Saison 2012-2013 du Racing Club de Lens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saison 2012-2013 du Racing Club de Lens
Généralités
Stade Stade Bollaert-Delelis[Note 1]
41 229 places
Président Drapeau : France Luc Dayan
Entraîneur Drapeau : France Jean-Louis Garcia
(jusqu'au )
Drapeau : France Éric Sikora
Résultats
Ligue 2 12e
45 pts – 9v 18n 11d – 39bp 53bc
Coupe de France Quarts de finale
Éliminé par les Girondins de Bordeaux
Coupe de la Ligue 1er tour
Éliminé par le SM Caen
Meilleur buteur Yoann Touzghar et Pierrick Valdivia (11 buts)
Meilleur passeur Yohan Demont (5 passes)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Dernière mise à jour : 27 mai 2013.

Chronologie

La saison 2012-2013 du Racing Club de Lens, qui a débuté officiellement le et s'est terminée le , est la deuxième saison du club au sein de la deuxième division après sa remontée dans l'élite en 2009. Lens essaye d'améliorer la douzième place qu'il a obtenu lors du dernier championnat.

Les joueurs ont repris l'entraînement le 20 juin au centre sportif et technique de La Gaillette, puis ont effectué un stage de préparation aux Pays-Bas du 2 au 10 juillet[1]. Après une pré-saison mouvementée, marquée par les départs de l'emblématique président Gervais Martel (au poste depuis 1988) et de nombreux éducateurs, le RC Lens connaît des débuts difficiles en championnat, et par la voix de Luc Dayan licencie son entraîneur, Jean-Louis Garcia.

C'est alors qu'Éric Sikora, entraîneur de la réserve, est propulsé au premier plan et remet l'équipe professionnelle sur les bons rails : jusqu'à la trêve hivernale, elle réalise une série de douze matches consécutifs sans défaite toutes compétitions confondues. Alors qu'une montée est envisagée, les résultats deviennent un peu moins bons à l'approche du quart de finale de Coupe de France, disputé et perdu face aux Girondins de Bordeaux devant plus de 38 000 spectateurs. N'arrivant plus à gagner, le Racing dégringole au classement, n'obtient son maintien en deuxième division qu'à l'issue de la 36e journée après une très lourde défaite sept à zéro, puis finit en roue libre à la 12e place, un résultat conforme à celui de la saison précédente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pré-saison[modifier | modifier le code]

Une reprise marquée par le changement de président[modifier | modifier le code]

Après la descente en Ligue 2, le Crédit Agricole Nord de France a donné jusqu'au 30 juin 2012 la possibilité à Gervais Martel de rester actionnaire majoritaire au sein du RC Lens. Au soir du 30 juin 2012, n'ayant pas réuni la somme voulue par le CANF, il démissionne après 24 ans de présidence. Le Crédit Agricole nomme Luc Dayan à la tête du RC Lens. Cependant, Gervais Martel garde une option pour racheter ses parts et reste actionnaire minoritaire[2]. L'organigramme du RC Lens est donc chamboulé. Jocelyn Blanchard qui était arrivé l'année dernière au poste de directeur sportif est démis de ses fonctions et remplacé par Antoine Sibierski[3]. Georges Tournay, directeur de la formation, quitte le RC Lens pour devenir entraîneur de l'US Boulogne Côte d'Opale[4]. À l'inverse, Pascal Plancque, ancien entraîneur de Boulogne le remplace.

Les joueurs et le club[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel et encadrement technique[modifier | modifier le code]

L'effectif professionnel de la saison 2012-2013 du Racing Club de Lens, entraîné par Éric Sikora et ses adjoints Didier Sénac et Vincent Lannoy[5], comporte au total dix-neuf joueurs, dont six internationaux séniors[Note 2] et six formés au club. Jean-Claude Nadon, ancien gardien de but du LOSC notamment, peut compter lors de ses séances d'entraînement spécifique sur deux joueurs, l'expérimenté Rudy Riou et le jeune nordiste Samuel Atrous.

Yohan Demont est le joueur le plus ancien de l'effectif professionnel, présent depuis la saison 2005-2006. Au contraire, Patrick Fradj a intégré le plus récemment l'équipe lensoise, en signant son premier contrat en octobre 2012.

Effectif professionnel du Racing Club de Lens de la saison 2012-2013[6]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 3] Nom Date de naissance Sélection[Note 4] Club précédent Contrat
1 G Drapeau de la France Riou, RudyRudy Riou 22/01/1980 (37 ans)
FC Nantes Juillet 2012 - Juin 2014
30 G Drapeau de la France Atrous, SamuelSamuel Atrous 15/02/1990 (27 ans)
Formé au club Juin 2010 – Juin 2014
2 D Drapeau du Maroc Bergdich, ZakaryaZakarya Bergdich 07/01/1989 (28 ans) Maroc UJA Alfortville Mai 2010 – Juin 2014
3 D Drapeau de la France Bonne, RémyRémy Bonne 26/01/1989 (28 ans)
Uzès-Pont-du-Gard Juin 2012 – Juin 2014
5 D Drapeau de la Tunisie Yahia, AlaeddineAlaeddine Yahia 26/09/1981 (36 ans) Tunisie OGC Nice Septembre 2008 – Juin 2014
13 D Drapeau de la France Touré, AlassaneAlassane Touré 09/02/1989 (28 ans)
Toulouse FC Juin 2009 – Juin 2014
15 D Drapeau de la France Fradj, PatrickPatrick Fradj 11/03/1992 (25 ans)
Formé au club Octobre 2012 – Juin 2015
28 D Drapeau de la France Saint-Ruf, NicolasNicolas Saint-Ruf 24/10/1992 (25 ans)
Formé au club Juin 2012 – Juin 2015
6 M Drapeau de la France Le Moigne, JérômeJérôme Le Moigne Capitaine 15/02/1983 (34 ans)
CS Sedan Juin 2012 – Juin 2015
8 M Drapeau de la France Ducasse, PierrePierre Ducasse 07/05/1987 (30 ans)
Girondins de Bordeaux Juin 2011 – Juin 2014
18 M Drapeau de la France Valdivia, PierrickPierrick Valdivia 14/04/1988 (29 ans)
CS Sedan Juillet 2012 – Juin 2015
20 M Drapeau de Madagascar Nomenjanahary, LalainaLalaina Nomenjanahary 16/01/1986 (31 ans) Madagascar CS Avion Juin 2011 – Juin 2014
21 M Drapeau de la France Rogie, AnthonyAnthony Rogie 02/06/1991 (26 ans)
Formé au club Juin 2010 – Juin 2013
24 M Drapeau de la France Baal, LudovicLudovic Baal 24/05/1986 (31 ans) Guyane Le Mans FC Juin 2011 – Juin 2015
26 M Drapeau de la France Demont, YohanYohan Demont 15/05/1978 (39 ans)
AC Ajaccio Juin 2005 – Juin 2013
27 M Drapeau du Mali Sow, SambaSamba Sow 20/04/1989 (28 ans) Mali Formé au club Juin 2009 – Juin 2014
29 M Drapeau de la France Coeff, AlexandreAlexandre Coeff 20/02/1992 (25 ans) France -20 ans Formé au club Juin 2008 – Juin 2014
7 A Drapeau de la France flèche vers la droite Touzghar, YoannYoann Touzghar 29/11/1986 (31 ans)
Amiens SC Août 2012 – Juin 2013
11 A Drapeau du Sénégal N'Diaye, DemeDeme N'Diaye 28/01/1985 (32 ans) Sénégal AC Arles-Avignon Juin 2012 – Juin 2015
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
  • Drapeau : France Vincent Lannoy
Entraîneur(s) des gardiens
Kinésithérapeute

Légende

Consultez la documentation du modèle

Note : Les numéros 12 et 17 ont été retirés par le club. En effet, le 12 représente le public lensois et le 17 le numéro que portait Marc-Vivien Foé, mort subitement le .

Transferts[modifier | modifier le code]

Mercato d'été[modifier | modifier le code]

Type de transfert Date[Note 5] Prix Durée Nom Provenance / Destination
Entré  Arrivées Transfert définitif 29 juin 0 2 ans Drapeau : France Rémy Bonne[7] Uzès Pont du Gard (D3)
Transfert définitif 3 juillet 0 (f.c) 3+1 ans Drapeau : France Jérôme Le Moigne[8] CS Sedan (D2)
Transfert définitif 24 juillet 0 (f.c) 3+1 ans Drapeau : France Pierrick Valdivia[9] CS Sedan (D2)
Transfert définitif 24 juillet 0 (f.c) 2+1 ans Drapeau : France Rudy Riou[9] FC Nantes (D2)
Transfert définitif 10 août 0 (f.c) 3+1 ans Drapeau : Sénégal Deme N'Diaye[10] AC Arles-Avignon (D2)
Prêt avec option d'achat 20 août  ? 1 an Drapeau : France Yoann Touzghar[11] Amiens SC (D3)
Total (6 mouvements) 0 €
Remplacé Départs Prêt avec option d'achat 22 juin  ? 1 an Drapeau : France Julien Toudic[12] Stade de Reims (D1)
Fin de contrat 30 juin Drapeau : France Franck Queudrue[13]
Fin de contrat 30 juin Drapeau : France William Rémy[14]
Transfert définitif 24 juillet 4 M€ 5 ans Drapeau : France Geoffrey Kondogbia[15] Drapeau : Espagne Séville FC (D1)
Transfert définitif 25 juillet 1 M€ 4 ans Drapeau : Belgique Thorgan Hazard[16] Drapeau : Angleterre Chelsea FC (D1)
Transfert définitif 6 août 0 (libre) 2 ans Drapeau : Tunisie Chaouki Ben Saada[17] AC Arles-Avignon (D2)
Transfert définitif 11 août 0 (libre) 3 ans Drapeau : France Ali Mathlouthi[18] Drapeau : Tunisie Club africain (D1)
Total (7 mouvements) 5 M€
Première signature de contrat
Date Durée Nom
29 juin 3 ans Drapeau : France Nicolas Saint-Ruf[19]

Hors période des transferts[modifier | modifier le code]

Type de transfert Date[Note 5] Prix Durée Nom Provenance / Destination
Entré  Arrivée Transfert définitif 19 septembre 200-400 K€[20],[21] 3 ans Drapeau : Israël Firas Mugrabi[22] Drapeau : Israël Maccabi Netanya (D1)
Total (1 mouvement) 200-400 K€
Remplacé Départ Transfert définitif 20 décembre 0 (libre) 6 mois Drapeau : Tunisie Hamdi Kasraoui[23] Drapeau : Tunisie CS Sfax (D1)
Total (1 mouvement) 0 €
Première signature de contrat
Date Durée Nom
30 octobre 3 ans Drapeau : France Patrick Fradj[24]

Mercato d'hiver[modifier | modifier le code]

Type de transfert Date[Note 5] Prix Durée Nom Provenance / Destination
Remplacé Départs Prêt sans option d'achat 3 janvier 0 6 mois Drapeau : Israël Firas Mugrabi[25] Drapeau : Israël Maccabi Netanya (D1)
Résiliation de contrat 3 janvier Drapeau : Serbie Dejan Milovanović[25]
Transfert définitif 15 janvier  ? 2,5 ans Drapeau : Belgique David Pollet[26] Drapeau : Belgique Royal Charleroi SC (D1)
Total (3 mouvements) 0 €

Statistiques[modifier | modifier le code]

Joueurs[modifier | modifier le code]

Statistiques des joueurs lensois en Ligue 2[27]
No  Pos. Joueur M T R But inscrit Averti Carton rouge TJ
1 G Rudy Riou 37 37 0 0 0 0 3 285
30 G Samuel Atrous 2 1 1 0 0 0 135
2 D Zakarya Bergdich 24 22 2 1 8 0 1 970
3 D Rémy Bonne 4 3 1 0 1 0 258
5 D Alaeddine Yahia 31 31 0 4 9 0 2 708
13 D Alassane Touré 18 14 4 0 5 1 1 308
15 D Patrick Fradj 3 3 0 0 1 1 254
26 D Yohan Demont 36 35 1 0 8 0 3 037
28 D Nicolas Saint-Ruf 12 4 8 0 2 0 607
29 D Alexandre Coeff 37 35 2 1 0 0 3 074
D Jean-Philippe Gbamin 2 0 2 0 0 0 120
6 M Jérôme Le Moigne 28 28 0 1 5 0 2 364
8 M Pierre Ducasse 12 8 4 0 2 0 723
10 M Firas Mugrabi Remplacé[Note 6] 1 0 1 0 0 0 31
18 M Pierrick Valdivia 31 30 1 11 5 0 2 585
19 M Ange-Freddy Plumain 20 10 10 1 1 0 968
20 M Lalaina Nomenjanahary 33 32 1 2 2 0 2 659
21 M Anthony Rogie 1 1 0 0 0 0 56
22 M Jérémy Bela 16 9 7 1 1 0 816
23 M Wylan Cyprien 12 10 2 0 1 0 829
24 M Ludovic Baal 33 31 2 0 5 1 2 718
27 M Samba Sow 25 17 8 0 8 0 1 547
M Adama Diakité 8 0 8 0 0 0 199
7 A Chaouki Ben Saada Remplacé[Note 7] 1 1 0 0 0 0 72
7 A Yoann Touzghar 24 23 1 11 1 0 2 016
9 A David Pollet Remplacé[Note 6] 18 12 6 4 1 0 1 066
11 A Deme N'Diaye 27 20 7 1 3 0 1 902
14 A Julien Leghait 6 1 5 0 0 0 155
A Baptiste Guillaume 6 0 6 1 1 0 72

Légende :

  • G : Gardien de but
  • D : Défenseur
  • M : Milieu de terrain
  • A : Attaquant



Les joueurs du RC Lens communiant avec leur public après la rencontre Lens - Auxerre (1-0), le 16 mars 2013, au stade Bollaert-Delelis.

Équipe[modifier | modifier le code]

  • Classement de l'équipe
    • À domicile : 13e (27 points pris sur 57 possibles) – 6 victoires, 9 matches nuls, 4 défaites – 22 buts marqués, 23 buts encaissés
    • À l'extérieur : 12e (18 points pris sur 57 possibles) – 3 victoires, 9 matches nuls, 7 défaites – 17 buts marqués, 30 buts encaissés
  • Classement de l'attaque : 14e avec 39 buts (soit 1,03 but par match)
  • Classement de la défense : 15e avec 53 buts (soit 1,39 but par match)
  • Classement du fair-play : 10e (69 cartons jaunes, 3 cartons rouges)

Éléments juridiques et économiques[modifier | modifier le code]

Forme juridique[modifier | modifier le code]

Le club, appartenant initialement à Gervais Martel via une holding GM Finances, vend en juin 2011 au Crédit agricole Nord de France la majeure partie de ses parts. À cette date, le Crédit agricole devient l'actionnaire majoritaire du club (possédant entre 61[28] et 70 %[29] de la SASP), suivi de GM Finances (27,34 %)[29]. En décembre 2012, Sang et Or Finances devient le nouveau nom de GM Finances dans le cadre d'une augmentation de capital[28] de 15 millions d'euros souscrite par le Crédit agricole Nord de France, ce qui porte sa participation dans le capital du club à plus de 99 %[30].

Organigramme et budget[modifier | modifier le code]

Actionnaire majoritaire du Racing Club de Lens, le Crédit agricole Nord de France (CANF) décide de confier le poste de président de la SASP RCL à Luc Dayan le [31]. Celui-ci remplace dans cette fonction Gervais Martel, démissionnaire car n'ayant pas pas pu racheter les actions du club qu'il avait cédé à la banque un an auparavant[31]. Le lendemain, Luc Dayan nomme Antoine Sibierski au poste de directeur sportif[32], ce dernier effectue alors plusieurs changements au sein du centre de formation. Le directeur général Gérard Lévèque, intronisé par le CANF un an plus tôt, reste en poste[33].

En fin de saison 2012-2013, l'organigramme du RC Lens est le suivant :

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Président
Luc Dayan
 
 
 
 
Président de l'assoc.
Serge Doré
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dir. général
Gérard Lévèque
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dir. formation
Pascal Plancque
 
Dir. sportif
Antoine Sibierski
Dir. financier
Gilles Deshayes
Dir. communication
Dominique Regia Corte
Dir. Bollaert Développement
Jean-Marie Bomba
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Entraîneur de l'équipe pro.
Éric Sikora
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pour cette saison 2012-2013, le budget prévisionnel du club s'élève à 25 millions d'euros, ce qui en fait le deuxième de Ligue 2[29].

Équipementier et sponsors[modifier | modifier le code]

Pour la deuxième saison consécutive, l'équipementier allemand Adidas habille les joueurs du Racing Club de Lens[34],[35], ce qu'il avait déjà fait de 1974 à 1994[34]. La firme s'occupe également de trois autres équipes françaises, Marseille, Lyon et Saint-Étienne, et « accompagne désormais au quotidien quatre des cinq clubs préférés des Français »[34].

Du côté des sponsors, Invicta, entreprise française spécialisée dans le chauffage au bois, engagée aux côtes du RC Lens depuis 2007 (et depuis 2008 en tant que partenaire principal[36]), se désengage partiellement (elle n'apparaît désormais plus que sur le haut du maillot)[37]. N'ayant trouvé personne pour la remplacer, le RC Lens dispute ses matches de première partie de saison sans sponsor principal, l'initiative monrclens.com, sponsor participatif lancé par My Major Company, ayant été suspendue rapidement. Sur le maillot lensois est aussi présent Optex (société d'électronique)[35], tandis que McCain France[35], société alimentaire dont le président est également membre de la GM Finances de l'ancien président Martel, affiche sa marque sur le short des joueurs.

La Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, partenaire des équipes de la région, figure sur le manche de la tunique lensoise.

Durant la saison, le groupe PokerStars France s'associe au club via des tournois de poker[38] et devient fournisseur officiel au même titre que Coca-Cola ou NCS[35].

Résultats[modifier | modifier le code]

Tableau des résultats[modifier | modifier le code]

Le tableau suivant liste l'ensemble des rencontres officielles de l'équipe professionnelle du Racing Club de Lens lors de la saison 2012-2013[39].

Première partie de saison (année 2012)
No  Date Adversaire Lieu Score Compétition
1 28 juillet Le Mans Dom. 2–2 Ligue 2 (J1)
2 3 août Arles-Avignon Ext. 0–0 Ligue 2 (J2)
3 7 août Caen Ext. 2–1 Cpe de la Ligue, 1er tour
4 13 août Le Havre Dom. 1–0 Ligue 2 (J3)
5 17 août Dijon Dom. 1–1 Ligue 2 (J4)
6 24 août GFC Ajaccio Ext. 1–1 Ligue 2 (J5)
7 3 septembre Angers Dom. 1–3 Ligue 2 (J6)
8 14 septembre Châteauroux Ext. 1–1 Ligue 2 (J7)
9 21 septembre Monaco Dom. 0–4 Ligue 2 (J8)
10 29 septembre Nantes Ext. 4–0 Ligue 2 (J9)
11 5 octobre Niort Dom. 1–0 Ligue 2 (J10)
12 20 octobre Auxerre Ext. 1–2 Ligue 2 (J11)
13 29 octobre Clermont Dom. 2–2 Ligue 2 (J12)
14 2 novembre Sedan Ext. 0–1 Ligue 2 (J13)
15 12 novembre Caen Dom. 0–0 Ligue 2 (J14)
16 18 novembre Les Lilas Ext. 0–3 Cpe de France, 7e tour
17 23 novembre Nîmes Ext. 1–2 Ligue 2 (J15)
18 30 novembre Laval Dom. 1–0 Ligue 2 (J16)
19 8 décembre Armentières Ext. 0–6 Cpe de France, 8e tour
20 11 décembre Tours Ext. 0–0 Ligue 2 (J17)
21 17 décembre Guingamp Dom. 1–1 Ligue 2 (J18)
22 21 décembre Istres Ext. 2–2 Ligue 2 (J19)
Seconde partie de saison (année 2013)
No  Date Adversaire Lieu Score Compétition
23 6 janvier Rennes Dom. 2–1 Cpe de France, 32es de finale
24 11 janvier Arles-Avignon Dom. 0–0 Ligue 2 (J20)
25 18 janvier Le Havre Ext. 2–2 Ligue 2 (J21)
26 23 janvier Stade bordelais Ext. 0–3 Cpe de France, 16es de finale
27 28 janvier Dijon Ext. 2–1 Ligue 2 (J22)
28 1er février GFC Ajaccio Dom. 2–0 Ligue 2 (J23)
29 11 février Angers Ext. 3–2 Ligue 2 (J24)
30 15 février Châteauroux Dom. 4–3 Ligue 2 (J25)
31 25 février Monaco Ext. 2–1 Ligue 2 (J26)
32 28 février Épinal Dom. 2–0 Cpe de France, 8es de finale
33 4 mars Nantes Dom. 1–2 Ligue 2 (J27)
34 8 mars Niort Ext. 0–0 Ligue 2 (J28)
35 16 mars Auxerre Dom. 1–0 Ligue 2 (J29)
36 29 mars Clermont Ext. 1–0 Ligue 2 (J30)
37 5 avril Sedan Dom. 2–2 Ligue 2 (J31)
38 12 avril Caen Ext. 0–0 Ligue 2 (J32)
39 17 avril Bordeaux Dom. 2–3 Cpe de France, 1/4 de finale
40 20 avril Nîmes Dom. 1–2 Ligue 2 (J33)
41 26 avril Laval Ext. 1–1 Ligue 2 (J34)
42 3 mai Tours Dom. 0–0 Ligue 2 (J35)
43 10 mai Guingamp Ext. 7–0 Ligue 2 (J36)
44 17 mai Istres Dom. 1–1 Ligue 2 (J37)
45 24 mai Le Mans Ext. 2–1 Ligue 2 (J38)

Légende :

  •      Match gagné
  •      Match nul
  •      Match perdu
  • Dom. : Match disputé à domicile
  • Ext. : Match disputé à l'extérieur

Classement en championnat[modifier | modifier le code]

La tribune Marek - Xercès lors de la rencontre Lens - Nantes, le 4 mars 2013.
Classement — mise à jour : 27 mai 2013[40]
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
10  Tours FC 49 38 12 13 13 40 49 -9
11  AC Arles-Avignon 46 38 10 16 12 36 48 -12
12  RC Lens 45 38 9 18 11 39 53 -14
13  FC Istres 43 38 11 10 17 38 45 -7
14  Clermont Foot 43 38 9 16 13 33 47 -14

Détails des matches[modifier | modifier le code]

Rencontres amicales[modifier | modifier le code]

Rencontres de Ligue 2[modifier | modifier le code]

Rencontres de Coupe de France[modifier | modifier le code]

Pour son entrée en lice en Coupe de France, lors du 7e tour, le RC Lens « reçoit » à Bollaert (le receveur est en réalité son adversaire, qui n'a pas vu son stade être homologué par la fédération française de football[41]) le club amateur des Lilas, pensionnaire de sixième division. Devant une faible affluence, le match ayant été déplacé à Lens quelques jours avant sa tenue[41], le Racing rentre très vite dans la partie et marque deux buts lors des cinq premières minutes. Il se contente ensuite de gérer son avance, ajoutant un nouveau but en seconde période. Au tour suivant, Lens affronte à nouveau un club de D6, Armentières, et ne fait pas de détails (victoire six à zéro). À chaque fois, Éric Sikora choisit de renouveler son onze de départ et d'y inclure de nombreux jeunes, tels Patrick Fradj, Anthony Rogie ou Jérémy Bela[42].

En trente-deuxièmes de finale, qui marquent l'entrée dans la compétition des vingt clubs de Ligue 1 mais aussi la reprise officielle des clubs français après la trêve hivernale, le RC Lens hérite comme adversaire du Stade rennais, quatrième au classement de première division. Appliqués, les lensois ouvrent le score à la demi-heure de jeu puis parviennent à tenir leur avantage, malgré les offensives bretonnes, jusqu'aux dix dernières minutes, période choisie par Julien Féret pour égaliser. Mais cinq minutes plus tard, Ange-Freddy Plumain, autre jeune « lancé » par Sikora et entré en jeu un peu plus tôt, parvient à déborder sur son côté et pousse le rennais Théophile-Catherine à marquer contre son camp et à qualifier le Racing pour le tour suivant.

En seizièmes, Lens affronte à l'extérieur le Stade bordelais, club promu cette saison en quatrième division. Face à une valeureuse équipe girondine, qui se procure quelques belles occasions de but, Lens se montre réaliste et repart avec la qualification. Au poste de numéro dix, le jeune Wylan Cyprien joue son premier match avec l'équipe première. En huitièmes, Lens reçoit le Stade athlétique spinalien, club situé un niveau plus haut que le précédent. Une nouvelle fois, les lensois creusent l'écart rapidement même s'ils ne dominent pas complètement la partie. Victorieux deux buts à zéro, ils gagnent leur ticket pour les quarts.

Devenu le « petit poucet » de la compétition[43], le Racing Club de Lens se voit offrir au tirage au sort la réception des Girondins de Bordeaux, équipe de haut de tableau de Ligue 1 et toujours en course en Ligue Europa. Dans les jours qui suivent, des critiques s'élèvent concernant la programmation du match, prévu un mercredi à 17 h[44]. Finalement, après plusieurs rebondissements[45], la FFF décale le match à 19 h, mais France Télévisions décide de ne plus le diffuser[45], entraînant la colère des dirigeants des deux clubs. Une semaine après l'ouverture de la billetterie au grand public, toutes les places sont vendues[46], une première cette saison.

Devant plus de 38 000 spectateurs, et comme lors des matchs précédents, Lens ouvre rapidement le score et se crée les plus grosses occasions en première période, malgré l'absence de plusieurs de ses cadres, blessés ou suspendus[47]. Revenu des vestiaires avec de meilleures intentions, Bordeaux finit par égaliser à l'heure de jeu, grâce à un but de Grégory Sertic, ancien lensois, sur coup-franc direct. Dominateurs, les bordelais confirment leur emprise sur ce match en marquant deux buts supplémentaires, par Diabaté. Portés par leur public, les lensois poussent en fin de match et reviennent dans la partie grâce à un but de Zakarya Bergdich, (92e, 2–3). Quelques minutes plus tard, Rudy Riou maintient l'espoir en arrêtant le pénalty d'Obraniak, puis monte dans le camp adverse pour essayer d'égaliser. Finalement, le score ne varie plus, et Lens sort de la compétition avec les honneurs[48],[49].


Rencontres de Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Pour son troisième match de la saison, le Racing Club de Lens rencontre un autre pensionnaire de Ligue 2 en Coupe de la Ligue, le Stade Malherbe de Caen. Bien entrés dans la partie, les lensois concrétisent leur emprise par un but à la demi-heure de jeu, mais sont surpris quelques minutes plus tard et rejoignent les vestiaires sur un score de parité. À la reprise, Caen entreprend davantage et prend l'ascendant au bout de 68 minutes de jeu. Les lensois se montrent ensuite incapables de revenir dans le match et doivent logiquement concéder la défaite, synonyme d'élimination.


Affluences[modifier | modifier le code]

Pour cette saison 2012-2013, le Racing Club de Lens annonce une baisse du nombre de ses abonnés, qui se situe juste au-dessus de la barre des 10 000[50] (contre 15 936 la saison précédente[51]). La campagne de mi-saison permet ensuite au club de compter près de deux mille abonnés de plus[52].

Avec 16 179 spectateurs de moyenne[53], le stade Bollaert affiche le deuxième score de Ligue 2 derrière La Beaujoire de Nantes (18 671 de moyenne)[54], et se situe à la onzième place au niveau national (toutes divisions confondues)[55]. Ainsi, pour sa deuxième saison d'affilée en deuxième division, le RC Lens constate une baisse importante de l'affluence de son stade (5 595 spectateurs de moyenne en moins par rapport à la saison précédente, soit – 25,7 %)[54].

Toutefois, au classement des tribunes (qui met en avant l'ambiance et la fidélité des supporters), le RC Lens, devant tout au long de la saison, termine premier devant Guingamp et Caen[56].

Affluence du RC Lens à domicile[53]

Football Club Istres Ouest Provence Tours Football Club Nîmes Olympique Football Club des Girondins de Bordeaux Club sportif Sedan Ardennes Association de la jeunesse auxerroise Football Club de Nantes Stade athlétique spinalien La Berrichonne de Châteauroux Gazélec Football Club Ajaccio Athlétic Club Arles-Avignon Stade rennais football club En Avant de Guingamp Stade lavallois Mayenne Football Club FC Les Lilas Stade Malherbe Caen Calvados Basse-Normandie Clermont Foot Auvergne 63 Chamois niortais football club Association sportive de Monaco football club Angers Sporting Club de l'Ouest Dijon Football Côte d'Or Le Havre Athletic Club Football Association Le Mans Football Club
Note : le match de Coupe de France contre les Lilas a été déplacé à Bollaert trois jours avant sa tenue, prévue en région parisienne[41].


  • Plus forte affluence :
  • Plus faible affluence :
  • Moyenne : 16 179 spectateurs, soit un taux de remplissage de 39,24 %[Note 10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nommé stade Félix-Bollaert jusqu'au 29 septembre 2012.
  2. Appartiennent à cette catégorie les joueurs appelés récemment dans leur sélection nationale, c'est-à-dire il y a moins d'un an.
  3. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  4. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
  5. a, b et c Date à laquelle le RC Lens a officialisé le transfert.
  6. a, b, c et d Parti au mercato d'hiver.
  7. Parti au mercato d'été.
  8. Dans le cadre d’un multiplex régionalisé.
  9. Remplacé par Wilfried Bien à la mi-temps.
  10. La moyenne est calculée sur les matches de championnat, comme c'est l'usage.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le programme de reprise sur le site officiel du RC Lens, le 21 juin 2012.
  2. Communiqué du Crédit Agricole sur le site officiel du RC Lens, le 2 juillet 2012.
  3. Antoine Sibierski, nommé directeur sportif sur le site officiel du RC Lens, le 3 juillet 2012.
  4. Georges Tournay, entraîneur de Boulogne sur le site officiel du RC Lens, le 4 juillet 2012.
  5. Staff technique sur le site officiel du RC Lens. Consulté le 27 septembre 2012.
  6. « Equipe première du Racing club de Lens », sur rclens.fr (consulté le 27 mai 2013)
  7. « Rémy Bonne officiellement lensois », sur rclens.fr,
  8. « Officiel : Jérôme Le Moigne, nouvelle recrue lensoise ! », sur rclens.fr,
  9. a et b « Valdivia et Riou 100 % lensois ! », sur rclens.fr,
  10. « Officiel : contrat homologué pour Dème N'Diaye ! », sur rclens.fr,
  11. « Officiel : Yoann Touzghar enfin lensois ! », sur rclens.fr,
  12. « Reims officialise le prêt de Julien Toudic », sur lensois.com,
  13. « Franck Queudrue : « Une page se tourne… » », sur rclens.fr,
  14. « "J'ai décidé de partir du RC Lens" », sur lensois.com,
  15. « Geoffrey Kondogbia au FC Séville », sur rclens.fr,
  16. « Thorgan Hazard signe à Chelsea », sur rclens.fr,
  17. « Officiel : Chaouki Ben Saada à Arles-Avignon », sur rclens.fr,
  18. « Ali Mathlouthi quitte le RC Lens », sur rclens.fr,
  19. « Nicolas Saint-Ruf : « Je ne voulais signer qu’à Lens ! » », sur rclens.fr,
  20. « Firas Mugrabi à Lens, tout est signé mais… », sur lensois.com,
  21. « Firas Mugrabi aurait signé », sur madeinlens.com,
  22. « Officiel : Firas Mugrabi, c'est fait ! », sur rclens.fr,
  23. « Officiel : Hamdi Kasraoui quitte le Racing club de Lens », sur rclens.fr,
  24. « Patrick Fradj signe 3 ans pro au RC Lens » », sur lensois.com,
  25. a et b « Officiel : du nouveau pour Mugrabi et Milovanovic », sur rclens.fr,
  26. « Officiel : David Pollet transféré à Charleroi », sur rclens.fr,
  27. « Statistiques – Joueurs », sur lfp.fr (consulté le 27 mai 2013)
  28. a et b « Avenir du RC Lens : on en saura plus le 26 décembre sur l'augmentation du capital », sur lavoixdunord.fr,
  29. a, b et c « Lille, Lens, Valenciennes: les folies du foot business », sur lexpress.fr,
  30. « Lens : Gervais Martel ne suit pas l'augmentation de capital et se retrouve hors jeu », sur lavoixdunord.fr,
  31. a et b « Communiqué du Crédit Agricole Nord de France », sur rclens.fr,
  32. « Antoine Sibierski, nommé Directeur sportif du RC Lens », sur rclens.fr,
  33. « G. Lévêque confirmé au chevet du RC Lens », sur lensois.com,
  34. a, b et c Adidas, prochain équipementier du Racing sur le site officiel du RC Lens, le 27 janvier 2011.
  35. a, b, c et d Partenaires sur le site officiel du RC Lens. Consulté le 20 décembre 2012.
  36. Officiel : Invicta, sponsor du RC Lens sur rclensois.fr, le 22 juillet 2008.
  37. Invicta réduit la voilure sur lunion.presse.fr, 20 septembre 2012
  38. Partenariat RC Lens – PokerStars sur rclensois.fr, 21 septembre 2012
  39. « Racing Club de Lens - Saison 2012 / 2013 », sur rclens.fr (consulté le 10 mars 2013)
  40. « Ligue 2 – Classements », sur lfp.fr (consulté le 27 mai 2013)
  41. a, b et c « Coupe de France : Les Lilas - Lens à Bollaert-Delelis », sur rclens.fr,
  42. « En coupe, Rogie, Bela... ont marqué des points », sur lensois.com,
  43. « Coupe de France : Lens sera le "Petit Poucet" des quarts de finale », sur rtl.fr,
  44. « Lens se plaint de l'horaire », sur lequipe.fr,
  45. a et b « Lens-Bordeaux pas diffusé », sur sofoot.com,
  46. « Lens - Bordeaux à guichets fermés ! », sur rclens.fr,
  47. « RC Lens-Bordeaux : sans Valdivia ni Touzghar ! », sur lensois.com,
  48. « Bordeaux arrache son ticket », sur lequipe.fr,
  49. « Lens - Bordeaux : De si belles intentions hélas inutiles », sur lavoixdunord.fr,
  50. Combien d'abonnés au RC Lens ? sur lensois.com, le 2 septembre 2012.
  51. Près de seize mille abonnés à Bollaert ! sur le site officiel du club, le 19 octobre 2011.
  52. « Dans les 12 000 abonnés au RC Lens », sur lensois.com,
  53. a et b Affluences de la Ligue 2 2012-2013 sur lfp.fr. Consulté le 27 mai 2013.
  54. a et b Bollaert perd 25,7% de spectateurs, la L2 17% sur lensois.com, le 27 mai 2013.
  55. Affluence : 11e place pour Bollaert-Delelis sur rclens.fr, le 28 mai 2013.
  56. Classement des tribunes : Le sacre annoncé du RC Lens ! sur rclens.fr, le 27 mai 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :