Saison 2013 de l'équipe cycliste Aguardiente Antioqueño-Lotería de Medellín

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aguardiente Antioqueño-Lotería de Medellín 2013
Généralités
Équipe
Statut
Élite nationale
Pays
Sport
Manager général

La saison 2013 de l'équipe cycliste Aguardiente Antioqueño-Lotería de Medellín est la vingt-et-unième de cette équipe colombienne, lancée le 2 février 1993[1]. Ayant pris le statut d'équipe continentale, les deux années précédentes, elle redémarre la saison 2013 au plus haut niveau amateur. Outre les deux titres nationaux du contre-la-montre, la victoire la plus importante de l'année est obtenue dans le Tour de Colombie Espoirs, par César Villegas.

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Bénéficiant depuis sa fondation de l'appui des gouvernements départementaux successifs, par l'intermédiaire de l'entité à but non lucratif Indeportes Antioquia[1], la situation financière difficile de celle-ci, début 2012, amène des coupes budgétaires dans de nombreux secteurs[2]. Ainsi, pour cette seule année 2012, le budget du club de cyclisme Orgullo Paisa est amputé de 30 %. Sachant que le tiers de ce budget est alloué pour le fonctionnement des autres disciplines et catégories d'âge, l'existence, même, de l'équipe Élite est, un temps, engagée[3]. Grâce à l'appui du gouverneur, Sergio Fajardo, est trouvée une solution. L'entreprise gouvernemental Fábrica de Licores de Antioquia (es) (dont l'eau de vie Aguardiente Antioqueño est le produit phare) devient sponsor et pallie le manque au niveau budgétaire, mais le nouveau gouverneur précise que le sport de haut niveau doit être financé par les entreprises privées. Il appelle, ainsi, les responsables de l'équipe à se mettre, dès lors, à la recherche de sponsors privés, pour la saison 2013 et les suivantes[4]. Sans appui financier du département, selon la volonté politique du gouverneur, la formation doit quitter la catégorie continentale.

Arrivées et départs[modifier | modifier le code]

Elle subit une véritable saignée avec le départ de la grande majorité de ses coureurs, dont dix chez Colombia - Claro[5]. Pourtant sur le point de mourir, la formation se renforce avec des athlètes de haut niveau comme Rafael Infantino, Mauricio Ortega et Isaac Bolívar, issus des rangs de l'équipe cycliste EPM-UNE, Juan Diego Ramírez[6] ou bien encore Jairo Salas[7]. Fin février 2013, Mauricio Ardila trouve un accord et revient dans l'équipe du programme Orgullo Paisa avec laquelle, il avait remporté la Vuelta de la Juventud (le Tour de Colombie Espoir), deux années de suite, en 1999 et en 2000. Il y rejoint son cousin Alex Cano et le directeur sportif de ses débuts, Gabriel Jaime Vélez[8].

Arrivée Équipe 2012
Drapeau : Colombie Mauricio Ardila Colombia-Claro
Drapeau : Colombie Jáder Betancur Movistar Continental (Sub 23)
Drapeau : Colombie Isaac Bolívar EPM - UNE (Sub 23)
Drapeau : Colombie Alexis Castro Formesan - Bogotá Humana -
Pinturas Bler
Drapeau : Colombie Rafael Infantino EPM - UNE
Drapeau : Colombie Mauricio Ortega EPM - UNE
Drapeau : Colombie Juan Diego Ramírez Supergiros - Redetrans
Drapeau : Colombie Jairo Salas GW Shimano - Chec - Envía
Drapeau : Colombie Jaime Suaza GW Shimano - Chec - Envía
Départ Équipe 2013
Drapeau : Colombie Janier Acevedo Jamis-Hagens Berman
Drapeau : Colombie Julián Atehortúa Coldeportes-Claro
Drapeau : Colombie Fernando Gaviria Coldeportes-Claro
Drapeau : Colombie Sebastián Henao Coldeportes-Claro
Drapeau : Colombie Daniel Jaramillo Coldeportes-Claro
Drapeau : Colombie Luis Felipe López Coltejer - Alcaldía de Manizales
Drapeau : Colombie Cristhian Montoya Coldeportes-Claro
Drapeau : Colombie Jorge Noreña Coldeportes-Claro
Drapeau : Colombie Argiro Ospina Movistar
Drapeau : Colombie Darwin Pantoja Movistar Team America
Drapeau : Colombie John Fredy Parra Coltejer - Alcaldía de Manizales
Drapeau : Colombie Jonathan Quiceno Coldeportes-Claro
Drapeau : Colombie Kevin Ríos Coldeportes-Claro
Drapeau : Colombie Julián Rodas Coldeportes-Claro
Drapeau : Colombie Yean Rodríguez 472-Colombia
Drapeau : Colombie William Valencia Coldeportes-Claro

Matériel[modifier | modifier le code]

Fidèle à la marque de cycles taïwanaise Giant, l'équipe utilise le vélo Giant TCR Advanced SL-ISP, lors du Tour de Colombie[9].

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Printemps et tour de Colombie[modifier | modifier le code]

La saison cycliste colombienne commence véritablement à la fin mars par la Vuelta al Valle. L'équipe Élite et les moins de 23 ans de la formation sont au départ. Les résultats sont faibles, pas de victoire d'étape et une sixième place à l'arrivée pour Isaac Bolívar. Seuls deux classements annexes sont remportés, la catégorie Espoir par ce même Bolívar et le trophée des étapes volantes par Jairo Salas[10]. Un mois auparavant, les résultats étaient sensiblement identiques à la Clásica José María Córdova de Rionegro, avec un seul homme dans les dix premiers du général, Bolívar, quatrième (et deuxième de la catégorie Espoir)[11], pas de victoire d'étape ni de classements annexes. À la mi-avril, la Clásica de Fusagasugá n'inverse pas la tendance. Aucune victoire à l'actif des deux équipes de la formation et seul le vétéran Juan Diego Ramírez termine dans les dix premiers (cinquième)[12].

Le vendredi suivant, lors des championnats de Colombie, deux coureurs de l'effectif brillent. En effet, Carlos Ospina, en catégorie Élite et Isaac Bolívar, chez les Espoirs, remportent chacun le titre national du contre-la-montre individuel. Pourtant déjà médaillés (et même titré pour Ospina) dans les contre-la-montre, ils surprennent les observateurs[13], [14]. Ces deux premières victoires de la saison sont assorties de la médaille de bronze, chez les Élites, décrochée par Jaime Suaza[14]. Les courses en ligne sont moins des réussites, puisque Ospina et Bolívar sont, également, les premiers de leur formation mais ils finissent dans le peloton, respectivement, à la sixième[15] et à la dixième place[16] de leur épreuve.

La semaine suivante, la formation présente deux équipes au départ de la Vuelta al Tolima. Carlos Ospina est tout près de rééditer sa performance des championnats, en terminant deuxième du prologue[17]. Mais les deux premières étapes sont insatisfaisantes et les équipes ne sont pas présentes au matin de la troisième[18].

Il en va tout autrement lors de la Clásica de El Carmen de Viboral. Cette fois, les Aguardiente Antioqueño résistent bien aux EPM - UNE, et deux coureurs, Mauricio Ortega et Alex Cano, montent sur le podium. Lorsque Ramiro Rincón s'échappe, dans la première étape, ils font partie d'un quatuor qui se lance à sa poursuite[19]. Le lendemain, Cano fait mieux et remporte l'étape[20]. Et il sera encore deuxième, derrière Rincón, de l'épreuve chronométrée[21]. Cano assortit sa deuxième place, au classement général final, du trophée de la régularité[22].

Entre deux épreuves du calendrier national, quelques coureurs participent à la Clásica de Girardota. Le récent champion de Colombie de la spécialité, Carlos Ospina s'impose dans le contre-la-montre initial[23]. Malgré la vive opposition des trois EPM - UNE présents, avec l'aide de ses coéquipiers, il remporte l'épreuve, le lendemain[24].

L'amélioration se confirme, la semaine suivante, lors de la Vuelta a Antioquia. La formation domine le classement par équipes et place cinq hommes dans les dix premiers. Alejandro Ramírez termine deuxième, tout en remportant une étape. Et Jairo Salas s'approprie le classement des étapes volantes[25].

Puis arrive l'épreuve majeure du calendrier national colombien, le Tour de Colombie. Au départ, la formation semble la plus forte. Elle peut s'appuyer sur des hommes tous capables de s'imposer[26], comme Alejandro Ramírez, deuxième en 2012 ou sur Mauricio Ortega, monté sur le podium final en 2008. De plus, elle s'est renforcée avec l’arrivée, à l'intersaison, de Mauricio Ardila et de Rafael Infantino[27]. Grâce à ses résultats 2012, Alex Cano en est le fer de lance[28]. Elle l'achève avec cinq victoires d'étapes, deux classements annexes et place deux hommes sur le podium final. Cependant elle manque de remporter le titre, pour vingt secondes[29].
Après avoir placé des hommes dans chaque échappée victorieuse des deux premières étapes, Rafael Infantino s'adjuge la troisième avec neuf secondes d'avance sur le groupe des meilleurs. Son coéquipier Jairo Salas s'empare de la tête du classement des étapes volantes[30], qu'il conserve jusqu'au bout[29]. Le surlendemain, Rafael Montiel profite de l'apathie du peloton pour s'imposer à ses compagnons d'échappée[31]. La septième étape voit la formation s'emparer définitivement de la tête du classement par équipes[32]. Mauricio Ortega s'enfuit dans l'alto de La Línea, son avance culmine à deux minutes trente. Même s'il ne conserve que quatorze secondes à l'arrivée, il se replace pour la course au titre, en compagnie de son coéquipier Alex Cano[33]. Alors que Rafael Infantino en est écarté, ce qui lui permet de s'imposer en solitaire le lendemain[34]. Lors de la onzième étape, l'équipe élimine Jonathan Millán prétendant au titre[35], puis Mauricio Ortega prend la tête de la course, le jour suivant, à la faveur de la défaillance du leader éphémère Luis Largo. Ortega se retrouve avec trois secondes d'avance sur Óscar Sevilla à deux jours de l'arrivée[36]. Dans l'ascension qui clôt l'étape du lendemain, Sevilla est le premier à lancer les hostilités contre l'équipe Aguardiente Antioqueño. Rapidement, la lutte se circonscrit à un duel entre Sevilla et Cano. L'Espagnol profite des consignes de course de Gabriel Jaime Vélez, qui abandonne Ortega au profit d'une performance utopique de Cano, pour revêtir le maillot tricolore de leader[37]. Le dernier jour, Mauricio Ortega réalise un excellent chrono pour un pur grimpeur et reste sur le podium. Bien que reprenant six secondes à l'Espagnol, son coéquipier Alex Cano doit se contenter de la deuxième place derrière Óscar Sevilla. Tandis que Rafael Infantino gagne sa troisième étape de l'épreuve[29].

Été et deuxième partie de saison[modifier | modifier le code]

Onze jours après l'évènement majeur de la saison cycliste colombienne, les coureurs sont au départ de la Clásica Héroes de la Patria. Pour la première fois en 2013, ils dominent totalement la course et leurs rivaux de l'équipe EPM - UNE. Óscar Álvarez s'impose dans la première étape[38], et confirme dans la deuxième, en étant le dernier à résister à son coéquipier Mauricio Ortega[39]. Álvarez, gregario dans la formation, remporte ainsi sa première course à étapes depuis 2004 et sa victoire dans la Clásica Marco Fidel Suárez[40]. Le podium est complété par Ortega et Rafael Infantino, vainqueur de la troisième étape[41]. En outre, les membres de la formation s'octroient quatre classements annexes[40].

Deux semaines plus tard, lors de la Vuelta Marco Fidel Suárez, les résultats sont identiques. L'équipe Élite et les moins de 23 ans de la formation sont alignés. Et tandis qu'Óscar Álvarez remporte la première étape[42], Mauricio Ortega domine le classement final (en s'adjugeant deux étapes et tous les classements annexes). Sa formation remporte le classement par équipes et son coéquipier Jáder Betancur s'impose chez les Espoirs[43].

Mauricio Ortega récidive dans l'épreuve suivante. Il remporte la Clásica Ciudad de Girardot, devant Edward Beltrán et son coéquipier Alejandro Ramírez[44]. Échappé avec eux dans la première étape[45], il prend le meilleur lors du contre-la-montre[46]. La domination est moins flagrante car seuls la victoire de Ramírez, le premier jour[45] et le classement par équipes agrémentent cette victoire[47].

Après un mois sans compétition, arrive la Vuelta de la Juventud, épreuve la plus importante du calendrier national Espoir. Bien que conscient de la supériorité de l'équipe Coldeportes - Claro, Gabriel Jaime Vélez espère, toutefois, qu'un de ses coureurs monte sur le podium final[48]. César Villegas termine deuxième du prologue[49] et s'empare, le lendemain, du maillot de leader[50]. La course se résume rapidement à un duel entre lui et Daniel Jaramillo. Mais alors que ce dernier grignote son retard, Villegas s'impose dans le contre-la-montre de la cinquième étape[51] et assure définitivement sa victoire. Même si lui, l'avait envisagé au départ[52], Villegas déjoue, ainsi, tous les pronostics[53]. La formation termine, également, deuxième du classement par équipes[54].

Pour la cinquième fois consécutivement, la formation remporte le classement général individuel d'une course par étapes. Rafael Montiel inaugure son palmarès dans ce genre d'épreuve, en s'imposant dans la Clásica de Marinilla[55], épreuve préparatoire au Clásico RCN. Dans la fugue du premier jour[56], le nouveau résident de la ville hôte profite de sa connaissance du terrain pour faire la différence dans le contre-la-montre du lendemain[57]. Son coéquipier Óscar Álvarez termine troisième tandis que Carlos Ospina est sacré meilleur grimpeur de l'épreuve et la formation, meilleure équipe du plateau[58].

Au départ du Clásico RCN, deuxième épreuve la plus importante du calendrier cycliste colombien, l'équipe arrive avec la volonté de remporter la course. Alex Cano en est le leader, il s'appuie sur trois hommes expérimentés Mauricio Ortega, Alejandro Ramírez et Juan Diego Ramírez[59].
Deux hommes remportent une étape, Jairo Salas dans un sprint massif[60] et Oscar Álvarez en disposant du groupe des favoris[61]. Mais la quatrième étape se révèle la plus importante de la course[62]. Les EPM - UNE paraissent avoir réussi un coup de maître. Leur directeur technique, Raúl Mesa profite de l'étroit marquage des Aguardiente Antioqueño sur leur leader Óscar Sevilla, il piège Alex Cano, en lançant deux hommes forts Giovanni Báez et Walter Pedraza dans une échappée avec le seul Rafael Montiel. Ceux-ci arrivent avec plus de deux minutes trente d'avance sur le peloton à Zipaquirá[63]. Cependant, bien que Pedraza prenne le maillot jaune le lendemain[61], ils perdent régulièrement du temps pour terminer au-delà de la dixième place[64], au contraire de Camilo Gómez et d'Óscar Soliz, présents aussi dans l'échappée[65]. Gómez conserve plus de deux minutes de l’avantage accumulé ce jour-là pour s'adjuger l'épreuve et le Bolivien, quelques secondes, pour terminer deuxième. L'Espagnol Sevilla et Cano justifient leur statut de favoris en terminant immédiatement derrière[66]. Dans le classement par équipes, la formation termine également quatrième[64].

Malgré l'échec du Clásico RCN, elle reprend sa domination sur le circuit colombien. Trois semaines plus tard, Alex Cano s'adjuge sa deuxième course par étapes du calendrier national, après la Vuelta a Antioquia 2012[67]. Tandis que Rafael Montiel s'impose la veille de l'arrivée[68], deuxième de la première étape de la Vuelta de Santander[69], Cano, spécialiste de l'exercice, domine le contre-la-montre individuel du dernier jour, et s'impose au classement général individuel[67] et de la régularité. Cependant, il est le seul de la formation dans les dix premiers, et celle-ci ne termine que quatrième du classement par équipes[70].

L'équipe Aguardiente Antioqueño - Lotería de Medellín, comme beaucoup de formations colombiennes, clôt la saison 2013, à l'occasion du Clásico El Colombiano[67]. Jairo Salas termine troisième de la première étape, disputée sous la forme d'un critérium[71]. Il s'impose, néanmoins, deux jours plus tard, dans le classement des étapes volantes tout comme son jeune équipier Brayan Sánchez dans le classement du meilleur grimpeur. La deuxième étape en circuit se termine par un sprint où Alex Cano finit deuxième. Par le jeu des bonifications, Cano échoue à la troisième place du classement final[72].

Effectif[modifier | modifier le code]

Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2012
Óscar Álvarez 09.12.1977 Drapeau de la Colombie Colombie Gobernación de Antioquia - Indeportes Antioquia
Mauricio Ardila 21.05.1979 Drapeau de la Colombie Colombie Colombia - Claro
Isaac Bolívar 09.05.1991 Drapeau de la Colombie Colombie EPM - UNE (Sub 23)
Alex Cano 13.03.1983 Drapeau de la Colombie Colombie Gobernación de Antioquia - Indeportes Antioquia
Alexis Castro 15.10.1980 Drapeau de la Colombie Colombie Formesan - Bogotá Humana - Pinturas Bler
Rafael Infantino 28.08.1984 Drapeau de la Colombie Colombie EPM - UNE
Rafael Montiel 28.06.1981 Drapeau de la Colombie Colombie Gobernación de Antioquia - Indeportes Antioquia
Mauricio Ortega 22.10.1980 Drapeau de la Colombie Colombie EPM - UNE
Carlos Ospina 10.09.1982 Drapeau de la Colombie Colombie Gobernación de Antioquia - Indeportes Antioquia
Alejandro Ramírez 15.08.1981 Drapeau de la Colombie Colombie Gobernación de Antioquia - Indeportes Antioquia
Juan Diego Ramírez 21.07.1971 Drapeau de la Colombie Colombie Supergiros - Redetrans
Jairo Salas 02.06.1984 Drapeau de la Colombie Colombie GW Shimano - Chec - Envía
Jaime Suaza 25.09.1986 Drapeau de la Colombie Colombie Gobernación de Antioquia - Indeportes Antioquia

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

Calendrier[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Meilleur coureur Classement
22-24/02/2013 Clásica José María Córdova de Rionegro Drapeau de la Colombie Colombie 05 HC Isaac Bolívar 4e
20-24/03/2013 Vuelta al Valle del Cauca Drapeau de la Colombie Colombie 05 CNC Isaac Bolívar 6e
11-13/04/2013 Clásica Nacional de Fusagasugá Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC Juan Diego Ramírez 5e
19/04/2013 Championnat de Colombie du contre-la-montre
Espoir
Drapeau de la Colombie Colombie 09 CN Isaac Bolívar Vainqueur
19/04/2013 Championnat de Colombie du contre-la-montre Drapeau de la Colombie Colombie 09 CN Carlos Ospina Vainqueur
20/04/2013 Championnat de Colombie sur route Espoir Drapeau de la Colombie Colombie 09 CN Isaac Bolívar 10e
21/04/2013 Championnat de Colombie sur route Drapeau de la Colombie Colombie 09 CN Carlos Ospina 6e
24-28/04/2013 Vuelta al Tolima Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC - Équipes retirées
8-11/05/2013 Clásica de El Carmen de Viboral Drapeau de la Colombie Colombie 05CNC Alex Cano 2e
18-19/05/2013 Clásica Ciclística Alcaldía de Girardota Drapeau de la Colombie Colombie 05 HC Carlos Ospina Vainqueur
22-26/05/2013 Vuelta Nacional Antioquia la Más Educada Drapeau de la Colombie Colombie 03CNC Alejandro Ramírez 2e
9-23/06/2013 Tour de Colombie Drapeau de la Colombie Colombie 06 2.2 Alex Cano 2e
4-7/07/2013 Clásica Nacional Héroes de la Patria Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC Óscar Álvarez Vainqueur
17-21/07/2013 Vuelta Internacional Marco Fidel Suárez Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC Mauricio Ortega Vainqueur
31/07-4/08/2013 Clásica Nacional Ciudad de Girardot Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC Mauricio Ortega Vainqueur
9-15/09/2013 Vuelta de la Juventud Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC César Villegas Vainqueur
18-20/09/2013 Clásica Ramón Emilio Arcila de Marinilla Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC Rafael Montiel Vainqueur
27/09-6/10/2013 Clásico RCN Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC Alex Cano 4e
23-27/10/2013 Vuelta Internacional Gobernación de Santander Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC Alex Cano Vainqueur
1-3/11/2013 Clásico El Colombiano Drapeau de la Colombie Colombie 06CNC Alex Cano 3e

Victoires[modifier | modifier le code]

Seules les victoires dans une épreuve reconnue par la fédération internationale sont comptabilisés ici.

Date Course Pays Classe Vainqueur
19/04/2013 Championnat de Colombie du contre-la-montre espoirs Drapeau de la Colombie Colombie 09 CN Drapeau : Colombie Isaac Bolívar
19/04/2013 Championnat de Colombie du contre-la-montre Drapeau de la Colombie Colombie 09 CN Drapeau : Colombie Carlos Ospina
11/06/2013 3e étape du Tour de Colombie Drapeau de la Colombie Colombie 07 2.2 Drapeau : Colombie Rafael Infantino
13/06/2013 5e étape du Tour de Colombie Drapeau de la Colombie Colombie 07 2.2 Drapeau : Colombie Rafael Montiel
15/06/2013 7e étape du Tour de Colombie Drapeau de la Colombie Colombie 07 2.2 Drapeau : Colombie Mauricio Ortega
16/06/2013 8e étape du Tour de Colombie Drapeau de la Colombie Colombie 07 2.2 Drapeau : Colombie Rafael Infantino
23/06/2013 14e étape du Tour de Colombie Drapeau de la Colombie Colombie 07 2.2 Drapeau : Colombie Rafael Infantino

Classement UCI[modifier | modifier le code]

L'équipe Aguardiente Antioqueño - Lotería de Medellín n'étant pas affiliée à l'UCI, ne participe pas à l'UCI America Tour 2013. Cependant individuellement, les résultats des coureurs de la formation, dans les épreuves du circuit continental, sont comptabilisés. Ainsi, Isaac Bolívar termine au vingt-cinquième rang et premier d'entre eux[73].

Rang Coureur Points
25 Isaac Bolívar 62
35 Mauricio Ardila 54,67
50 Alex Cano 45
99 Mauricio Ortega 28
114 Rafael Infantino 24
254 Rafael Montiel 8
277 Alejandro Ramírez 6

Récapitulatif[modifier | modifier le code]

Le bilan de la saison cycliste 2013 de la formation Aguardiente Antioqueño - Lotería de Medellín s'établit comme suit :

  • 7 victoires dans des courses à étapes ;
  • 2 titres nationaux ;
  • 21 étapes gagnées ;
  • 6 classements par équipes ;
  • 3 trophées du meilleur grimpeur ;
  • 4 classement de la régularité ;
  • 5 classements des étapes volantes ;
  • 1 classement du meilleur Espoir.
Victoires dans les courses à étapes
Rang Coureur Nombre
1 Mauricio Ortega 2
2 Óscar Álvarez 1
- Alex Cano 1
- Rafael Montiel 1
- Carlos Ospina 1
- César Villegas 1
Victoires dans les championnats nationaux
Rang Coureur Nombre
1 Isaac Bolívar 1
- Carlos Ospina 1
Nombre de victoires d'étapes par coureur
Rang Coureur Nombre
1 Rafael Infantino 4
- Mauricio Ortega 4
3 Óscar Álvarez 3
- Rafael Montiel 3
5 Alex Cano 2
- Alejandro Ramírez 2
7 Jairo Salas 1
- Carlos Ospina 1
- César Villegas 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) « El programa Orgullo Paisa de Antioquia, cumple 19 años », sur www.ciclismodecolombia.com, (consulté le 15 décembre 2013)
  2. (es) « El deporte antioqueño encontró la olla raspada », sur movil.elcolombiano.com, (consulté le 15 décembre 2013)
  3. (es) « El “Orgullo Paisa” está en la cuerda floja. El recorte de presupuesto lo tiene en vilo », sur www.minuto30.com, (consulté le 15 décembre 2013)
  4. (es) « Equipos 2012: Orgullo paisa sigue con apoyo de Gobernación a través de la F.L.A », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 15 décembre 2013)
  5. (es) « Por lo menos nueve ciclistas del Orgullo Antioqueño pasan a Claro », sur www.elmundo.com, (consulté le 22 mars 2014)
  6. (es) « Le journal ADN, édition de Medellín, daté du 6 novembre 2012, cf p.15, l'article Ciclismo local, con más fuerza », sur ADN (es), (consulté le 31 juillet 2014)
  7. (es) « Jairo Salas reforzará al Aguardiente Antioqueño-Lotería de Medellín », sur www.ciclismodecolombia.com, (consulté le 12 janvier 2013)
  8. (es) « Mauricio Ardila quedó listo para correr en el FLA-Lotería de Medellín “Orgullo Paisa” para la temporada 2013 », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 11 décembre 2013)
  9. (es) « La GIANT TCR Advanced SL-ISP sigue dominando las victorias de etapa en la Vuelta a Colombia », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 29 mars 2014)
  10. (es) « Les classements officiels de la Vuelta al Valle 2013 », sur docs.google.com (consulté le 16 avril 2013)
  11. (es) « Epm –Une acaparó de nuevo el podio rionegrero », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 6 avril 2013)
  12. (es) « Les classements officiels de la Clásica de Fusagasugá 2013 », sur docs.google.com (consulté le 23 avril 2013)
  13. (es) « Isaac Bolívar se quedó con el Oro en la Categoría Sub-23 y se proclama nuevo Campeón Nacional », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 2 mai 2013)
  14. a et b (es) « Carlos Ospina, nuevo Campeón Nacional de la CRI Élite », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 2 mai 2013)
  15. (es) « Le classement officiel du championnat Élite de Colombie de course en ligne 2013 », sur docs.google.com (consulté le 2 mai 2013)
  16. (es) « Les classements officiels des championnats de Colombie de course en ligne Élite féminine et Espoirs masculin 2013 », sur docs.google.com (consulté le 2 mai 2013)
  17. (es) « Le classement officiel du prologue de la Vuelta al Tolima 2013 », sur docs.google.com (consulté le 7 mai 2013)
  18. (es) « Les classements officiels de la troisième étape de la Vuelta al Tolima 2013, cf p.12 », sur docs.google.com (consulté le 7 mai 2013)
  19. (es) « Clásica El Carmen Viboral, 1ª etapa: Ramiro Rincón ganó y marcó diferencias », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 14 mai 2013)
  20. (es) « Clásica Carmen de Viboral, 2ª Etapa: Alex Cano ganó y le descontó a Ramiro Rincón », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 14 mai 2013)
  21. (es) « Carmen Viboral: Ramiro Rincón ganó la crono y sentenció la carrera », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 14 mai 2013)
  22. (es) « Clásica Carmen de Viboral: al Epm–Une no se le escapa una, Ramiro Rincón campeón », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 14 mai 2013)
  23. (es) « Clásica Alcaldía de Girardota –Ciclo Rades, 1ª Etapa », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 23 mars 2014)
  24. (es) « Clásica de Girardota- Ciclo Rades, Carlos Ospina campeón elite », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 23 mars 2014)
  25. (es) « XL Vuelta Antioquia: Oscar Sevilla tercer tricampeón », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 27 mai 2013)
  26. (es) « Reportajes Vuelta a Colombia 2013. “He trabajado muy duro y me siento capacitado para ganar mi primera Vuelta”: Oscar Sevilla », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 2 décembre 2013)
  27. (es) « Aguardiente Antioqueño-Lotería de Medellín-IDEA inscrito para la Vuelta a Colombia "Supérate" », sur www.ciclismodecolombia.com, (consulté le 2 décembre 2013)
  28. (es) « Reportajes Vuelta a Colombia 2013: “La etapa clave será la regularidad” Alex Cano », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 2 décembre 2013)
  29. a, b et c (es) « Le classement de la quatorzième étape et les différents classements finals du tour de Colombie 2013 », sur docs.google.com (consulté le 6 décembre 2013)
  30. (es) « V.Colombia- Et.3: Infantino ganó en Pasto y Sebastián Tamayo nuevo líder », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 6 décembre 2013)
  31. (es) « Vuelta a Colombia: Rafael Montiel gana la quinta etapa en Cali. Juan Sebastián Tamayo sigue al frente de la carrera », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 6 décembre 2013)
  32. (es) « Les différents classements de la septième étape », sur docs.google.com (consulté le 10 décembre 2013)
  33. (es) « Vuelta a Colombia: Mauricio Ortega destrozó La Línea y ganó en Ibagué. Jonathan Millán nuevo líder », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 10 décembre 2013)
  34. (es) « Vuelta a Colombia: Rafael Infantino ganó en Bogotá. Jonathan Millán se mantuvo líder », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 10 décembre 2013)
  35. (es) « Vuelta a Colombia: Freddy Montaña se queda con la victoria en La Dorada. Luis Largo pasa al comando de la general individual », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 10 décembre 2013)
  36. (es) « Vuelta a Colombia: Jonathan Millán ganó en Aranjuez (Medellín). Mauricio Ortega es el nuevo líder de la prueba », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 11 décembre 2013)
  37. (es) « Vuelta a Colombia. Jonathan Millán se confirmó en Santa Elena como escarabajo de oro. Oscar Sevilla nuevo líder », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 11 décembre 2013)
  38. (es) « Clásica Héroes: Oscar Álvarez del Orgullo Antioqueño, primer líder », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 22 décembre 2013)
  39. (es) « Clásica Héroes, 2ª Eta: Dupla del Orgullo Antioqueño Ortega gana, Álvarez lidera », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 22 décembre 2013)
  40. a et b (es) « Clásica Héroes: Oscar Álvarez: de gregario a campeón, para J. Castañeda la última », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 22 décembre 2013)
  41. (es) « Clásica Héroes: Con Infantino 3er triunfo del Orgullo Antioqueño, Óscar Álvarez se solidificó », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 22 décembre 2013)
  42. (es) « Vuelta a Bello, Et.1: Oscar Álvarez aprovechó descuido de los sprinters », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 23 décembre 2013)
  43. (es) « Vuelta a Bello: Mauricio Ortega y el Orgullo Antioqueño, barrida y triple corona », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 23 décembre 2013)
  44. (es) « Clásica de Girardot: Mauricio Ortega campeón, Nicolás Castro ganó el circuito », sur www.ciclismodecolombia.com, (consulté le 23 décembre 2013)
  45. a et b (es) « Clásica de Girardot: Alejandro Ramírez primer líder », sur www.ciclismodecolombia.com, (consulté le 23 décembre 2013)
  46. (es) « Clásica de Girardot: Pedro Herrera se quedó con la CRI. Mauricio Ortega es el nuevo líder de la prueba », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 23 décembre 2013)
  47. (es) « Les classements officiels de la Clásica Nacional Ciudad de Girardot 2013 », sur docs.google.com, (consulté le 23 décembre 2013)
  48. (es) « “Intentaremos estar en el podio final”: Gabriel Jaime Vélez », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 5 janvier 2014)
  49. (es) « Vuelta Juventud, Prólogo: Cristián Ríos se hizo al primer liderato », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 4 janvier 2014)
  50. (es) « Vuelta de la Juventud: Jonathan Restrepo gana en Salento. Cesar Villegas es el nuevo líder », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 4 janvier 2014)
  51. (es) « Vuelta Juventud, Et.5: César Villegas gana la CRI y sentencia el título », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 4 janvier 2014)
  52. (es) « "Quiero estar en el podio de la Vuelta Juventud": César Villegas », sur www.lapatria.com, (consulté le 5 janvier 2014)
  53. (es) « Vuelta de la Juventud: César Villegas gran campeón. Brayan Ramírez ganó la última etapa », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 4 janvier 2014)
  54. (es) « Les résultats officiels de la Vuelta de la Juventud 2013 », sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com, (consulté le 5 janvier 2014)
  55. (es) « Rafa Montiel y Wilmar Paredes, recogieron su oro en la Clásica de Marinilla », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 12 janvier 2014)
  56. (es) « Clásica Marinilla, Et.1: Sebas Tamayo y Wilmar Paredes, primeros líderes », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 12 janvier 2014)
  57. (es) « Clásica Marinilla, Et.2: Rafa Montiel y Andrés Tabares, sorpresivos ganadores de cronoescalada », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 12 janvier 2014)
  58. (es) « Les résultats de la Clásica Ramón Emilio Arcila de Marinilla 2013 », sur www.nuestrociclismo.com (consulté le 12 janvier 2014)
  59. (es) « “Esperamos ganar el Clásico RCN”: Gabriel Jaime Vélez », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 10 janvier 2014)
  60. (es) « Jairo Salas, ganador en Girardot de la tercera etapa del Clásico RCN », sur www.eltiempo.com, (consulté le 11 janvier 2014)
  61. a et b (es) « Walter Pedraza es el nuevo líder del Clásico RCN », sur www.eltiempo.com, (consulté le 9 janvier 2014)
  62. (es) « Camilo Gómez campeón del Clásico RCN, Oscar Sevilla ganó la crono y alcanzó el podio voir Declaraciones », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 9 janvier 2014)
  63. (es) « Clásico RCN-Claro: Byron Guamá ganó el embalaje en Zipaquirá. Luis Martínez es el nuevo líder », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 9 janvier 2014)
  64. a et b (es) « Les différents classements finals du Clásico RCN 2013 », sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com (consulté le 9 janvier 2014)
  65. (es) « Les différents classements de la quatrième étape du Clásico RCN 2013 », sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com (consulté le 11 janvier 2014)
  66. (es) « Camilo Gómez campeón del Clásico RCN, Oscar Sevilla ganó la crono y alcanzó el podio », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 10 janvier 2014)
  67. a, b et c (es) « Alex Cano campeón de la XXXI Vuelta a Santander », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 10 janvier 2014)
  68. (es) « Vuelta Internacional de Santander: Rafael Montiel gana el Circuito en Barrancabermeja. Aristóbulo Cala muy cerca del título », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 22 mars 2014)
  69. (es) « Vuelta Internacional de Santander: Rodolfo Torres (Formesán) ganó en Confines y encabeza la prueba », sur www.revistamundociclistico.com, (consulté le 16 janvier 2014)
  70. (es) « Les classements officiels de la Vuelta de Santander 2013 », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 17 janvier 2014)
  71. (es) « Clásico El Colombiano: Con el Criterium arrancó el fin de semana más ciclístico de Colombia », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté en mars 2014)
  72. (es) « Les classements officiels finals du Clásico El Colombiano 2013, cf pp 55 à 58 », sur www.nuestrociclismo.com (consulté le 22 mars 2014)
  73. (en) « Le classement individuel officiel de l'UCI America Tour 2013 », sur www.uci.html.infostradasports.com, (consulté le 23 mars 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]