Saison 2011-2012 du FC Bruges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

FC Bruges
Saison 2011-2012

Généralités
Président Drapeau : Belgique Bart Verhaeghe
Entraîneur Drapeau : Pays-Bas Adrie Koster
Drapeau : Allemagne Christoph Daum
Résultats
Championnat 2e (phase classique)
2e (play-offs 1)
Coupe de Belgique Huitièmes de finale
Ligue Europa Seizièmes de finale
Meilleur buteur Joseph Akpala (22)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Chronologie

La saison 2011-2012 du FC Bruges voit le club évoluer en première division belge. C'est la 90e saison du club au plus haut niveau du football belge, et la 53e consécutive. Il participe également à la Coupe de Belgique, qu'il entame au stade des seizièmes de finale, ainsi qu'à la Ligue Europa, dès le troisième tour préliminaire.

La nouvelle direction du FC Bruges, mise en place depuis le mois de mars 2011, réalise une profonde réforme dans l'organisation du club. D'anciens joueurs du club sont engagés comme entraîneurs spécifiques dans chaque secteur du jeu, à l'instar de ce qui se fait dans les grands clubs européens. D'autres « anciens » deviennent recruteurs pour le club dans différentes régions du monde. Au niveau de l'équipe, beaucoup de changements sont à signaler. La direction sportive effectue un écrémage du noyau, dont plusieurs joueurs sont cédés ou ne reçoivent pas de prolongation de contrat. Dans le sens des arrivées, ce sont pas moins de onze joueurs qui sont recrutés durant le mercato estival.

Les objectifs fixés en début de saison sont de terminer dans les trois premiers du championnat, faire bonne figure en Coupe de Belgique (sans plus de précision), et passer la phase de groupes en Coupe d'Europe. Le titre de champion de Belgique, que le FC Bruges n'a plus remporté depuis 2005, n'est pas l'objectif du club cette saison, et serait considéré comme une surprise d'après les dires de la direction[1].

Sommaire

L'équipe de la saison[modifier | modifier le code]

L'effectif[modifier | modifier le code]

Effectif de la saison 2011-2012 au 6 février 2012
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[note 1] Nom Date de naissance Sélection[note 2] Club précédent Contrat
1 G Drapeau de la Belgique Coosemans, ColinColin Coosemans 3/8/1992 (22 ans) Belgique espoirs 0 Formé au club 2014[contrats 1]
33 G Drapeau : Serbie Kujović, VladanVladan Kujović 23/8/1978 (36 ans)
Willem II 2013[contrats 2]
39 G Drapeau : Serbie Jorgacević, BojanBojan Jorgacević 12/2/1982 (33 ans) Serbie La Gantoise 2016[contrats 3]
50 G Drapeau de la Belgique Dhoest, SvenSven Dhoest une croix 9/4/1994 (21 ans)
0 Formé au club 2014[contrats 4]
2 D Drapeau de la Norvège Høgli, TomTom Høgli 24/2/1984 (31 ans) Norvège Tromsø IL 2014[contrats 5]
3 D Drapeau de la Suède Almebäck, MichaelMichael Almebäck 16/4/1987 (28 ans) Suède Örebro SK 2015[contrats 6]
4 D Drapeau de la Belgique Hoefkens, CarlCarl Hoefkens Capitaine 6/10/1978 (36 ans) Belgique West Bromwich 2013[contrats 7]
5 D Drapeau de la Suède Stenman, FredrikFredrik Stenman une croix 2/6/1983 (32 ans) Suède FC Groningue 2014[contrats 8]
17 D Drapeau du Brésil Camozzato, MarcosMarcos Camozzato 17/6/1983 (31 ans)
Standard de Liège 2014[contrats 9]
18 D Drapeau des Pays-Bas Donk, RyanRyan Donk 30/3/1986 (29 ans)
West Bromwich 2013[contrats 10]
21 D Drapeau de la Belgique Perdichizzi, PietroPietro Perdichizzi 16/12/1992 (22 ans)
Charleroi 2015[contrats 11]
22 D Drapeau de l'Espagne Figueras Montel, JordiJordi Figueras Montel 16/5/1987 (28 ans)
Rubin Kazan 2015[contrats 12]
24 D Drapeau de la Belgique Van Gijseghem, DaanDaan Van Gijseghem 2/3/1988 (27 ans)
Mouscron 2013[contrats 13]
27 D Drapeau de la Belgique De Jonghe, JimmyJimmy De Jonghe 13/2/1992 (23 ans) Belgique espoirs 0 Formé au club 2016[contrats 14]
28 D Drapeau de la Belgique Vansteenkiste, JannesJannes Vansteenkiste 17/2/1993 (22 ans) Belgique espoirs 0 Formé au club 2014
6 M Drapeau du Danemark Zimling, NikiNiki Zimling 19/4/1985 (30 ans) Danemark NEC Nimègue 2015[contrats 15]
8 M Drapeau d’Israël Refaelov, LiorLior Refaelov 26/4/1986 (29 ans) Israël Maccabi Haïfa 2015[contrats 16]
11 M Drapeau de la Belgique Blondel, JonathanJonathan Blondel 3/4/1984 (31 ans) Belgique Tottenham Hotspur 2014[contrats 17]
13 M Drapeau de l'Espagne Vázquez, VíctorVíctor Vázquez 20/1/1987 (28 ans)
FC Barcelone 2014[contrats 18]
16 M Drapeau de la Belgique Lestienne, MaximeMaxime Lestienne une croix 17/6/1992 (22 ans) Belgique espoirs Mouscron 2014[contrats 19]
19 M Drapeau de la Belgique Meunier, ThomasThomas Meunier 12/9/1991 (23 ans) Belgique espoirs Virton 2016[contrats 14]
20 M Drapeau de la Belgique Van Acker, ThibautThibaut Van Acker 21/11/1991 (23 ans) Belgique espoirs 0 Formé au club 2014[contrats 20]
26 M Drapeau de la Belgique Deschilder, FriesFries Deschilder 15/9/1992 (22 ans)
0 Formé au club 2014[contrats 21]
32 M Drapeau de la Belgique Odjidja Ofoe, VadisVadis Odjidja Ofoe 21/2/1989 (26 ans) Belgique Hambourg SV 2016[contrats 22]
7 A Drapeau de la Colombie Bacca, CarlosCarlos Bacca 8/9/1986 (28 ans) Colombie Junior 2015[contrats 23]
9 A Drapeau de la Belgique Vleminckx, BjörnBjörn Vleminckx 28/6/1982 (32 ans) Belgique NEC Nimègue 2016[contrats 24]
15 A Drapeau du Nigeria Akpala, JosephJoseph Akpala 24/8/1986 (28 ans) Nigeria Charleroi 2013[contrats 25]
25 A Drapeau de la Norvège Bakenga, MushagaMushaga Bakenga 8/8/1992 (22 ans) Norvège espoirs Rosenborg BK 2017[contrats 26]
29 A Drapeau de la Belgique Gano, ZinhoZinho Gano 13/10/1993 (21 ans) Belgique espoirs 0 Formé au club 2013[contrats 27]
30 A Drapeau de la Belgique Van Belle, NickNick Van Belle 17/3/1993 (22 ans)
0 Formé au club 2013[contrats 28]
Entraîneur(s)
Entraîneur(s) adjoint(s)
Préparateur(s) physique(s)
Entraîneur(s) des gardiens



Légende

Consultez la documentation du modèle

Les transferts en début de saison[modifier | modifier le code]

Transferts entrants[modifier | modifier le code]

Retours de prêt[modifier | modifier le code]

Joueurs prêtés au FC Bruges[modifier | modifier le code]

Transferts sortants[modifier | modifier le code]

Joueurs prêtés[modifier | modifier le code]

Les transferts au mercato d'hiver[modifier | modifier le code]

Transferts entrants[modifier | modifier le code]

Transferts sortants[modifier | modifier le code]

Résultats de la saison[modifier | modifier le code]

Matches amicaux[modifier | modifier le code]

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Le Football Club Brugeois prépare sa saison en disputant des joutes amicales contre des clubs de divisions inférieures ou des clubs étrangers. Au total, les joueurs disputent huit matches de préparation, dont un seul contre un de leurs futurs adversaires en championnat, le RAEC Mons.

Leur saison débute fin juin à Alost, de retour en Division 2 cette saison. Les Blauw en zwart sont rapidement menés à la marque, mais ils rétablissent l'égalité par Akpala après un quart d'heure de jeu, et haussent le rythme pour mener 1-4 à la pause. Ce sera le score final. À noter les premiers buts de Thomas Meunier, premier transfert de la saison, et Nick Van Belle, jeune joueur venu du noyau espoirs[35].

Les joueurs partent ensuite en stage à Coxyde, où ils séjournent chaque année. Ils y rencontrent l'équipe locale pour leur traditionnelle confrontation. Les brugeois l'emportent aisément 0-5. Deux nouvelles recrutes se font remarquer, Víctor Vázquez et Björn Vleminckx, qui inscrivent chacun un but dans les vingt premières minutes[36]. Deux jours plus tard, ils accueillent Mons, dans les installations du club côtier. Le nouvel arrière gauche Fredrik Stenman en profite pour déflorer son compteur buts. Le Club s'impose finalement 3-2[37].

Le 9 juillet, les brugeois se déplacent à Menin, pour y disputer un match de gala contre le club local, qui fête son centenaire. La fête est plutôt du côté brugeois, qui déroule en seconde mi-temps, pour l'emporter 0-6, alors que le score n'était que de 0-1 à la pause. Vázquez inscrit deux nouveaux buts, tandis que le transfuge israélien Lior Refaelov et le jeune espoir Fries Deschilder marquent leur premier but pour le compte du club[38]. Quelques jours plus tard, le club se rend à Virton, pour y disputer un match amical prévu dans le cadre du transfert de Thomas Meunier. Vleminckx inscrit trois buts, Joseph Akpala et le jeune Jimmy De Jonghe un chacun, pour une victoire aisée sur le score de 1-5[39].

Le dimanche 16 juillet a lieu le traditionnel match amical dans le cadre des Matines brugeoises. Le FC Bruges accueille les allemands du Bayer Leverkusen. Après un match engagé mais toujours correct, le club s'impose 2-1 en toute fin de match, grâce à un doublé de Vadis[40]. Le lendemain, les joueurs se rendent au KSK Heist. L'entraîneur décide de mettre les vainqueurs de la veille au repos, et aligne une équipe composée principalement de joueurs du noyau espoirs face aux pensionnaires de Division 2. Les jeunes brugeois, rapidement menés 2-0, s'inclinent finalement 3-1[41].

L'équipe brugeoise termine sa préparation par un dernier match amical contre les néerlandais du Roda JC, le 23 juillet, à Kerkrade. Accompagnés par plus de 1000 supporters, le club brugeois obtient un partage 2-2, après avoir été mené deux fois au score[42]. Il clôture donc sa préparation par ce nul, cinq jours avant le premier match officiel de la saison en Ligue Europa.

Profitant de la pause du championnat due aux rencontres de qualification pour l'Euro 2012, le FC Bruges se déplace à Oostduinkerke pour y disputer une rencontre amicale. Plusieurs joueurs du noyau A étant retenus par leurs équipes nationales respectives, Adrie Koster fait appel à plusieurs espoirs pour compléter l'équipe. Le match se termine sur un match nul, un but partout, et permet à des joueurs ayant été blessés ou ayant peu joué d'obtenir du temps de jeu[43].

Date Adversaire Lieu Score Buteurs du FC Bruges Spectateurs
Drapeau : Belgique SC Eendracht Alost Stade Pierre Cornelis, Alost 1-4 But inscrit après 17 minutes 17e Akpala (1-1)
But inscrit après 21 minutes 21e Van Acker (1-2)
But inscrit après 31 minutes 31e Van Belle (1-3)
But inscrit après 36 minutes 36e Meunier (1-4)
 ?
Équipe du FC Bruges
Drapeau : Belgique KVV Coxyde Henri Houtsaegerstadion, Coxyde 0-5 But inscrit après 7 minutes 7e Vázquez (0-1)
But inscrit après 9 minutes 9e Dirar (0-2)
But inscrit après 19 minutes 19e Vleminckx (0-3)
But inscrit après 54 minutes 54e Dalmat (0-4)
But inscrit après 80 minutes 80e Akpala (0-5)
 ?
Équipe du FC Bruges
Drapeau : Belgique RAEC Mons Henri Houtsaegerstadion, Coxyde 3-2 But inscrit après 36 minutes 36e Vázquez (1-1)
But inscrit après 63 minutes 63e Stenman (2-1)
But inscrit après 82 minutes 82e Lestienne (3-1)
 ?
Équipe du FC Bruges
Drapeau : Belgique KSC Menen Vaubanstadion, Menin 0-6 But inscrit après 8 minutes 8e Akpala (0-1)
But inscrit après 48 minutes 48e Vleminckx (0-2)
But inscrit après 62 minutes 62e Deschilder (0-3)
But inscrit après 68 minutes 68e Vázquez (0-4)
But inscrit après 70 minutes 70e Refaelov (0-5)
But inscrit après 81 minutes 81e Vázquez (0-6)
 ?
Équipe du FC Bruges
Drapeau : Belgique RE Virton Stade Yvan Georges, Virton 1-5 But inscrit après 1 minutes 1e Vleminckx (0-1)
But inscrit après 40 minutes 40e Vleminckx (1-2)
But inscrit après 42 minutes 42e Vleminckx (1-3)
But inscrit après 65 minutes 65e Akpala (1-4)
But inscrit après 74 minutes 74e De Jonghe (1-5)
 ?
Équipe du FC Bruges
Drapeau : Allemagne Bayer Leverkusen Stade Jan Breydel, Bruges 2-1 But inscrit après 34 minutes 34e Vadis (1-0)
But inscrit après 92 minutes 92e Vadis (2-1)
27 200
Équipe du FC Bruges
Drapeau : Belgique KSK Heist Complexe sportif communal, Heist-op-den-Berg 3-1 But inscrit après 78 minutes 78e Maxime Gunst (2-1)  ?
Équipe du FC Bruges
Drapeau : Pays-Bas Roda JC Parkstad Limburg Stadion, Kerkrade 2-2 But inscrit après 67 minutes 67e Refaelov (1-1)
But inscrit après 88 minutes 88e Vleminckx (2-2)
 ?
Équipe du FC Bruges
Drapeau : Belgique Oostduinkerke Oostduinkerke 1-1 But inscrit après 5 minutes 5e Van Belle (0-1)  ?
Équipe du FC Bruges

Durant la saison[modifier | modifier le code]

Date Adversaire Lieu Score Buteurs du FC Bruges Spectateurs
Drapeau : Pays-Bas SC Telstar Marbella 4-0 But inscrit après 2 minutes 2e Lestienne (1-0)
But inscrit après 12 minutes 12e Vadis (2-0)
But inscrit après 44 minutes 44e Akpala (3-0)
But inscrit après 61 minutes 61e Gano (4-0)
 ?
Équipe du FC Bruges
Drapeau : Allemagne Hambourg SV Marbella 1-2 But inscrit après 22 minutes 22e Vleminckx (1-0)  ?
Équipe du FC Bruges

Championnat de Belgique[modifier | modifier le code]

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Août : résultats en dents de scie mais aucune défaite[modifier | modifier le code]

Le FC Bruges entame le championnat de Belgique par un match à domicile face à Westerlo en clôture de la première journée. Après une première mi-temps assez pauvre, le club hausse son niveau de jeu, et s'impose finalement 5 à 0[44]. Une semaine plus tard, lors de la deuxième journée du championnat, le club se déplace à Saint-Trond, qui étrenne son tout nouveau terrain entièrement synthétique. On assiste à une rencontre à l'opposé de celle face à Westerlo. Les joueurs brugeois dominent la première mi-temps, et rentrent aux vestiaires avec un score de trois buts à zéro en leur faveur, dont un doublé de Lior Refaelov. Mais après la pause, la tendance du match s'inverse, et les joueurs trudonnaires parviennent à égaliser à trois buts partout après cinq minutes d'arrêts de jeu[45]. Après cette contre-performance, les joueurs brugeois doivent se racheter à domicile contre les promus d'Oud-Heverlee Louvain. Malgré une très nette domination dans le jeu, le FC Bruges ne prend l'avantage qu'à la 80e minute, à la suite d'un auto-but de Kevin Roelandts, un ancien joueur brugeois, pour s'imposer par la plus petite des marges, 1-0[46]. À la suite d'un tacle trop appuyé, Lior Refaelov est le premier joueur « Blauw & Zwart » exclu cette saison.

Lors de la quatrième journée, le FC Bruges se déplace à Zulte-Waregem. Après une première mi-temps assez mauvaise, le club est mené 1-0, mais Vadis Odjidja égalise dix minutes après la reprise. Malgré quelques occasions de but en fin de match, le résultat ne change plus, et le club brugeois perd la première place du classement au profit du FC Malines[46]. Après s'être qualifié pour la phase de groupes de la Ligue Europa, le FC Brugeois reçoit le RSC Anderlecht, autre club belge ayant disputé une joute européenne pendant la semaine. Les bruxellois entament mieux le match, obtenant un penalty en début de match, mais Colin Coosemans détourne l'envoi du joueur serbe Milan Jovanović. Le match est équilibré après la pause, puis à un quart d'heure de la fin du match, Coosemans est exclu pour avoir accroché Fernando Canesin Matos dans la surface de réparation. Le jeune gardien remplaçant Sven Dhoest effectue alors ses débuts en match officiel, et détourne le penalty consécutif à la faute. Vadis Odjidja Ofoe donne l'avance à ses équipiers à la 86e minute, sur penalty, mais Jovanović se rachète de son penalty loupé en début de match en arrachant l'égalisation dans les arrêts de jeu. À la suite de ce nouveau partage, Bruges recule au classement. Il est désormais 4e, mais à seulement un point des trois premiers[47].

Septembre : trois victoires consécutives, le Club prend la tête[modifier | modifier le code]

Après une interruption de deux semaines due aux matches internationaux, le Club de Bruges se déplace au FC Malines dans le cadre de la 6e journée du championnat. Il prend l'avantage après seulement trois minutes de jeu, et double son avantage dix minutes après la mi-temps. Un but contre son camp de Tom Høgli à cinq minutes de la fin donne un peu de suspense à la fin du match, mais les brugeois conservent les trois points[48]. Grâce à cette victoire, ils dépassent leur hôte du jour et se retrouvent troisième, à un point du duo de tête.

Après une première victoire en phase de groupes de la Ligue Europa durant la semaine, le Club de Bruges se déplace à Lokeren, actuellement en queue de classement mais toujours difficile à jouer chez eux. Le match a lieu le dimanche soir, et à la suite des résultats des deux premiers (partage du Cercle de Bruges face au Lierse et défaite de La Gantoise contre Anderlecht), les hommes d'Adrie Koster savent qu'ils peuvent prendre la tête du classement en cas de victoire. Malgré une nette domination dans le jeu, les brugeois sont accrochés par les joueurs de Lokeren, et ne parviennent à inscrire le but de la victoire qu'à dix minutes de la fin[49]. Ils passent donc en tête du championnat, avant d'entamer leur campagne en Coupe de Belgique durant la semaine.

Trois jours après avoir obtenu difficilement sa qualification en Coupe de Belgique, le Club reçoit Mons. Les brugeois dominent largement les joueurs montois, mais sur leur seule véritable occasion en première mi-temps, les Dragons ouvrent le score contre le cours du jeu. Les Blauw & Zwart inversent la tendance en deuxième mi-temps, et s'imposent finalement 2-1[50]. Le score aurait pu être beaucoup plus sévère sans plusieurs arrêts décisifs du gardien montois Cédric Berthelin. Grâce à cette victoire, le Club de Bruges conserve la tête du classement.

Octobre : le Club perd du terrain et son capitaine[modifier | modifier le code]

Après sa victoire sur le terrain de Braga le jeudi en Ligue Europa, le club se déplace au Beerschot le dimanche en fin d'après-midi, où jouent les anciens brugeois Stijn Stijnen et Peter Van der Heyden. Les joueurs brugeois dominent le match dans son ensemble, mais il faut attendre la 72e minute pour voir Joseph Akpala ouvrir le score en leur faveur. Les hommes d'Adrie Koster se font néanmoins rejoindre dans les arrêts de jeu par leurs adversaires, concédant un nouveau match nul[51]. Au classement général, le FC Bruges est dépassé par Anderlecht, nouveau leader, et rattrapé par La Gantoise, avant une pause de deux semaines pour les rencontres internationales.

Le championnat reprend ses droits le week-end des 15 et 16 octobre 2011. Le FC Brugeois reçoit La Gantoise, avec qui il partage la deuxième place du classement. Grâce à des buts de Meunier en première mi-temps et Vleminckx en seconde, le Club l'emporte et prend trois points d'avance sur son adversaire du jour[52]. Il reste dans le sillage d'Anderlecht et creuse un écart sur ses poursuivants, La Gantoise et le Cercle de Bruges. Cette victoire est néanmoins éclipsée par la grave blessure au genou du capitaine Carl Hoefkens, indisponible pour au minimum trois mois[53].

Octobre : premières défaites en championnat et licenciement d'Adrie Koster[modifier | modifier le code]

Le dimanche suivant, le FC Bruges se déplace à Courtrai. Le match est très fermé, et lorsque Niki Zimling inscrit son premier but sous les couleurs brugeoises à un quart d'heure de la fin, il pense donner la victoire à son équipe. Mais c'est sans compter sur la détermination des courtraisiens, qui inscrivent deux buts dans les dix dernières minutes, et infligent aux brugeois leur première défaite de la saison en championnat[54]. À cause de cela, le Club doit laisser s'échapper Anderlecht au classement, et est rejoint par La Gantoise et le Cercle.

Pendant la semaine, Bruges est éliminé de la Coupe de Belgique, et espère effacer cette déception lors de la réception du champion en titre, le Racing Genk, le week-end de la Toussaint. Les brugeois entament le match de la pire des manières en encaissant un but après seulement trois minutes de jeu par Kevin De Bruyne. Après l'égalisation de Thibaut Van Acker, les visiteurs reprennent l'avance juste avant la mi-temps. Dès le retour des vestiaires, Víctor Vázquez rétablit l'égalite. Thomas Meunier et Nabil Dirar donnent ensuite une avance de deux buts à leurs couleurs à vingt minutes de la fin du match. Le match est cependant loin d'être fini. D'abord, Jelle Vossen réduit l'écart quelques minutes après le but de Dirar. Ensuite, De Bruyne inscrit deux buts supplémentaires dans le dernier quart d'heure, et donne la victoire 4 buts à 5 aux joueurs de Genk[55].

À la suite de cette nouvelle défaite, la quatrième en dix jours, la direction du club prend la décision de licencier l'entraîneur Adrie Koster, qui paie au prix fort cette mauvaise série[56]. Son adjoint Rudy Verkempinck assure l'intérim, assisté de l'entraîneur des défenseurs et du noyau espoirs Philippe Clement, en attendant qu'un nouvel entraîneur principal soit nommé[57].

Novembre : le Club renoue avec la victoire après l'arrivée de Christoph Daum[modifier | modifier le code]

La direction brugeoise se met à la recherche d'un nouvel entraîneur pour remplacer Adrie Koster. Les noms de Claude Puel[58] et Steve McClaren[59] sont régulièrement avancés dans la presse comme les pistes les plus probables. L'entraîneur français décline l'invitation le dimanche 6 novembre[60], sans plus de précisions. En attendant qu'un entraîneur principal soit nommé, Rudy Verkempinck poursuit son interim lors du déplacement au Standard de Liège pour la clôture de la treizième journée du championnat. Il confirme certains changements déjà effectués en Ligue Europa, notamment Vladan Kujović à la place de Colin Coosemans entre les perches, et apporte d'autres modifications à l'équipe qui débute la partie. La plus notable est la titularisation à l'arrière droit de Marcos Camozzato, rappelé en début de semaine du noyau B où il avait été envoyé par Koster. Malgré tout, la série noire continue pour le Club, qui subit sa troisième défaite consécutive en championnat, 2-1, après avoir été dominé durant plus d'une heure[61]. Les brugeois restent quatrièmes du classement, mais sont rejoints par leur hôte du jour.

Durant la semaine qui suit cette défaite, deux arrivées sont à noter dans les rangs brugeois. Tout d'abord, le transfert du gardien serbe de La Gantoise Bojan Jorgacević est confirmé le 8 novembre[29]. Il rejoint directement ses nouveaux équipiers, le Club pouvant transférer un gardien en dehors des périodes de transfert normalement prévues (du 1er juillet au 31 août et du 1er au 31 janvier) car il ne dispose plus de trois gardiens valides dans son noyau professionnel à la suite de la blessure et de la longue convalescence de Sven Dhoest. Ensuite, le nouvel entraîneur de l'équipe est connu le lendemain. Il s'agit de l'allemand Christoph Daum, qui s'engage jusqu'en juin 2013, avec une option pour une saison supplémentaire[62]. L'entraîneur allemand fait ses débuts officiels dix jours plus tard en recevant le Cercle, le rival séculaire. Il effectue plusieurs changements dans l'équipe brugeoise, tant au niveau du système de jeu, passant du 4-3-3 au 4-2-3-1, avec un Vadis positionné beaucoup plus bas, qu'au niveau des joueurs, titularisant Jorgacević entre les perches. Il bénéfice en outre du retour de blessure du capitaine Carl Hoefkens, guéri de sa blessure beaucoup plus vite que prévu[63]. Le « nouveau Club » domine la rencontre de manière stérile en première mi-temps, tandis que les joueurs du Cercle parviennent à contenir leurs adversaires. Le Club trouve finalement l'ouverture par Nabil Dirar après dix minutes en seconde période, et conserve le résultat jusqu'au coup de sifflet final malgré le baroud d'honneur du Cercle. Daum entame ainsi son règne par une victoire[64].

Une semaine plus tard, l'équipe se déplace au Lierse, en lutte pour le maintien en bas de classement. Le déroulement du match est semblable au précédent, avec un Club dominateur mais sans parvenir à trouver l'ouverture dans la défense lierroise bien organisée. Il faut attendre l'entame du dernier quart d'heure pour voir les hommes de Daum ouvrir le score par l'entremise de Björn Vleminckx, titularisé en lieu et place d'Akpala. Le score ne bougera plus, et grâce à cette victoire le Club remonte à la troisième place du classement[65].

Décembre : début du second tour du championnat[modifier | modifier le code]

Le second tour de la phase classique débute le samedi 3 décembre pour les brugeois, par un déplacement à Westerlo, actuelle lanterne rouge. Bien que dominateurs dans le jeu, les joueurs du Club doivent attendre les dernières minutes pour trouver l'ouverture grâce à Joseph Akpala, monté au jeu à 20 minutes de la fin du match[66]. Grâce à cette victoire, le Club profite du match nul entre le Standard de Liège et La Gantoise pour s'isoler à la troisième place et se rapprocher des deux premiers. Lors du week-end de compétition suivant, le Club reçoit Saint-Trond, à la lutte pour éviter les play-offs 3. Il s'agit du match de clôture, disputé le dimanche après-midi. Connaissant les résultats de ses concurrents directs (défaites d'Anderlecht et La Gantoise, match nul du Standard de Liège), les joueurs brugeois ont l'occasion de faire une belle opération au classement. Ils ne la laissent pas passer, et s'imposent 1 but à 0 pour la quatrième fois d'affilée, ce qui leur permet de passer à la deuxième place en championnat, à seulement deux points des leaders[67].

Le dimanche 18 décembre, le Club se déplace chez les promus d'Oud-Heverlee Louvain. Á la mi-temps, le score est toujours de 0-0, mais Vadis est exclu pour un geste de mauvaise humeur juste avant la pause. Les louvanistes profitent de leur avantage numérique pour ouvrir le score quelques minutes après la reprise, mais Bruges parvient à égaliser deux minutes après via Joseph Akpala. À vingt minutes du terme, Frederik Boi redonne l'avantage aux siens d'un tir à distance, puis celle de la victoire de Louvain dans les arrêts de jeu à la suite d'un mauvais contrôle de Jorgacević[68]. C'est la première défaite pour Christoph Daum, et marque un coup d'arrêt dans la série de bons résultats du Club. Les joueurs brugeois doivent se racheter le lendemain de Noël, avec la réception de Zulte-Waregem pour le dernier match de l'année 2011. Privé de Vadis, Zimling et Donk, tous trois suspendus, le Club de Bruges ouvre le score juste avant la pause par Björn Vleminckx. Le marquoir ne bougera plus en seconde période, permettant aux brugeois de s'assurer la troisième place avant la trève[69].

Stage hivernal en Espagne[modifier | modifier le code]

Pour son stage durant la trève hivernale, le Club choisit Marbella, en Espagne. Du 3 au 10 janvier[70], les joueurs suivent des entraînements intensifs, axés sur le physique, et disputent deux matches amicaux. Le premier a lieu le 6 janvier contre le club néerlandais de Telstar, qui évolue en deuxième division. Á cette occasion, Christoph Daum passe son noyau en revue, et fait jouer deux équipes différentes en première et en seconde mi-temps, tout en laissant plusieurs joueurs légèrement blessés au repos. Le score final est sans appel, 4-0 pour les brugeois[71].

Deux jours plus tard a lieu le second match amical de ce stage, et cette fois, l'opposition est d'un autre calibre. Il s'agit du club allemand d'Hambourg, un des ténors de la Bundesliga. Le Club mène à la pause grâce à un but de Björn Vleminckx, mais les allemands réagissent en seconde période, et renversent le cours du match pour finir par s'imposer 2 buts à 1[72].

Durant ce stage, plusieurs rumeurs de transferts courent, aussi bien dans le sens des arrivées que dans celui des départs. Finalement, seule l'arrivée du colombien Carlos Bacca, meilleur buteur du championnat et Soulier d'or de son pays, est actée quelques jours après le retour des joueurs en Belgique[73].

Janvier : reprise du championnat en demi-teinte et mercato calme[modifier | modifier le code]

Le FC Bruges reprend le championnat le dimanche par un déplacement à Anderlecht. Rapidement menée à la marque, l'équipe brugeoise ne peut pas rivaliser avec son homologue bruxelloise, qui domine le match. Au coup de sifflet final, Anderlecht l'emporte 3 buts à 0 sur des brugeois qui ne se sont créé qu'une seule occasion dangereuse sur l'ensemble du match, et se retrouve désormais distancée de six points par son hôte du jour[74]. Le 20 janvier, Vincent Mannaert, le directeur général du Club de Bruges, annonce la signature du défenseur espagnol Jordi Figueras Montel, en provenance du Rubin Kazan pour une durée de quatre ans et demi[31]. Il sera alignable dès le 25 janvier, date de l'ouverture du marché des transferts en Russie. Le week-end suivant, le Club reçoit Malines pour tenter d'effacer son mauvais résultat et garder le contact avec les premiers. Mais, menés dès la neuvième minute de jeu, les joueurs brugeois ne parviennent pas à inverser la tendance. Les débuts du colombien Carlos Bacca ne changent rien au déroulement du match, qui se conclut sur une nouvelle défaite du FC Bruges[75]. Ce nouveau revers, conjugué à un fond de jeu trop faible, accentue la pression sur l'entraîneur Christoph Daum, dont la place apparaît déjà menacée[76].

La prochaine journée de championnat a lieu en milieu de semaine. Le mercredi 25 janvier, le Club reçoit Lokeren, avec l'obligation de gagner pour ne pas perdre le contact avec Anderlecht, vainqueur la veille de La Gantoise, deuxième au classement. Pour ce match, Daum aligne d'entrée de jeu la nouvelle recrue brugeoise Jordi Figueras, à la place d'Almebäck. Face à une opposition plus faible que prévu, le FC Bruges s'impose facilement trois buts à zéro, et rejoint ainsi les gantois à la deuxième place du classement[77]. Le dimanche suivant, le FC Bruges se déplace à Mons en clôture de la 23e journée de championnat. Après une première mi-temps équilibrée, les brugeois maîtrisent le reste du match, et s'imposent au Tondreau deux buts à zéro, par Refaelov et Akpala[78].

La fin du mercato, très calme pour le Club, voit l'arrivée de l'attaquant international espoir norvégien Mushaga Bakenga en provenance de Rosenborg[32], en remplacement de Matěj Vydra qui retourne à l'Udinese[33], ainsi que le départ de Nabil Dirar pour l'AS Monaco, en position de relégable en Ligue 2, qui offre au joueur un contrat approchant les deux millions d'euros nets par saison[79] et une indemnité de transfert supérieure à sept millions d'euros[34]. L'entraîneur Christoph Daum sait désormais avec quels joueurs il devra finir la saison.

Février : Trois victoires consécutives avant l'élimination en Ligue Europa[modifier | modifier le code]

Le , le FC Bruges reçoit le Beerschot en clôture de la 24e journée de championnat. Les brugeois ne laissent pas leur adversaire entrer dans le match, et mènent déjà 3-0 à la demi-heure grâce à des buts de Joseph Akpala, du nouveau venu Mushaga Bakenga et de Maxime Lestienne. La réduction du score des anversois ne perturbe pas la machine brugeoise, qui inscrit deux nouveaux buts par Akpala et Lestienne, scellant le score à 5-1[80]. Cette victoire permet au FC Bruges de rester au contact de La Gantoise à la troisième place, et assure presque le club d'une place dans les Play-offs 1. Une semaine plus tard, le FC Bruges se déplace à Gand pour le second choc de la 25e journée. Vu la victoire d'Anderlecht au Standard de Liège, une victoire permettrait au Club de rester au contact des mauves bruxellois, seul à la deuxième place. Les brugeois prennent le match à leur compte, et ouvrent le score par Figueras après un quart d'heure. Après la pause, Refaelov et Akpala alourdissent la marque, et s'imposent finalement 1-3 après la réduction du score des gantois à deux minutes de la fin[81]. Bruges s'isole ainsi derrière Anderlecht, et n'est plus qu'à une victoire d'assurer mathématiquement sa qualification pour les Play-offs 1.

Le dimanche 19 février, le FC Bruges reçoit la visite de Courtrai, une des équipes surprises de la saison, toujours en lutte pour une place en Play-offs 1. Le Club prend le match en mains dès le coup d'envoi, et concrétise sa domination par deux buts en dix minutes à la demi-heure de jeu. Peu avant la mi-temps, un fait de match vient perturber la mécanique brugeoise, l'arrière-gauche Fredrik Stenman se blesse seul, et doit quitter le terrain. En seconde mi-temps, le club brugeois subit la domination des courtraisiens, qui inscrivent un but juste après la reprise. Ils parviennent à tenir le choc, et grâce à cette victoire, sont assurés de participer aux Play-offs 1[82]. Ce sera sans le pauvre Stenman, qui souffre d'une déchirure au tendon d'Achille, et qui ratera aussi très probablement l'Euro 2012.

Après leur élimination douloureuse en Ligue Europa face à Hanovre, les joueurs brugeois reprennent la compétition domestique par un périlleux déplacement à Genk, champion en titre. Le FC Bruges domine globalement la première mi-temps, mais malgré plusieurs occasions très nettes, le score au repos est toujours de 0-0. Le cours du match s'inverse après la pause, les locaux se montrant plus entreprenants, et surtout plus réalistes en ouvrant le score après une heure de jeu par l'entremise de Christian Benteke. Les brugeois pressent pour égaliser rapidement, mais encaissent un deuxième but sur une contre-attaque conclue par le même Benteke. Christoph Daum tente alors son va-tout en faisant entrer deux attaquants pour deux milieux de terrains, mais sans succès. Jelle Vossen tue tout suspense à un quart d'heure du terme en plantant le troisième but des siens. Bojan Jorgacević arrête encore un penalty de Barda en fin de rencontre[83]. En plus de la défaite, le Club perd également Maxime Lestienne, blessé aux adducteurs en fin de match et dont la saison est déjà terminée, qui vient grossir la liste des joueurs du Club de Bruges blessés de longue durée[84].

Mars : Dernière ligne droite avant les Play-offs[modifier | modifier le code]

Il reste trois matches au Club de Bruges dans la phase classique du championnat, pour tenter de rester au contact d'Anderlecht et dans le même temps creuser l'écart sur ses poursuivants avant l'entame des Play-offs 1, décisifs pour l'attribution du titre et des places européennes.

Les brugeois entament ce triptyque en accueillant le Standard de Liège, cinquième du championnat, toujours pas assuré de terminer dans le top-6. Pour l'occasion, Christoph Daum teste un nouveau système de jeu, avec trois défenseurs centraux, deux milieux latéraux un peu plus défensifs, et un triangle offensif en milieu de terrain composé de Lior Refaelov, Víctor Vázquez et Thomas Meunier, chargé d'alimenter Joseph Akpala seul en pointe. Cette disposition surprend les liégeois, qui subissent les assauts des « blauw & zwart » dès l'entame du match. C'est fort logiquement que Lior Refaelov ouvre le score après douze minutes de jeu, sur un coup-franc donné par Víctor Vázquez, et remisé d'abord par Carl Hoefkens, ensuite par Joseph Akpala dans les pieds de l'israélien qui fusille Sinan Bolat. Les brugeois pressent haut, et se procurent plusieurs occasions pour doubler le score, mais sans les concrétiser. Á la demi-heure de jeu, le Standard passe tout près de l'égalisation, le lob de Serge Gakpé, parti seul face à Bojan Jorgacević, est sauvé de justesse par Michael Almebäck. L'intensité du match retombe jusqu'à la pause. En seconde mi-temps, le cours du match s'inverse, et Bruges laisse la direction du jeu au Standard, dont la domination s'avère en définitive stérile. Les liégeois ne parviennent pas à égaliser, et le match se conclut sur ce score de 1-0, le « score Daum » depuis l'entrée en fonction du technicien allemand[85]. Grâce à cette victoire, Bruges reste à huit points d'Anderlecht, et repousse le Standard à dix points. Á noter une nouvelle blessure en cours de match, celle du défenseur Ryan Donk[86], mais qui devrait pouvoir néanmoins tenir sa place le week-end suivant pour le derby brugeois.

Le dimanche 18 mars dans l'après-midi, le Club de Bruges rend visite à son voisin, le Cercle, quatrième au classement. Le match débute sur un tempo peu élevé, et il faut attendre plus de vingt minutes avant de voir une première occasion pour le Cercle. Ce sont les « vert et noir » qui ouvrent le score peu avant la demi-heure sur coup-franc, forçant le Club à réagir. À cinq minutes de la mi-temps, Joseph Akpala égalise en reprenant victorieusement un coup-franc de Jonathan Blondel, de retour dans l'équipe après une longue blessure. Après la pause, Oleg Iachtchouk est sévèrement exclu, et le Club en profite pour prendre l'avance moins de dix minutes plus tard, encore par Akpala. La suite du match n'apporte pas de changements, et le FC Bruges remporte le deuxième derby brugeois de la saison[87]. Les « Blauw & Zwart » profitent du faux-pas du leader anderlechtois, tenu en échec à Saint-Trond, pour se rapprocher à six points de la première place avant la dernière journée de championnat, prévue le mercredi 21 mars.

Le Club termine sa saison en recevant le Lierse, où évolue l'ancien buteur maison Wesley Sonck. Ce dernier est sévèrement exclu juste avant la mi-temps, ce qui déforce l'équipe visiteuse, et permet aux brugeois d'ouvrir le score juste après la reprise par Joseph Akpala, l'homme en forme depuis quelques semaines. Ensuite, le club recule et laisse l'initiative aux lierrois, qui ne parviennent toutefois pas à égaliser[88]. Le FC Bruges remporte ainsi une nouvelle victoire, reste deuxième au contact d'Anderlecht, et creuse l'écart sur La Gantoise, battu à Genk. En fin de match, Vadis Odjidja Ofoe effectue son retour à la compétition après deux mois d'absence due à sa blessure.

Tableau des résultats[modifier | modifier le code]
Table des résultats du FC Bruges durant la saison régulière du championnat de Belgique
Jour. Date Adversaire Lieu Score Classement Buteurs du FC Bruges Assistance
1 KVC Westerlo Stade Jan Breydel, Bruges 5-0 1er Inscrit contre son camp après 51 minutes 51e (c.s.c.) Corstjens (1-0)
But inscrit après 59 minutes 59e Vázquez (2-0)
But inscrit après 66 minutes 66e Vadis (3-0)
But inscrit après 80 minutes 80e Meunier (4-0)
But inscrit après 86 minutes 86e Donk (5-0)
24 022
2 Saint-Trond Stayenveld, Saint-Trond 3-3 1er But inscrit après 12 minutes 12e Refaelov (0-1)
But inscrit après 14 minutes 14e Lestienne (0-2)
But inscrit après 45 minutes 45e Refaelov (0-3)
9 156
3 OH Louvain Stade Jan Breydel, Bruges 1-0 1er Inscrit contre son camp après 80 minutes 80e (c.s.c.) Roelandts (1-0) 24 809
4 Zulte-Waregem Stade Arc-en-ciel, Waregem 1-1 2e But inscrit après 55 minutes 55e Vadis (1-1) 9 428
5 Anderlecht Stade Jan Breydel, Bruges 1-1 4e But inscrit après 85 minutes 85e (pén.) Vadis (1-0) 28 120
6 FC Malines Stade Argos Achter de Kazerne, Malines 1-2 3e But inscrit après 4 minutes 4e Hoefkens (0-1)
But inscrit après 54 minutes 54e Akpala (0-2)
12 550
7 KSC Lokeren Stade Daknam, Lokeren 1-2 1er But inscrit après 35 minutes 35e Dirar (0-1)
But inscrit après 80 minutes 80e Vleminckx (1-2)
6 233
8 RAEC Mons Stade Jan Breydel, Bruges 2-1 1er But inscrit après 56 minutes 56e Vleminckx (1-1)
But inscrit après 67 minutes 67e Vadis (2-1)
23 012
9 Beerschot Kiel, Anvers 1-1 3e But inscrit après 70 minutes 70e Akpala (0-1) 8 000
10 La Gantoise Stade Jan Breydel, Bruges 2-0 2e But inscrit après 23 minutes 23e Meunier (1-0)
But inscrit après 59 minutes 59e Vleminckx (2-0)
26 727
11 KV Courtrai Stade des Éperons d'or, Courtrai 2-1 3e But inscrit après 77 minutes 77e Zimling (0-1) 6 000
12 KRC Genk Stade Jan Breydel, Bruges 4-5 4e But inscrit après 20 minutes 20e Van Acker (1-1)
But inscrit après 46 minutes 46e Vázquez (2-2)
But inscrit après 62 minutes 62e Meunier (3-2)
But inscrit après 67 minutes 67e Dirar (4-2)
23 366
13 Standard de Liège Stade de Sclessin, Sclessin 2-1 4e But inscrit après 77 minutes 77e Dirar (2-1) 26 000
14 Cercle Bruges Stade Jan Breydel, Bruges 1-0 4e But inscrit après 55 minutes 55e Dirar (1-0) 26 399
15 Lierse SK Stade Herman Vanderpoorten, Lierre 0-1 3e But inscrit après 73 minutes 73e Vleminckx (0-1) 9 216
16 KVC Westerlo Het Kuipje, Westerlo 0-1 3e But inscrit après 88 minutes 88e Akpala (1-0) 8 000
17 Saint-Trond Stade Jan Breydel, Bruges 1-0 2e But inscrit après 57 minutes 57e Vleminckx (1-0) 23 583
18 OH Louvain Stade Den Dreef, Heverlee 3-1 3e But inscrit après 54 minutes 54e Akpala (1-1) 8 519
19 Zulte-Waregem Stade Jan Breydel, Bruges 1-0 3e But inscrit après 45 minutes 45e Vleminckx (1-0) 23 000
20 Anderlecht Stade Constant Vanden Stock, Anderlecht 3-0 3e - 23 335
21 FC Malines Stade Jan Breydel, Bruges 0-1 3e - 23 941
22 KSC Lokeren Stade Jan Breydel, Bruges 3-0 3e But inscrit après 18 minutes 18e Refaelov (1-0)
But inscrit après 63 minutes 63e Vázquez (2-0)
But inscrit après 77 minutes 77e Akpala (3-0)
22 391
23 RAEC Mons Stade Charles Tondreau, Mons 0-2 3e But inscrit après 45+1 minutes 45+1e Refaelov (0-1)
But inscrit après 58 minutes 58e Akpala (0-2)
5 600
24 Beerschot Stade Jan Breydel, Bruges 5-1 3e But inscrit après 4 minutes 4e Akpala (1-0)
But inscrit après 25 minutes 25e Bakenga (2-0)
But inscrit après 26 minutes 26e Lestienne (3-0)
But inscrit après 40 minutes 40e Akpala (4-1)
But inscrit après 61 minutes 61e Lestienne (5-1)
24 861
25 La Gantoise Stade Jules Otten, Gentbrugge 1-3 2e But inscrit après 16 minutes 16e Figueras (0-1)
But inscrit après 49 minutes 49e Refaelov (0-2)
But inscrit après 60 minutes 60e Akpala (0-3)
10 000
26 KV Courtrai Stade Jan Breydel, Bruges 2-1 2e But inscrit après 25 minutes 25e Donk (1-0)
But inscrit après 33 minutes 33e Akpala (2-0)
25 457
27 KRC Genk Cristal Arena, Genk 3-0 2e - 23 209
28 Standard de Liège Stade Jan Breydel, Bruges 1-0