupe de la Ligue 2015, 1/4 finale aller) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 3 novembre 2014)
  80. « Feuille de match Angers-Épinal (Coupe de la Ligue 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 1er avril 2015)
  81. « Feuille de match Épinal-Grenoble (Coupe de la Ligue 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 8 avril 2015)
  82. « Feuille de match Grenoble-Épinal (Coupe de la Ligue 2015) », sur http://www.liguemagnus.com (consulté le 1er avril 2015)
  83. « Grenoble 3-2 Rouen », sur coupedelaligue.stats.pointstreak.com, (consulté le 1er janvier 2015)
  84. « Épinal - Neuilly-sur-Marne (Coupe de France, 1/16e de finale) », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 3 novembre 2014)
  85. « Feuille de match Caen-Épinal (Coupe de France 2015) », sur http://www.hockeyfrance.com (consulté le 1er avril 2015)
  86. « Feuille de match Rouen-Épinal (Coupe de France 2015) », sur http://www.hockeyfrance.com (consulté le 8 avril 2015)
  87. Feuille de match de la finale
  88. « Les équipes-types des play-offs de Ligue Magnus », sur http://www.passionhockey.com (consulté le 17 avril 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]