Saison 1 de House of Cards

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Saison 1 de House of Cards
Logo original de la série
Logo original de la série

Série House of Cards
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Netflix
Diff. originale
Nb. d'épisodes 13

Chronologie

Cet article présente le guide de la première saison de la série télévisée américaine House of Cards.

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs récurrents[modifier | modifier le code]

Invités[modifier | modifier le code]

Résumé de la saison[modifier | modifier le code]

Frank Underwood, chef du groupe parlementaire démocrate à la Chambre des représentants, a aidé son camp à remporter l'élection présidentielle américaine. Il s'attend donc à être récompensé en étant nommé Secrétaire d'état. Néanmoins le président nomme une autre personnalité. Frank va tout mettre en œuvre pour tenter d'être promu. Homme brutal et sans scrupules, il utilise une jeune journaliste (Zoe Barnes) pour divulguer des informations dans la presse et manipule un de ses collègues, Peter Russo. Il va être confronté à diverses situations dont il va se sortir à son avantage, n'hésitant pas même à tuer pour éliminer ceux qui le gênent. À la fin de la saison, il parviendra à ses fins en étant nommé vice-président.

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisode 1 : L'Échiquier politique[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 1 (trad. litt. : « Chapitre 1 »)
Numéro de production
1 (1-01)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Résumé détaillé
Janvier 2013. Francis « Frank » Underwood est un membre éminent du Parti démocrate américain et Whip (chef de groupe parlementaire) à la Chambre des représentants. Son aide a été précieuse pour permettre l'élection du président Garrett Walker, qui lui avait promis le poste de secrétaire d'État en cas de victoire. Au début de l'épisode, un chien près du domicile de Frank se fait renverser par un véhicule et est blessé. Frank va vers le chien et l'achève en l'étranglant, ce qui dévoile ainsi dès le départ certaines caractéristiques quant à la personnalité de l'homme : brutal, insensible, amoral. Quelques jours après, Frank apprend par Linda Vasquez, chef de cabinet du futur président, que le poste convoité de secrétaire d'État ne lui sera pas confié mais sera attribué au sénateur Michael Kern. En effet le futur président souhaite que Frank reste à la Chambre des représentants afin de travailler avec le sénateur Donald Blythe sur un projet de loi réformant le système éducatif. Frank Underwood, furieux d'avoir été « trahi », encaisse comme il peut cette nouvelle, et jure de mettre tout en œuvre pour se venger. Il fait un pacte avec son épouse Claire, une militante écologiste, pour détruire Walker. Frank commence à chercher des personnes qu'il pourra utiliser facilement, et s'attache immédiatement les services de Peter Russo, membre comme lui de la Chambre des représentants, mais aussi consommateur de drogue et qui vient d'être arrêté pour conduite en état d'ivresse. En corrompant le commissaire de police, Frank fait étouffer l'affaire en échange de la loyauté inconditionnelle de son collègue. Frank repère également Zoe Barnes, une jeune journaliste politique travaillant pour le Washington Herald : Frank lui propose de lui remettre des informations qui permettront à Zoe de lancer sa carrière et à Frank de combattre ses adversaires politiques. Peu de temps après, Frank fournit à Zoe une copie du projet de loi rédigé par Blythe, prévoyant des mesures de contrôle fédérales sur les pratiques d'enseignement. À peine le président élu vient-il de prêter serment sur la Constitution, le Washington Herald publie un article virulent sur le projet Blythe. La présidence de Walker n'en est qu'à son deuxième jour et se trouve déjà sous le feu des critiques. La fin de l'épisode montre Frank dans une gargote dans laquelle il a ses habitudes pour déjeuner : il se dit qu'aujourd'hui, il a une faim « de loup »…

Épisode 2 : Chaises musicales[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 2 (trad. litt. : « Chapitre 2 »)
Numéro de production
2 (1-02)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Résumé détaillé
Au lendemain de la fuite du projet de loi sur l'éducation, Frank parvient à se débarrasser rapidement de Donald Blythe, qui fait les frais de la controverse dans la presse. Avec élégance et honnêteté, Blythe renonce à être le coordinateur du projet de loi. Chargé de prendre la suite de Blythe, Frank embauche une équipe de jeunes stagiaires pour écrire un nouveau projet de loi en un temps record. De son côté, Claire se sépare d'une partie de l'équipe qu'elle dirige dans le think tank Clean Water. Frank fait fuiter dans les médias, grâce à Zoe, le fait que Michael Kern aurait jadis écrit un éditorial pro-palestinien et anti-israélien dans un journal d'étudiants. Kern est interrogé à brûle-pourpoint sur ce sujet lors d'une émission de télévision, et conteste maladroitement l'information. Ceci a pour effet de discréditer immédiatement le nouveau secrétaire d'État, dont la nomination n'a pas encore été ratifiée et validée par le Sénat. Frank demande à Peter Russo d'obtenir des éléments d'information complémentaires, qui permettront d'affirmer que Kern avait lui-même rédigé l'éditorial en question et donné l'ordre de le publier. Russo se rend chez un conspirationniste publiant ses thèses sur Internet, Roy Kapeniak. Celui-ci, au cours d'une prise de cocaïne et d'un joint de cannabis, lui fait des révélations. À la suite de la diffusion de cette seconde série d'informations dans les médias, Kern est définitivement écarté du gouvernement. Pendant ce temps, Douglas Stamper retrouve la prostituée en compagnie de laquelle Peter Russo avait été arrêté par la police. Il lui offre de l'argent en échange de son silence, puis couche avec elle. Frank fait courir la rumeur que Catherine Durant pourrait bien remplacer Kern au poste de secrétaire d'État (membre du Cabinet chargé des affaires étrangères). L'épisode se termine par le fait que Zoe passe à la télévision pour la première fois de sa vie, tandis que Frank se met à utiliser avec fougue l'équipement sportif acheté par son épouse et qu'il avait dit ne pas avoir le temps d'utiliser.

Épisode 3 : Tables de négociations[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 3 (trad. litt. : « Chapitre 3 »)
Numéro de production
3 (1-03)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Keith Huff & Beau Willimon
Résumé détaillé
Alors qu'il est en train de travailler sur la réforme de l'éducation, Frank doit quitter précipitamment Washington et revenir dans sa ville natale de Gaffney en Caroline du Sud pour s'occuper d'une affaire gênante. En effet, un château d'eau en forme de pêche qu'il avait fait construire a indirectement causé la mort d'une adolescente de 17 ans qui envoyait un texto en conduisant. Son rival politique encourage les parents à intenter une action en justice contre lui, ce qui oblige Frank à entamer de difficiles négociations. Pendant ce temps, Claire rencontre et prend à son service Gillian Cole, une militante écologiste de la société WorldWell. Christina Gallagher, qui est à la fois compagne et chef de cabinet de Peter Russo, lui dit qu'elle pourrait travailler dans une autre structure, si bien que leur relation sentimentale, jusqu’alors secrète, pourrait être rendue publique. Zoe, pour sa part, est interviewée lors d'une émission sur une chaîne de télévision nationale et est amenée à évoquer le Washington Herald et les méthodes de travail du rédacteur en chef Tom Hammerschmidt, qui est son patron direct. De retour au journal, Hammerschmidt lui interdit, à l'avenir, de se rendre à des interviews télévisées et de participer à de telles émissions. Frank rentre à Washington en ayant « réglé le problème » de l'adolescente décédée ; il téléphone à Zoe et lui conseille de démissionner du Washington Herald.

Épisode 4 : Alliances stratégiques[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 4
Première diffusion
Réalisation
James Foley
Scénario
Rick Cleveland & Beau Willimon
Résumé détaillé
Le président de la Chambre des représentants, Bob Birch, refuse de soutenir le projet de loi de Frank. Ce dernier réagit en suggérant que Birch s'empare du projet de loi et mette sa légitimité en jeu. La pression est mise sur Birch : si le projet de loi ne passe pas, Birch en subira les conséquences. Frank impose à Peter Russo d'accepter la fermeture du chantier naval de sa circonscription, ce qui entraînerait le chômage de 12 000 salariés. Le rédacteur en chef Tom Hammerschmidt est exaspéré par l'esprit d'indépendance de Zoe, mais la directrice générale du journal soutient la jeune femme. À son instigation, Tom propose à Zoe le poste de correspondante auprès de la Maison-Blanche ; Zoe lui répond qu'elle y réfléchirait. Peu de temps après, Zoe consulte Frank à propos de leur collaboration si elle acceptait ce poste. Frank lui dit qu'elle devrait faire un choix. Zoe annonce son refus à Hammerschmidt, celui-ci est furieux. Une dispute éclate, il la licencie. Remy Danton, lobbyiste et ancien employé de Frank, trouve des fonds pour Clean Water Initiatives, ce qui permettrait de réembaucher le personnel licencié précédemment. Néanmoins, Frank demande à Claire de ne pas accepter ces fonds. Sur ces entrefaites, Claire rencontre le photographe Adam Galloway, un ancien petit ami qui a encore des sentiments pour elle. Il la courtise explicitement et souhaite engager une relation avec elle. Claire est sur le point de succomber lorsqu'elle se reprend et refuse, en fin de compte, de tromper son époux. Peter Russo est tout chamboulé par les couleuvres qu'il a dû avaler récemment. Il recommence à boire et à se droguer, à la grande peine de ses jeunes enfants qu'il a en garde pour le week-end et de sa maîtresse Christina Gallagher. Frank, sorti vainqueur de son combat politique contre Bob Birch, est tout ragaillardi. Il a une conversation téléphonique avec Zoe, et de fil en aiguille, lui propose de venir la voir à son domicile. Elle accepte. Frank découvre son logement, assez miteux. Zoe est là, devant lui, dans une tenue élégante : il lui demande si elle accepterait d'avoir une liaison avec un homme bien plus âgé qu'elle. À cette question, Zoe répond par l'affirmative.

Épisode 5 : Changement de programme[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 5 (trad. litt. : « Chapitre 5 »)
Numéro de production
5 (1-05)
Première diffusion
Réalisation
Scénario
Résumé détaillé
Frank revient de sa nuit avec Zoe et Claire accepte tacitement cette liaison tant qu'elle sert leurs intérêts. Elle-même tente de renouer avec Adam mais renonce finalement. Les modifications apportées à la loi sur l'éducation conduisent à une réunion glaciale entre Frank et Marty Spinella, le principal représentant du syndicat des enseignants. Claire prépare un gala de bienfaisance afin de collecter des fonds pour Clean Water Initiatives. Le soir du gala, Spinella, pour faire pression et faire partager ses arguments auprès des médias, organise une manifestation nocturne devant les locaux. Mais Claire et Frank utilisent un stratagème pour ridiculiser les manifestants. De son côté, le rédacteur en chef du Washington Herald, Tom Hammerschmidt, est contraint de démissionner pour avoir renvoyé Zoe du journal et l'avoir traitée de « conne ». Cependant Zoe retrouve facilement du travail chez Slugline, un site web. Peter Russo est « largué » par sa compagne Christina et sombre dans la dépression à la suite, non seulement de la rupture, mais aussi de la fermeture du chantier naval de sa circonscription et la réception de centaines de courriels dénonçant son attitude. Frank pense néanmoins à le pousser à se présenter aux suffrages dans l'optique d'être élu gouverneur de Pennsylvanie. Il demande à Peter d'arrêter de boire et de se droguer pendant un mois, dans son propre intérêt.

Épisode 6 : Fin de la récréation[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 6 (trad. litt. : « Chapitre 6 »)
Numéro de production
6 (1-06)
Première diffusion
Réalisation
Joel Schumacher
Scénario
Sam Forman
Résumé détaillé

Les enseignants sont en grève depuis un mois. Bien que Frank soit soumis à de fortes pressions pour laisser tomber le projet de loi ou d'en retirer les dispositions les plus controversées, quitte à le vider de sa substance, il tient bon, y compris devant le président nouvellement élu, qui craint que cette grève ne ruine l'autorité de son gouvernement. Frank élabore alors une stratégie machiavélique : victime d'une agression à son domicile, il décide de faire porter le chapeau à Spinella, principal porte-parole du mouvement. Quelques jours après, Peter Russo informe Frank qu'il accepte de participer aux élections visant à élire le gouverneur de Pennsylvanie. Pendant ce temps, Claire rend visite à son ancien agent de sécurité sur son lit de mort.

En dépit d'un débat télévisé contre le leader syndical qui s'est révélé catastrophique pour lui, Frank sort vainqueur de la grève des enseignants grâce à un stratagème secret : il parvient à faire sortir Marty Spinella de ses gonds et fait en sorte que ce dernier le frappe. Frank use ensuite d'un chantage : soit la grève est abandonnée, soit l'outrage à l'élu est rendu public.

Épisode 7 : Faites vos jeux [modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 7 (trad. litt. : « Chapitre 7 »)
Numéro de production
7 (1-07)
Première diffusion
Réalisation
Charles McDougall
Scénario
Kate Barnow & Beau Willimon
Résumé détaillé
Une cérémonie publique est organisée à l'occasion de la signature par le président Walker de la loi sur l'éducation. Frank est sorti publiquement grand vainqueur de la confrontation avec les syndicats et de celle, récente et secrète, avec le président. Le vice-président Matthews se sent mis à l'écart et en fait le reproche au président Walker. Peter Russo, qui veut absolument se sortir de sa dépendance envers l'alcool et la drogue, se rend en cachette aux réunions des Alcooliques anonymes. Frank va voir Christina et lui demande de se rabibocher avec Peter Russo et de lui pardonner : il n'est plus celui qu'elle avait côtoyé un mois auparavant. Elle accepte de se remettre avec lui et de devenir sa directrice de campagne. Douglas Stamper reçoit de la jeune femme prostituée dont il avait acheté le silence (à propos de Peter Russo) quelques mois auparavant une lettre qui lui demande de l'argent. Doug la revoit et lui remet de l'argent sans exiger de contrepartie.

Épisode 8 : Les Copains d'avant[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 8 (trad. litt. : « Chapitre 8 »)
Numéro de production
8 (1-08)
Première diffusion
Réalisation
Charles McDougall
Scénario
Beau Willimon
Résumé détaillé
Accompagné de Claire, Frank se rend dans son ancien collège militaire dont les membres lui rendent hommage en donnant son nom à la nouvelle bibliothèque. Avec trois vieux amis, il passe la nuit à ressasser de vieux souvenirs et à boire. Parmi ceux-ci se trouve Tim Corbett, son ancien « meilleur ami ». Lors de la soirée, Claire se retrouve esseulée, tandis que Remy Danton s'inquiète de la candidature de Peter Russo au poste de gouverneur. Remy fait aussi des avances discrètes à Claire. Pendant ce temps Peter Russo retourne à Philadelphie où il va voir sa mère et où il tente d'obtenir le soutien, pour sa candidature au poste de gouverneur, des anciens employés du chantier naval, ce qui ne va pas sans heurts.

Épisode 9 : Tout compte fait[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 9 (trad. litt. : « Chapitre 9 »)
Numéro de production
9 (1-09)
Première diffusion
Réalisation
James Foley
Scénario
Beau Willimon & Rick Cleveland
Résumé détaillé
Peter Russo part en campagne électorale et sillonne la Pennsylvanie en compagnie du vice-président Matthews. Celui-ci commence par torpiller cette campagne mais Peter, à la suite d'une dispute percutante, finit par le convaincre de l'aider efficacement. Pendant ce temps, la loi sur l'environnement qui est examinée à la Chambre des représentants va passer en vote final. Frank essaye de s'assurer les votes des parlementaires et sollicite l'aide de Claire. Mais celle-ci, déçue du manque d'aide pour Water Clean Initiative, accepte l'aide de SanCorp que lui propose Remy et, en échange, s'assure en secret que le projet de loi ne passera pas. Zoe désire que sa relation avec Frank cesse d'être sexuelle et se recentre sur le seul aspect professionnel, mais la réaction de Frank l'oblige à revenir sur sa proposition. L'épisode se termine par le rejet du projet de loi : Frank éructe de colère et promet de découvrir quels sont ceux qui ont trahi.

Épisode 10 : Rébellions[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 10 (trad. litt. : « Chapitre 10 »)
Numéro de production
10 (1-10)
Première diffusion
Réalisation
Carl Franklin
Scénario
Résumé détaillé
Frank est hors de lui à la suite de l'échec du vote. Claire contacte Zoe et l'informe que la liaison entre elle et Frank n'est ni secrète, ni un problème. Quittant Zoe, elle va voir Adam sans dire à Frank où elle se trouve, et passe la nuit avec lui, débutant ainsi une liaison sentimentale. Frank sent que son contrôle sur Zoe et Peter Russo se délite : tous deux semblent vouloir voler de leurs propres ailes, sans son aide. Il décide de reprendre en main Peter et découvre le jardin secret de son épouse, qui lui avoue sa liaison. Zoe rentre chez elle et pour la première fois semble prendre conscience de l'état de saleté de son appartement. Sans réfléchir, elle sort, se rend chez Lucas Goodwin, son ancien responsable au Washington Herald, et lui demande de l'héberger pendant quelques jours. Lucas, secrètement amoureux de Zoe, y consent bien volontiers. En fin de compte, durant la nuit, elle le rejoint dans son lit. Au petit matin, les deux jeunes gens s'embrassent. La veille, Frank a demandé à Stamper d'utiliser les services de Rachel, la jeune femme que Doug avait aidée à surmonter une épreuve difficile, afin qu'elle fasse boire Peter et que celui-ci retombe dans ses vieux démons. Peter Russo a sauté à pieds joints dans le piège qui lui a ainsi été tendu : il a passé toute la nuit avec Rachel (sans la reconnaître, malgré les questions qu'elle lui pose au lever du jour, alors qu'il était avec elle lorsqu'il a été arrêté par la police dans l'épisode 1). Le matin même, il a un rendez-vous téléphonique avec une radio à grande audience pour un passage en direct à l'antenne mais il est encore alcoolisé. Tentant de répondre aux questions du journaliste, il bafouille, s'embrouille, se trompe : l'interview est une véritable catastrophe médiatique, à la grande joie de Frank. Peter comprend vite qu’il vient de perdre toute chance de remporter l'élection en Pennsylvanie.

Épisode 11 : Descente en enfer[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 11 (trad. litt. : « Chapitre 11 »)
Numéro de production
11 (1-11)
Première diffusion
Réalisation
Carl Franklin
Scénario
Keith Huff & Kate Barnow & Beau Willimon
Résumé détaillé
Août 2013. Après le désastreux entretien radiophonique de Peter Russo, Frank convainc le vice-président Matthews de se présenter à la place de Russo à l'élection pour tenter d'être élu gouverneur de Pennsylvanie. La chef de cabinet du président, Linda Vasquez, demande à Frank s'il caresse l'idée d'être désigné vice-président. Frank lui répond clairement par l'affirmative. Revenue dans son appartement, Zoe fait le ménage comme elle ne l'avait jamais fait avant. Elle continue de vivre sa liaison avec Lucas, et lui révèle qu'elle avait des liens passés avec un homme beaucoup plus âgé, sans lui dire son nom. Pendant ce temps, après avoir tenté de revoir ses enfants, Peter Russo se présente de lui-même au commissariat de police au sujet de l'ancienne interpellation pour conduite en état d'ivresse, qui n'avait donné lieu à aucune poursuite grâce à l'intervention de Frank. Informé par Barney Hull, le commissaire, Stamper récupère Russo à la sortie du commissariat, et le laisse avec Frank, qui les attendait dehors. Les deux hommes prennent la voiture, Frank étant le conducteur et Peter le passager. Frank se rend compte qu'il ne peut plus avoir confiance en Peter et que ce dernier est devenu incontrôlable. Arrivé au garage, il fait boire de l'alcool à Peter, qui s'endort. Frank rallume le moteur et le laisse tourner, tout en effaçant ses propres empreintes digitales et en abaissant une vitre de la voiture. Il verrouille la porte du garage et quitte les lieux. Le lendemain, tout Washington apprend le « suicide par asphyxie au monoxyde de carbone » de Peter Russo. Recevant un sms de Frank lui annonçant la nouvelle, Claire, qui avait passé la nuit chez Adam, décide de rompre sans préavis sa liaison avec lui et de retourner vivre avec Frank. L'épisode se termine par un discours de Frank devant les médias, faisant un vibrant éloge du défunt, Claire à ses côtés. Dans cet épisode, les parkings souterrains sont la métaphore de l'enfer. Plus que jamais, Claire se sent liée à Frank car elle sait qu'en faisant capoter le vote de la loi sur l'environnement (épisode 9) elle a pris une part de responsabilité dans la déchéance et la mort de Russo.

Épisode 12 : Échanges de bons procédés[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 12 (trad. litt. : « Chapitre 12 »)
Numéro de production
12 (1-12)
Première diffusion
Réalisation
Allen Coulter
Scénario
Gina Gionfriddo & Beau Willimon
Résumé détaillé

Matthews ayant accepté de se présenter au poste de gouverneur de Pennsylvanie, le président Garrett Walker lui cherche un remplaçant en cas de victoire et demande à Frank de l'aider à évaluer les candidats à ce poste. Le président l'envoie donc chez Raymond Tusk un multimilliardaire, qui vit à Saint Louis. Mais après avoir séjourné avec lui, Frank découvre que contrairement à ce que lui avait dit le président, Tusk et lui se connaissent très bien et que c'est en fait Tusk qui est chargé d'évaluer Frank et non l'inverse. Tusk lui propose de le soutenir en échange d'une faveur mais en refusant de lui préciser laquelle. Frank refuse de lui signer ce chèque en blanc et rentre à Washington. Pendant ce temps, Zoe et Janine travaillent ensemble et se posent des questions sur la mort de Peter Russo.

(Le doublage français de la série n'est jamais avare de fautes de grammaire, mais on entend dans cet épisode une bourde d'une autre nature, et qui s'avère particulièrement calamiteuse : par deux fois, Gillian Cole prononce devant Claire Underwood le nom « Bostwana », pour désigner – comme le confirme la V.O. – le Botswana. Les deux femmes sont pourtant censées connaître le nom des diverses aires géographiques qui font l'objet d'une aide humanitaire.)

Épisode 13 : La fin justifie les moyens[modifier | modifier le code]

Titre original
Chapter 13 (trad. litt. : « Chapitre 13 »)
Numéro de production
13 (1-13)
Première diffusion
Réalisation
Allen Coulter
Scénario
Beau Willimon
Résumé détaillé
Frank rencontre à nouveau Tusk et ils parviennent à un accord. Le président lui propose le poste de vice-président et Frank accepte. Claire consulte une gynécologue pour déterminer si elle peut encore avoir des enfants. Elle licencie Gillian qui décide de la poursuivre en justice pour licenciement abusif et de profiter de sa grossesse pour gagner. Gillian refuse tous les accords à l'amiable proposés par Claire. Pendant ce temps Zoe, Janine et Lucas Goodwin (qui avoue à Zoe son amour pour elle) enquêtent sur la mort de Peter Russo et découvrent qui est Rachel mais ils sont surveillés par Doug.

Références[modifier | modifier le code]