Saison 2006 de l'équipe cycliste féminine T-Mobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
T-Mobile Women 2006
T-Mobile-Logo.svg
Généralités
Code UCI
TMPVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
10Voir et modifier les données sur Wikidata
Manager général
Directeur sportif
Palmarès
Nombre de victoires
19[1]
Meilleur coureur UCI
Judith Arndt (5e)
Classement UCI
5e

La saison 2006 de l'équipe T-mobile est la cinquième de l'équipe. À l'origine sélection permanente américaine, l'équipe devient véritablement internationale et se font dans la structure de l'équipe masculine. L'arrivée de Judith Arndt renforce considérablement l'équipe. Lyne Bessette et Christina Becker rejoignent également l'équipe, alors que Kristin Armstrong la quitte. Avec Ina-Yoko Teutenberg, Judith Arndt joue les premiers rôles en coupe du monde. Les deux en remportent trois manches : Ina-Yoko Teutenberg gagnant la Geelong World Cup et le Rotterdam Tour, Judith Arndt s'imposant sur la Coupe du Monde de Montréal. Au classement final, Teutenberg finit seconde, Arndt quatrième, l'équipe prenant la seconde place. Au classement UCI, l'équipe termine cinquième.

Judith Arndt est la recrue vedette de l'équipe en 2006

Préparation de la saison[modifier | modifier le code]

Sponsors et financement de l'équipe[modifier | modifier le code]

L'équipe est sponsorisée par T-mobile. Le matériel est de marque Giant, le vélo étant le TCR Advanced LE[2].

Le siège de l'équipe est transféré des États-Unis vers l'Allemagne à Bonn, siège également de l'équipe masculine[3].

Arrivées et départs[modifier | modifier le code]

L'année 2006 marque un tournant international pour l'équipe, auparavant composée exclusivement d'athlètes américaines, si on excepte Ina-Yoko Teutenberg en 2005, elle n'en compte plus que quatre. Elle se rapproche également de l'équipe masculine comme en témoigne la présentation commune à Majorque en janvier durant le camp d'entraînement[2],[4].

La recrue principale est l'Allemande Judith Arndt qui arrive de l'équipe Nürnberger Versicherung avec un palmarès déjà très important : championne du monde sur route 2004, médaille d'argent de la course en ligne des Jeux olympiques d'Athènes et numéro 3 mondial en 2005[4],[5]. Avec Ina-Yoko Teutenberg, elle est la leader naturelle de l'équipe. L'équipe recrute également la quadruple championne du Canada Lyne Bessette, la championne de France en titre Magali Le Floc'h, ainsi que l'Allemande Christina Becker et la Canadienne Amy Moore[6]. Kim Anderson, déjà membre de l'équipe de 2003 à 2004, fait son retour. L'équipe pense recruter Nicole Cooke, mais l'opération n'aboutit pas, les objectifs de la Britannique différents de ceux de l'équipe[7].

Au niveau des départs, la spécialiste du contre-la-montre Kristin Armstrong et Lara Kroepsch toutes deux membres de l'équipe depuis 2003 rejoignent l'équipe Lipton, tout comme Kori Seehafer arrivée l'année précédente. Brooke Ourada arrivée en même temps n'est pas non plus conservée.

Arrivée Équipe 2005
Drapeau : États-Unis Kim Anderson Colavita/Cooking Light Women's Cycling Team[8]
Drapeau : Allemagne Judith Arndt Nürnberger Versicherung
Drapeau : Allemagne Christina Becker Red Bull
Drapeau : Canada Lyne Bessette Quark[9]
Drapeau : France Magali Le Floc'h UC Châlons en Champagne
Drapeau : CanadaAmy Moore
Départ Équipe 2006
Drapeau : États-Unis Kristin Armstrong Lipton
Drapeau : États-Unis Lara Kroepsch Lipton
Drapeau : États-Unis Brooke Ourada
Drapeau : États-Unis Kori Seehafer Lipton

Coureurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Liste des coureurs de l'équipe pour la saison 2006[10]
Coureur Date de naissance Nationalité Équipe 2005
Kim Anderson Drapeau des États-Unis États-Unis Colavita/Cooking Light Women's Cycling Team
Judith Arndt Drapeau de l'Allemagne Allemagne Nürnberger Versicherung
Christina Becker Drapeau de l'Allemagne Allemagne Red Bull
Lyne Bessette Drapeau du Canada Canada Quark
Kimberly Bruckner Drapeau des États-Unis États-Unis T-Mobile
Mari Holden Paulsen Drapeau des États-Unis États-Unis T-Mobile
Magali Le Floc'h Drapeau de la France France UC Châlons en Champagne
Amy Moore Drapeau du Canada Canada
Rebecca Much Drapeau des États-Unis États-Unis T-Mobile
Ina-Yoko Teutenberg Drapeau de l'Allemagne Allemagne T-Mobile

Encadrement[modifier | modifier le code]

Encadrement :

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Février-mars : Océanie[modifier | modifier le code]

L'équipe débute la saison au Geelong Tour. La T-Mobile attaque régulièrement et donne des difficultés à la futur vainqueur Oenone Wood. Ina-Yoko Teutenberg s'impose sur la dernière étape au sprint, elle a été deuxième et troisième des étapes précédentes. Immédiatement après a lieu l'épreuve de coupe du monde éponyme. L'équipe contrôle la course et revient sur Oenone Wood qui a attaqué dans la dernière ascension, permettant à Ina-Yoko Teutenberg de remporter le sprint[11],[12]. L'épreuve est directement suivie du Tour de Nouvelle-Zélande. Sur la première étape, une échappée de huit coureuses se disputent la victoire. Magali Le Floc'h termine sixième. Ina-Yoko Teutenberg gagne la deuxième et la troisième étape au sprint. Sur le contre-la-montre final, Judith Arndt est troisième[13]. Le lundi suivant, a lieu la Wellington Women's World Cup, qui fait office de deuxième manche de la coupe du monde. Sarah Ulmer y fait une démonstration de force en s'échappant seule dès les premiers kilomètres puis en résistant au retour du peloton jusqu'au bout malgré un temps venteux. Ina-Yoko Teutenberg prend la deuxième place du sprint du peloton, ce qui lui permet de conserver son maillot de leader de la coupe du monde[14],[15].

À la Redlands Bicycle Classic, Kimberly Baldwin est quatrième du contre-la-montre de la première étape[16]. Ina-Yoko Teutenberg est deuxième de l'étape suivante[17].

Avril : Classiques[modifier | modifier le code]

Ina-Yoko Teutenberg s'impose sur la première étape du Tour de Drenthe au sprint. Sur la troisième étape, Judith Arndt part en échappée avec Joanne Kiesanowski qui la bat au sprint. La Primavera Rosa étant annulée, la troisième épreuve de coupe du monde est le Tour des Flandres[18]. L'attaque décisive a lieu à soixante-huit kilomètres de l'arrivée et est lancée par Christiane Soeder, suivie par Mirjam Melchers-Van Poppel, Loes Gunnewijk et Kimberly Anderson. Cette dernière est toutefois lâchée dans le Mollenberg. Judith Arndt est la première de l'équipe et finit neuvième[19]. À la Flèche wallonne, Judith Arndt termine deuxième derrière Nicole Cooke[20]. La semaine suivante, au Tour de Berne, la course est très sélective et écarte Ina-Yoko Teutenberg du sprint final où Judith Arndt prend la quatrième place de l'épreuve[21].

Judith Arndt montre encore sa forme du moment au Gracia Orlova en remportant la première et la deuxième étape, en finissant cinquième de l'étape suivante, puis en gagnant le contre-la-montre de la quatrième étape et en finissant deuxième de la dernière étape. Elle remporte la course en toute logique[22].

Mai : Tour de l'Aude et Montréal[modifier | modifier le code]

Au Gran Premio Castilla y Leon, Judith Arndt se détache dans le final avec Nicole Cooke et Susanne Ljungskog. La britannique se montre la plus rapide dans la dernière ligne droite, l'Allemande est deuxième[23].

Le 11 mai, le Tour de l'Aude s'élance avec un contre-la-montre par équipe dans lequel la T-Mobile finit deuxième. Judith Arndt est cinquième de la deuxième étape qui est montagneuse et se dispute sous la pluie. Elle finit troisième du contre-la-montre de cinq kilomètres de l'étape suivante. Elle est alors quatrième du classement général. Ina-Yoko Teutenberg remporte la cinquième étape échappée avec Marina Jaunatre. Les deux coureuses finissent avec sept minutes d'avance sur le peloton. Le contre-la-montre du lendemain est long de trente-et-un kilomètres. Judith Arndt en est sixième à une minute quarante cinq de la première Priska Doppmann. Elle prend la même place sur la demi-étape qui suit. Le même jour, elle est troisième de la demi-étape suivante. Sur la très difficile neuvième étape, Judith Arndt termine septième à presque quatre minutes de la vainqueur du jour Susanne Ljungskog. Ina-Yoko Teutenberg part en échappée avec Adrie Visser dans la dernière étape et la bat au sprint. Judith Arndt est finalement septième du classement général[24].

Judith Arndt remporte fin mai la Coupe du monde cycliste féminine de Montréal en étant la plus rapide dans la dernière ascension[25]. Le Tour du Grand Montréal débute directement après l'épreuve de coupe du monde. Sur le contre-la-montre de la première étape, Judith Arndt est septième . Sur la deuxième étape, elle gagne le sprint du peloton, mais Olivia Gollan garde quelques mètres d'avance. Le criterium du lendemain voit Kim Anderson s'échapper avec trois autres coureuses. Elle termine deuxième. La dernière étape se joue au Mont Saint-Hilaire. Judith Arndt gagne l'étape et prend des bonifications au cours de l'étape. Elle est troisième du Tour à trois seconde de la vainqueur Christine Thorburn[26].

Juin[modifier | modifier le code]

Sur les championnats d'Allemagne, Ina-Yoko Teutenberg termine troisième de l'épreuve contre-la-montre L'épreuve en ligne du championnat d'Allemagne ne réussit pas à l'équipe[27],[28]. Aux États-Unis, sur l'épreuve en ligne, Kim Anderson termine quatrième, Kimberly Baldwin sixième[29].

Juillet et août[modifier | modifier le code]

Le 8 juillet, Ina-Yoko Teutenberg remporte la quatrième étape du Tour de Feminin – Krasna Lipa, en gagnant le sprint d'une échappée de quatre coureuses[30].

À l'Open de Suède Vårgårda, Kim Anderson place une attaque à la mi-course mais est reprise par Susanne Ljungskog. Magali Le Floc'h prend ensuite le groupe d'une dizaine d'unités qui part en échappée. Elle s'extrait ensuite de ce groupe avec Karin Thürig et Annette Beutler. Elles sont reprises par l'équipe Buitenpoort, très active sur la course. Susanne Ljungskog attaque de nouveau et est suivie par Nicole Cooke et Magali Le Floc'h. Même si cette dernière économise ses efforts, elle doit lâcher prise dans l'avant dernier tour. Elle finit à la septième place[31]. Deux jours plus tard, au contre-la-montre par équipe de L'Heure d'Or Féminine, la T-Mobile termine cinquième[32].

Au Grand Prix de Plouay, seule Kim Anderson et Magalie le Floc'h prennent le départ. La première tente bien une échappée avec Sarah Düster, mais elles se font reprendre au bout de quinze kilomètres. Magalie le Floc'h est finalement trente-septième[33].

Au BrainWash Ladies Tour, Ina-Yoko Teutenberg s'impose au sprint dans la deuxième et la troisième étape alors que les meilleures sprinteuses mondiales sont présentes. Judith Arndt s'adjuge la dernière étape et est troisième du classement général[34].

Septembre[modifier | modifier le code]

Ina-Yoko Teutenberg remporte le Rotterdam Tour, qui fait partie de la coupe du monde, au sprint[35]. La semaine suivante, elle est battue par Regina Schleicher au sprint au Tour de Nuremberg[36].

Au Tour de Toscane, Judith Arndt termine deuxième de l'étape 2a. Elle est aussi troisième de la troisième étape. Kim Anderson est deuxième de l'étape 4a et Ina-Yoko Teutenberg gagne l'étape 4b[37].

Pour les championnats du monde, Judith Arndt est sélectionnée pour le contre-la-montre. Elle obtient la septième place[38]. Sur l'épreuve en ligne, Magali Le Floc'h, Kimberly Baldwin, Kim Anderson et Ina-Yoko Teutenberg sont également sélectionnées. Judith Arndt est quatorzième en queue du groupe de tête[39].

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

L'équipe remporte vingt-six victoires durant la saison, dont dix-neuf courses UCI. Elle est quatrième dans ce domaine parmi les formations professionnelles féminines[10],[1].

Victoires[modifier | modifier le code]

Sur route, UCI[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur[10]
23 février 4e étape du Geelong Tour Drapeau de l'Australie Australie 2.2 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
26 février Geelong World Cup Drapeau de l'Australie Australie CDM Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
2 mars 2e étape du Tour de Nouvelle-Zélande Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 2.2 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
2 mars 3e étape du Tour de Nouvelle-Zélande Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 2.2 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
7 avril 1re étape du Tour de Drenthe Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2.1 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
27 avril 1re étape du Gracia Orlova Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 2.2 Drapeau : Allemagne Judith Arndt
28 avril 2e étape du Gracia Orlova Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 2.2 Drapeau : Allemagne Judith Arndt
29 avril 4e étape du Gracia Orlova Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 2.2 Drapeau : Allemagne Judith Arndt
30 avril Classement général du Gracia Orlova Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 2.2 Drapeau : Allemagne Judith Arndt
16 mai 5e étape du Tour de l'Aude cycliste féminin Drapeau de la France France 2.1 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
21 mai 10e étape du Tour de l'Aude cycliste féminin Drapeau de la France France 2.1 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
28 mai Coupe du monde cycliste féminine de Montréal Drapeau du Canada Canada CDM Drapeau : Allemagne Judith Arndt
1er juin 4e étape du Tour du Grand Montréal Drapeau du Canada Canada 2.1 Drapeau : Allemagne Judith Arndt
8 juillet 4e étape du Tour de Feminin – Krasna Lipa Drapeau de la Tchécoslovaquie Tchécoslovaquie 2.2 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
29 août 2e étape du BrainWash Ladies Tour Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2.1 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
30 août 3e étape du BrainWash Ladies Tour Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2.1 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
2 septembre 6e étape du BrainWash Ladies Tour Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 2.1 Drapeau : Allemagne Judith Arndt
3 septembre Rotterdam Tour Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas CDM Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg
15 septembre Étape 3b du Tour de Toscane féminin Drapeau de l'Italie Italie 2.1 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg

Sur route, circuit américain[modifier | modifier le code]

L'équipe est principalement active en Amérique du Nord. Les courses qui s'y déroulent ne font généralement pas partie du calendrier UCI malgré une participation et une dotation équivalente. Le tableau suivant résume les victoires d'importance sur le circuit américain, en particulier sur l'USA Cycling National Racing Calendar.

Date Course Pays Classe Vainqueur[10]
29 avril 1re étape de la Vuelta de Bisbee Drapeau des États-Unis États-Unis nationale Drapeau : États-Unis Mari Holden

En cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur[10]
30 septembre Southampton Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni C2 Drapeau : Canada Lyne Bessette
1re octobre Southampton Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni C2 Drapeau : Canada Lyne Bessette
7 octobre Gloucester Drapeau des États-Unis États-Unis C1 Drapeau : Canada Lyne Bessette
14 octobre New Gloucester Drapeau des États-Unis États-Unis C2 Drapeau : Canada Lyne Bessette
11 novembre Championnats du Canada de cyclo-cross Drapeau du Canada Canada CN Drapeau : Canada Lyne Bessette
25 novembre Sterling Drapeau des États-Unis États-Unis C2 Drapeau : Canada Lyne Bessette
9 décembre South Kingston Drapeau des États-Unis États-Unis C2 Drapeau : Canada Lyne Bessette
10 décembre Warwick Drapeau des États-Unis États-Unis C2 Drapeau : Canada Lyne Bessette

Résultats sur les courses majeures[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Résultats dans les épreuves de coupe du monde[40]
# Date Course Meilleure classée Classement
1 26 février Drapeau de l'Australie Geelong World Cup Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg 1re
2 5 mars Drapeau de la Nouvelle-Zélande Wellington Women's World Cup Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg 3e
3 18 mars Drapeau de l'Italie Primavera Rosa Course annulée
4 2 avril Drapeau de la Belgique Tour des Flandres Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt 9e
5 19 avril Drapeau de la Belgique Flèche wallonne Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt 2e
6 23 avril Drapeau de la Suisse Tour de Berne Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt 4e
7 7 mai Drapeau de l'Espagne Gran Premio Castilla y Leon Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt 2e
8 27 mai Drapeau du Canada Coupe du Monde de Montréal Drapeau de l'Allemagne Judith Arndt 1re
9 28 juillet Drapeau de la Suède Open de Suède Vårgårda Drapeau de la France Magali Le Floc'h 7e
10 30 juillet Drapeau du Danemark L'Heure d'Or Féminine Drapeau de l'Allemagne T-Mobile professional cycling 5e
11 26 août Drapeau de la France Grand Prix de Plouay Drapeau de la France Magali Le Floc'h 37e
12 3 septembre Drapeau des Pays-Bas Lowland International Rotterdam Tour Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg 1re
12 10 septembre Drapeau de l'Allemagne Tour de Nuremberg Drapeau de l'Allemagne Ina-Yoko Teutenberg 2e

Au classement final Ina-Yoko Teutenberg termine seconde avec 311 points, Judith Arndt quatrième avec 236 points. L'équipe est seconde au total des points.

Grands tours[modifier | modifier le code]

Grand tour Tour d'Italie Tour de l'Aude La Grande Boucle
Coureur (classement) - Judith Arndt (7e)[41] -
Accessits - 2 victoires d'étapes par Ina-Yoko Teutenberg -

Classement UCI[modifier | modifier le code]

Classement UCI des coureurs de l'équipe[42]
Rang Coureur Points
5 Drapeau : Allemagne Judith Arndt 619.66
9 Drapeau : Allemagne Ina-Yoko Teutenberg 544.66
87 Drapeau : États-Unis Kim Anderson 43.66
113 Drapeau : États-Unis Kimberly Bruckner 31.33
120 Drapeau : France Magali Le Floc'h 26
132 Drapeau : Allemagne Christina Becker 22
166 Drapeau : Canada Amy Moore 13.33

L'équipe est cinquième.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alfred North, Tour le cyclisme féminin performances 2009, , p. 3
  2. a et b (en) « Amy Moore Report – T-Mobile Camp 2006 in Mallorca », sur pedalmag (consulté le 22 mars 2014)
  3. (en) « T-Mobile team for 2007 announced », sur womens cycling (consulté le 23 mars 2014)
  4. a b c et d (en) « T-Mobile 2006 is go », sur cycling news (consulté le 22 mars 2014)
  5. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  6. (en) « T-Mobile Womens Cycling Team Rosters World Cups », sur dailypeloton (consulté le 22 mars 2014)
  7. (en) « Cooke not part of T-Mobile women team », sur cycling news (consulté le 17 août 2014)
  8. (en) « Cooking with Colavita », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)
  9. « Classement de la coupe du monde femmes » (consulté le 22 mars 2014)
  10. a b c d et e (en) « T-Mobile Professional Cycling Team (V) 2006 », sur cyclingarchives (consulté le 23 février 2014)
  11. (en) « Women's Cycling News Today 23 February 2006 », sur daily peloton (consulté le 29 juin 2014)
  12. (en) « 4th Geelong World Cup - CDM Australia, February 26, 2006 », sur cycling news (consulté le 29 juin 2014)
  13. (en) « Trust House Women's Tour - 2.2 New Zealand, March 1-3, 2006 », sur cycling news (consulté le 29 juin 2014)
  14. (en) « 2nd Wellington World Cup - CDM New Zealand, March 5, 2006 », sur cycling news (consulté le 29 juin 2014)
  15. (en) « Wellington Women's World Cup », sur daily peloton (consulté le 29 juin 2014)
  16. (en) « Redlands Bicycle Classic - Stage 1 Women's ITT », sur daily peloton (consulté le 23 juillet 2014)
  17. (en) « Redlands Bicycle Classic Stage 2 Women », sur daily peloton (consulté le 23 juillet 2014)
  18. (en) « Women's Milan-San Remo cancelled », sur cycling news (consulté le 29 juin 2014)
  19. (en) « Women's Ronde van Drenthe and Tour of Flanders », sur daily peloton (consulté le 29 juin 2014)
  20. (en) « La Flèche Wallonne - WE 2006 (CDM) », sur cycling fever (consulté le 29 juin 2014)
  21. « Tour de Berne : Zabirova en finisseuse », sur velo101 (consulté le 29 juin 2014)
  22. (en) « Gracia - Orlova 2006 (2.2) », sur cycling fever (consulté le 29 juin 2014)
  23. (en) « Women's World Cup - 5th Gran Premio Castilla y Leon », sur daily peloton (consulté le 29 juin 2014)
  24. (en) « 22nd Tour de l'Aude - 2.1 France, May 12-21, 2006 », sur cycling news (consulté le 29 juin 2014)
  25. (en) « Montreal Women's UCI World Cup », sur daily peloton (consulté le 29 juin 2014)
  26. (en) « Le Tour du Grand Montréal - 2.1 », sur cycling news (consulté le 29 juin 2014)
  27. (en) « National Time Trial Championship (WE/Ger) 2006 (CN) », sur cycling fever (consulté le 30 juin 2014)
  28. (en) « National Road Championship (WE/Ger) 2006 (CN) », sur cycling fever (consulté le 30 juin 2014)
  29. (en) « National Road Championship (WE/Usa) 2006 (CN) », sur cycling fever (consulté le 30 juin 2014)
  30. (en) « Tour de Feminin - Krasna Lipa 2006 (2.2) », sur cycling fever (consulté le 30 juin 2014)
  31. (en) « Open de Suède Vargarda - CDM Sweden, July 28, 2006 », sur cycling news (consulté le 30 juin 2014)
  32. (en) « Cyclisme Coupe du Monde Femmes », sur les sports (consulté le 30 juin 2014)
  33. (en) « GP Ouest France-Plouay - CDM & ProT France, August 26-27, 2006 », sur cycling news (consulté le 30 juin 2014)
  34. « Holland Ladies Tour (F) 2006 », sur site du cyclisme (consulté le 30 juin 2014)
  35. (en) « Rotterdam (F) (a) 2006 Rotterdam Tour », sur cycling archives (consulté le 30 juin 2014)
  36. (en) « Rund um die Nürnberger Altstadt - CDM/1.1 Germany, September 10-, 2006 », sur cycling news (consulté le 30 juin 2014)
  37. (en) « Giro della Toscana Int. Femminile (F) 2006 », sur cycling archives (consulté le 30 juin 2014)
  38. (en) « 2006 UCI Road World Championships Women's ITT Results/Photos », sur daily peloton (consulté le 30 juin 2014)
  39. (en) « 2006 Road World Champs - Women's Elite Road Results & Photos », sur daily peloton (consulté le 30 juin 2014)
  40. (en) « 2006 UCI Road World Cup - Women Elite Results » (consulté le 22 mars 2014)
  41. (en) « Tour de l'Aude Cycliste Féminin (F) 2006 », sur cycling archives (consulté le 22 mars 2014)
  42. (en) « Official UCI Road Rankings », sur cycling news (consulté le 21 mars 2014)