Saison 2013-2014 de l'Image Club d'Épinal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Saison 2013-2014 de l'Image Club d'Épinal

Informations générales
Ligue Ligue Magnus
Directeur général Drapeau : France Anthony Maurice
Entraîneur Drapeau : France Raphaël Marciano
Capitaine Drapeau : CanadaDrapeau : Italie Steven Cacciotti
Patinoire Patinoire de Poissompré
Saison régulière
Classements 8e
Meilleurs joueurs Jan Plch (21 buts)
Michal Petrak (33 passes)
Séries éliminatoires
Progression Tour préliminaire
Meilleurs joueurs Steven Cacciotti (3 buts)
Michal Petrak (5 passes)

La saison 2013-2014 de l'Image Club d'Épinal est la quarante-quatrième de l'histoire du club, cent-huit ans après sa fondation.
Raphaël Marciano devient le nouvel entraîneur du club en remplacement de Alexander Stein.

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Après un parcours historique en play-offs, les dirigeants spinaliens veulent placer l'intersaison 2013 sous le signe de la continuité au sein de la Cité des Images malgré de fortes sollicitations dues à la récente demi-finale du championnat. Le premier à quitter le club est un « historique » du vestiaire, le défenseur franco-canadien Stéphane Gervais qui part relever le défi des Brûleurs de loups de Grenoble[1] très vite suivi par l'attaquant Danick Bouchard qui rejoint les Gothiques d'Amiens[2]. Le club annonce peu après les non-renouvellements de Rémi Colotti, Jan Hagelberg, Elie Raibon, Sébastien Gauthier et Benjamin Casavant mais aussi les prolongations de Maxime Ouimet (pour 3 ans), Gasper Susanj, Peter Slovak, Yoann Chauvière (reconverti défenseur), Anthony Rapenne, Nicolas Ravel, Kévin Benchabane, Yannick Offret, Michal Petrák et Ján Plch. Dans le même temps le club enregistre les arrivées du centre canadien Benjamin Breault, du français Pierre-Charles Hordelalay et les retours des joueurs formés au club Martin Charpentier, parti à Gap, et Pierre Mauffrey, parti à Toulouse[3]. C'est ensuite au tour du capitaine Steven Cacciotti de rempiler[4]. Quelques jours après, la vague d'annonces de transferts continue avec l'annonce de l'arrivée d'un nouvel entraîneur, le canadien Claude Bouchard ayant pour répercussion la non-reconduction d'Alex Stein[5]. C'est ensuite au tour du gardien international slovène Andrej Hočevar de rejoindre les rangs spinaliens pour 3 ans entraînant le départ de Gabriel Girard[6]. Cette annonce est suivie par celle de l'arrivée de l'ancien joueur de LNH Sébastien Bisaillon[7].

Alors que le club annonce à son assemblée générale que les finances vont bien et que le dernier exercice comptable a dégagé un bénéfice de 15 000 , la CNSCG (Commission nationale de suivi et de contrôle de gestion) invalide le budget de l'ICE le 15 juillet 2013[8]. Alors que tout semblait aller bien, le spectre d'une rétrogradation administrative et d'un nouveau dépôt de bilan plane sur le hockey spinalien. Après avoir fait appel de cette décision, les dirigeants se rendent au siège de la Fédération française de hockey sur glace le 25 juillet pour tenter de faire valider le club en Ligue Magnus grâce à un nouveau budget prévisionnel[9]. Après un nouvel examen du dossier spinalien, la CNSCG prend finalement la décision de valider le club pour une onzième saison consécutive en Ligue Magnus[10]. Cependant, ces difficultés financières poussent la recrue Sébastien Bisaillon[11] et le nouvel entraîneur Claude Bouchard à ne pas rejoindre le club. Celui-ci est remplacé par un duo composé par Alan Jacob et par l'entraîneur assistant et ancien entraîneur-chef du club Raphaël Marciano[12]. Un nouveau rebondissement aura lieu quelques jours plus tard avec la non-venue d'Alan Jacob, remplacé 6 jours avant la reprise de l'entraînement par l'ancien joueur du club et entraîneur du hockey mineur Nicolas Martin. Le recrutement peut alors se boucler avec les arrivées de Victor Pivron[13], fils d'une des anciennes idoles de Poissompré Alain Pivron, du slovène Anze Kuralt[14], du défenseur-offensif canadien Francis Meilleur[15] et enfin de l'attaquant italo-canadien Dominic Perna[16].

Effectif[modifier | modifier le code]

Effectif[17]
No NomNat. PositionArrivée
+001, Hočevar, AndrejAndrej Hočevar Drapeau : Slovénie Gardien de but 2013
+031, Mauffrey, PierrePierre Mauffrey Drapeau : France Gardien de but Formé au club
+039, Ravel, NicolasNicolas Ravel Drapeau : France Gardien de but Formé au club
+003, Ouimet, MaximeMaxime Ouimet Drapeau : Canada Défenseur 2012
+009, Charpentier, MartinMartin Charpentier Drapeau : France Défenseur Formé au club
+012, Slovak, PeterPeter Slovak Drapeau : Slovaquie Défenseur 2005
+028, Susanj, GasperGasper Susanj Drapeau : Slovénie Défenseur 2012
+032, Chauvière, YoannYoann Chauvière Drapeau : France Défenseur 2012
+050, Dunand, BorisBoris Dunand Drapeau : France Défenseur Formé au club
+050, Todorovic, MarkoMarko Todorovic Drapeau : France Défenseur Formé au club
+051, Leroy, FabienFabien Leroy Drapeau : France Défenseur 2008
+070, Meilleur, FrancisFrancis Meilleur Drapeau : Canada Défenseur 2013
+090, Mauffrey, RomainRomain Mauffrey Drapeau : France Défenseur Formé au club
+094, Chouleur, JustinJustin Chouleur Drapeau : France Défenseur Formé au club
+004, Perna, DominicDominic Perna Drapeau : Italie Attaquant 2013
+010, Martin, MaximeMaxime Martin Drapeau : France Attaquant Formé au club
+014, Plch, JánJán PlchA Drapeau : Slovaquie Attaquant 2005
+019, Cacciotti, StevenSteven CacciottiC Drapeau : Canada Attaquant 2012
+023, Offret, YannickYannick Offret Drapeau : France Attaquant 2011
+025, Rapenne, AnthonyAnthony Rapenne Drapeau : France Attaquant Formé au club
+036, Breault, BenjaminBenjamin Breault Drapeau : Canada Attaquant 2013
+040, Petrák, MichalMichal Petrák Drapeau : République tchèque Attaquant 2006
+050, Pernot, KévinKévin Pernot Drapeau : France Attaquant Formé au club
+057, Hordelalay, Pierre-CharlesPierre-Charles Hordelalay Drapeau : France Attaquant 2013
+088, Benchabane, KévinKévin Benchabane Drapeau : France Attaquant Formé au club
+050, Pernot, KévinKévin Pernot Drapeau : France Attaquant Formé au club
+092, Kuralt, AnžeAnže Kuralt Drapeau : Slovénie Attaquant 2013

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques collectives[modifier | modifier le code]

Bilan sportif du Gamyo Épinal
Compétition Débute au tour Termine Matches joués Victoires Défaites a.p. Défaites t.a.b. Défaites Buts pour Buts contre Différence
Saison Régulière - - 26 12 2 1 11 116 112 +4
Play-offs Tour préliminaire Tour préliminaire 3 0 1 0 2 13 22 -9
Coupe de France 1/16 de finale 1/4 de finale 3 2 0 0 1 8 9 -1
Coupe de la Ligue Phase de poules 1/4 finale 8 5 0 0 3 38 25 +13
Total - - 61 34 1 0 26 213 193 +20

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Compétitions[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Le début de la saison est fixé au 15 août avec la tenue d'un camp d'entraînement voyant les spinaliens s'entraîner trois fois par jour. Après une entrée en matière à domicile face au voisin mulhousien, cette inter-saison est marquée par le premier Tournoi international Magnum la Radio organisé à Poissompré où les spinaliens s'illustrent par deux victoires face à Mulhouse et Strasbourg. L'ultime match du tournoi est une vraie finale puisque les Dauphins et les kazakhs de Saryarka ayant remporté leurs deux premiers matchs, le vainqueur remportera le tournoi. Ce sont finalement les kazakhs, futurs champions de VHL qui s'imposent logiquement dans un match marquant la fin des matchs de pré-saison pour l'ICE.

Championnat[modifier | modifier le code]

Saison Régulière[modifier | modifier le code]

Classement et statistiques[modifier | modifier le code]
Classement[modifier | modifier le code]

Classement complet
Clt Équipe PJ  V   D DP BP BCDiffPts
+001, Rouen 26 21 3 2 121 57 +64 44
+002, Briançon 26 21 4 1 106 51 +55 43
+003, Dijon 26 17 7 2 96 83 +13 36
+004, Angers 26 16 10 0 84 74 +10 32
+005, Grenoble 26 14 9 3 79 70 +9 31
+006, Amiens 26 13 10 3 93 87 +6 29
+007, Villard-de-Lans 26 13 11 2 72 90 -18 28
+008, Épinal 26 12 11 3 116 112 +4 27
+009, Chamonix 26 11 13 2 81 87 -6 24
+010, Strasbourg 26 8 11 7 89 104 -15 23
+011, Morzine-Avoriaz-Les Gets[Note 1] 26 10 14 2 89 101 -12 22
+012, Gap 26 10 14 2 82 100 -18 22
+013, Brest[Note 2] 26 9 17 0 81 115 -34 18
+014, Caen 26 7 18 1 61 119 -58 15
  • Qualifié pour les quarts de finale
  • Qualifié pour le tour préliminaire
  • Dispute la poule de maintien
Statistiques[modifier | modifier le code]
Équipe MJ Supériorité numérique Infériorité numérique
BPSUP NB % BCSUP BCINF NB % BPINF
Amiens 26 21 112 18.75 3 25 123 79.67 5
Angers 26 23 117 19.66 1 23 105 78.50 4
Brest 26 18 106 16.98 2 29 133 78.20 6
Briançon 26 27 117 23.08 1 14 104 86.54 1
Caen 26 19 115 16.52 3 28 112 75.00 2
Chamonix 26 26 158 16.46 4 20 101 80.20 3
Dijon 26 20 89 22.47 2 23 126 81.75 3
Épinal 26 32 131 24.43 4 25 128 80.47 4
Gap 26 19 129 14.73 5 23 116 80.17 2
Grenoble 26 18 113 15.93 4 26 126 79.37 2
HCMAG 26 32 133 24.06 3 27 125 78.40 3
Rouen 26 36 122 29.51 4 18 125 85.60 5
Strasbourg 26 28 123 22.76 4 35 136 74.26 5
Villard de Lans 26 20 126 15.87 5 23 129 82.17 0

Séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Séries éliminatoires Ligue Magnus 2013-2014

Légende:

  • Victoires
  • Défaites
  • Défaites en prolongations/tirs aux buts

Les séries éliminatoires s'annoncent compliquées en raison de l'absence de deux pièces maîtresses de l'effectif, les slovènes Andrej Hocevar et Anze Kuralt, tous deux retenus en sélection pour les jeux Olympiques de Sotchi[19]. Affrontant les Chamois de Chamonix, l'équipe n'arrive pas à profiter de l'avantage de la glace et s'incline par deux fois à domicile (5-8 puis 2-7). Le retour des deux slovènes pour le troisième match ne change rien puisque les spinaliens perdent le troisième match à Chamonix (7-6 après prolongations) et sont donc éliminés dès le troisième match des séries éliminatoires[20].

Tableau[modifier | modifier le code]
   Tour préliminaire   Quarts de finale   Demi-finales   Finale 
                                     
8  Épinal 0  
9  Chamonix 3  
  1  Rouen 3  
    9  Chamonix 0  
      
        
  1  Rouen 2  
  4  Angers 4  
5  Grenoble 2  
12  Gap 3  
  4  Angers 3
    12  Gap 0  
      
        
  4  Angers 3
  2  Briançon 4
7  Villard-de-Lans 3  
10  Strasbourg 1  
  2  Briançon 3
    7  Villard-de-Lans 1  
      
        
  2  Briançon 4  
  3  Dijon 0    
6  Amiens 2  
11  Morzine-Avoriaz-Les Gets 3  
  3  Dijon 3       
    11  Morzine-Avoriaz-Les Gets 1         
      

Coupes[modifier | modifier le code]

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Coupe de la Ligue 2013-2014

Légende:

  • Victoires
  • Défaites
  • Défaites en prolongations/tirs aux buts

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Coupe de France 2013-2014
Date Domicile Score Extérieur Affluence Bilan Recap
1/16è 22 octobre Mulhouse 1-2 Épinal 1 413 1–0–0 Recap
1/8è 19 novembre Épinal 5-4 Lyon 614 2–0–0 Recap
1/4 10 décembre Angers 4-1 Épinal 1 044 2–1–0 Recap

Légende:

  • Victoires
  • Défaites
  • Défaites en prolongations/tirs aux buts

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Les Dauphins entament leur premiers matchs officiels par 2 défaites consécutives, à Amiens en Coupe de la Ligue (5-4), contre Dijon en Ligue Magnus (5-4)[21]. Ils profitent cependant de la réception des rivaux mulhousiens en Coupe de la Ligue pour signer la première victoire en match officiel de la saison (5-1). Si le début du championnat est compliqué pour les spinaliens avec 4 défaites consécutives lors des 4 premières journées (3-2 à Grenoble, 3-4 face à Angers et 4-3 aux tirs aux buts à Amiens)[22], l'équipe parvient à réaliser un sans-faute en Coupe de la Ligue après sa défaite initiale à Amiens (5-1 contre Mulhouse, 5-8 à Strasbourg, 3-1 contre Amiens, 8-3 contre Strasbourg et 3-5 à Mulhouse)[23]. La première victoire en championnat arrive le 12 octobre avec la réception du promu brestois (5-3)[24]. Après un début moyen et un bilan de 2 victoires (celle contre Chamonix 5-2 s'ajoutant à celle contre Brest) pour 6 défaites (7-4 à Rouen et 6-4 à Villard s'ajoutant aux précédentes) les spinaliens enchaînent une série de 5 victoires consécutives en championnat (5-1 contre Morzine, 3-6 à Caen, 6-3 contre Gap, 3-5 à Strasbourg et 5-3 contre Grenoble)[25] ainsi qu'une qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France après avoir sorti Mulhouse (1-2)[26] et Lyon (5-4)[27]. Seul une élimination en quart de finale de la Coupe de la Ligue face au favori rouennais (défaites 5-4 à Rouen puis 1-2 à Poissompré)[28] vient entacher cette belle série.

La deuxième partie de saison sera plus compliquée avec une élimination de la Coupe de France (défaite 4-1 à Angers)[29] et 8 défaites pour 6 victoires en deuxième partie de championnat. Épinal finit donc la saison régulière à la 8e place du classement[22].

Bilan[modifier | modifier le code]

Cette saison est néanmoins une réussite pour les spinaliens qui terminent avec la 2e meilleure attaque de saison régulière (116 buts marqués) juste derrière Rouen (121 buts), un bilan à domicile flatteur avec 9 victoires, 3 défaites et 1 défaite en prolongation[30]. Seul les quatre premiers du classement (Rouen, Briançon, Angers et Dijon) parvenant à s'imposer dans une patinoire de Poissompré[31] affichant un taux de remplissage de près de 96%, meilleur score de Ligue Magnus[32].

L'assemblée générale du club du 19 juin 2014 annonce un exercice financier positif de 131 000€. Le club réussit donc à remplir le Contrat d'Objectif Financier imposé par la CNSCG un an plus tôt et qui imposait au club de réaliser un exercice financier positif de 121 000€[33].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

À la fin de la saison régulière du championnat de Ligue Magnus, le centre tchèque Michal Petrak termine co-meilleur pointeur du classement statistiques. Avec 51 points (18 buts et 33 assistances) il termine avec le même nombre de points que l'amiénois et ex-spinalien Danick Bouchard[34]. Néanmoins le trophée Charles Ramsay récompensant le meilleur compteur du championnat est remis au joueur des Gothiques grâce à un plus grand nombre de buts (24)[35]. Le slovène Anze Kuralt est quant à lui tout près de remporter le trophée Jean-Pierre Graff récompensant le meilleur espoir de la saison, étant seulement devancé de 2 points par le gardien grenoblois formé à Épinal Antoine Bonvalot dans le vote du jury composé de journalistes spécialisés.

Joueurs en sélection nationales[modifier | modifier le code]

Au cours de cette saison 2013-2014, 2 joueurs de l'Image Club d'Épinal sont appelés en sélection nationale: les deux slovènes Andrej Hocevar et Anze Kuralt. Ceux-ci sont appelés pour les matchs amicaux mais également pour les Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi. Ils ne sont que 4 joueurs de Ligue Magnus à disputer cette compétition, les deux autres étant les slovènes Bostjan Golicic (Briançon) et Andrej Tavzelj (Rouen). Ces convocations auront de grosses répercussions sur les résultats de l'équipe, la fédération française de hockey sur glace ayant décidé de ne pas interrompre le championnat national durant les Jeux. Cela conduit les deux internationaux spinaliens à rater les deux derniers matchs de saison régulière et les deux premiers matchs de séries éliminatoires.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Morzine-Avoriaz-Les Gets devance Gap, grâce à une meilleure différence de buts sur l'ensemble des deux matchs (6 buts à 4) puisque chaque équipe a gagné un match.
  2. Brest est repêché à la suite de la rétrogradation volontaire en Division 2 de Villard-de-Lans[18].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « RECRUE DÉFENSIVE POUR LES BDL », sur www.bruleursdeloups.com, (consulté le 28 août 2013)
  2. « Danick Bouchard, « Monsieur un but par match », rejoint les Gothiques ! », sur www.lesgothiques.com, (consulté le 28 août 2013)
  3. « Les Premiers Mouvements », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  4. « Cacciotti rempile », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  5. « Un coach en approche », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  6. « Le cerbère slovène », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  7. « Sébastien Bisaillon, un quebecois pour la défensive », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  8. « DÉCISIONS DE LA CNSCG (SUITE) », sur www.hockeyfrancce.com, (consulté le 28 août 2013)
  9. « Communiqué du club », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  10. « Épinal validé », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  11. « Bisaillon à Briançon », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  12. « 2 hommes pour coacher », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  13. « Victor Pivron est officiellement spinalien », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  14. « Bienvenue à Anze Kuralt », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  15. « La défense est complète », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  16. « Notre dernier attaquant est... », sur www.ice-epinal.com, (consulté le 28 août 2013)
  17. « Epinal 2013-2014 », sur www.eliteprospects.com (consulté le 20 avril 2015)
  18. « Villard-de-Lans relégué », sur lequipe.fr,
  19. « HOCEVAR ET KURALT VONT MANQUER À L’IC EPINAL », sur www.vosgesmatin.fr (consulté le 8 juillet 2014)
  20. « Epinal-Calendrier Plays offs Magnus 2013-2014 », sur www.liguemagnus.com (consulté le 8 juillet 2014)
  21. « Epinal-Dijon », sur www.liguemagnus.com (consulté le 8 juillet 2014)
  22. a et b « Epinal-Calendrier Magnus 2013-2014 », sur www.liguemagnus.com (consulté le 8 juillet 2014)
  23. « Epinal-Coupe de la Ligue 2014 », sur www.liguemagnus.com (consulté le 8 juillet 2014)
  24. « Epinal-Brest », sur www.liguemagnus.com (consulté le 8 juillet 2014)
  25. « Epinal - Calendrier Magnus 2013-2014 », sur www.liguemagnus.com (consulté le 8 juillet 2014)
  26. « Mulhouse-Epinal - Feuille de match », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 8 juillet 2014)
  27. « Epinal-Lyon - Feuille de match », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 8 juillet 2014)
  28. « Epinal - Calendrier plays-offs Coupe 2013-2014 », sur www.liguemagnus.com (consulté le 8 juillet 2014)
  29. « Angers-Epinal - Feuille de match », sur www.hockeyfrance.com (consulté le 8 juillet 2014)
  30. « Ligue Magnus CLASSEMENT », sur www.liguemagnus.fr (consulté le 8 juillet 2014)
  31. « Epinal - Calendrier », sur www.liguemagnus.fr (consulté le 8 juillet 2014)
  32. « AFFLUENCES », sur www.liguemagnus.fr (consulté le 8 juillet 2014)
  33. « ÇA DEVRAIT FAIRE LE COMPTE », sur www.vosgesmatin.fr, (consulté le 5 juillet 2014)
  34. « STATISTIQUES JOUEURS », sur www.liguemagnus.com (consulté le 8 juillet 2014)
  35. « Trophées individuels », sur www.liguemagnus.com (consulté le 25 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]