Saison 1984-1985 des Penguins de Pittsburgh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Informations générales
Ligue Ligue nationale de hockey
Directeur général Eddie Johnston
Entraîneur Bob Berry
Capitaine Mike Bullard
Patinoire Civic Arena
Saison régulière
Classements 6e Division Patrick
11e Association Prince de Galles
20e au général[1]
Meilleurs joueurs M. Lemieux (43 buts - 57 aides - 100 points)
Récompenses
Individuelles M. Lemieux — Trophée Calder

Autres saisons

La saison 1984-1985 est la 18e saison des Penguins de Pittsburgh dans la Ligue nationale de hockey. Il s'agit de la première saison dans la LNH de la futur vedette des Penguins, Mario Lemieux. Avec 43 buts et 57 aides, il termine à 100 points, meilleur pointeur de son équipe, et reçoit en fin de saison le Trophée Calder du meilleur joueur dans sa première saison professionnelle.

Malgré cette bonne saison de Lemieux, l'équipe des Penguins finit avant-dernière du classement de la saison régulière avec seulement 24 victoires en 80 rencontres jouées. Ils ne sont donc pas qualifiés pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Contexte de la saison[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, les résultats des Penguins de Pittsburgh sont décevants : l'équipe se classe à l'avant-dernière place de la LNH en 1982-1983[2]. En 1983-1984, le directeur général des Penguins, Eddie Johnston, ne fait pas grand-chose pour éviter la dernière place : il n’hésite pas à envoyer jouer le gardien, Roberto Romano, avec l’équipe mineure quand ce dernier est en grande forme[3]. À la place Vincent Tremblay est titularisé et accorde vingt-quatre buts en quatre matchs[4]. Vers le mois de mars, Randy Carlyle, un des meilleurs joueurs de l'équipe cette saison, est échangé aux Whalers de Hartford en échange d’un joueur futur, qui ne rejoint les Penguins qu’après la fin de la saison[4]. Ainsi, les joueurs passent leur temps à faire des allers-retours entre la franchise de LNH et les ligues mineures et un total record de quarante-huit joueurs sont utilisés au cours de la saison[5]. En définitive, de la saison, les Penguins finissent derniers avec 38 points avec 3 points de retard sur les Devils du New Jersey[4].

Johnston souhaite en effet pouvoir choisir en premier lors du repêchage d'entrée de juin 1984 afin de pouvoir appeler le joueur junior vedette de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, un certain Mario Lemieux. Il n'hésite ainsi ni à sacrifier la saison 1983-1984 de l'équipe ni à dire non aux propositions des autres franchises du circuit[6]. Au cours du repêchage, les Penguins sélectionnent, en plus de Lemieux, neuf autres joueurs dont deux autres lors du premier tour : Doug Bodger et Roger Belanger[7]. C'est la première fois que l'équipe sélectionne plus d'un joueur lors du premier tour d'un repêchage[8].

Malgré les attentes et sacrifices des Penguins, les fans de l'équipe tombent de haut quand le jour du repêchage, le 9 juin 1984, Lemieux refuse de serrer la main des dirigeants de l'équipe. Il refuse également de mettre sur son dos le maillot de l'équipe : les deux parties étant en pleines négociations salariales, le joueur du Québec décide alors de frapper un grand coup[6]. Finalement, Lemieux signe son contrat avec Pittsburgh quelques jours plus tard pour un montant d'environ 700 000 dollars[9].

Juste avant le repêchage, le 4 juin, l'équipe des Penguins recrute Bob Berry pour remplacer Lou Angotti ; Berry ayant été limogé par les Canadiens de Montréal au cours de la saison précédente[10],[11]. Lors du premier match du camp d'entraînement, Mario Lemieux fait parler de lui en inscrivant un but lors de sa première présence sur la glace contre Michel Dion après avoir évité un vétéran qui comptait le mettre en échec durement[12],[13]. Berry doit malgré tout composer avec tous les joueurs de son équipe : d'un côté la futur vedette du club, de l'autre les vétérans de l'équipe qui se sentent négligés par leurs dirigeants[14].

Saison régulière[modifier | modifier le code]

L'équipe des Penguins joue son premier match le 11 octobre 1984 contre les Bruins de Boston dans le Boston Garden. Au bout d'un peu plus de deux minutes de jeu[15], Lemieux, qui joue son premier temps de jeu dans la LNH, bloque un tir de Raymond Bourque et part en échappée. Il parvient à battre Pete Peeters sur son premier tir[16]. L'équipe perd finalement cette rencontre sur le score de 4-3[17]. Randy Hillier rejoint l'équipe ce même jour en retour d'un choix de repêchage de 1985[11]. Après une nouvelle défaite lors du deuxième match, l'équipe joue enfin son premier match dans sa patinoire du Civic Arena le 17 octobre contre les Canucks de Vancouver. Lemieux est aligné dès les débuts du match pour le premier engagement, il récupère le palet et rentre dans la zone défensive des Canucks. Il sert alors Doug Shedden qui se trouve devant le but adverse qui compte le premier but de la partie après seulement 18 secondes de jeu[15]. Deux minutes plus tard, Gary Lupul des Canucks vient défier Lemieux ; Lemieux décide de montrer qu'il sait marquer des points mais également se défendre tout seul : il jette ses gants et remporte le premier combat de sa carrière dans la LNH[18],[19].

Après dix journées de jeu, les Penguins comptent cinq victoires et autant de défaites mais au cours des dix rencontres suivantes, ils ne parviennent pas à trouver leur rythme en ne comptant qu'une victoire pour deux matchs nuls et sept défaites[17]. Lors du mois de novembre, l'équipe de Pittsburgh enregistre les arrivées de John Chabot depuis Montréal et de Ville Sirén des Whalers de Hartford[11]. Après deux défaites début décembre, les Penguins arrivent à enchaîner cinq victoires entre les 5 et 15 décembre[17]. Le 5 décembre, le capitaine des Penguins, Mike Bullard, inscrit le deuxième tour du chapeau de sa carrière contre les Blues de Saint-Louis. Il en réalise un second la même saison, le 26 décembre[20], alors que Mario Lemieux inscrit un doublé contre les Islanders de New York[21]. L'équipe s'impose finalement 6-5 mais au 1er janvier 1985, l'équipe est huitième de l'Association Prince de Galles avec une fiche de 14 victoires, 17 défaites et 5 matchs nuls[22]. Le mois de janvier n'est pas plus propice aux Penguins que les précédents vu qu'ils n'enregistrent que quatre victoires. Ils connaissent d'ailleurs une période de 12 rencontres sans victoire entre le 21 janvier et le 18 février[17]. L'équipe est alors dernière de l'Association avec 41 points, 6 de plus que les Maple Leafs de Toronto, moins bonne équipe de l'autre association et de toute la LNH[23].

Entre temps, le 12 février 1985, le 37e Match des étoiles de la LNH se joue à Calgary. Lemieux est le seul joueur des Penguins à être sélectionné pour participer à la rencontre de démonstration[24]. Peu de temps avant le match, il est critiqué par Don Cherry, ancien joueur et célèbre commentateur de hockey du Canada, qui lui reproche de ne pas assez défendre pour son équipe. Le jeune québécois lui répond que sa direction lui a demandé de compter des points et non pas de défendre[25]. Le match voit l'opposition de Lemieux au meilleur joueur de l'époque : Wayne Gretzky. Le joueur de Penguins compte une passe décisive et deux buts lors de la victoire de son association sur le score de 6-4[26] ; il est par la suite élu meilleur joueur de la rencontre et devient le premier joueur a recevoir cet honneur dans sa première année dans la LNH[27].

La fin de la saison des Penguins n'est pas meilleure puisqu'ils ne parviennent pas à enregistrer deux victoires consécutives ; ils ne comptent même que quatre victoires sur les 19 rencontres de mars et avril. Le dernier match de la saison est joué le 7 avril contre les Capitals de Washington et les Penguins sont battus sur le score de 7-3. Malgré la défaite, Lemieux inscrit un but pour son 100e et dernier point de la saison ; il est le troisième joueur recrue[Note 1] de l'histoire de la LNH à atteindre cette barre symbolique[28],[29]. Le 12 juin, il est récompensé par la LNH et reçoit le Trophée Calder en tant que meilleur joueur recrue[8].

Matchs après matchs[modifier | modifier le code]

Résultats de la saison des Penguins[17]
no  Résultat Date Score[Note 2] Adversaire Lieu Fiche
1 D 11 octobre 3–4 Bruins de Boston Boston 0–1–0
2 D 13 octobre 3–4 Canadiens de Montréal Montréal 0–2–0
3 V 17 octobre 4–3 Canucks de Vancouver Pittsburgh 1–2–0
4 V 20 octobre 5–2 Flyers de Philadelphie Pittsburgh 2–2–0
5 D 21 octobre 2–4 Flyers de Philadelphie Philadelphie 2–3–0
6 D 24 octobre 2–5 Devils du New Jersey Pittsburgh 2–4–0
7 V 27 octobre 6–5 Canadiens de Montréal Pittsburgh 3–4–0
8 V 30 octobre 4–3 Red Wings de Détroit Pittsburgh 4–4–0
9 V 31 octobre 7–6 Devils du New Jersey New Jersey 5–4–0
10 D 3 novembre 5–7 Rangers de New York Pittsburgh 5–5–0
11 N 6 novembre 3–3 (P) Oilers d'Edmonton Pittsburgh 5–5–1
12 D 8 novembre 2–6 Blues de Saint-Louis Pittsburgh 5–6–1
13 D 10 novembre 4–5 Islanders de New York New York 5–7–1
14 V 14 novembre 4–3 (P) Jets de Winnipeg Winnipeg 6–7–1
15 D 16 novembre 6–7 Canucks de Vancouver Vancouver 6–8–1
16 D 17 novembre 3–5 Kings de Los Angeles Los Angeles 6–9–1
17 N 21 novembre 3–3 (P) Capitals de Washington Pittsburgh 6–9–2
18 D 22 novembre 3–9 Whalers de Hartford Hartford 6–10–2
19 D 24 novembre 3–5 Devils du New Jersey Pittsburgh 6–11–2
20 N 27 novembre 2–2 (P) Sabres de Buffalo Pittsburgh 6–11–3
21 D 29 novembre 3–6 Black Hawks de Chicago Pittsburgh 6–12–3
22 D 1 décembre 1–3 Flyers de Philadelphie Philadelphie 6–13–3
23 D 2 décembre 1–9 Capitals de Washington Washington 6–14–3
24 V 5 décembre 7–4 Blues de Saint-Louis Pittsburgh 7–14–3
25 V 7 décembre 4–3 (P) Rangers de New York New York 8–14–3
26 V 8 décembre 6–4 Flames de Calgary Pittsburgh 9–14–3
27 V 12 décembre 4–3 Islanders de New York Pittsburgh 10–14–3
28 V 15 décembre 5–2 Maple Leafs de Toronto Toronto 11–14–3
29 D 19 décembre 2–3 Devils du New Jersey Pittsburgh 11–15–3
30 V 21 décembre 4–2 Flyers de Philadelphie Pittsburgh 12–15–3
31 D 22 décembre 2–5 Islanders de New York New York 12–16–3
32 V 26 décembre 6–5 Islanders de New York Pittsburgh 13–16–3
33 V 28 décembre 4–0 Whalers de Hartford Pittsburgh 14–16–3
34 D 29 décembre 2–10 Nordiques de Québec Québec 14–17–3
35 N 31 décembre 4–4 (P) Red Wings de Détroit Détroit 14–17–4
36 V 2 janvier 2–1 Maple Leafs de Toronto Toronto 15–17–4
37 D 4 janvier 2–7 Sabres de Buffalo Buffalo 15–18–4
38 D 5 janvier 3–8 Nordiques de Québec Pittsburgh 15–19–4
39 V 9 janvier 7–4 Canucks de Vancouver Pittsburgh 16–19–4
40 V 12 janvier 4–3 Oilers d'Edmonton Pittsburgh 17–19–4
41 D 16 janvier 4–5 Capitals de Washington Pittsburgh 17–20–4
42 D 17 janvier 2–6 Capitals de Washington Washington 17–21–4
43 V 19 janvier 5–4 Black Hawks de Chicago Pittsburgh 18–21–4
44 D 21 janvier 6–7 Jets de Winnipeg Winnipeg 18–22–4
45 D 23 janvier 3–4 North Stars du Minnesota Minnesota 18–23–4
46 N 25 janvier 6–6 (P) Flames de Calgary Calgary 18–23–5
47 D 26 janvier 3–6 Oilers d'Edmonton Edmonton 18–24–5
48 D 30 janvier 5–6 Maple Leafs de Toronto Pittsburgh 18–25–5
49 D 2 février 0–4 Islanders de New York Pittsburgh 18–26–5
50 D 7 février 3–6 Devils du New Jersey New Jersey 18–27–5
51 D 9 février 1–4 Islanders de New York New York 18–28–5
52 D 10 février 3–4 Kings de Los Angeles Pittsburgh 18–29–5
53 D 14 février 4–5 Black Hawks de Chicago Chicago 18–30–5
54 D 16 février 1–8 Nordiques de Québec Pittsburgh 18–31–5
55 D 18 février 2–8 Flyers de Philadelphie Philadelphie 18–32–5
56 V 20 février 6–3 Flames de Calgary Pittsburgh 19–32–5
57 D 22 février 3–8 Rangers de New York Pittsburgh 19–33–5
58 V 23 février 3–1 North Stars du Minnesota Minnesota 20–33–5
59 D 25 février 4–5 North Stars du Minnesota Pittsburgh 20–34–5
60 D 27 février 4–6 Jets de Winnipeg Pittsburgh 20–35–5
61 V 2 mars 5–4 Rangers de New York Pittsburgh 21–35–5
62 D 3 mars 3–7 Rangers de New York New York 21–36–5
63 D 5 mars 0–6 Kings de Los Angeles Los Angeles 21–37–5
64 D 7 mars 1–5 Blues de Saint-Louis Saint Louis 21–38–5
65 V 9 mars 6–5 (P) Bruins de Boston Boston 22–38–5
66 D 10 mars 4–11 Flyers de Philadelphie Philadelphie 22–39–5
67 D 13 mars 3–7 Bruins de Boston Pittsburgh 22–40–5
68 V 16 mars 5–0 Rangers de New York Pittsburgh 23–40–5
69 D 17 mars 3–4 Whalers de Hartford Hartford 23–41–5
70 D 19 mars 3–5 Flyers de Philadelphie Pittsburgh 23–42–5
71 D 22 mars 1–3 Sabres de Buffalo Buffalo 23–43–5
72 D 24 mars 3–7 Capitals de Washington Washington 23–44–5
73 D 26 mars 4–5 Rangers de New York New York 23–45–5
74 V 27 mars 4–3 Devils du New Jersey Pittsburgh 24–45–5
75 D 30 mars 4–6 Devils du New Jersey New Jersey 24–46–5
76 D 31 mars 2–4 Canadiens de Montréal Pittsburgh 24–47–5
77 D 2 avril 3–4 Islanders de New York New York 24–48–5
78 D 3 avril 2–3 Red Wings de Détroit Pittsburgh 24–49–5
79 D 6 avril 4–7 Capitals de Washington Pittsburgh 24–50–5
80 D 7 avril 3–7 Capitals de Washington Washington 24–51–5

Classement[modifier | modifier le code]

Division Patrick[1]
Clt Équipe PJ  V   D  N BP BC Pts
+001, Flyers de Philadelphie 80 53 20 7 348 241 113
+002, Capitals de Washington 80 46 25 9 322 240 101
+003, Islanders de New York 80 40 34 6 345 312 86
+004, Rangers de New York 80 26 44 10 295 345 62
+005, Devils du New Jersey 80 22 48 10 264 346 54
+006, Penguins de Pittsburgh 80 24 51 5 276 385 53

Statistiques de l'équipe[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Joueurs[modifier | modifier le code]

Avec 100 points, Lemieux est le meilleur pointeur de l'équipe mais également le meilleur buteur et le meilleur passeur. Warren Young inscrit quant à lui un total de 40 buts et connaît un pourcentage de buts inscrits par nombre de tirs de 30,8 %, un record pour l'équipe[30]. Bullard est le meilleur buteur de l'équipe en supériorité numérique avec 14 filets alors que Mitch Lamoureux est le meilleur en infériorité numérique avec seulement 2 buts[31]. Gary Rissling totalise 209 minutes pour le grand nombre de minutes de pénalité de l'équipe[32].

Classement des meilleurs pointeurs[11]
Joueur PJ B A Pts Pun
Lemieux, MarioMario Lemieux 73 43 57 100 54
Young, WarrenWarren Young 80 40 32 72 174
Shedden, DougDoug Shedden 80 35 32 67 30
Bullard, MikeMike Bullard 68 32 31 63 75
Babych, WayneWayne Babych 65 20 34 54 35
Chabot, JohnJohn Chabot 67 8 45 53 12
Mantha, MoeMoe Mantha (en) 71 11 40 51 54
Bodger, DougDoug Bodger 65 5 26 31 67
Brickley, AndyAndy Brickley (en) 45 7 15 22 10
Hillier, RandyRandy Hillier 45 2 19 21 56
Rissling, GaryGary Rissling (en) 56 10 9 19 209
Lamoureux, MitchMitch Lamoureux 62 10 8 18 53
Loney, TroyTroy Loney 46 10 8 18 59
McCarthy, KevinKevin McCarthy (en) 64 9 10 17 30
Taylor, MarkMark Taylor 47 7 10 17 19
Hannan, DaveDave Hannan 30 6 7 13 43
Crowder, BruceBruce Crowder (en) 26 4 7 11 23
McDonnell, JoeJoe McDonnell (en) 40 2 9 11 20
Buskas, RodRod Buskas (en) 69 2 7 9 191
Belanger, RogerRoger Belanger 44 3 5 8 32
Charlesworth, ToddTodd Charlesworth (en) 67 1 8 9 31
Maxwell, BryanBryan Maxwell (en) 44 0 8 8 57
Fox, GregGreg Fox (en) 26 2 5 7 26
Javanainen, ArtoArto Javanainen 14 4 1 5 2
Flockhart, RonRon Flockhart (en) 12 0 5 5 4
Boutette, PatPat Boutette (en) 14 1 3 4 24
McGeough, JimJim McGeough 14 0 4 4 4
Hamilton, JimJim Hamilton 11 2 1 3 0
Weir, WallyWally Weir 14 0 3 3 34
Errey, BobBob Errey 16 0 2 2 7
Gatzos, SteveSteve Gatzos (en) 6 0 2 2 2
Hotham, GregGreg Hotham (en) 11 0 2 2 4
Kehoe, RickRick Kehoe 6 0 2 2 0
O'Regan, TomTom O'Regan (en) 1 0 0 0 0
Geale, RobRob Geale (en) 1 0 0 0 2
McSorley, MartyMarty McSorley 15 0 0 0 15
Lehto, PetteriPetteri Lehto (en) 6 0 0 0 4
Rowe, MikeMike Rowe (en) 6 0 0 0 7

Gardiens de buts[modifier | modifier le code]

Joueur PJ V D N Min BC BL Moy
Romano, RobertoRoberto Romano 31 9 17 2 1 629 120 1 4,42
Herron, DenisDenis Herron 42 10 22 3 2 193 169 1 4,65
Dion, MichelMichel Dion 10 3 6 0 553 43 0 4,67
Ford, BrianBrian Ford 8 2 6 0 457 48 0 6,30

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « recrue » désigne un joueur dans sa première saison professionnelle, le terme anglais utilisé est celui de « rookie ».
  2. Les scores sont indiqués en mettant le score des Penguins premier.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « 1984-1985 Standings », sur www.nhl.com (consulté le 18 octobre 2015)
  2. (en) « 1982-1983 League Standings Standings », sur www.nhl.com
  3. Starkey 2006, p. 54.
  4. a, b et c Starkey 2006, p. 55.
  5. Starkey 2006, p. 37.
  6. a et b Goyens et Orr 2001, p. 74.
  7. Pittsburgh Penguins Media Guide 2014.15, p. 285.
  8. a et b Pittsburgh Penguins Media Guide 2014.15, p. 292.
  9. Starkey 2006, p. 63.
  10. Goyens et Orr 2001, p. 78.
  11. a, b, c et d Pittsburgh Penguins Media Guide 2014.15, p. 352.
  12. Goyens et Orr 2001, p. 81.
  13. Starkey 2006, p. 64.
  14. Goyens et Orr 2001, p. 90.
  15. a et b Goyens et Orr 2001, p. 94.
  16. Goyens et Orr 2001, p. 93.
  17. a, b, c, d et e Pittsburgh Penguins Media Guide 2014.15, p. 353.
  18. Starkey 2006, p. 66.
  19. Goyens et Orr 2001, p. 95.
  20. Pittsburgh Penguins Media Guide 2014.15, p. 263.
  21. Goyens et Orr 2001, p. 210.
  22. (en) « NHL Conference Standings after Jan 1 in 1984-85 season », sur www.shrpsports.com (consulté le 18 octobre 2015)
  23. (en) « NHL Conference Standings after Feb 18 in 1984-85 season », sur www.shrpsports.com (consulté le 18 octobre 2015)
  24. Pittsburgh Penguins Media Guide 2014.15, p. 308.
  25. (en) Eric Duhatschek, « Lemieux shrugs off sour Grapes », Calgary Herald,‎ , E1
  26. (en) « Lemieux stars as Walles holds of Campbell », The Montreal Gazette,‎ , B5 (lire en ligne)
  27. (en) « The NHL all-star game's rich history », sur www.cbc.ca, (consulté le 18 octobre 2015)
  28. Goyens et Orr 2001, p. 208.
  29. (en) Shelly Anderson, « Mario Makes it! », Pittsburgh Post-Gazette,‎ , p. 17 (lire en ligne)
  30. Pittsburgh Penguins Media Guide 2014.15, p. 227.
  31. Pittsburgh Penguins Media Guide 2014.15, p. 232.
  32. Pittsburgh Penguins Media Guide 2014.15, p. 233.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Joe Starkey, Tales from the Pittsburgh Penguins, Sports Publishing Llt., , 176 p. (ISBN 1-58261-199-8)
  • (en) Chrys Goyens et Frank Orr, Mario Lemieux: Over Time, Universe Publishing, , 217 p. (ISBN 0789306638)
  • (en) Pittsburgh Penguins Media Guide, 2014.15, 436 p.