Saison 2008-2009 des Penguins de Pittsburgh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Description de cette image, également commentée ci-après

Marc-André Fleury, Sidney Crosby et la Coupe Stanley en juin 2009.

Informations générales
Ligue Ligue nationale de hockey
Directeur général Ray Shero
Entraîneur Michel Therrien (jusqu'en février 2009)
Dan Bylsma (à partir de février 2009)
Capitaine Sidney Crosby
Patinoire Mellon Arena
Saison régulière
Classements Deuxièmes de la division Atlantique
Quatrièmes de la conférence de l'Est
Huitièmes de la LNH
Meilleurs joueurs Ievgueni Malkine (35 buts - 78 aides - 113 points)
Séries éliminatoires
Progression victoire 4-3 Flyers de Philadelphie
victoire 4-3 Capitals de Washington
victoire 4-0 Hurricanes de la Caroline
victoire 4-3 Red Wings de Détroit
Meilleurs joueurs Crosby (14 buts) - Malkine (20 aides - 33 points)
Récompenses
Collectives Coupe Stanley
Individuelles Trophée Art Ross — Malkine
Trophée Conn Smythe — Malkine

Autres saisons

La saison 2008-2009 des Penguins de Pittsburgh est la quarante-et-unième saison de la franchise de hockey sur glace au sein de la Ligue nationale de hockey. Après une saison 2007-2008 qui s'est conclue par un titre de champion de division ainsi que de conférence, les Penguins ont échoué en finale de la Coupe Stanley contre les Red Wings de Détroit.

Au cours de cette nouvelle saison 2008-2009, les Penguins connaissent une mauvaise passe emmenant le départ de l'entraîneur Michel Therrien remplacé par Dan Bylsma. Emmenés par leur jeune capitaine, Sidney Crosby, et par le meilleur pointeur de la saison, Ievgueni Malkine, ils terminent tout de même la saison régulière deuxièmes de leur division et passent par la suite tous les tours des séries pour prendre leur revanche sur Détroit et remporter la Coupe Stanley, le , la troisième de leur histoire. Malkine est désigné meilleur joueur des séries éliminatoires et remporte le Trophée Conn Smythe allant avec.

La saison régulière[modifier | modifier le code]

Les transferts[modifier | modifier le code]

Signatures et départs[modifier | modifier le code]

 Photographie de Miroslav Šatan avec le maillot noir de Penguins de Pittsburgh
Miroslav Šatan sous ses nouvelles couleurs lors du premier match de la saison.

Les dirigeants des Penguins ont un été bien chargé puisqu'une douzaine de joueurs de l'équipe sont en fin de contrat avec, entre autres, Ryan Malone, Pascal Dupuis, Marián Hossa, Jarkko Ruutu ou encore Brooks Orpik[1].

Les premiers joueurs à quitter l'équipe sont Ryan Malone et Gary Roberts : leurs droits sont échangés le 28 juin au Lightning de Tampa Bay en retour de choix de repêchage d'entrée de 2009[2],[MG 1].

Le 1er juillet, premier jour des signatures des joueurs laissés libres par leur équipe, les Penguins confirment l'attachement de la direction à deux joueurs de la franchise : Mark Eaton et Pascal Dupuis. Dupuis, ayant grandement satisfait les attentes de l'équipe à la suite de son arrivée en février, signe un contrat pour trois saisons[3]. Eaton, longuement blessé au cours de la saison précédente, signe tout de même une prolongation pour deux nouvelles saisons pour évoluer dans la défense de l'équipe[4]. Le même jour, la franchise enregistre sa première arrivée : Eric Godard, bagarreur des Flames de Calgary rejoint l'équipe pour trois saisons en tant qu'agent libre ; Jarkko Ruutu étant annoncé partant, Godard vient muscler le jeu des Penguins[MG 2].

Photographie de Fedotenko avec le maillot blanc de Pittsburgh
Rouslan Fedotenko, nouveau joueur des Penguins.

Ty Conklin laissé libre part de la franchise le même jour et rejoint les champions en titre : les Red Wings de Détroit[5] Il est suivi le lendemain par Marián Hossa qui s'engage également pour une saison avec les Red Wings[6]. Alors que d'autres équipes s'activent sur le marché des départs et des arrivées, Ray Shero se concentre sur le cas de Brooks Orpik. Finalement, le 2 juillet 2008, ils signent ensemble une extension de contrat liant Orpik et l'équipe de la Pennsylvanie pour six nouvelles saisons[7]. Shero annonce également ce jour-là la signature d'un contrat de cinq saisons pour l'attaquant vedette russe : Ievgueni Malkine[8]. Cet accord est trouvé alors que, dans le même temps, Malkine a reçu de la part d'équipes de la nouvelle ligue d'Eurasie, la Ligue continentale de hockey, des offres pour un salaire de 12,5 millions de dollars par année[9]. Finalement, Malkine fait savoir par son agent, qu'il préfère rester jouer avec les Penguins et aux côtés de Sidney Crosby[10].

Comme pressenti, Ruutu quitte la franchise et rejoint les Sénateurs d'Ottawa[11] et le lendemain, c'est le tour de Georges Laraque de quitter les Penguins. Il signe avec les Canadiens de Montréal pour trois saisons[12].

Les nouvelles arrivées des Penguins sont annoncées le 3 juillet : il s'agit des attaquants Miroslav Šatan et Rouslan Fedotenko qui signent tous les deux pour la saison 2008-2009[13]. Continuant sur son projet de longue durée et après Orpik et Malkine, c'est au tour de Marc-André Fleury de s'engager pour une longue durée : il signe pour sept saisons avec Pittsburgh[14].

Le 4 juillet et après l'arrivée de Godard pour remplacer Laraque, Matt Cooke rejoint les Penguins pour remplacer Ruutu dans le rôle d'agitateur de l'équipe[15] le 6 juillet 2008[P 1]. Quinze jours plus tard, l'entraîneur de l'équipe, Michel Therrien, s'entend avec les dirigeants de la franchise pour une prolongation de contrat : il signe un contrat l'engageant pour trois nouvelles saisons avec les Penguins[16]. Entre temps, le 7 juillet, Janne Pesonen, triple champion de Finlande avec le Kärpät Oulu, signe un contrat d'un an avec les Penguins[17].

Après un mois d'août relativement calme, les Penguins commencent à préparer la saison en jouant les premiers matchs amicaux de la saison à partir du 20 septembre. L'effectif, encore en rodage, ne compte pas alors encore les joueurs vedettes de l'équipe comme Crosby mais les jeunes joueurs et nouvelles arrivées de l'équipe sont de la partie. Finalement, le 8 octobre, plusieurs joueurs de l'équipe sont affectés aux Penguins de Wilkes-Barre/Scranton dans la Ligue américaine de hockey : c'est ainsi le cas de Pesonen et d'un gardien de but réserve, Curry[18] alors que Jeff Taffe n'est pas conservé dans l'effectif de l'équipe. Le lendemain, Michael Zigomanis, joueur de 28 ans professionnel depuis 2001, rejoint les Penguins en provenance des Coyotes de Phoenix en retour de considérations futures[19].

Joueurs repêchés[modifier | modifier le code]

Les Penguins n'ont pas de choix lors du repêchage de 2008 avant le quatrième tour, ayant échangé leurs différents choix lors des saisons précédentes pour recruter de nouveaux joueurs : le , les Penguins signent Georges Laraque des Coyotes de Phoenix en retour de Daniel Carcillo, joueur des Penguins de Wilkes-Barre/Scranton, et du troisième tour du repêchage[20]. Un an plus tard, Ray Shero échange Colby Armstrong, Erik Christensen, Angelo Esposito et le choix de première ronde au repêchage de 2008 aux Thrashers d'Atlanta en retour de Pascal Dupuis et Marián Hossa[21]. Le même jour, l'équipe fait venir Hal Gill en provenance des Maple Leafs de Toronto pour muscler sa défense en retour du choix de deuxième ronde[22]. Le premier choix des Penguins est donc le 120e joueur du repêchage[23].

Liste des joueurs choisis lors du repêchage de 2008[P 2]
Ronde Choix Nom Poste Nationalité Équipe junior
4 120 Nathan Moon Centre Drapeau du Canada Canada Frontenacs de Kingston (Ligue de hockey de l'Ontario)
5 150 Aleksandr Petchourski Gardien Drapeau de la Russie Russie Metallurg Magnitogorsk 2 (Pervaïa Liga)
6 180 Patrick Killeen Gardien Drapeau du Canada Canada Battalion de Brampton (LHO)
7 210 Nicholas D'Agostino Défenseur Drapeau du Canada Canada Buzzers de St. Michael's (LCCH)

La préparation de saison[modifier | modifier le code]

Alors que la saison régulière n'est pas encore commencée, les mauvaises nouvelles s'accumulent pour les Penguins avec l'indisponibilité de l'un de leurs meilleurs défenseurs Ryan Whitney. Opéré du pied gauche, il est prévu qu'il soit mis de côté entre 3 et 5 mois à partir de son opération, mi-août[24]. Un mois plus tard, l'équipe perd son défenseur numéro un : Sergueï Gontchar se fait opérer de l'épaule, blessure contractée la saison passée lors d'un match de la finale de la Coupe Stanley et mal soignée. Il est alors annoncé qu'il manquera entre quatre et six mois de la saison[25]. Pour pallier l'absence de Gontchar, l'entraîneur de l'équipe, Michel Therrien décide de mettre en place un système d'assistant-capitaine par rotation et c'est Malkine qui est désigné pour porter le A sur son maillot pour le premier mois[26].

Au cours de la présaison, les Penguins jouent cinq matchs de préparation et n'en perdent qu'un seul, le premier, après une séance de tir de fusillade. L'équipe joue deux matchs contre le Lightning de Tampa Bay et deux autres contre les Maple Leafs de Toronto. Le dernier match de préparation est joué en Finlande contre le Jokerit Helsinki du championnat de Finlande, la SM-liiga. Crosby fait la majeure partie du spectacle en réalisant trois passes décisives et montrant que l'équipe est prête à reprendre la compétition[27].

Octobre[modifier | modifier le code]

Patch porté par les Penguins pour les deux premiers matchs de la saison.

Les Rangers de New York, le Lightning de Tampa Bay, les Sénateurs d'Ottawa et les Penguins sont les quatre équipes de la LNH qui ont été choisies pour commencer leur saison par une série de deux matchs à Prague pour les deux premières et à Stockholm pour les deux autres[P 3].

Lors du premier match de la saison, le 4 octobre 2008, Tyler Kennedy ouvre le score pour les Penguins au bout de quarante secondes de jeu ; Shean Donovan permet aux Sénateurs d'égaliser avant que Malkine redonne l'avantage à Pittsburgh. Dany Heatley et Jason Spezza inscrivent par la suite chacun un but pour donner l'avantage à Ottawa à la fin du deuxième tiers-temps. L'égalisation pour Pittsburgh vient par l'intermédiaire de Rob Scuderi au milieu du troisième tiers-temps. Comme pour tous les matchs de la saison régulière en cas de match nul, une prolongation de cinq minutes est prévue pour départager les deux équipes et il ne reste qu'une trentaine de secondes à jouer dans la prolongation quand Kennedy inscrit son deuxième but de la soirée et offre une première victoire au sien[P 4]. Ottawa et Pittsburgh se rencontrent à nouveau le lendemain soir et cette fois, ce sont les Sénateurs qui s'imposent avec un doublé de Heatley et malgré le premier but de sa carrière d'Alex Goligoski dans la LNH[P 4].

Le 18 octobre, lors du sixième match de la saison, alors que Malkine a déjà inscrit six points, Crosby attend toujours de marquer son premier but de la saison, but qui lui ferait atteindre la barre du centième dans sa carrière. Il marque alors tour à tour sa deux-centième aide, son trois-centième point à la suite d'une aide puis son centième but ; dans le même temps, Malkine récolte également un point par but ce soir là en réalisant quatre passes décisives et dépasse la barre des 200 points au total[P 5]. Les Penguins terminent le mois d'octobre avec une fiche de cinq victoires, quatre matchs perdus et deux défaites en prolongation[MG 3], dont une défaite contre les Rangers de New York après les tirs de fusillade, les trois tireurs de Pittsburgh, Kristopher Letang, Petr Sýkora et Crosby manquant tous les trois leur tentative alors que Fredrik Sjöström trompe Marc-André Fleury sur le troisième et dernier tir des Rangers[P 6]

Novembre[modifier | modifier le code]

Les Penguins commencent le mois de novembre de la meilleure des manières possible en remportant les six premières rencontres[P 7]. Au cours de cette série de rencontres, le 11 novembre, ils retrouvent pour la première fois depuis la finale 2008 de la Coupe Stanley les Red Wings de Détroit. Jordan Staal inscrit le deuxième coup du chapeau de sa carrière en inscrivant les trois derniers buts de son équipe lors du temps réglementaire et permettant aux deux équipes d'être à égalité six buts partout. Le troisième but de Staal est inscrit alors qu'il reste 23 secondes de jeu. Lors de la prolongation qui suit, il réussit une passe décisive pour le but de Rouslan Fedotenko et la victoire de l'équipe[P 8].

Le 15 novembre, l'organisation des Penguins utilise officiellement en place un troisième maillot. Il s'agit du premier maillot de l'histoire de la franchise également utilisé lors de la Classique hivernale de la saison passée. Le maillot leur porte chance puisqu'une nouvelle fois menés au score, les Penguins connaissent une nouvelle fois un troisième tiers-temps très productif en inscrivant quatre buts pour reprendre l'avantage et remporter la rencontre contre les Sabres de Buffalo 5-2[P 9]. Le lendemain, Darryl Sydor peu utilisé par les Penguins retourne jouer pour son équipe précédente, les Stars de Dallas en retour du vétéran né en 1973, Philippe Boucher[MG 4]. Finalement la série de victoire de Pittsburgh prend fin le 18 novembre par une défaite à la suite des tirs de fusillade le 18 novembre contre le Wild du Minnesota[P 10]. Ce match marque également la fin d'une série de treize rencontres consécutives avec au moins une passe décisive pour Malkine[28].

Photographie de Garon avec les Penguins de Pittsburgh
À la suite des départs de Ty Conklin puis de Dany Sabourin, Mathieu Garon devient le gardien no 2 de l'équipe.

Le 26 novembre alors que Marc-André Fleury est absent pour cause de blessure, Dany Sabourin commence le match mais après avoir encaissé trois buts en une vingtaine de minutes, John Curry, gardien habituel des Penguins de Wilkes-Barre/Scranton rentre en jeu et réalise onze arrêts pour la victoire de son équipe 5-3 sur la glace des Islanders de New York. Ce soir là, Malkine réalise son troisième coup du chapeau de sa carrière[P 11]. Lors du match suivant, le soir de Thanksgiving, Curry joue son premier match en tant que titulaire. Malgré de bons arrêts, Curry ne peut empêcher son équipe de perdre contre les Sabres de Buffalo[P 11]. Le lendemain au soir pour le dernier match du mois des Pens, c'est au tour de Crosby d'inscrire un coup du chapeau contre les Devils du New Jersey diminués par l'absence de leur gardien vedette, Martin Brodeur[P 12].

À la fin du mois de novembre, Malkine et Crosby dominent le classement des pointeurs de la LNH avec, respectivement, 39 et 34 points[29] ; Malkine, également meilleur passeur de la LNH, est nommé deuxième meilleur joueur du mois derrière Aleksandr Ovetchkine, joueur vedette des Capitals de Washington[30].

Décembre[modifier | modifier le code]

Début décembre, les Penguins connaissent une baisse de régime, perdant trois matchs de suite contre les Sénateurs d'Ottawa, les Sabres de Buffalo et les Devils[P 13]. Ils se rattrapent le soir du 11 décembre battant les Islanders de New York 9 buts à 2. Curry est dans les buts pour sa deuxième titularisation mais Petr Sýkora est un des héros de la soirée inscrivant un coup du chapeau, performance également réalisée par Pascal Dupuis[P 14]. Sýkora inscrit pour la première fois de sa carrière un coup du chapeau. Il met alors fin à une série record de 38 matchs sur 870 dans la LNH avec deux buts sans pour autant réussir à inscrire un troisième but dans la soirée[31],[MG 5].

Les Penguins connaissent une fin d'année 2008 et un début 2009 catastrophique, ne parvenant pas à enchaîner les victoires et ceci malgré le retour de Ryan Whitney au jeu le 23 décembre après avoir manqué une trentaine de matchs en raison d'une blessure au pied[32].

Le 26 décembre, les Penguins remportent leur rencontre contre les Devils du New Jersey sur le score de 1-0, Marc-André Fleury joue son cinquième match consécutif dans les buts de l'équipe et réalise le premier blanchissage[Note 1] de la saison pour l'équipe ; il arrête les 37 lancers des Devils alors que Scott Clemmensen laisse passer un tir de Fedotenko[P 15]. Malgré ce bon résultat, les Penguins terminent l'année en perdant les deux rencontres suivantes[P 16].

Janvier[modifier | modifier le code]

Les Penguins perdent également les trois premières rencontres du mois de janvier, ne parvenant pas à inscrire le moindre but entre trente-deux supériorités numériques et passant de la deuxième place de la conférence de l'Est à la neuvième, donc non qualifiés pour les séries[P 17]. L'équipe de Pittsburgh parvient à sortir de sa torpeur le 6 janvier, lors du quarante-deuxième match de la saison régulière, en remportant la rencontre 3-1 contre les Thrashers d'Atlanta ; lors de cette rencontre, Crosby inscrit un but en supériorité numérique, Sýkora inscrit les deux autres buts alors que Malkine compte trois assistances[P 18].

Le 8 janvier, Staal signe une prolongation de contrat pour quatre saisons avec les Penguins[33],[MG 6]. Mais le jour même, les Penguins perdent une nouvelle fois sur le score de 5-3 contre les Predators de Nashville[P 18]. Le 17 janvier, alors que les Penguins n'arrivent toujours pas à enchaîner les victoires, Mathieu Garon des Oilers d'Edmonton rejoint l'équipe en retour de Ryan Stone, de Dany Sabourin et d'un choix de quatrième ronde au repêchage d'entrée de 2011[P 1].

Il faut attendre le 18 janvier pour voir l'équipe enchaîner deux victoires d'abord contre les Ducks d'Anaheim puis contre les Rangers de New York. Cela n'était pas arrivé pour l'équipe depuis le 15 novembre mais ils perdent le match suivant, le dernier avant le Match des étoiles[P 19]. Avec cinquante points, les Penguins sont classés dixièmes de la Conférence, deux places derrière les Hurricanes de la Caroline, dernière équipe qualifiée pour les séries éliminatoires[34].

Le Match des étoiles[modifier | modifier le code]

Le 57e Match des étoiles de la LNH a lieu à Montréal les 24 et 25 janvier ; le match vient célébrer le Centenaire des Canadiens de Montréal. À partir du 11 novembre, les fans ont pu voter pour élire les douze joueurs entamant le match[35]. Au bout de trois jours de vote, les six joueurs des Canadiens de Montréal sont en tête des suffrages avec de nombreuses voix d'avance et il apparaît finalement qu'un script informatique aurait permis à des fans des Canadiens d'un forum de voter automatiquement pour les six joueurs[36]. Malgré tout, les fans des Penguins réagissent et petit à petit les deux joueurs vedettes de Pittsburgh, Malkine et Crosby, reviennent sur le trio canadien pour finalement les dépasser. Au niveau des gardiens de but, Carey Price et Marc-André Fleury se battent pour la première place[37].

Le 21 décembre 2008, Crosby dépasse le record du nombre de voix obtenu par Jaromír Jágr pour le 50e Match des étoiles en 2000, Jágr avait alors obtenu 1 020 736 voix[P 20]. Finalement, Crosby et Malkine sont tous les deux sélectionnés pour jouer le Match des étoiles alors que Fleury se voit dépasser par Price de 30 000 votes. Les nombres des votes obtenus par les joueurs des Penguins sont les suivants[38] :

Nombres des votes obtenus par les joueurs des Penguins
Joueur Nombre de votes Commentaire
Sidney Crosby 1 713 021 Meilleur total de votes tous joueurs confondus.
Ievgueni Malkine 1 585 936 Deuxième meilleur total de votes tous joueurs confondus.
Sergueï Gontchar 1 354 079 Non éligible car moins de vingt matchs joués début janvier 2009.
Ryan Whitney 1 311 374 Non éligible car moins de vingt matchs joués début janvier 2009.
Marc-André Fleury 1 486 079 Deuxième gardien derrière Price avec 1 515 885 votes.

Le 22 janvier, les Penguins annoncent que Crosby manquera finalement le match en raison d'une blessure au genou récoltée quelques jours plus tôt et mal soignée[P 20]. Il est remplacé dans l'effectif par Martin Saint-Louis et dans le cinq de départ par Vincent Lecavalier. Finalement, Malkine est le seul représentant de l'équipe pour le Match des étoiles et pour les concours d'habiletés ; il remporte le concours de la précision de tir touchant les quatre cibles en quatre lancers lors de la première phase et ne manquant qu'une cible lors de la seconde[P 20]. Le lendemain, lors du match entre les deux conférences, il inscrit un but parmi les onze inscrits par la conférence de l'Est[P 20].

Les Penguins retournent au jeu le 28 janvier contre les Rangers de New York et au bout de trois secondes de jeu, un combat éclate entre Eric Godard et Colton Orr ; après un match riche en intensité, les Penguins l'emportent sur le score de 6-2 mais perdent la rencontre suivante 3-4 en prolongation contre les Devils[P 21].

Février[modifier | modifier le code]

Photographie de Bylsma
Dan Bylsma arrive en cours d'année derrière le banc de l'équipe.

Le 14 février, Gontchar commence sa saison 2008-2009[MG 7] mais l'équipe perd 2-6 contre les Maple Leafs de Toronto[P 22]. Le lendemain, Therrien et son adjoint, André Savard, sont congédiés par les Penguins en raison des résultats décevants au cours des deux derniers mois[MG 8]. L'entraîneur des Penguins de Wilkes-Barre/Scranton de la Ligue américaine de hockey, Dan Bylsma, est alors appelé pour remplacer Therrien alors que les Penguins pointent à la dixième place de la conférence et ne sont pas qualifiés pour les séries[39],[P 23].

Le 21 février, Crosby inscrit le 250e point de sa carrière au cours d'un match à quatre points : deux passes et deux buts contre les Flyers de Philadelphie, pour une première victoire à l'extérieur depuis plus d'un mois[MG 9]. Quatre jours plus tard, les Penguins et Fleury enregistrent un troisième blanchissage de la saison en battant les Islanders de New York sur le score de 1-0, un but inscrit par Sýkora[P 24] ; malgré cette victoire, l'équipe est toujours en retard de deux points pour pouvoir jouer les séries[40].

Alors que les Penguins continuent d'alterner victoires et défaites, la direction de l'équipe décide de se séparer de Ryan Whitney pour trouver une solution pour épauler Crosby sur les ailes. Whitney rejoint les Ducks en retour des droits du prospect Eric Tangradi et de l'ailier Chris Kunitz[P 25],[MG 10]. Pour son premier match sous ses nouvelles couleurs, Kunitz inscrit deux points par une passe et un but pour la victoire en prolongation de l'équipe contre Chicago[MG 9].

Mars[modifier | modifier le code]

Les Penguins font retour dans la première partie de l'Association de l'Est le 1er mars grâce à une victoire contre les Stars de Dallas ; Pittsburgh remporte le match grâce à, entre autres, un but et deux passes décisives de Malkine qui est toujours le meilleur pointeur de la LNH[P 26]. Le 4 mars est le dernier jour possible des échanges, jour appelé trade dead line, et les Penguins anticipent la date en mettant Šatan en ballotage afin d'avoir une plus grande marge de manœuvre du point de vue masse salariale de l'équipe ainsi que pour le nombre de joueurs de l'équipe[MG 4]. Les Penguins signent le vétéran Bill Guerin, capitaine des Islanders de New York, en retour d'un choix conditionnel lors du repêchage d'entrée de 2009[MG 4]. Guerin a alors pour tâche d'apporter son expérience à la jeune équipe de Pennsylvanie mais également de servir de troisième joueur de la première ligne aux côtés de Crosby et de Kunitz[41]. Les autres équipes faisant également de la place dans leur effectif, les Penguins en profitent pour récupérer Craig Adams mis en ballotage par les Blackhawks de Chicago[MG 4].

Le 15 mars, les Penguins jouent leur centième match consécutif à guichets fermés[42]. Deux jours plus tard, Malkine dépasse la barre des cent points depuis les débuts de la saison, comptabilisant cinq points, deux buts et trois passes, lors d'une victoire 6-2 contre Atlanta[P 27]. Les Penguins terminent le mois de mars en jouant huit rencontres de suite à domicile dont huit six victoires[P 28].

Avril[modifier | modifier le code]

Le dernier match de cette série a en réalité lieu le 1er avril et après une victoire 6-1 contre les Devils[P 29] ils montent à la quatrième place du classement de la Conférence de l'Est[43].

Le 7 avril, Crosby inscrit deux buts en supériorité numérique lors de la victoire 6-4 des siens contre le Lightning de Tampa Bay, dépassant pour la troisième saison consécutive la barre des 100 points ; avec Malkine également à plus de cent points, c'est la première fois depuis la saison 1995-1996 et depuis Mario Lemieux et Jaromír Jágr que deux joueurs des Penguins dépassent les cent points[P 30]. Ce soir là, Sýkora inscrit également un but pour le trois-centième de sa carrière dans la LNH[44] alors qu'avec cette victoire les Penguins se qualifient officiellement pour les séries éliminatoires[P 30]. Quatre jours plus tard, les Penguins jouent leur quatre-vingt-deuxième et dernière rencontre de la saison régulière contre les Canadiens de Montréal au Centre Bell ; Malkine inscrit ce soir là son 35e but de la saison, le premier de la rencontre, puis Talbot et Letang comptent également des buts alors que seul Roman Hamrlík inscrit un filet pour les Canadiens[P 31].

La saison des Penguins se termine donc avec une victoire, alors que Malkine est le meilleur pointeur de la ligue avec cent-treize réalisations, trois de plus qu'Ovetchkine et dix de plus que son capitaine, troisième au classement de la LNH[MG 11]. Il reçoit alors le Trophée Art Ross[MG 12] du meilleur pointeur et c'est la treizième fois qu'un joueur des Penguins remporte le titre depuis 1988[P 31].

Statistiques de la saison régulière[modifier | modifier le code]

Composition de l'équipe[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques des gardiens de buts[MG 13]
No  Joueur PJ V D DP Min BC BL Moy B A Pun Commentaire
29 Drapeau du Canada Fleury, Marc-AndréMarc-André Fleury 62 35 18 7 3 641 162 4 2,67 0 1 8
30 Drapeau du Canada Sabourin, DanyDany Sabourin 19 6 8 2 989 47 0 2,85 0 0 2 Remplacé A fini la saison avec les Oilers d'Edmonton[MG 4]
32 Drapeau du Canada Garon, MathieuMathieu Garon 19 8 9 0 1 021 53 0 3,11 0 0 0 Entré  A commencé la saison avec les Oilers d'Edmonton[MG 4]
1 Drapeau des États-Unis Curry, JohnJohn Curry 3 2 1 0 150 6 0 2,40 0 0 0
Statistiques des joueurs
No  Joueur Poste PJ B A Pts +/- Pun Commentaire
2 Drapeau des États-Unis Gill, HalHal Gill D 62 2 8 10 11 53 Assistant-capitaine de Crosby au mois de novembre[45]
3 / 13 Drapeau des États-Unis Goligoski, AlexAlex Goligoski D 45 6 14 20 5 16 Porte le numéro 13 avant l'arrivée de Guerin au sein de l'équipe[46]
4 Drapeau des États-Unis Scuderi, RobRob Scuderi D 81 1 15 16 23 18 Assistant-capitaine de Crosby au mois de novembre[45]
5 Drapeau du Canada Sydor, DarrylDarryl Sydor D 8 1 1 2 5 2 Remplacé A fini la saison avec les Stars de Dallas[MG 4]
7 Drapeau des États-Unis Eaton, MarkMark Eaton D 68 4 5 9 3 36
9 Drapeau du Canada Dupuis, PascalPascal Dupuis AD 71 12 16 28 1 30
11 Drapeau du Canada Staal, JordanJordan Staal C 82 22 27 49 5 37 Assistant-capitaine de Crosby au mois de décembre[47]
13 Drapeau des États-Unis Guerin, BillBill Guerin AD 16 5 7 12 3 18 Entré  A commencé la saison avec les Islanders de New York[MG 4]
14 Drapeau du Canada Kunitz, ChrisChris Kunitz AG 20 7 11 18 3 16 Entré  A commencé la saison avec les Ducks d'Anaheim[MG 4]
15 Drapeau du Canada Zigomanis, MichaelMichael Zigomanis C 22 2 4 6 -2 27
16 Drapeau du Canada Bissonnette, PaulPaul Bissonnette AD 15 0 1 1 -1 22
17 Drapeau de la République tchèque Sýkora, PetrPetr Sýkora AD 76 25 21 46 3 36 Assistant-capitaine de Crosby au mois de janvier[48]
18 Drapeau du Canada Minard, ChrisChris Minard AG 20 1 2 3 0 4
19 Drapeau des États-Unis Whitney, RyanRyan Whitney D 28 2 11 13 -15 16 Assistant-capitaine de Crosby au mois de janvier[48]
Remplacé A fini la saison avec les Ducks d'Anaheim[MG 4]
20 Drapeau de la Finlande Pesonen, JanneJanne Pesonen AG 7 0 0 0 -3 0
22 Drapeau des États-Unis Taffe, JeffJeff Taffe AG 8 0 2 2 -4 2
24 Drapeau du Canada Cooke, MattMatt Cooke AG 76 13 18 31 0 101 Assistant-capitaine de Crosby au mois de décembre[47]
25 Drapeau du Canada Talbot, MaximeMaxime Talbot C 75 12 10 22 -9 63
26 Drapeau de l'Ukraine Fedotenko, RouslanRouslan Fedotenko AG 65 16 23 39 18 44
27 Drapeau du Canada Adams, CraigCraig Adams AD 9 0 1 1 0 0 Entré  A commencé la saison avec les Blackhawks de Chicago[MG 4]
28 Drapeau du Canada Godard, EricEric Godard AD 71 2 2 4 -3 171
33 Drapeau du Canada Wozniewski, AndyAndy Wozniewski D 1 0 0 0 0 0
33 Drapeau du Canada Stone, RyanRyan Stone C 2 0 0 0 1 2
36 Drapeau du Canada James, ConnorConnor James AG 1 0 0 0 0 0
37 Drapeau du Canada Thomas, BillBill Thomas AD 16 2 1 3 -4 2
42 Drapeau du Canada Jeffrey, DustinDustin Jeffrey C 14 1 2 3 4 0
43 Drapeau du Canada Boucher, PhilippePhilippe Boucher D 25 3 3 6 10 24 Entré  A commencé la saison avec les Stars de Dallas[MG 4]
44 Drapeau des États-Unis Orpik, BrooksBrooks Orpik D 79 2 17 19 10 73 Assistant-capitaine de Crosby au mois d'octobre puis à partir de février[49]
48 Drapeau du Canada Kennedy, TylerTyler Kennedy C 67 15 20 35 15 30
55 Drapeau de la Russie Gontchar, SergueïSergueï Gontchar D 25 6 13 19 6 26
58 Drapeau du Canada Letang, KristopherKristopher Letang D 74 10 23 33 -7 24
61 Drapeau du Canada Caputi, LucaLuca Caputi AG 5 1 0 1 -1 4
63 Drapeau du Canada Wallace, TimTim Wallace AD 16 0 2 2 2 7
65 Drapeau des États-Unis Lovejoy, BenBen Lovejoy D 2 0 0 0 0 0
71 Drapeau de la Russie Malkine, IevgueniIevgueni Malkine C 82 35 78 113 17 80 Assistant-capitaine de Crosby au mois d'octobre puis à partir de février[49]
81 Drapeau de la Slovaquie Šatan, MiroslavMiroslav Šatan AD 65 17 19 36 3 36
87 Drapeau du Canada Crosby, SidneySidney Crosby C 77 33 70 103 3 76 C - capitaine[P 32]

Match après match[modifier | modifier le code]

Cette section présente les résultats de la saison régulière qui s'est déroulée entre le 5 octobre et le 31 mars[MG 3].

Nota : les résultats sont indiqués dans la boîte déroulante ci-dessous afin de ne pas surcharger l'affichage de la page. La colonne « Fiche » indique à chaque match le parcours de l'équipe au niveau des victoires, défaites et défaites en prolongation ou lors de la séance de tir de fusillade (dans l'ordre). L'avant-dernière colonne, la colonne « Pts » indique les points récoltés par l'équipe au cours de la saison. Une victoire rapporte deux points et une défaite en prolongation, un seul.

Résultats de la saison 2008-2009 des Penguins
Date Adversaire Lieu Résultat Score[Note 2] Buteur Gardien Fiche Pts Résumé
4 octobre Sénateurs Stockholm[Note 3] Victoire 4-3 (P) Kennedy (Staal)
Malkine
Scuderi (Crosby - Šatan)
Kennedy
Fleury 1-0-0 2 [R 1]
5 octobre Sénateurs Stockholm[Note 3] Défaite 1-3 Goligoski (Crosby - Malkine) Fleury 1-1-0 2 [R 2]
11 octobre Devils Pittsburgh Défaite 2-1 (P) Šatan (Staal - Malkine) Fleury 1-1-1 3 [R 3]
14 octobre Flyers Pittsburgh Victoire 2-3 (P) Orpik (Letang - Kennedy)
Zigomanis (Cooke - Godard)
Dupuis (Orpik - Letang)
Fleury 2-1-1 5 [R 4]
16 octobre Capitals Pittsburgh Défaite 4-3 Goligoski (Malkine - Crosby)
Malkine (Crosby - Šatan)
Šatan (Sýkora - Malkine)
Fleury 2-2-1 5 [R 5]
18 octobre Maple Leafs Pittsburgh Victoire 1-4 Dupuis (Crosby - Malkine)
Šatan (Crosby - Malkine)
Crosby (Malkine - Letang)
Sýkora (Crosby - Malkine)
Fleury 3-2-1 7 [R 6]
20 octobre Bruins Boston Victoire 2-1 (TF) Šatan (Malkine - Crosby)
TF : Tir manqué Letang - Tir réussi Sýkora
Tir manqué Crosby - Tir manqué Šatan - Tir réussi Malkine
Sabourin 4-2-1 9 [R 7]
23 octobre Hurricanes Pittsburgh Victoire 1-4 Crosby (Malkine)
Fedotenko (Staal - Sýkora)
Talbot (Kennedy)
Malkine (Crosby - Scuderi)
Fleury 5-2-1 11 [R 8]
25 octobre Rangers New York Défaite 2-3 (TF) Scuderi (Kennedy - Letang)
Crosby (Malkine - Goligoski)
TF : Tir manqué Letang - Tir manqué Sýkora - Tir manqué Crosby
Fleury 5-2-2 12 [R 9]
28 octobre Sharks San José Défaite 1-2 Fedotenko (Crosby - Malkine) Sabourin 5-3-2 12 [R 10]
30 octobre Coyotes Phoenix Défaite 1-4 Šatan (Malkine - Goligoski) Fleury 5-4-2 12 [R 11]
1 novembre Blues Saint-Louis Victoire 6-3 Šatan (Crosby - Letang)
Goligoski (Šatan - Sydor)
Malkine (Sýkora - Crosby)
Kennedy (Cooke - Gill)
Talbot (Šatan - Oprik)
Staal (Malkine - Kennedy)
Fleury 6-4-2 14 [R 12]
6 novembre Oilers Pittsburgh Victoire 4-5 Šatan (Orpik - Fedotenko)
Talbot (Crosby)
Šatan (Malkine - Goligoski)
Sýkora (Malkine)
Sýkora (Malkine - Letang)
Fleury 7-4-2 16 [R 13]
8 novembre Islanders Uniondale Victoire 4-3 (TF) Kennedy (Zigomanis - Cooke)
Staal (Malkine - Letang)
Kennedy (Goligoski - Zigomanis)
TF : Tir réussi Sýkora - Tir manqué Šatan
Sabourin 8-4-2 18 [R 14]
11 novembre Red Wings Détroit Victoire 7-6 (P) Crosby (Šatan - Talbot)
Talbot (Sýkora - Crosby)
Malkine (Šatan - Crosby)
Staal (Cooke - Zigomanis)
Staal (Cooke - Letang)
Staal (Malkine - Goligoski)
Fedotenko (Staal)
Fleury 9-4-2 20 [R 15]
13 novembre Flyers Pittsburgh Victoire 4-5 (TF) Cooke (Kennedy - Letang)
Malkine (Fedotenko - Sýkora)
Crosby (Sýkora - Šatan)
Crosby (Talbot - Malkine)
TF : Tir manqué Sýkora - Tir manqué Letang - Tir manqué Crosby
Tir manqué Malkine - Tir manqué Šatan - Tir réussi Goligoski
Fleury - Sabourin 10-4-2 22 [R 16]
15 novembre Sabres Pittsburgh Victoire 2-5 Malkine (Goligoski - Fedotenko)
Goligoski (Crosby - Malkine)
Staal (Cooke - Kennedy)
Fedotenko (Malkine - Sýkora)
Staal (Malkine - Sýkora)
Fleury 11-4-2 24 [R 17]
18 novembre Wild Pittsburgh Défaite 1-2 (TF) Cooke (Staal - Scuderi)
TF : Tir manqué Goligoski - Tir manqué Crosby
Sabourin 11-4-3 25 [R 18]
20 novembre Thrashers Atlanta Victoire 3-2 Šatan (Dupuis - Crosby)
Crosby (Kennedy)
Sýkora (Crosby - Malkine)
Sabourin 12-4-3 27 [R 19]
22 novembre Canucks Pittsburgh Défaite 3-1 Zigomanis (Kennedy - Goligoski) Sabourin 12-5-3 27 [R 20]
26 novembre Islanders Uniondale Victoire 5-3 Oprik (Dupuis)
Crosby (Malkine - Letang)
Malkine (Crosby - Orpik)
Malkine (Crosby)
Malkine (Scuderi)
Sabourin - Curry 13-5-3 29 [R 21]
28 novembre Sabres Buffalo Défaite 3-4 Kennedy (Cooke - Scuderi)
Crosby (Malkine)
Crosby (Malkine)
Curry 13-6-3 29 [R 22]
29 novembre Devils Pittsburgh Victoire 1-4 Crosby (Šatan - Gill)
Sýkora (Crosby - Kennedy)
Crosby (Malkine)
Crosby (Malkine - Zigomanis)
Sabourin 14-6-3 31 [R 23]
3 décembre Rangers New York Défaite 2-3 (TF) Eaton (Crosby)
Staal (Scuderi - Cooke)
TF : Tir manqué Šatan - Tir réussi Letang
Sabourin 14-6-4 32 [R 24]
4 décembre Hurricanes Raleigh Victoire 5-2 Sýkora (Crosby - Goligoski)
Dupuis (Crosby)
Sýkora (Crosby - Malkine)
Šatan (Crosby - Letang)
Fedotenko (Malkine)
Sabourin 15-6-4 34 [R 25]
6 décembre Sénateurs Ottawa Défaite 2-3 Staal (Crosby - Malkine)
Malkine (Staal)
Sabourin 15-7-4 34 [R 26]
8 décembre Sabres Pittsburgh Défaite 4-3 Fedotenko (Malkine - Sýkora)
Fedotenko (Malkine - Sýkora)
Letang (Crosby)
Sabourin 15-8-4 34 [R 27]
10 décembre Devils Newark Défaite 1-4 Cooke (Malkine - Fedotenko) Sabourin 15-9-4 34 [R 28]
11 décembre Islanders Pittsburgh Victoire 2-9 Dupuis (Šatan - Scuderi)
Šatan (Cooke - Crosby)
Sýkora (Malkine - Fedotenko)
Boucher (Crosby - Šatan)
Malkine (Goligoski - Sýkora)
Sýkora (Goligoski - Talbot)
Sýkora (Crosby - Staal)
Dupuis (Staal - Scuderi)
Dupuis (Cooke - Orpik)
Curry 16-9-4 36 [R 29]
13 décembre Flyers Philadelphie Défaite 3-6 Staal (Goligoski - Fedotenko)
Godard (Sýkora - Malkine)
Fedotenko (Sýkora - Taffe)
Sabourin 16-10-4 36 [R 30]
18 décembre Thrashers Atlanta Victoire 6-3 Cooke (Wallace - Staal)
Malkine (Sýkora)
Staal (Malkine - Crosby)
Šatan (Taffe - Fedotenko)
Boucher (Malkine - Sýkora)
Malkine (Crosby - Scuderi)
Fleury 17-10-4 38 [R 31]
20 décembre Maple Leafs Pittsburgh Défaite 7-3 Malkine (Eaton - Šatan)
Sýkora (Malkine - Letang)
Sýkora (Goligoski)
Fleury 17-11-4 38 [R 32]
22 décembre Sabres Buffalo Victoire 4-3 (P) Dupuis (Šatan - Orpik)
Goligoski (Malkine - Fedotenko)
Goligoski (Malkine - Staal)
Crosby (Malkine - Goligoski)
Fleury 18-11-4 40 [R 33]
23 décembre Lightning Pittsburgh Défaite 2-0 - Fleury 18-12-4 40 [R 34]
26 décembre Devils Newark Victoire 1-0 Fedotenko (Malkine - Sýkora) Fleury 19-12-4 42 [R 35]
27 décembre Canadiens Pittsburgh Défaite 3-2 Dupuis (Whitney - Crosby)
Crosby (Dupuis - Orpik)
Fleury 19-13-4 42 [R 36]
30 décembre Bruins Pittsburgh Défaite 5-2 Sýkora (Fedotenko - Jeffrey)
Dupuis (Crosby)
Fleury 19-14-4 42 [R 37]
1 janvier Bruins Boston Défaite 2-4 Jeffrey (Goligoski - Wallace)
Fedotenko (Šatan - Malkine)
Sabourin 19-15-4 42 [R 38]
3 janvier Panthers Sunrise Défaite 6-1 Fedotenko Fleury - Sabourin - Fleury 19-16-4 42 [R 39]
5 janvier Rangers New York Défaite 0-4 - Fleury 19-17-4 42 [R 40]
6 janvier Thrashers Pittsburgh Victoire 1-3 Sýkora (Whitney - Malkine)
Sýkora (Malkine)
Crosby (Malkine - Whitney)
Fleury 20-17-4 44 [R 41]
8 janvier Predators Nashville Défaite 3-5 Sýkora (Crosby)
Staal (Kennedy - Crosby)
Talbot (Cooke)
Fleury 19-18-4 44 [R 42]
10 janvier Avalanche Denvers Défaite 3-5 Malkine (Crosby - Orpik)
Crosby (Malkine - Orpik)
Staal
Sabourin - Fleury 19-19-4 42 [R 43]
13 janvier Flyers Philadelphie Victoire 4-2 Kennedy (Talbot - Bissonette)
Malkine (Crosby)
Staal (Šatan - Letang)
Cooke (Crosby - Orpik)
Fleury 21-19-4 46 [R 44]
14 janvier Capitals Pittsburgh Défaite 6-3 Malkine (Crosby - Šatan)
Šatan (Talbot - Kennedy)
Whitney (Crosby - Jeffrey)
Fleury 21-20-4 46 [R 45]
16 janvier Ducks Pittsburgh Victoire 1-3 Cooke (Malkine - Gill)
Cooke (Whitney - Malkine)
Gill (Staal)
Fleury 22-20-4 48 [R 46]
18 janvier Rangers Pittsburgh Victoire 0-3 Minard (Sýkora - Gill)
Sýkora (Šatan - Scuderi)
Sýkora (Whitney - Staal)
Fleury 23-20-4 50 [R 47]
20 janvier Hurricanes Pittsburgh Défaite 2-1 Malkine (Boucher - Crosby) Fleury 23-21-4 50 [R 48]
28 janvier Rangers Pittsburgh Victoire 2-6 Sýkora (Minard - Staal)
Staal (Whitney)
Letang (Crosby - Eaton)
Sýkora (Crosby - Whitney)
Letang (Dupuis - Crosby)
Crosby (Malkine - Boucher)
Fleury 24-21-4 52 [R 49]
30 janvier Devils Newark Défaite 3-4 (P) Talbot (Whitney - Scuderi)
Crosby (Malkine - Sýkora)
Malkine (Crosby)
Fleury 24-21-5 53 [R 50]
31 janvier Maple Leafs Toronto Défaite 4-5 Šatan (Talbot)
Crosby (Malkine - Cooke)
Malkine (Whitney - Crosby)
Kennedy (Dupuis)
Garon 24-22-5 53 [R 51]
3 février Canadiens Montréal Défaite 2-4 Caputi (Thomas - Scuderi)
Malkine (Goligoski)
Fleury 24-23-5 53 [R 52]
4 février Lightning Pittsburgh Victoire 3-4 (P) Malkine (Dupuis)
Eaton (Sýkora)
Sýkora (Malkine - Crosby)
Malkine (Staal - Orpik)
Fleury 25-23-5 55 [R 53]
6 février Blue Jackets Pittsburgh Victoire 1-4 Letang (Crosby - Whitney)
Sýkora (Orpik - Malkine)
Letang (Crosby - Talbot)
Crosby (Dupuis - Hill)
Fleury 26-23-5 57 [R 54]
8 février Red Wings Pittsburgh Défaite 3-0 - Fleury 26-24-5 57 [R 55]
11 février Sharks Pittsburgh Victoire 1-2 (TF) Thomas (Šatan - Staal)
TF : Tir manqué Sýkora - Tir manqué Malkine - Tir réussi Crosby
Fleury 27-24-5 59 [R 56]
14 février Maple Leafs Toronto Défaite 2-6 Cooke (Malkine - Letang)
Thomas (Staal)
Fleury 27-25-5 59 [R 57]
16 février Islanders Uniondale Défaite 2-3 (TF) Malkine
Whitney (Crosby - Gonchar)
TF : Tir réussi Sýkora - Tir manqué Malkine - Tir manqué Crosby
Fleury 27-25-6 60 [R 58]
19 février Canadiens Montréal Victoire 4-5 Sýkora (Minard - Malkine)
Šatan (Whitney - Eaton)
Malkine (Crosby - Fedotenko)
Talbot (Staal - Cooke)
Gonchar (Fedotenko)
Fleury 28-25-6 62 [R 59]
21 février Flyers Philadelphie Victoire 5-4 Crosby (Fedotenko - Malkine)
Malkine (Sýkora - Gonchar)
Fedotenko (Dupuis - Crosby)
Fedotenko (Crosby - Dupuis)
Crosby (Dupuis)
Fleury 29-25-6 64 [R 60]
22 février Capitals Washington Défaite 2-5 Talbot (Eaton - Orpik)
Gonchar (Crosby - Malkine)
Fleury - Garon 29-26-6 64 [R 61]
25 février Islanders Pittsburgh Victoire 0-1 Sýkora (Gonchar - Malkine) Fleury 30-26-6 66 [R 62]
27 février Blackhawks Chicago Victoire 5-4 (P) Staal (Gonchar - Kunitz)
Kunitz (Staal - Kennedy)
Šatan (Fedotenko)
Talbot (Dupuis - Cooke)
Malkine (Gonchar - Šatan)
Fleury 31-26-6 68 [R 63]
1 mars Star Dallas Victoire 4-1 Staal (Malkine - Fedotenko)
Letang (Malkine - Kunitz)
Šatan
Malkine
Fleury 32-26-6 70 [R 64]
3 mars Lightning Tampa Bay Victoire 3-1 Kunitz (Kennedy)
Kunitz (Sýkora - Malkine)
Cooke (Dupuis - Talbot)
Fleury 33-26-6 72 [R 65]
5 mars Panthers Sunrise Victoire 4-1 Crosby (Guerin - Orpik)
Kennedy (Cooke - Staal)
Letang (Orpik)
Kennedy (Malkine - Fedotenko)
Fleury 34-26-6 74 [R 66]
8 mars Capitals Washington Victoire 4-3 (TF) Crosby (Guerin - Kunitz)
Gonchar (Letang - Guerin)
Guerin (Crosby - Letang)
TF : Tir manqué Letang - Tir réussi Crosby
Fleury 35-26-6 76 [R 67]
10 mars Panthers Pittsburgh Victoire 3-4 (TF) Malkine (Crosby - Letang)
Staal (Cooke - Kennedy)
Crosby (Guerin - Kunitz)
TF : Tir réussi Letang - Tir manqué Crosby - Tir réussi Malkine
Fleury 36-26-6 78 [R 68]
12 mars Blue Jackets Columbus Défaite 3-4 (TF) Gonchar (Crosby - Kunitz)
Dupuis (Malkine)
Talbot (Malkine - Crosby)
TF : Tir manqué Letang - Tir manqué Crosby - Tir manqué Malkine
Fleury 36-26-7 79 [R 69]
14 mars Sénateurs Pittsburgh Défaite 4-3 (TF) Godard (Dupuis - Orpik)
Crosby (Eaton - Staal)
Kennedy (Cooke)
TF : Tir manqué Letang - Tir manqué Sýkora - Tir réussi Crosby
Tir manqué Malkine - Tir manqué Kunitz
Fleury 36-26-8 80 [R 70]
15 mars Bruins Pittsburgh Victoire 4-6 Guerin (Crosby - Kunitz)
Kunitz (Crosby - Guerin)
Gonchar (Letang - Crosby)
Kunitz (Guerin)
Sýkora (Staal - Dupuis)
Staal
Garon 37-26-8 82 [R 71]
17 mars Thrashers Pittsburgh Victoire 2-6 Gonchar (Guerin - Malkine)
Kunitz (Crosby - Malkine)
Staal (Kennedy - Letang)
Malkine (Gonchar - Letang)
Malkine (Gonchar - Crosby)
Eaton (Gonchar - Malkine)
Fleury 38-26-8 84 [R 72]
20 mars Kings Pittsburgh Victoire 1-4 Crosby
Malkine (Crosby - Gonchar)
Kennedy (Cooke - Gill)
Guerin (Malkine)
Fleury 39-26-8 86 [R 73]
22 mars Flyers Pittsburgh Défaite 3-1 Letang (Crosby - Malkine) Fleury 39-27-8 86 [R 74]
25 mars Flames Pittsburgh Victoire 0-2 Letang (Crosby - Kunitz)
Gill (Malkine - Scudery)
Fleury 40-27-8 88 [R 75]
28 mars Rangers Pittsburgh Victoire 3-4 Talbot (Fedotenko - Orpik)
Coooke (Talbot - Malkine)
Fedotenko (Scuderi - Kennedy)
Crosby (Fedotenko)
Fleury 41-27-8 90 [R 76]
1 avril Devils Pittsburgh Victoire 1-6 Cooke (Talbot - Gill)
Guerin (Kunitz - Fleury)
Malkine (Gonchar)
Crosby (Letang - Gonchar)
Staal (Fedotenko - Gill)
Kunitz (Dupuis - Crosby)
Fleury 42-27-8 92 [R 77]
4 avril Hurricanes Raleigh Défaite 2-3 (P) Kennedy (Fedotenko - Scuderi)
Fedotenko (Staal - Kennedy)
Fleury 42-27-9 93 [R 78]
5 avril Panthers Sunrise Défaite 2-4 Dupuis (Kennedy - Staal)
Eaton (Letang - Kunitz)
Fleury 42-28-9 93 [R 79]
7 avril Lightning Tampa Bay Victoire 6-4 Fedotenko (Staal - Kennedy)
Crosby (Malkine - Kunitz)
Crosby (Kunitz - Malkine)
Cooke (Staal - Letang)
Sýkora (Fedotenko)
Staal
Fleury 43-28-9 95 [R 80]
9 avril Islanders Pittsburgh Victoire 1-6 Boucher (Fedotenko - Malkine)
Dupuis (Adams - Godard)
Cooke (Staal - Kennedy)
Guerin (Crosby)
Crosby (Gonchar - Dupuis)
Kennedy (Boucher - Scuderi)
Garon 44-28-9 97 [R 81]
11 avril Canadiens Montréal Victoire 3-1 Malkine (Gonchar -Fedotenko)
Talbot (Dupuis)
Letang (Staal)
Fleury 45-28-9 99 [R 82]

Classement[modifier | modifier le code]

Les Penguins finissent la saison régulière à la deuxième place de la division Atlantique avec quatre-vingt-dix-neuf points : sept de moins que les premiers, les Devils du New Jersey et autant que les Flyers de Philadelphie, troisièmes de la division[P 33]. Les Flyers terminant avec une victoire de moins au compteur, classement final établi après le dernier match de la saison des Flyers, le 12 avril, une défaite 4-3 de Philadelphie[50].

Classement de la division Atlantique
Équipe PJ V D DP  BP  BC Pts
Devils du New Jersey 82 51 27 4 244 209 106
Penguins de Pittsburgh 82 45 28 9 264 239 99
Flyers de Philadelphie 82 44 27 11 264 238 99
Rangers de New York 82 43 30 9 210 218 95
Islanders de New York 82 26 47 9 201 279 61

Au niveau de l'association de l'Est, les Penguins sont quatrièmes derrière les trois premiers de chaque division : Devils, Capitals de Washington et Bruins de Boston, meilleure franchise de la conférence avec cent-seize points. Pour chacune des deux associations de la LNH, les huit meilleures équipes sont qualifiées pour les séries éliminatoires, les autres voyant leur saison terminée[P 33].

Classement de la Conférence de l'Est
No  Équipe PJ V D DP  BP  BC Pts
1 Bruins de Boston 82 53 19 10 274 196 116
2 Capitals de Washington 82 50 24 8 272 245 108
3 Devils du New Jersey 82 51 27 4 244 209 106
4 Penguins de Pittsburgh 82 45 28 9 264 239 99
5 Flyers de Philadelphie 82 44 27 11 264 238 99
6 Hurricanes de la Caroline 82 45 30 7 239 226 97
7 Rangers de New York 82 43 30 9 210 218 95
8 Canadiens de Montréal 82 41 30 11 249 247 93
9 Panthers de la Floride 82 41 30 11 234 231 93
10 Sabres de Buffalo 82 41 32 9 250 234 91
11 Sénateurs d'Ottawa 82 36 35 11 217 237 83
12 Maple Leafs de Toronto 82 34 35 13 250 293 81
13 Thrashers d'Atlanta 82 35 41 6 257 280 76
14 Lightning de Tampa Bay 82 24 40 18 210 279 66
15 Islanders de New York 82 26 47 9 201 279 61

Les séries éliminatoires[modifier | modifier le code]

Déroulement des séries[modifier | modifier le code]

Premier tour contre les Flyers[modifier | modifier le code]

Photographie des Flyers contre les Flames.
Les Flyers lors de la saison 2008-2009 contre les Flames de Calgary.

Les Penguins rencontrent au premier tour des séries les Flyers de Philadelphie. Ces derniers finissent la saison régulière à la troisième place de la division Atlantique et avec le même total de points que les Penguins. Pittsburgh finit tout de même devant Philadelphie en comptant une victoire de plus. L'équipe de Philadelphie compte dans ses rangs des joueurs comme : Jeff Carter, Mike Richards, Simon Gagné, Scott Hartnell ou encore Martin Biron dans les buts[P 34].

Finissant devant les Flyers au classement, les Penguins ont l'avantage de la glace : les deux premiers matchs sont donc joués dans le Mellon Arena, puis les deux suivants dans la patinoire des Flyers, le Wachovia Center. En cas de série nulle, les matchs suivants se jouent à Pittsburgh, Philadelphie et en cas de besoin d'un septième match, il est prévu qu'il se joue à Pittsburgh[P 35].

Les Penguins sortent victorieux du premier match. Les Flyers reçoivent un total de douze pénalités contre seulement six pour les joueurs locaux[51] alors que les Penguins remportent le match 4-1, le but des Flyers étant inscrit dans les cinq dernières minutes de jeu[P 36]. Alors qu'il ne reste que sept secondes de jeu, Daniel Carcillo donne un coup à la tête de Talbot. Sur le moment, il ne prend pas de pénalité mais avec le recul la LNH décide de suspendre le joueur des Flyers pour le deuxième match. Dans le même temps, l'entraîneur de Philadelphie, John Stevens, reçoit une amende de 10 000 $ pour avoir envoyé un joueur sur la glace pour intimider les Penguins à quelques secondes de la fin[52].

Les Penguins remportent également le deuxième match à la suite d'une prolongation d'un peu moins de vingt minutes. Ce sont les Flyers qui ouvrent le score lors du premier tiers temps par l'intermédiaire de Scott Hartnell qui dévie un tir de Matt Carle. Pittsburgh revient au score vers la fin du deuxième tiers par un but de Guérin mais les Flyers reprennent l'avantage au début du dernier tiers. Finalement, Malkine permet à son équipe de croire en la victoire en inscrivant un but à moins de cinq minutes de la fin du temps réglementaire en déviant un tir de Letang. La victoire pour les Penguins est acquise au bout de dix-huit minutes trente de prolongation, Guerin recevant une passe de Gontchar attend que Biron fasse le premier geste pour inscrire le but vainqueur[P 37].

Photographie de Biron avec le maillot noir de Philadelphie
Martin Biron gardien de Flyers, ici en mars 2009.

Le troisième match se joue dans la patinoire des Flyers et ces derniers prennent le dessus en inscrivant deux buts dans les six premières minutes du match. Malkine puis Scuderi permettent aux Penguins de revenir au score mais finalement les Flyers marquent quatre autres buts contre un seul pour Pittsburgh, encore une fois par Malkine[P 38]. Lors du deuxième match de la série dans la ville de Philadelphie, Marc-André Fleury se met en avant en réalisant un total de quarante-cinq arrêts et ne concédant qu'un seul but. Le premier but de la partie n'est inscrit que lors du deuxième tiers-temps par l'intermédiaire du capitaine des Penguins, Sidney Crosby. Ce dernier entre littéralement dans le but avec le palet sur une passe de Kunitz. Biron, à l'autre bout de la patinoire, reçoit vingt tirs de moins que Fleury mais finalement Kennedy et Talbot marquent deux autres buts pour une victoire 3-1 pour les Penguins[P 39].

Ils subissent un lourd revers lors du cinquième match : alors qu'ils ont toutes les cartes en main pour se qualifier, ils sont blanchis 3 buts à 0 sur leur glace alors que la salle est complète pour un cent-dixième match consécutif à guichets fermés[P 40]. Lors du sixième match joué à Philadelphie, le match débute mal pour les Penguins puisqu'ils sont encore une fois menés au score ; ils concèdent ainsi deux buts lors de la première période puis un troisième dès le début de la deuxième période. Quinze secondes après le but des Flyers, Talbot réveille les siens en se battant contre Carcillo. Juste derrière, Fedotenko marque son premier but des séries de l'année puis Eaton et Crosby trouvent tour à tour le fond des filets pour recoller au score avant la fin du tiers-temps. Au début du troisième tiers-temps, Gontchar donne l'avantage pour les siens. Philadelphie ne parvient pas à revenir au score et finalement Crosby inscrit un cinquième but pour la victoire et qualification de son équipe dans un but déserté par Biron pour tenter de faire basculer le match avec un attaquant supplémentaire[P 41].

15 avril Pittsburgh 4-1
(1-0, 1-0, 2-1)
Philadelphie Mellon Arena
17 132 spectateurs


17 avril Pittsburgh 3-2 (Pr)
(0-1, 1-0, 1-1, 1-0)
Philadelphie Mellon Arena
17 132 spectateurs


19 avril Philadelphie 6-3
(2-1, 2-1, 2-1)
Pittsburgh Wachovia Center
19 745 spectateurs


21 avril Philadelphie 1-3
(0-0, 0-2, 1-1)
Pittsburgh Wachovia Center
19 883 spectateurs


23 avril Pittsburgh 0-3
(0-0, 0-1, 0-2)
Philadelphie Mellon Arena
17 132 spectateurs


25 avril Philadelphie 3-5
(2-0, 1-3, 0-2)
Pittsburgh Wachovia Center
20 072 spectateurs


Deuxième tour contre les Capitals[modifier | modifier le code]

Photographie d'un engagement entre Staal  en blanc et Fiodorov en rouge.
Jordan Staal à l'engagement contre Sergueï Fiodorov lors du premier match de la série.

Lors du deuxième tour, Pittsburgh retrouve les Capitals de Washington qui ont battu les Rangers de New York en première ronde. Les Capitals mènent la série 3 matchs à 1 avant de perdre deux matchs consécutivement et finalement remporter la qualification lors du septième match de la série[P 35]. L'équipe de Washington est entraîné par Bruce Boudreau et guidée par les joueurs vedettes Aleksandr Ovetchkine et Aleksandr Siomine[P 42]. La série est une des plus attendues et une des plus médiatisées depuis longtemps avec la double opposition Crosby - Ovetchkine et Malkine - Siomine[53].

Les Capitals ayant terminé premiers de leur division, la division Sud-Est, ils ont l'avantage de la glace et la série débute ainsi par deux matchs dans le Verizon Center à Washington. Crosby inscrit le premier but de la série après quatre minutes de jeu lors de la première rencontre mais les joueurs locaux répondent avant la fin du tiers-temps par l'intermédiaire de David Steckel puis d'Ovetchkine. L'attaque des Penguins se heurte tout le match aux performances du gardien recrue des Capitals, Semion Varlamov, ce dernier réalisant trente-quatre arrêts et n'accordant qu'un autre but aux Penguins. Au bout d'une minute quarante de jeu dans le troisième tiers, Tomáš Fleischmann inscrit le but de la victoire sur une passe de Nicklas Bäckström[P 43].

Photographie d'Ovetchkine avec le maillot rouge des Capitals
Aleksandr Ovetchkine vedette des Capitals de Washington et de la LNH.

Lors du deuxième match, c'est encore une fois Crosby qui frappe le premier en ouvrant le score au bout de six minutes trente de jeu. Ovetchkine répond seize minutes plus tard mais Crosby inscrit un deuxième but au cours de la deuxième période. Avant la fin de la période, Steckel permet aux siens de revenir à la marque et les deux équipes entament le dernier tiers-temps sur le score de parité deux buts partout. Ovetchkine inscrit deux buts dans les dix dernières minutes de jeu. Il inscrit alors un coup du chapeau puis avec trente secondes de jeu restant dans le temps réglementaire, c'est autour du capitaine des Penguins de réaliser son coup du chapeau sur une passe de Malkine. C'est le premier coup du chapeau dans la LNH lors des séries pour les deux joueurs et la quatrième fois que deux joueurs inscrivent un tour du chapeau dans le même match des séries[54],[P 44]. Ce but tardif n'empêche pas pour autant les Penguins d'être menés deux matchs à zéro avant d'entamer la série sur leur glace devant leur public[55].

Penguins et Capitals se retrouvent donc pour le troisième match de la série dans la patinoire de Pittsburgh. Après avoir ouvert le score lors des deux premiers matchs mais sans succès pour autant, les Penguins sont menés au score avec moins de deux minutes dans le match. Ovetchkine profite d'une erreur défensive de Marc-André Fleury pour marquer. Ainsi, le gardien des Penguins passe derrière ses buts pour récupérer le palet mais celui-ci prend un rebond surprenant et retourne directement devant le but des joueurs locaux. Varlamov mène la vie dure aux joueurs des Penguins en arrêtant tour à tour les tentatives de Malkine, Crosby, Letang puis Gontchar. Fedotenko est le premier à réussir à tromper le portier des Capitals à la moitié du temps réglementaire ; il profite d'une récupération de Talbot du palet dans sa zone pour remonter la glace en maniant la rondelle. Devant les buts, Fedotenko fait une passe à Talbot qui lui rend instantanément pour l'égalisation. Les Penguins tirent très souvent au but — ils réalisent quinze tirs lors de seule deuxième période — mais finalement les deux équipes entament le dernier tiers à égalité. Cinq minutes avant la fin du match, Malkine donne l'avantage en supériorité numérique mais à moins de deux minutes de la fin de la période, Bäckström égalise pour prolonger le match. La délivrance des Penguins vient par l'intermédiaire de Letang qui inscrit au bout d'une dizaine de minutes le premier but de sa carrière dans les séries éliminatoires[P 45].

Le match numéro quatre de la série débute par un but pour les Capitals par l'intermédiaire de Bäckström dans la première minute du match. Gontchar lui répond deux minutes plus tard sur un but similaire : une entrée en zone offensive sans être attaqué et un tir en force qui se loge au fond du filet. Six minutes plus tard, alors que les Capitals se dégagent de leur zone, Kunitz récupère le palet à la ligne bleue et fait une passe à Crosby seul devant Varlamov. Le capitaine des Penguins ne parvient pas à finaliser l'action mais Guerin profite d'un rebond pour doubler le score de son équipe. Les Penguins perdent Gontchar à la suite d'un choc genou contre genou avec Ovetchkine au bout d'un quart d'heure de jeu. Les cinq autres défenseurs de l'équipe doivent alors s'organiser pour finir le match sans le défenseur de l'équipe avec le plus haut temps de jeu. Varlamov laisse entrer un but facile juste après sur une frappe anodine de Fedotenko, le palet échappant à sa mitaine. L'équipe des Penguins rentre donc au vestiaire avec une avance de deux buts, avance qui est réduite à la trente-cinquième minute par un but de Chris Clark sur un rebond d'une frappe de Mike Green mais qui n'est pas comblée[P 46].

Les Penguins jouent le cinquième sur la glace des Capitals sans Gontchar et en utilisant Alex Goligoski, qui est dans sa première saison dans la LNH, à sa place. Les deux gardiens bloquent tous les lancers reçus lors de la première période avec une douzaine de tirs chacun avant que Staal n'inscrive son premier but des séries en début du deuxième tiers. Ovetchkine répond d'un but depuis la ligne bleue des Penguins pour égaliser le score juste une minute plus tard. Bäckström double le score pour les joueurs locaux lors d'une supériorité numérique cinq minutes avant la fin du tiers temps. Au tout début du troisième tiers, Fedotenko permet à Pittsburgh de recoller puis six minutes plus tard, Cooke donne l'avantage aux Penguins. Ovetchkine force le match à aller en prolongation mais le but de la victoire est inscrit par Tom Poti qui dévie une passe de Malkine vers Crosby dans ses propres buts[P 47].

Photographie de Kzolov avec le maillot blanc de Washington, sans casque
Viktor Kozlov double buteur pour Washington lors de la cinquième rencontre.

Toujours privés de Gontchar, les Penguins passent à côté de la qualification lors du sixième match et sur leur glace à la suite d'un but en prolongation de David Steckel. Le match débute par un but en première période de Guerin puis les Capitals inscrivant deux buts lors du deuxième tiers-temps. Les défenseurs de Pittsburgh, Eaton et Letang marquent chacun un but en supériorité numérique mais Viktor Kozlov inscrit le but de l'égalisation, son deuxième de la partie à la suite d'une erreur de Hal Gill. Voulant bloquer le tir de Kozlov, Gill se positionne entre Fleury et ses buts, empêchant le gardien de l'équipe de bien se positionner. Malgré un but de Crosby dans la fin du match, pour la troisième fois en six matchs, les prolongations doivent être jouées. Une nouvelle fois l'avantage revient aux visiteurs qui se qualifient par un but de David Steckel[P 48].

Le septième match décisif a lieu dans la salle de Washington et constitue pour le capitaine des Penguins une première : au cours de son entière carrière, il n'a jamais joué un seul septième match des séries. De son côté, Ovetchkine a déjà joué trois rencontres couperets de ce type et est déjà l'auteur de sept buts contre les Penguins et six passes décisives. Les Penguins comptent tout de même sur un éventuel retour de Gontchar dans l'effectif après avoir manqué seulement deux matchs[56]. Au bout de deux minutes de jeu, le match peut basculer à l'avantage des Capitals, mais Fleury parvient à arrêter de sa mitaine la tentative d'Ovetchkine seul contre lui. Contre toute attente, après la première période de jeu, l'équipe locale est menée 2-0 par des buts de Crosby et d'Adams. Sidney Crosby inscrit un but en récupérant un palet sur un rebond d'un tir de Gontchar, mal contrôlé par Varlamov. Sur l'engagement qui suit, Talbot remporte le palet, le passe à Orpik derrière lui qui transmet à Rouslan qui donne à Adams qui inscrit un deuxième but dans la foulée. Dès le début du deuxième tiers temps, Guerin récupère un palet en haut de sa zone, lance à Crosby qui lui rend le palet une fois dans la zone des Capitals pour le troisième but du match. Deux minutes plus tard, c'est au tour de Letang d'inscrire un nouveau but pour porter la marque à 4-0. Boudreau, l'entraîneur de Washington, décide alors de changer son gardien de but pour faire entrer en jeu José Théodore. Finalement, Staal inscrit un cinquième but pour l'équipe avant qu'Ovetchkine profite d'une erreur de Fleury sorti loin de son but pour inscrire le premier but pour les siens juste avant la fin de la deuxième période. Au début du troisième tiers temps, Crosby profite d'un bon pressing de Šatan sur la vedette russe des Capitals pour partir en contre et tromper Théodore pour le sixième et dernier but de l'équipe. Brooks Laich inscrira un but pour porter la marque à 6-2 mais ce but ne parvient pas à empêcher les Penguins d'éliminer les Capitals sur leur glace et de se préparer à une nouvelle finale de conférence[P 49].

2/05 Washington 3-2
(2–1, 0–1, 1–0)
Pittsburgh Verizon Center
18 277 spectateurs


4/05 Washington 4-3
(0–1, 2–1, 2–1)
Pittsburgh Verizon Center
18 277 spectateurs


6/05 Pittsburgh 3-2 (Pr)
(0–1, 1–0, 1–1, 1–0)
Washington Mellon Arena
17 132 spectateurs


8/05 Pittsburgh 5-3
(3–1, 0–1, 2–1)
Washington Mellon Arena
17 132 spectateurs


9/05 Washington 3-4 (Pr)
(0–0, 2–1, 1–2, 0–1)
Pittsburgh Verizon Center
18 277 spectateurs


11/05 Pittsburgh 4-5 (Pr)
(1–0, 1–2, 2–2, 0–1)
Washington Mellon Arena
17 132 spectateurs


13/05 Washington 2-6
(0–2, 1–3, 1–1)
Pittsburgh Verizon Center
18 277 spectateurs


Finale de conférence contre les Hurricanes[modifier | modifier le code]

Photographie de Staal avec le maillot noir des Hurricanes
Au troisième tour des séries, les Penguins rencontrent les Hurricanes de la Caroline et Eric Staal, frère aîné de Jordan.

La finale de conférence est jouée contre les Hurricanes de la Caroline et permet aux deux frères aînés de la famille Staal de se retrouver l'un contre l'autre : Jordan pour les Penguins et Eric pour la Caroline. C'est la première fois depuis 35 ans que deux frères se retrouvent en finale de conférence[57]. Dans les buts Cam Ward, gardien des Hurricanes, est réputé pour ne jamais avoir perdu une ronde en série depuis le début de sa carrière dans la LNH : en effet lors de sa première saison avec la Caroline en 2005-2006, il remporte la Coupe Stanley et lors des deux saisons suivantes, son équipe manque la qualification pour les séries éliminatoires. La série 2009 est donc la deuxième série à laquelle Ward participe[58].

Malgré tout, son équipe perd totalement pied contre les Penguins et ils sont éliminés en quatre matchs[P 50]. Lors du premier match, Fleury réalise de bons arrêts avant que Šatan inscrive son premier but des séries. Celui-ci survient à la sortie de deux minutes de pénalités contre le joueur Slovaque. Il part alors en échappée contre Ward et le dribble pour pousser le palet dans le filet. Sur l'engagement qui suit, les Penguins récupèrent le palet dans la zone défensive des Hurricanes et alors que ces derniers pensent avoir le temps de se dégager et de changer de ligne, Boucher lance à Malkine dans la zone. Le Russe inscrit le deuxième but de son équipe d'un tir du revers. L'équipe de la Caroline revient au score par un but lors de la deuxième période mais au milieu de la troisième période, Boucher inscrit son second point de la soirée en inscrivant le but de la victoire. Joe Corvo inscrit un deuxième but pour les Hurricanes juste une minute avant la fin du match d'un tir lointain de la ligne bleue mais son équipe ne parvient pas à revenir malgré une occasion ratée par Eric Staal dans les derniers instants du match[P 51].

Photographie de Corvo avec le maillot Rouge des Hurricanes
Joe Corvo, joueur des Hurricanes.

Pour le deuxième match de la série, match joué devant une foule de personnes majoritairement en blanc, Crosby donne le ton en inscrivant le premier but du match après deux minutes de jeu. Une minute plus tard, Chad Larose égalise pour les Hurricanes mais Malkine inscrit son premier but de la soirée à la huitième minute de jeu. Sur l'engagement, les Hurricanes s'installent dans la zone de Fleury et c'est au tour de Jussi Jokinen d'égaliser. Quatre minutes plus tard, le joueur allemand de la Caroline, Dennis Seidenberg, donne l'avantage à son équipe sur un palet mal dégagé par Letang et frappé directement à la ligne bleue. Les Penguins rentrent au vestiaire menés 3-2. Au retour au jeu et au bout de trois minutes, Talbot égalise sur une passe décisive de Malkine ; il trompe Ward d'une frappe de face, à quelques mètres de lui. Kunitz permet à Pittsburgh de rentrer au vestiaire avec l'avantage du score, huit secondes avant la fin du tiers temps. Patrick Eaves réplique pour les Hurricanes au bout de deux minutes de jeu dans le troisième tiers temps à la suite encore une fois d'un palet mal dégagé par la défensive des Penguins. Malkine inscrit un deuxième but en bataillant au premier poteau de Ward. Le troisième but de Malkine vient quatre minutes plus tard : le Russe remporte l'engagement sur le côté droit du portier des Hurricanes, il passe derrière les buts et alors qu'il s'éloigne du but, Malkine décroche un tir du revers et le palet se loge sous la transversale des buts. Kennedy conclut la soirée en marquant un dernier but dans les buts désertés par Ward, les Penguins l'emportent alors 7-4[P 52].

Matt Cullen ouvre le score pour les joueurs de la Caroline lors de la troisième rencontre de la série mais les Penguins égalisent deux minutes plus tard par l'intermédiaire de Malkine. Dans la dernière minute de la première période, Crosby puis Malkine inscrivent un but chacun pour donner une avance confortable à leur équipe. Aucun but n'est inscrit dans la deuxième période ; Sergueï Samsonov redonne l'espoir aux Hurricanes en réduisant l'écart dès le début de troisième tiers. Malgré tout, Fedotenko inscrit un quatrième but pour Pittbsurgh à la 51e minute avant qu'Adams puis Guerin scelle la victoire des leurs 6-2[P 53]. Eric Staal inscrit le premier point de la série lors du quatrième match dans les premières minutes du match ; ce but est cependant le seul que marquera son équipe ce soir là puisque les Penguins s'imposent 4-1 et remportent la série sans concéder le moindre match[P 54]

Contrairement à la saison précédente et à la superstition de la LNH[Note 4], Crosby en accord avec Bill Guerin décide de toucher le trophée Prince de Galles remis au champion de la conférence[P 54].

18/05 Pittsburgh 3-2
(2–0, 0–1, 1–1)
Caroline Mellon Arena
17 132 spectateurs


21/05 Pittsburgh 7-4
(2–3, 2–0, 3–1)
Caroline Mellon Arena
17 132 spectateurs


23/05 Caroline 2-6
(1–3, 0–0, 1–3)
Pittsburgh RBC Center
18 789 spectateurs


26/05 Caroline 1-4
(1–2, 0–1, 0–1)
Pittsburgh RBC Center
18 680 spectateurs


Finale de Coupe Stanley contre les Red Wings[modifier | modifier le code]

Chris Osgood meilleur joueur des deux premiers matchs de la finale.

Les Penguins arrivent ainsi pour une deuxième année consécutive en finale de la Coupe Stanley. Ils y retrouvent les mêmes adversaires que lors de la saison passée : les Red Wings de Détroit. Ces derniers, champions en titre, ont terminé la saison régulière à la troisième place au classement général derrière les Sharks de San José et les Bruins de Boston. En plus des joueurs champions 2008, comme Pavel Datsiouk, Henrik Zetterberg, Nicklas Lidström ou encore Chris Osgood dans les buts, l'équipe 2008-2009 de Détroit compte dans ses rangs une recrue de choix en la personne de Marián Hossa. Ce dernier espère que son choix de début de saison se révélera être le bon et remporter sa première Coupe Stanley contre ses anciens coéquipiers[59].

Après avoir éliminé tour à tour les franchises des Blue Jackets de Columbus, des Ducks d'Anaheim puis des Blackhawks de Chicago, les Red Wings abordent la finale de la Coupe en tant que hôtes des deux premiers matchs puis des cinquième et septième, le cas échéant. Il s'agit de la première fois depuis 1983 et 1984 que les deux mêmes équipes se retrouvent en finale deux années de suite. À l'époque, les Islanders de New York battent la première année les Oilers d'Edmonton mais la saison suivante, les Oilers guidés par Wayne Gretzky prennent leur revanche. Crosby et les siens espèrent bien s'inspirer de l'anecdote et de tourner la série à leur avantage[P 55] mais la tâche semble difficile à l'issue du premier match.

Ted Lindsay et Gordie Howe, deux légendes de l'histoire des Red Wings, sont mis en avant par l'organisation du Michigan et effectuent symboliquement la première mise en jeu[P 55]. Les joueurs locaux marquent en premier par un rebond curieux du palet le long de la balustrade. La rondelle lancée Brad Stuart le long de la bande, revient soudainement derrière Fleury, qui ne parvient pas à s'en emparer. Les Red Wings mènent ainsi 1-0 au bout d'une douzaine de minutes de jeu mais deux minutes avant la fin du tiers, les Penguins reviennent au score ; Fedotenko profite d'une frappe lourde de Malkine pour reprendre le rebond que laisse Osgood et égaliser la marque. Lors du deuxième tiers temps, les Penguins sont proches plus d'une fois de marquer un deuxième but mais Malkine puis Crosby sont stoppés par Osgood. Finalement, ce sont les joueurs de Détroit qui doublent la mise, juste avant la pause par un but de Johan Franzén qui profite d'une nouvelle erreur de Fleury et d'un cafouillage devant son enclave. Le jeune Justin Abdelkader remplace dans l'effectif Datsiouk blessé et s'illustre lors du début du dernier tiers-temps. Il récupère une passe de derrière les buts de Ville Leino et tire sur le poteau de Fleury. Abdelkader est tout de même le plus rapide à reprendre le palet et il inscrit le troisième but de son équipe. Le score en reste là et Osgood reçoit la première étoile du match pour son travail lors du deuxième tiers-temps et pour ses 30 arrêts du match[60],[P 56].

Photographie de Zetterberg avec le maillot blanc des Red Wings
Zetterberg meilleur joueur des séries de 2007-2008.

Les Penguins ayant envie de montrer à tous qu'ils ont perdu le premier match en raison de rebonds malchanceux sont les premiers à ouvrir le score lors de la deuxième rencontre, jouée le lendemain du match précédent. Sur une supériorité numérique à la fin du premier tiers temps, les Penguins s'organisent pour mettre la pression sur Osgood. Finalement, sur une frappe de Malkine, le gardien de Détroit dégage mal la rondelle et Brad Stuart marque un but contre son camp. Dix minutes plus tard, en début de deuxième tiers, les Penguins sont contraints de faire un dégagement interdit. La même ligne des Penguins reste donc sur la glace alors que les Red Wings peuvent faire un changement de joueurs. Darren Helm remporte la mise au jeu et le palet arrive dans la crosse de Jonathan Ericsson qui trompe Marc-André Fleury d'un tir lointain[P 57]. Six minutes plus tard, Malkine sort d'une pénalité mais il a tout juste le temps de revenir dans son camp que les joueurs de Détroit portent le danger devant les buts de Fleury. Valtteri Filppula profite d'un amas devant le but pour envoyer le palet au fond du filet et donner l'avantage aux siens. Une nouvelle fois Abdelkader assure la victoire des siens en inscrivant le troisième but de son équipe au même moment que lors du premier match. Entrant tout seul dans la zone de Pittsburgh, Abdelkader profite d'une défense assez légère pour tromper une nouvelle fois Fleury. Osgood continue d'assurer devant les buts des siens, réalise plus de trente arrêts dans le match et reçoit une nouvelle fois la première étoile de la rencontre[61]. Les Red Wings mènent donc la série deux matchs à zéro à l'aube d'aller jouer à Pittsburgh. Dans l'histoire de la LNH, les équipes menant 2-0 lors de la finale de la Coupe Stanley l'ont remporté trente-deux fois sur trente-trois[P 58], seul les Maple Leafs de Toronto ayant comblé un déficit de 3-0 pour remporter le titre en 1942[P 59].

Le troisième match de la série se joue le 2 juin dans la patinoire des Penguins et ce sont eux qui ouvrent le score au bout de quatre minutes de jeu : sur un pressing haut de Malkine sur Daniel Cleary derrière les buts d'Osgood, Talbot récupère le palet devant ce dernier et le glisse sur son côté[P 59]. Les joueurs de Pittsburgh ne profitent que brièvement du but puisque moins de deux minutes plus tard Zetterberg égalise pour les Red Wings et cinq minutes plus tard c'est au tour de Franzén de tromper Fleury pour porter la marque à 2-1 pour les visiteurs. Avant que les deux équipes ne rentrent au vestiaire, Letang redonne l'espoir aux Penguins en marquant un but sur un tir puissant et lointain. Les deux équipes se neutralisent au cours du deuxième tiers temps même si les joueurs de Détroit sont les plus dangereux en réalisant quatorze tirs contre seulement quatre pour les Penguins. La tendance s'inverse au cours du dernier tiers-temps avec dix lancers pour Pittsburgh dont deux finissant au fond des filets d'Osgood. Au bout de dix minutes de jeu c'est d'abord Gontchar qui marque un but sur une supériorité numérique puis dans la dernière minute de jeu, Talbot inscrit son deuxième but de la soirée après qu'Osgood ait quitté la glace pour permettre à son équipe d'avoir un sixième joueur[P 60].

Abdelkader est remplacé dans le groupe de Détroit par Kris Draper pour le quatrième match ; Niklas Kronwall est pénalisé au début du match et sur la supériorité numérique les Penguins ouvrent le score. Letang tente un lancer qui passe à côté du but mais avant qu'Osgood ne puisse se retourner, Malkine reprend le rebond du palet et met ce dernier au fond du filet[P 61]. Avant la fin du tiers, Darren Helm profite d'une passe de Scuderi devant son propre but pour tromper Fleury et égaliser le score ; dans la première minute du deuxième tiers-temps, Stuart porte le score de son équipe à 2-1 en effectuant un lancer puissant de la ligne bleue sur une passe de Zetterberg depuis derrière les buts de Fleury. Au milieu du deuxième tiers-temps, alors qu'Orpik est sur le banc des pénalités, Staal récupère une passe de Talbot, se défait de Brian Rafalski et marque un but en infériorité numérique. Crosby et Malkine combinent pour le troisième but de Pittsburgh en partant ensemble en contre-attaque contre le seul Ericsson et Mike Babcock décide de prendre un temps mort pour reprendre son équipe en main. Au retour au jeu ce sont toujours les Penguins qui ont l'ascendant psychologique et Kennedy, Kunitz et Crosby font le pressing à trois sur la défense des Red Wings puis Kennedy récupère le palet. Il fait une passe rapide à Kunitz qui transmet immédiatement à Crosby, ce dernier retournant le palet sans contrôle à Kennedy qui inscrit le quatrième et dernier but des Penguins du match. Les deux équipes retournent ainsi à Détroit avec deux victoires chacune[P 62].

Lors du cinquième match, les Red Wings enregistrent le retour de leur joueur vedette Pavel Datsiouk, remis d'une blessure au pied. Les Penguins commencent le match très énergiquement, dominant les cinq premières minutes, notamment via la ligne composée de Malkine, Fedotenko et Talbot. Malgré ce bon début des Penguins, les Red Wings se rallient à un Datsiouk ressuscité pour prendre l'avantage au milieu de la première période. Les qualités de patineur de Datsiouk permettent à Détroit d'inscrire le premier but de la rencontre, grâce à une passe en direction de Cleary pendant une action de transition à trois contre trois. Cleary, utilisant Brooks Orpik comme écran, lance le palet au fond de la cage de Marc-André Fleury. En deuxième période, les Penguins commencent à perdre leurs nerfs et sont pénalisés à cinq reprises. Détroit profite alors de l'indiscipline de leurs adversaires pour inscrire trois buts en supériorité numérique. Un quatrième but est également inscrit quelques secondes après la fin de la pénalité. Après avoir encaissé un cinquième but, Fleury est retiré du jeu et remplacé par Mathieu Garon. Les Penguins commettent encore deux fautes durant la deuxième période, ce qui donne une situation à cinq contre trois, mais les Red Wings ne parviennent pas à marquer cette fois ci. La troisième période restera anecdotique, le score restant à 5-0 en faveur de Détroit jusqu'à la fin du match[P 63].

Les Penguins jouent le tout pour le tout lors du sixième match de la série, en cas de défaite, la Coupe reviendrait aux joueurs de Détroit. Fleury est de retour dans les buts des Penguins et les deux équipes se neutralisent au cours de la première période du sixième match. Jordan Staal inscrit le premier but de la soirée au début du deuxième tiers-temps : il part en contre-attaque et récupère le rebond de son propre lancer pour tromper Osgood. Le deuxième but de la soirée est marqué par Kennedy après cinq minutes dans le troisième tiers-temps. Talbot et Kennedy exercent un pressing haut sur la défense de Détroit et Talbot récupère le palet derrière le but d'Osgood pour le passer à Kennedy qui l'envoie au fond des filets. Trois minutes plus tard, les joueurs de Détroit réduisent l'écart à la suite d'un jeu de passes et d'un rebond laissé par Fleury sur une frappe de la ligne bleue d'Ericsson. Le palet est récupéré par Kris Draper qui inscrit le but. Cela ne suffit pas et les Penguins décrochent ainsi un septième match décisif dans la ville de Détroit.

30/05 Détroit 3-1
(1–1, 1–0, 1–0)
Pittsburgh Joe Louis Arena
20 066 spectateurs


31/05 Détroit 3-1
(0–1, 2–0, 1–0)
Pittsburgh Joe Louis Arena
20 066 spectateurs


02/06 Pittsburgh 4-2
(2–2, 0–0, 2–0)
Détroit Mellon Arena
17 132 spectateurs


04/06 Pittsburgh 4-2
(1–1, 3–1, 0–0)
Détroit Mellon Arena
17 132 spectateurs


06/06 Détroit 5-0
(1–0, 4–0, 0–0)
Pittsburgh Joe Louis Arena
20 066 spectateurs


09/06 Pittsburgh 2-1
(0–0, 1–0, 1–1)
Détroit Mellon Arena
17 132 spectateurs


12/06 Détroit 1-2
(0–0, 0–2, 1–0)
Pittsburgh Joe Louis Arena
20 066 spectateurs


Statistiques des joueurs[modifier | modifier le code]

Malkine et le trophée Conn Smythe.

Gardiens de buts[modifier | modifier le code]

no  Joueur PJ V D DP Min BC BL Moy B A Pun
29 Drapeau du Canada Fleury, Marc-André 24 16 8 0 1 447 63 0 2,61 0 0 2
32 Drapeau du Canada Garon, Mathieu 1 0 0 0 24 0 0 0 0 0 0

Joueurs[modifier | modifier le code]

no  Joueur Poste PJ B A Pts +/- Pun Commentaire
2 Drapeau des États-Unis Gill, Hall D 20 0 2 2 3 4
3 Drapeau des États-Unis Goligoski, Alex D 2 0 1 1 -1 0
4 Drapeau des États-Unis Scuderi, Rob D 20 1 2 3 +1 6
7 Drapeau des États-Unis Eaton, Mark D 20 4 6 10 +7 6
9 Drapeau du Canada Dupuis, Pascal AD 12 0 0 0 -4 6
11 Drapeau du Canada Staal, Jordan C 20 2 4 6 -7 6
13 Drapeau des États-Unis Guerin, Bill AD 20 7 8 15 9 11
14 Drapeau du Canada Kunitz, Chris AG 20 1 11 12 4 15
17 Drapeau de la République tchèque Sýkora, Petr AD 6 0 1 1 -3 0
24 Drapeau du Canada Cooke, Matt AG 20 1 6 7 -3 12
25 Drapeau du Canada Talbot, Maxime C 20 6 3 9 6 7
26 Drapeau de l'Ukraine Fedotenko, Rouslan AG 20 7 6 13 7 4
27 Drapeau du Canada Adams, Craig AD 20 3 2 5 1 6
43 Drapeau du Canada Boucher, Philippe D 9 1 3 4 -2 4
44 Drapeau des États-Unis Orpik, Brooks D 20 0 4 4 0 18
48 Drapeau du Canada Kennedy, Tyler C 20 3 3 6 -5 4
55 Drapeau de la Russie Gontchar, Sergueï D 18 3 11 14 4 10
58 Drapeau du Canada Letang, Kris D 19 4 8 12 3 26
71 Drapeau de la Russie Malkine, Ievgueni C 20 13 20 33 3 41 Vainqueur du trophée Conn Smythe
81 Drapeau de la Slovaquie Šatan, Miroslav AD 14 1 5 6 3 11
87 Drapeau du Canada Crosby, Sidney C 20 14 15 29 10 12

Noms inscrits sur la Coupe Stanley[modifier | modifier le code]

Photographie rapprochée de la Coupe Stanley avec le nom des Penguins.
La Coupe Stanley et l'effectif des Penguins gravé.

La Ligue nationale de hockey autorise chaque équipe championne de la Coupe Stanley à inscrire un total de 52 personnes comprenant joueurs et dirigeants[62]. Les personnes des Penguins inscrits sur la Coupe sont les suivants[Note 5] :

  • Dirigeants :

Mario Lemieux, Ron Burkle, Bill Kassling, Tom Grealish, Tony Liberati, Ken Sawyer, David Morehouse, Ray Shero, Chuck Fletcher, Ed Johnston, Jason Botterill, Dan Bylsma, Mike Yeo, Tom Fitzgerald, Gilles Meloche, Mike Kadar, Travis Ramsay, Chris Stewart, Scott Adams, Mark Mortland, Dana Heinze, Paul DeFazio, Danny Kroll, Frank Buonomo, Tom McMillan, Dan MacKinnon, Jay Heinbuck

  • Joueurs :

Sidney Crosby (capitaine), Sergei Gonchar, Evgeni Malkin, Craig Adams, Philippe Boucher, Matt Cooke, Pascal Dupuis, Mark Eaton, Ruslan Fedotenko, Marc-Andre Fleury, Mathieu Garon, Hal Gill, Eric Godard, Alex Goligoski, Bill Guerin, Tyler Kennedy, Chris Kunitz, Kristopher Letang, Brooks Orpik, Miroslav Satan, Robert Scuderi, Jordan Staal, Petr Sykora, Maxime Talbot, Mike Zigomanis

Les Penguins et leurs fans[modifier | modifier le code]

Photographie de la parade des Penguins dans les rues de Pittsburgh
La parade des Penguins dans les rues de Pittsburgh à la suite de la victoire.

La ville des Pittsburgh possède un passé de ville d’aciérie et les fans sont au cours de la saison 2008-2009 nombreux à suivre les performances de l’équipe. Toutefois cela n'a pas toujours été le cas, ainsi lors de la première saison, l’affluence moyenne est de 6 008 personnes par match alors que la patinoire peut en accueillir le double. Depuis l’affluence n’a cessé d'augmenter et au cours de cette saison, la patinoire fait salle comble pour chaque match, que ce soit lors des quarante parties de la saison régulière[Note 6] ou des onze rencontres jouées lors des séries[MG 14].

À la suite de la victoire en finale de la Coupe Stanley, l'organisation des Penguins met en place un défilé dans la ville de Pittsburgh le 15 juin 2009. Plus de 400 000 personnes se réunissent pour voir passer le cortège et le fameux trophée[MG 15].

Les chiffres de remplissage de la patinoire sont les suivants :

Statistiques de la patinoire
Saison régulière Séries éliminatoires
M GF Total Moy. M GF Total Moy.
41 40 682 298 17 058 11 11 188 452 17 132

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Un gardien de but effectue un « blanchissage » quand il réussit à ne concéder aucun but durant tout le match. Il faut également qu'il soit le seul gardien de l'équipe à avoir joué.
  2. Les scores sont indiqués en mettant l'équipe qui joue à domicile en second et l'équipe visiteur en premier
  3. a et b Les deux premiers matchs des Penguins sont joués jouant à Stockholm en Suède ; ils sont considérés comme en déplacement pour la première rencontre puis à domicile pour la suivante.
  4. Une superstition de la LNH considère que le véritable trophée à remporter est la Coupe Stanley et qu'en touchant le trophée Prince de Galles, l'équipe perd ses chances de remporter la finale par la suite.
  5. Les noms sont écrits dans l'ordre où ils apparaissent sur la Coupe et avec l'écriture utilisée
  6. Le premier match à domicile de la saison est disputé à Stockholm en Suède

Podnieks[modifier | modifier le code]

Références issues de l'ouvrage de Podnieks 2009

  1. a et b Podnieks 2009, p. 69
  2. Podnieks 2009, p. 160
  3. Podnieks 2009, p. 11 et 12
  4. a et b Podnieks 2009, p. 14
  5. Podnieks 2009, p. 16
  6. Podnieks 2009, p. 18
  7. Podnieks 2009, p. 19 à 22
  8. Podnieks 2009, p. 21
  9. Podnieks 2009, p. 22
  10. Podnieks 2009, p. 22
  11. a et b Podnieks 2009, p. 24
  12. Podnieks 2009, p. 26
  13. Podnieks 2009, p. 28 et 29
  14. Podnieks 2009, p. 30
  15. Podnieks 2009, p. 33
  16. Podnieks 2009, p. 33 et 34
  17. Podnieks 2009, p. 34 et 35
  18. a et b Podnieks 2009, p. 36 et 37
  19. Podnieks 2009, p. 39 à 42
  20. a, b, c et d Podnieks 2009, p. 42
  21. Podnieks 2009, p. 44
  22. Podnieks 2009, p. 50
  23. Podnieks 2009, p. 51
  24. Podnieks 2009, p. 54
  25. Podnieks 2009, p. 70
  26. Podnieks 2009, p. 55
  27. Podnieks 2009, p. 61
  28. Podnieks 2009, p. 60 à 64
  29. Podnieks 2009, p. 64
  30. a et b Podnieks 2009, p. 66
  31. a et b Podnieks 2009, p. 67
  32. Podnieks 2009, p. 10
  33. a et b Podnieks 2009, p. 68
  34. Podnieks 2009, p. 75
  35. a et b Podnieks 2009, p. 71
  36. Podnieks 2009, p. 80 à 82
  37. Podnieks 2009, p. 83 à 85
  38. Podnieks 2009, p. 86 et 87
  39. Podnieks 2009, p. 88 à 90
  40. Podnieks 2009, p. 91 à 93
  41. Podnieks 2009, p. 94-95
  42. Podnieks 2009, p. 76
  43. Podnieks 2009, p. 96 à 98
  44. Podnieks 2009, p. 99 à 101
  45. Podnieks 2009, p. 102 à 104
  46. Podnieks 2009, p. 105 à 107
  47. Podnieks 2009, p. 108 à 110
  48. Podnieks 2009, p. 111 à 113
  49. Podnieks 2009, p. 114 et 115
  50. Podnieks 2009, p. 116 à 126
  51. Podnieks 2009, p. 116 à 118
  52. Podnieks 2009, p. 119 à 120
  53. Podnieks 2009, p. 121 et 122
  54. a et b Podnieks 2009, p. 123 à 126
  55. a et b Podnieks 2009, p. 128
  56. Podnieks 2009, p. 128 à 130
  57. Podnieks 2009, p. 131
  58. Podnieks 2009, p. 133
  59. a et b Podnieks 2009, p. 134
  60. Podnieks 2009, p. 136
  61. Podnieks 2009, p. 138
  62. Podnieks 2009, p. 140
  63. Podnieks 2009, p. 141

Guide des médias[modifier | modifier le code]

Références issues du Pittsburgh Penguins Media Guide 2009.10

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Ray Fittipaldo, « Penguins offseason: Malone's agent meets with Shero », sur Pittsburgh Post-Gazette, (consulté le 11 février 2012)
  2. (en) « Lightning Acquire Rights To Ryan Malone, Gary Roberts », sur le site officiel du Lightning de Tampa Bay, (consulté le 11 février 2012)
  3. (en) Jason Seidling, « Dupuis Continues to Thrive on Top Line With Crosby », sur le site officiel des Penguins de Pittsburgh, (consulté le 11 février 2012)
  4. (en) « Penguins Re-Sign Eaton To 2-Year Deal », sur le site officiel des Penguins de Pittsburgh (consulté le 11 février 2012)
  5. Pittsburgh Penguins Media Guide 2009.10, p. 196
  6. (en) « Hossa to Hockeytown », sur le site officiel des Red Wings de Détroit (consulté le 11 février 2012)
  7. (en) « Pens Re-Sign Orpik To 6-Year Deal », sur le site officiel des Penguins de Pittsburgh, (consulté le 11 février 2012)
  8. (en) « Pens Sign Malkin To 5-Year Extension », sur le site officiel des Penguins de Pittsburgh, (consulté le 11 février 2012)
  9. (en) Dave Molinari, « Malkin nears new deal with Penguins, Not interested in jumping to new league in Russia », sur Pittsburgh Post-Gazette, (consulté le 11 février 2012)
  10. (en) Dave Molinari, « Malkin has no interest in Russian offer », sur www.post-gazette.com, (consulté le 11 février 2012)
  11. (en) Dave Molinari, « Penguins update: Team loses Hossa, Ruutu », sur Pittsburgh Post-Gazette, (consulté le 11 février 2012)
  12. « Laraque s'entend avec les Canadiens », sur le site officiel des Canadiens de Montréal, (consulté le 11 février 2012)
  13. (en) Joe Sager, « Pens Add Firepower In Satan, Fedotenko », sur penguins.nhl.com, (consulté le 28 janvier 2010)
  14. (en) « Penguins Re-Sign Fleury For 7 Years », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  15. (en) Rob Rossi, « Penguins add agitator Cooke to replace Ruutu », sur www.pittsburghlive.com, (consulté le 11 février 2012)
  16. (en) « Penguins, Michel Therrien Agree To Terms On New Three-year Contract », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  17. (en) « Pittsburgh Penguins signe forward Janne Pesonen », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  18. (en) « Pittsburgh Penguins Assign Pesonen, Curry to Wilkes-Barre/Scranton Penguins », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  19. (en) Dave Molinari, « Penguins acquire forward Zigomanis from Phoenix », sur www.post-gazette.com, (consulté le 11 février 2012)
  20. (en) « Penguins acquire Laraque from Phoenix », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  21. (en) « Pens acquire Hosse, Dupuis from Atlanta », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  22. (en) « Pens Acquire Hal Gill From Toronto », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  23. (en) Dave Molinari, « NHL Draft: Penguins scouts wait their turn », sur www.post-gazette.com, (consulté le 11 février 2012)
  24. (en) « Whitney Undergoes Successful Surgery On Left Foot », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  25. (en) « Gonchar To Miss 4-6 Months », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  26. (en) Rob Rossi, « Pens' Malkin earns early 'A' », sur www.pittsburghlive.com, (consulté le 11 février 2012)
  27. (en) Shawn P. Roarke, « Crosby's three assists propel Pens », sur www.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  28. (en) « Penguins' six-game winning streak ends with shootout loss », sur sports.espn.go.com, (consulté le 14 février 2012)
  29. (en) Sam Kazan, « Aftermath: Penguins 4, Devils 1 », sur penguins.nhl.com, (consulté le 14 février 2012)
  30. (en) « AO, Malkin and MacDonald top stars of November », sur NHL.com, (consulté le 14 février 2012)
  31. (en) John Kreiser, « Sykora savors first NHL hat trick », sur www.nhl.com, (consulté le 2 octobre 2010)
  32. (en) Mike Prisuta, « Whitney returns to the lineup », sur www.pittsburghlive.com, (consulté le 11 février 2012)
  33. (en) Sam Kasan, « Jordan Staal's Future is in Pittsburgh », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  34. (en) Rob Rossi, « Penguins fail to win third straight game », sur www.pittsburghlive.com, (consulté le 15 février 2012)
  35. (en) Mike G. Morreale, « Polls open for All-Star voting campaign », sur www.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  36. (en) Conrad Collaco, « Habs boosted by suspicious all-star voting », sur www.cbc.ca, (consulté le 11 février 2012)
  37. (en) « The battle is on and it's Pens vs. Habs in XM NHL All-Star Fan Balloting, presented by 2K Sports », sur www.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  38. (en) Adam Kimelman, « Habs quartet add hometown flavor to All-Star Game », sur www.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  39. (en) « Dan Bylsma Named Interim Head Coach of Pittsburgh Penguins », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  40. (en) Dave Molinari, « Penguins win, 1-0, pick up two key points », sur Pittsburgh Post-Gazette, (consulté le 15 février 2012)
  41. (en) Rob Rossi, « Pens get winger Bill Guerin from the Islanders », sur www.pittsburghlive.com, (consulté le 11 février 2012)
  42. (en) Rob Rossi, « Penguins' home sellout streak hits 100 », sur www.pittsburghlive.com, (consulté le 15 février 2012)
  43. (en) Jahmal Corner, « Penguins rout Devils to move to fourth in East », sur www.reuters.com, Ian Ransom, (consulté le 18 février 2012)
  44. (en) « Crosby scores twice, Penguins secure playoff spot », sur sports.yahoo.com, (consulté le 18 février 2012)
  45. a et b (en) Shelly Anderson, « Penguins Notebook: Therrien 'knights' this month's alternate captains », sur www.post-gazette.com, Pittsburgh Post-Gazette (consulté le 11 février 2012)
  46. (en) Sean Conboy, « Alex Goligoski: Mustache Boy », sur www.pittsburghmagazine.com, (consulté le 11 février 2012)
  47. a et b (en) Sam Kasan, « Penguins Report: Staal and Cooke Dubbed Alternate Captains », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  48. a et b (en) Dave Molinari, « Penguins name Sykora, Whitney alternate captains », sur www.post-gazette.com, Pittsburgh Post-Gazette (consulté le 11 février 2012)
  49. a et b (en) Shelly Anderson, « Penguins name Malkin alternate captain for rest of season », sur www.post-gazette.com, Pittsburgh Post-Gazette (consulté le 11 février 2012)
  50. (en) Brian Hunter, « Rangers rally, deny Flyers home ice », sur www.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  51. (en) Shelly Anderson, « Flyers lack of poise proves costly », sur www.post-gazette.com, Pittsburgh Post-Gazette, (consulté le 11 février 2012)
  52. (en) « Carcillo suspended, coach fined for hit », sur sports.espn.go.com, Associated Press, (consulté le 11 février 2012)
  53. (en) « Talent, egos collide in Capitals-Penguins semi - NHL », sur sportsillustrated.cnn.com, (consulté le 11 février 2012)
  54. (en) Adam Kimelman, « Hat Trick Doesn't Soothe 'Disappointed' Crosby », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  55. (en) Dan Rosen, « Ovechkin, Caps prevail as rivalry hits next level », sur nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  56. (en) « Penguins-Capitals #7 Preview », sur www.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  57. (en) « Hurricanes-Penguins Preview », sur penguins.nhl.com, (consulté le 11 février 2012)
  58. (en) « East -- 3rd Rd. - PIT vs CAR », sur www.tsn.ca (consulté le 11 février 2012)
  59. (en) Larry Lage, « Red Wings' Hossa hopes his decision pays off », sur redwings.nhl.com, (consulté le 19 février 2012)
  60. (en) Phil Coffey, « Red Wings get the bounces, break to 1-0 series lead », sur www.nhl.com, (consulté le 19 février 2012)
  61. (en) Phil Coffey, « Red Wings post another 3-1 win to take 2-0 series lead », sur www.nhl.com, (consulté le 19 février 2012)
  62. (en) « Penguins' Names Inscribed on the Cup », sur penguins.nhl.com, (consulté le 28 février 2011)

Résultats des matchs[modifier | modifier le code]

Cette section présente les résultats officiels des matchs depuis le site de la Ligue nationale de hockey.

  1. Penguins at Senators - 10/04/2008
  2. Senators at Penguins - 10/05/2008
  3. Devils at Penguins - 10 novembre/2008
  4. Flyers at Penguins - 10/14/2008
  5. Capitals at Penguins - 10/16/2008
  6. Maple Leafs at Penguins - 10/18/2008
  7. Penguins at Bruins - 10/20/2008
  8. Hurricanes at Penguins - 10/23/2008
  9. Penguins at Rangers - 10/25/2008
  10. Penguins at Sharks - 10/28/2008
  11. Penguins at Coyotes - 10/30/2008
  12. Penguins at Blues - 11/01/2008
  13. Oilers at Penguins - 11/06/2008
  14. Penguins at Islanders - 11/08/2008
  15. Penguins at Red Wings - 11 novembre/2008
  16. Flyers at Penguins - 11/13/2008
  17. Sabres at Penguins - 11/15/2008
  18. Wild at Penguins - 11/18/2008
  19. Penguins at Thrashers - 11/20/2008
  20. Canucks at Penguins - 11/22/2008
  21. Penguins at Islanders - 11/26/2008
  22. Penguins at Sabres - 11/28/2008
  23. Devils at Penguins - 11/29/2008
  24. Penguins at Rangers - 12/03/2008
  25. Penguins at Hurricanes - 12/04/2008
  26. Penguins at Senators - 12/06/2008
  27. Sabres at Penguins - 12/08/2008
  28. Penguins at Devils - 12 octobre/2008
  29. Islanders at Penguins - 12 novembre/2008
  30. Penguins at Flyers - 12/13/2008
  31. Penguins at Thrashers - 12/18/2008
  32. Maple Leafs at Penguins - 12/20/2008
  33. Penguins at Sabres - 12/22/2008
  34. Lightning at Penguins - 12/23/2008
  35. Penguins at Devils - 12/26/2008
  36. Canadiens at Penguins - 12/27/2008
  37. Bruins at Penguins - 12/30/2008
  38. Penguins at Bruins - 01/01/2009
  39. Panthers at Penguins - 01/03/2009
  40. Penguins at Rangers - 01/05/2009
  41. Thrashers at Penguins - 01/06/2009
  42. Penguins at Predators - 01/08/2009
  43. Penguins at Avalanche - 01 octobre/2009
  44. Penguins at Flyers - 01/13/2009
  45. Capitals at Penguins - 01/14/2009
  46. Ducks at Penguins - 01/16/2009
  47. Rangers at Penguins - 01/18/2009
  48. Hurricanes at Penguins - 01/20/2009
  49. Rangers at Penguins - 01/28/2009
  50. Penguins at Devils - 01/30/2009
  51. Penguins at Maple Leafs - 01/31/2009
  52. Penguins at Canadiens - 02/03/2009
  53. Lightning at Penguins - 02/04/2009
  54. Blue Jackets at Penguins - 02/06/2009
  55. Red Wings at Penguins - 02/08/2009
  56. Sharks at Penguins - 02 novembre/2009
  57. Penguins at Maple Leafs - 02/14/2009
  58. Penguins at Islanders - 02/16/2009
  59. Canadiens at Penguins - 02/19/2009
  60. Penguins at Flyers - 02/21/2009
  61. Penguins at Capitals - 02/22/2009
  62. Islanders at Penguins - 02/25/2009
  63. Penguins at Blackhawks - 02/27/2009
  64. Penguins at Stars - 03/01/2009
  65. Penguins at Lightning - 03/03/2009
  66. Penguins at Panthers - 03/05/2009
  67. Penguins at Capitals - 03/08/2009
  68. Panthers at Penguins - 03 octobre/2009
  69. Penguins at Blue Jackets - 03 décembre/2009
  70. Senators at Penguins - 03/14/2009
  71. Bruins at Penguins - 03/15/2009
  72. Thrashers at Penguins - 03/17/2009
  73. Kings at Penguins - 03/20/2009
  74. Flyers at Penguins - 03/22/2009
  75. Flames at Penguins - 03/25/2009
  76. Rangers at Penguins - 03/28/2009
  77. Devils at Penguins - 04/01/2009
  78. Penguins at Hurricanes - 04/04/2009
  79. Penguins at Panthers - 04/05/2009
  80. Penguins at Lightning - 04/07/2009
  81. Islanders at Penguins - 04/09/2009
  82. Penguins at Canadiens - 04 novembre/2009
  83. Flyers at Penguins - 04/15/2009
  84. Flyers at Penguins - 04/17/2009
  85. Penguins at Flyers - 04/19/2009
  86. Penguins at Flyers - 04/21/2009
  87. Flyers at Penguins - 04/23/2009
  88. Penguins at Flyers - 04/25/2009
  89. Penguins at Capitals - 05/02/2009
  90. Penguins at Capitals - 05/04/2009
  91. Capitals at Penguins - 05/06/2009
  92. Capitals at Penguins - 05/08/2009
  93. Penguins at Capitals - 05/09/2009
  94. Capitals at Penguins - 05/11/2009
  95. Penguins at Capitals - 05/13/2009
  96. Hurricanes at Penguins - 05/18/2009
  97. Hurricanes at Penguins - 05/21/2009
  98. Penguins at Hurricanes - 05/23/2009
  99. Penguins at Hurricanes - 05/26/2009
  100. Penguins at Red Wings - 05/30/2009
  101. Penguins at Red Wings - 05/31/2009
  102. Red Wings at Penguins - 06/02/2009
  103. Red Wings at Penguins - 06/04/2009
  104. Penguins at Red Wings - 06/06/2009
  105. Red Wings at Penguins - 06/09/2009
  106. Penguins at Red Wings - 06/12/2009

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrew Podnieks, The Year of the Penguins : Celebrating Pittsburgh's 2008-09 Stanley Cup Championship Season, Fenn Publishing Company, , 184 p. (ISBN 978-1551683331)
  • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books, , 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)
  • (en) Pittsburgh Penguins 2009.10 Media Guide, , 428 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]